Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 08:30

 

COLLOQUE « CATHOLIQUES EN ACTION »

Bruno de Saint Chamas (Ichtus) : « Bienheureuse soit Taubira ! »

Le colloque annuel d’Ichtus « Catholiques en action », les 12 et 13 octobre à Paris, a rencontré une forte affluence. Un succès qui tient sans conteste à la mobilisation contre la loi Taubira. Entretien avec Bruno de Saint Chamas, le président de l’association.
L’association Ichtus a organisé les 12 et 13 octobre un colloque sur le thème de l’engagement personnel des catholiques dans les champs social, culturel et politique. Animé par de nombreuses personnalités issues du monde politique, religieux ou associatif, parmi lesquelles Jean-Christophe Fromantin, Charles Beigbeder, Ludovine de La Rochère, le symposium a attiré plus de 700 personnes, majoritairement des étudiants et des jeunes professionnels parisiens âgés de 20 à 35 ans, invités à « agir concrètement, ici et maintenant », sans abandonner aux seuls gouvernants la responsabilité d’œuvrer dans la sphère politique. 


Bruno de Saint Chamas, comment expliquez-vous la forte affluence à votre colloque ? 

Le lien avec La Manif pour tous est évident. Les gens ont pris conscience que le sujet politique est vif et sont devenus plus sensibles à l’idée de s’engager. Bienheureuse soit Taubira !


Quels messages les intervenants ont-ils transmis ? 

Le mot d’ordre du colloque était d’apprendre à passer de la prise de conscience à la prise de responsabilités. Bien sûr, il est important de pointer les défaillances des gouvernants, des institutions, des lois, du courant commun qui s’impose comme une chape de plomb. Mais ce qu’il nous est demandé, c’est d’être « astucieux » pour rendre possible ce qui est souhaitable.

Comme le cardinal Bergoglio l’a dit à Pâques en 2002, le projet politique « n’est pas la tâche du seul parti gouvernant, ni même de la classe dirigeante dans son ensemble, mais de chacun d’entre nous »


Comment s’engager ?

Avant de s’engager, il est nécessaire de se former. La formation permet à chacun de discerner ce qu’il faut faire en fonction des pouvoirs qu’il a et des responsabilités qui sont les siennes. Lors de son intervention, François-Xavier Bellamy, maire adjoint de Versailles, nous a montré comment le combat culturel précède toujours l’action politique et donc l’enjeu préalable de la formation.


Chacun peut donc agir à son niveau ?

Oui. Comme Mgr Aillet l’a dit lors de ce colloque, tous les catholiques doivent s’engager au service du bien commun en exerçant toutes leurs responsabilités sociales, culturelles, politiques. Les parents ne doivent pas se contenter de râler contre la loi Taubira ou la loi Peillon ; ils doivent être les premiers à parler à leurs enfants de l’amour, du couple, du corps, du bonheur. 

La loi Peillon veut lutter contre les stéréotypes, arracher les enfants à leurs « déterminismes familiaux » pour « déformer » l’enfant et l’« opposer » à ses parents, alors qu’il faut au contraire « former » et « relier ». Mais il n’est pas interdit aux parents de passer du temps avec leurs enfants pour leur transmettre leurs valeurs !

Il faut utiliser les pouvoirs que l’on a, au lieu de pleurer sur ceux que l’on n’a pas. Agissons sur le terrain ! « Si Dieu le veut, tout cela peut aller mieux. Mais il faut se rappeler, pour qu’on ait des résultats, que le feu, pour bien chauffer, doit s’allumer par en bas », concluait le cardinal Bergoglio dans son discours de Pâques 2000.

  Élisabeth Caillemer, famillechretienne.fr, 17/10/13

             Le calendrier des formations proposées par Ichtus est sur www.ichtus.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article

commentaires