Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 09:00

 

Le kibboutz Kiryat Yedidim fut fondé en 1920 dans ce qui était alors la Palestine sous mandat britannique avec l’objectif avoué de réaliser une égalité parfaite entre les hommes et les femmes. Pas un système de rotation sur les différents postes de travail, uns et les autres réalisaient exactement les mêmes travaux, manuels ou non. Les enfants étaient également éduqués sans aucune distinction et préservés du monde extérieur. Filles et garçons dormaient dans les mêmes dortoirs et prenaient les douches ensemble. On veillait à ce qu’ils aient les mêmes jouets, l’enseignement qui leur était donné était identique et l’éducation qu’ils recevaient était expurgée de tout ce qui pouvait apparaître comme un stéréotype.
Et puis les choses se dégradèrent. Arrivées à l’adolescence, les filles commencèrent à se rebeller contre le fait de se dénuder devant les garçons et obtinrent des douches à part et dans les chambres mixtes, les uns et les autres ne se déshabillaient plus en même temps. Un peu plus tard, en 1951, des sociologues venus étudier le modèle de Kiryat Yedidim constatèrent que les enfants de cette première génération n’avaient pas assimilé les cours sur les stéréotypes. Quand par exemple on donnait un ballon à des garçons, ceux-ci persistaient à imaginer un jeu de compétition tandis que les filles y trouvaient plus un prétexte pour un jeu de rôles.
La suite, avec les commentaires,  ICI

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article

commentaires