Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 10:07

 

Au TCE, la Grâce des Carmélites

On reste vissé sur son siège, fasciné par la musique, subjugué par la suavité des voix et la simplicité efficace de la  mise en scène. Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, à partir du texte de Bernanos, est l’opéra de cette fin d’année.

L'émotion, l’intensité, la grâce, voici ce que l’on ressent à ce spectacle total qui dépasse de loin une simple représentation d’opéra. Francis Poulenc (1899-1963), compositeur autodidacte échappant à toutes les chapelles, n’a jamais été vraiment pris au sérieux. Il l’a voulu, ce "moine et voyou", comme le qualifiait le musicologue Claude Rostand. Poulenc s’amusait en permanence, ironisait sur tout et parodiait tout le monde. Mais derrière ces masques existait un homme à la spiritualié dévastatrice et exigeante. Cinquante ans après sa mort, les différentes  recréations de ses œuvres le portent au sommet de la musique et pas seulement française. "Dialogues des Carmélites entre Siegfried et Wozzeck", ironisait-il. On le pense aujourd’hui avec ces remarquables Dialogues des Carmélites.

... La suite sur le site du JDD

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article

commentaires

truth 16/12/2013 10:03


Oui ! Je viens de voir le Dialogue des Carmelites .


Je n'aimais pas Olivier Py toujours tenté de foutre ses acteurs à poil ( voir son fameux Oreste à l'Odeon il y a 3 ans ) Aussi entre la tentation de voir ce "Dialogues ...) de Francis Poulenc et
Bernanos j'ai un peu hésité par crainte d'Olivier PY . Hors tout fut sublime j'usq'à la dernière minute : Les voix , la musique et la mise en scène de Py au service du texte .


 


Tout fut sublime jusqu' à la dernière minute, celle où Py m'a volé la mort de nos Carmelites et où l'on voit , là où Bernanos met les religieuses MONTANT UNE À UNE à l'echafaud, Py nous lustrer
leur mort en nous les montrant tomber dans l'abime du ciel étoilé : elles s'évanouissent . ...Faut pas rappeler que ce fut la Terreur , la Révolution Française , l'obscenité de la guillotine qui
les a massacrées .


Dommage ! j'ai failli changer le jugement que je portais sur Py . Le problème c'est qu'à l'instant capital, celui qui donne tout son sens politique à la pièce de Bernanos , lachement il s'esquive
. Pour ne pas déplaire à la gueuse ....


Hors Bernanos parlait aussi de politique


A part celà je pense qu'il faut aller découvrir et voir l" "Dialogue.... Pour Bernanos , pour Poulenc , pour ces chanteuses d'opera ... les meilleures actuellement en France ,mais aussi pour la
reconnaissance de ce que les meilleures -ces Carmélites de Compiègne guillotinées par la Bete - nous ont apportés lors de leur affrontement à la Mort  concocté par la Terreur
"révolutionnaire "