Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 20:19

 

Pour passer à l'action on relira avec intérêt le billet "L’humeur de Pasquin" paru dans l’Homme Nouveau – n°1625

 

Avec les primaires reviennent les fadaises habituelles. Le vote utile est une de ces idioties. Elle est magistrale pour enfumer le bourgeois à qui il resterait quelques atomes de convictions. Le truisme est asséné avec une telle docte assurance qu’il n’autorise aucune contradiction : « L’important c’est de voter utile, c’est le seul choix rationnel. » Et voilà comment le bon bougre, alors qu’il a le choix, s’auto-persuade de ne pas voter pour le seul candidat qui pense comme lui sur l’ensemble des sujets, affirme sa foi sans tortiller des fesses, son attachement à la vie, au mariage, à la famille, au pays, et qui semble, qui plus est, sacrément taillé pour la course.
« Oui, mais le vote de conviction et de témoignage ça ne sert à rien, moi je vote utile. » Faire ça, porte un nom, c’est être un idiot utile. Il faut fichtrement avoir perdu le sens commun pour voter ou se rallier à l’inverse de ses intérêts en pensant qu’on les sert. Ce type de stratégie d’auto-négation est souvent accompagné d’une justification par le calcul : « Assumons de voter pour un candidat qui se fout de nos convictions pour influencer demain ! ». 
Ce raisonnement ne date pas d’hier, déjà le Vendredi saint il devait y avoir un gars pour conseiller à quelques chrétiens de voter utile, de voter Barabbas pour que les pharisiens apaisés gracient Jésus… Ça n’a pas marché ! On les a retrouvés au procès de Louis XVI, conseillant aux monarchistes de voter la mort du roi pour sauver la monarchie… Ça n’a pas marché ! À Maastricht aussi, il fallait voter utile pour la souveraineté de la France… Ça n’a pas marché non plus. On la reconnaît facilement la conviction du « voteur utile », elle a la forme de son derrière tant il s’assoit dessus. 
Alors, vous ferez bien ce que vous voulez, mais si vous allez voter aux primaires, sachez simplement que le symbole du chrétien ce n’est pas l’anguille mais le poisson !

 

Certes, un peu tardif... mais cette réflexion peut resservir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article

commentaires