Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 09:26

 

On a coutume de comparer le ramadan au carême, bien que cette comparaison tourne court : dès le coucher du soleil en effet, toute restriction tombe et l’esprit festif domine, de là notre expression « faire du ramdam ». La comparaison avec la fête de Noël est bien plus profonde. A la nuit de Noël, le 25 du neuvième mois après l’Annonciation, descend sur la terre le Verbe divin incarné. Le ramadan est le neuvième mois de l’année arabe (alors calée sur le soleil), et la 25ème (ou 27ème ou 29ème) nuit de ce mois, est fêtée la « nuit grandiose » (leilat al-qadr) durant laquelle, pour l’Islam, le Coran est descendu du ciel. Si l’on considère que la rédaction du Coran, achevée par le calife Othman, a duré jusqu’au dixième siècle, sur un territoire déjà imprégné du christianisme, on ne sera pas surpris de cette correspondance.

Pour plus d’un milliard de croyants, le livre saint de l’Islam, le Coran, est la parole d’Allah, « le Verbe incarné, le Souffle divin auquel, inconditionnellement, les musulmans se soumettent sans épiloguer », comme l’écrit Malek Chebel en son Dictionnaire des symboles musulmans.1 Pour plus de deux milliards de chrétiens, Jésus est le Verbe fait chair, né de la Vierge Marie. La fête de Noël, universellement connue, célèbre l’anniversaire de la naissance du Fils de Dieu réellement ‘descendu’ parmi nous. L’Église primitive avait fixé la date de la fête de la Nativité par rapport au 25 mars, jour anniversaire de la mort du Christ en croix, sous Ponce-Pilate, à Jérusalem, une veille de Pâque juive. Tertullien le premier en fit écho au II° siècle, ce qui implique qu’il était déjà traditionnel de dater – et donc de célébrer – au 25 mars la Passion du Seigneur.

par Jean-Marie Mathieu

La suite de l'article sur le site du CEP

 

le-cep.org: Le Cep - Accueil
Page d'accueil du site du CEP : Le Cep est la revue du Centre d'Etude et de Prospective sur la Science (CEP) Cloisonnés dans leurs discipline et bridés par leurs théories, les hommes de science parviennent souvent mal à entrevoir le sens de leurs recherches.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Science et Conscience
commenter cet article

commentaires