Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:05

 

Le 25 mars 1957, l'acte de naissance de l'Union européenne a été signé à Rome. Célébrons à notre façon le 60ème anniversaire du traité de Rome en relisant ce qu’a déclaré le célèbre dissident soviétique, Vladimir Boukovsky, sur l'Union Européenne qu’il comparait à l'Union Soviétique.

EVR

 

« Je fais référence aux structures, à certaines idéologies qui sont inculquées, aux plans, à la direction, à l'inévitable expansion, à l'effacement des nations, ce qui était le but de l'Union Soviétique. La plupart des gens ne comprennent pas cela. Ils ne le savent pas, mais nous le savons parce que nous avons été élevés en Union Soviétique où nous devions étudier l'idéologie soviétique à l'école et à l'université. Le but ultime de l'Union Soviétique était de créer une nouvelle entité historique, le peuple soviétique, sur tout le globe. La même chose est vraie dans l'UE aujourd'hui. Ils tentent de créer un nouveau peuple. Ils appellent ce peuple les « Européens », quoi que cela signifie(brusselsjournal.com -2006-02-27)

«Comment fut créée l'URSS? Bien sûr, par la force militaire, mais aussi en contraignant les républiques à s'unir sous la menace financière, leur faisant économiquement peur. Donc, nous y sommes .

Mais nous en sommes encore au début, à la première étape. Le but ultime de toutes les unions qui se sont construites à ce jour ne s'achève pas avec la soumission au contrôle de Bruxelles, mais va plus loin. Ce vers quoi on pointe, c'est la construction d'un Etat unique sous un gouvernement mondial, avec une seule loi .... Les crises financières servent à pousser dans cette direction.

Le concept même d'"union" enlève la flexibilité de l'économie. Une économie unique rend impossible les continuels ajustements nécessaires pour faciliter les échanges.(…)

C'est le projet qui est socialiste. (…). Et (les eurocrates) parlent tous comme dans le livre de Lénine "L'État et la Révolution", qui explique comment mourra l'État-nation. Ses mots sont "il se flétrira jusqu'à disparaître". (…) Le rêve des socialistes, le "Programme Maximum" a toujours été d'éliminer la propriété privée, la famille et l'État-nation. Avec la propriété privée, ils n'ont pas réussi, mais ils continuent sur le chemin de la destruction de la famille et de la nation. Le plan qui a échoué à l'Est a été transféré à l'Ouest. » (Radici Cristiani, n°80, Décembre 2012)

« Ce n'est pas un hasard si le Parlement Européen, par exemple, me rappelle le Soviet Suprême. Il ressemble au Soviet Suprême parce qu'il a été conçu comme lui. De même, quand vous regardez la Commission Européenne, elle ressemble au Politburo. Je veux dire qu'elle lui ressemble exactement, sauf pour le fait que la Commission a maintenant 25 membres et que le Politburo avait habituellement 13 ou 15 membres. A part ça, ils sont exactement les mêmes, ne rendant de compte à personne, sans être directement élus par personne. Quand vous regardez toute cette activité bizarre de l'UE avec ses 80.000 pages de règlements, ça ressemble au Gosplan. Nous avions une organisation qui planifiait tout dans l'économie, dans les moindres détails, cinq ans à l'avance. C'est exactement la même chose qui se passe dans l'UE. Quand vous regardez le type de corruption de l'UE, c'est exactement le type soviétique de corruption, allant de haut en bas, plutôt que de bas en haut.

Si vous parcourez toutes les structures et tous les traits de ce monstre européen émergeant, vous remarquerez qu'il ressemble de plus en plus à l'Union Soviétique. Bien sûr, c'est une version plus douce de l'Union Soviétique. S'il vous plaît, ne vous méprenez pas. Je ne dis pas qu'il a un Goulag. Il n'a pas de KGB – pas encore – mais je surveille très attentivement des structures comme l'Europol par exemple. (…)L'Union Soviétique était un Etat dirigé par l'idéologie. L'idéologie d'aujourd'hui de l'Union Européenne est sociale-démocrate, étatiste, et en grande partie politiquement correcte. Je surveille très attentivement la manière dont le politiquement correct se répand et devient une idéologie oppressive, sans parler du fait qu'ils interdisent de fumer presque partout maintenant. Regardez la persécution de gens comme le pasteur suédois qui a été persécuté pendant plusieurs mois parce qu'il a estimé que la Bible n'approuve pas l'homosexualité. La France a voté la même loi de crime d'injures [hate crime] concernant les gays.(…) Ce que vous observez est une introduction systématique d'idéologie qui pourrait être renforcée plus tard par des mesures oppressives. (…)

Je n'ai aucun doute là-dessus. Il va y avoir un effondrement de l'Union Européenne tout comme l'Union Soviétique s'est effondrée. Mais n'oubliez pas que quand ces choses s'effondrent, elles laissent une telle dévastation qu'il faut une génération pour s'en remettre. Pensez seulement à ce qui se passera s'il arrive une crise économique. Les récriminations entre nations seront immenses. Ça pourrait mener à une explosion. Regardez l'immense nombre d'immigrants du tiers-monde vivant maintenant en Europe. Cela a été encouragé par l'Union Européenne. Que se passera-t-il avec eux s'il y a un effondrement économique ? Nous aurons probablement, comme en Union Soviétique à la fin, tellement d'affrontements ethniques que cela donne le vertige. (…).Cet immense édifice de bureaucratie va s'effondrer sur nos têtes. C'est pourquoi, et je suis très franc là-dessus, plus tôt nous en finirons avec l'UE, mieux cela vaudra. Plus tôt elle s'effondrera, moins il y aura de dégâts pour nous et pour les autres pays. » (Discours, Bruxelles, 2005).

Merci à EVR.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article

commentaires