Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 09:09

« Il n’y a pas de mot pour décrire ce qui est arrivé.»

« Nous restons sans voix face à ce drame.»

Quelle pitié d’entendre des phrases pareilles. Et bien nous, nous ne pouvons garder la bouche fermée. Nous ne pouvons nous permettre de verrouiller notre cœur. Ce n’est pas possible. Parce que notre cœur déborde de l’amour du Christ , il ne peut rester sans voix, et voilà ce qu’il dit :

Il dit que le mal existe et qu’il est d’abord une absence de bien, il est une privation. Une privation comme la maladie est une absence de santé et la colère une absence d’équilibre. Le mal est surtout et avant tout une absence de Dieu, de ce Dieu unique et vrai, de Celui qu’on appelle Père, Fils et Saint-Esprit, notre créateur si doux, notre maître si bon.

Absent ? Mais il faut bien nous entendre sur ce terme.

Absent, soit parce qu’on l’a chassé en lui disant que notre vie, que notre famille, que notre société serait bien plus simple sans Lui. C’est le fameux mythe de la liberté sans entrave qui finit inéluctablement par rendre les hommes esclaves d’eux-mêmes ou esclaves des autres.

Lisez le texte complet ICI.

 

C'est le 1000e article dans la catégorie  Religio ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article

commentaires