Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 13:17

en kiosque en ce moment

 

Manifestations religieuses attestées en Europe dès la protohistoire et que l’on retrouve dans toutes les grandes civilisations, les pèlerinages présentent des traits communs qui s’inscrivent dans un imaginaire spécifique, une géographie et un temps sacrés. Leur permanence en fait une donnée majeure de la condition humaine.

 

LE PHÉNOMÈNE PÈLERIN FRAPPE D’ABORD PAR son caractère universel. Aussi loin que l’on remonte dans l’histoire, voire dans la protohistoire, nous constatons l’existence de grands rassemblements de fidèles, en l’honneur d’un dieu ou à l’occasion d’une fête. Les anciens Egyptiens se réunissaient à Héliopolis, Thèbes ou Abydos pour rendre hommage à Osiris. Durant la protohistoire européenne, les grands ensembles mégalithiques d’Armorique ou des îles Britanniques ont accueilli des assemblées comparables, tout comme la vallée des Merveilles, située dans l’arrière-pays niçois, à 2000 mètres d’altitude. On peut également mentionner les rassemblements celtiques de la forêt des Carnutes ou, en Asie mineure, ceux qui avaient lieu à Yazilikaya, le grand sanctuaire rupestre proche de la capitale hittite. Delphes et Délos, où l’on rendait un culte à Apollon, étaient des lieux de pèlerinage, tout comme Ephèse, où l’on honorait Artémis, Dodone, où l’on rendait un oracle de Zeus, et Epidaure, où les malades attendaient d’Asclépios leur guérison.

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article

commentaires