Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 10:37
Oui, car au-delà des considérations humaines, c’est le pardon est la manière par laquelle le Dieu Tout-Puissant puissant triomphe du mal. Il n’y a pas d’autre voie pour construire avec les pécheurs que nous sommes le Royaume où nous pourrons vivre tous ensemble une éternité de bonheur.
  • 1. 

    Dans le « Notre-Père » se trouve une grande surprise : le christianisme apporte de manière très nouvelle l’idée que notre pardon se trouve lié à celui de Dieu et donc que, si nous bénéficions de cette remise de dette que Dieu nous consent, il nous faut nous aussi faire quelque chose à notre échelle. Dans la formule: « Remets nos dettes comme nous remettons les nôtres », il faut insister d’abord sur le « comme », qui est l’articulation de deux idées fondamentales : 1°) Dieu pardonne et 2°) il nous enjoint de faire de même et en fait une condition de son pardon.

  • 2. 

    La vraie nature du pardon est d’être une libération créatrice de vie : au niveau humain, c’est une libération pour l’autre à qui on rend sa dignité et que l’on sort de sa culpabilité, et c’est aussi une libération pour nous, qui ne sommes pas condamnés à rester éternellement enfermés dans la rancune et la haine.

  • 3. 

    Il faut cependant bien distinguer le pardon de ses caricatures : ce n’est pas un déni du mal et de sa réalité ; ce n’est pas passer l’éponge ; ce n’est pas un remède ou un médicament qui annule le mal et ses conséquences ; et ce n’est pas non plus une démission, une lâcheté, une manière de ne pas affronter les problèmes.

  • 4. 

    D’un point de vue chrétien, il n’y a rien qui ne soit absolument impardonnable, même les choses les plus atroces, les génocides, les horreurs, etc. Mais le pardon n’empêche pas que l’on garde uneexigence de réparation nécessaire et également l’exigence que la justice puisse faire son œuvre.

 
 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article

commentaires