Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 11:21

Eugénisme protecteur ? 

 

GABRIELLE_CLUZEL_362x200_PXL

 

 

EXCLUSIF MAG

Anne Sinclair a déclaré que l’avortement des enfants trisomiques était un « eugénisme protecteur ». On connaissait déjà la « GPA éthique » (Élisabeth Badinter)… certains diront que la mode est aux oxymores. Si l’on continue plus avant dans la grammaire, suffit-il de jeter un adjectif sympathique, comme un voile pudique, sur un substantif, pour rendre ce dernier vertueux ? On peut continuer. Un assassin taquin. Une méchanceté bienveillante. Un violeur affectueux. La vérité est que l’on peut tout repeindre en rose, mais que cela s’écaille assez vite.

D’autres, au contraire, affirmeront qu’« eugénisme protecteur » est un pléonasme. Cela va sans dire. On élimine toujours pour rendre service, comme on monte là-haut ou on descend en bas. C’était déjà l’intention des nazis : protéger le pays d’une charge, les parents d’un poids, la race d’une tare. Des nazis altruistes, alors ? On conviendra qu’il ne suffit décidément pas d’un adjectif pour racheter un substantif. Autant que protecteur, l’eugénisme se veut prédicteur : il sait à l’avance quelle vie sera nuisible. Car l’on ne se « protège » jamais, bien sûr, que de ce qui peut faire du tort. Du tort à qui ? À quoi ? De quelle façon ? C’est là que ça se corse. Ceux qui font du mal, de l’avis des uns, ne sont pas ceux qui font du mal, de l’avis des autres. Demandez donc à Nafissatou Diallo.

Tout cela se résume par une autre figure de style : un gouvernement protecteur, prudent, maniant précieusement le principe de précaution… prônerait surtout, pour éviter tout préjudice, de ne procréer à aucun prix. On appelle cela, je crois, une allitération. Ou une aberration. 

23/03/2016, in Famille chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article

commentaires