Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:57

 

Dieudonné vient de céder à la décision du Conseil d'Etat interdisant la représentation du spectacle "Le Mur" pour provocations répétées à la haine et à la discrimination raciale et des propos portant atteinte à la dignité humaine sous la pression de Manuel Valls. Qui se souvient qu'en 1999 le même Dieudonné se produisait dans un spectacle intitulé Pardon Judas, offensant les catholiques ? A cette époque, les bonnes consciences étaient restées bien muettes. Voici un article d'Alain Sanders paru dans le journal "Présent" le 4 décembre 1999 ... A relire dans notre contexte actuel : amusant !

 

  Dieudonné le mal-nommé...

 

  Dieudonné est ce prétendu « comique » qui, naguère, se produisait en duo avec Elie Semoun. Aujourd'hui, Dieudonné fait de la scène en solo. Et il serait intéressant qu'Elie Semoun explique un jour pourquoi — mais très franchement — il a choisi de mettre fin au tandem...

  Racialiste haineux, Dieudonné — qui est présent sur toutes les chaînes, quasiment à toutes les heures du jour — explique à qui veut l'entendre que la télé française est « raciste » parce qu'elle ne donne pas aux Noirs la place selon lui, devrait être la leur. On veut croire que Dieudonné ne regarde jamais M6 ou MCM pour ne prendre que ces deux exemples...

  Le gros problème de Dieudonné qui, compte tenu de quelques bides au cinéma, a montré les courtes limites de son talent d'acteur — c'est qu'il n'a aucun talent d'aucune sorte. Etiqueté « comique », il est pesant, lourdingue, sentencieux, caricatural.

  On en a une nouvelle preuve avec ce que Le Parisien Dimanche appelle — sans y trouver rien à redire et en consacrant cinq colonnes et une grande photo au personnage – « la nouvelle provocation de Dieudonné ».

  La « nouvelle provocation » de Dieudonné c'est, à la « Main d'Or » (une salle de... 268 places entre Nation et Bastille ), un « one man show » intitulé Pardon Judas. Une dizaine de sketches. Le Parisien Dimanche explique : « Sans complaisance, avec une acidité exacerbée, il s'en prend (...) aux catholiques. »

  Car Dieudonné le rouleur de mécaniques, Dieudonné le « comique », Dieudonné le mal-nommé ne prend pas de risques. Comme tout le monde aujourd'hui – les Gerra, les Ruquier, même les vieilles cocottes comme Bedos –, il sait bien que l'on peut, sans s'exposer au moindre retour de bâton, s'en prendre aux catholiques, ces pelés, ces galeux sur lesquels on peut cracher impunément.

  Et il l'avoue. Le Parisien Dimanche note : « Je n'ai pas choisi la facilité , confesse-t-il, tout en reconnaissant qu'il n'aurait jamais pu aller aussi loin s'il s'en était pris aux juifs ou aux musulmans. »

  Eh bien, malgré ses rodomontades de matamore de quat' sous, Dieudonné le lâche a bel et bien choisi la facilité. Le risque aurait justement été de s'en prendre, avec une violence comparable, aux juifs ou aux musulmans. Mais ça, Dieudonné sait que ça ne serait pas passé. Parce qu'il aurait été éjecté de la « Main d'Or » manu militari. Sans préjudice des poursuites éventuelles déclenchées par le Parquet, la Licra ou le Mrap...

  Il y a longtemps que Dieudonné ne fait plus rire. Le problème, c'est qu'aujourd'hui sa haine fait peur. On ne sait pas ce qu'il adviendra de sa « nouvelle provocation ». Mais ce qu'on aimerait savoir — pardon d'y revenir — c'est pourquoi son ex-partenaire, Elie Semoun, a choisi un jour, sans espoir de retour apparemment, de se séparer de lui.

 

Merci à EVR pour cet article.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article

commentaires