Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 12:30

Au lendemain des élections législatives de mars 1986, qui se déroulèrent au scrutin proportionnel, on pouvait lire dans Le Monde du 26 mars 1986 : « L’élection de trente-cinq députés du Front national à l’Assemblée nationale a provoqué des réactions parmi les organisations juives ( … ) ». Enfin, les associations B’nai B’rith « lancent un appel à la vigilance, attirent l’attention des partis de la nouvelle majorité contre toute tentation de vouloir reprendre les slogans extrémistes sur l’insécurité et les idées xénophobes à l’encontre des immigrés » et « rappellent aux représentants de ces partis leurs engagements pris, au cours des forums du B’nai B’rith, devant la communauté, déclarations reprises après proclamation des résultats du vote, de ne s’allier en aucun cas au Front national. »

Il s’agissait d’un communiqué tronqué, dont voici l’intégralité: « Les résultats du scrutin actuellement connus, sont caractérisés entre autres par une inquiétante montée du Front national. Ce mouvement a exprimé avec véhémence ses idées et attaqué violemment tous les partis politiques sans en épargner aucun. Il s’agissait pourtant d’un vote démocratique, exprimé dans le calme, par des électeurs conscients de leurs responsabilités, preuve que les institutions républicaines ont bien fonctionné. Le B’nai B’rith lance un appel à la vigilance, attire l’attention des partis de la nouvelle majorité contre toute tentation de vouloir reprendre les slogans extrémistes sur l’insécurité et les idées xénophobes à l’encontre des immigrés, rappelle aux représentants de ces partis leurs engagements prisau cours des forums du B’nai B’rith devant la communauté, déclarations reprises après proclamation des résultats du vote, de ne s’allier en aucun cas au Front national. »

Vu ICI

 

B’nai B’rith sur Wikipedia

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article

commentaires