Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 07:07

 

DAprès 2 ans de « normalitude », cul pardessus tête certains disent sauver la France par un retournement des courbes en faisant l’économie d’une doctrine. Et que dire de l’Europe ! Les canonisations de deux Papes viennent de mettre en lumière l’enseignement de l’Eglise. Mais les catholiques eux-mêmes croient-ils à son efficacité pour fonder la sociabilité dans un monde divisé de croyance ? Pourquoi une doctrine quand activisme, laïcisme et mensonges contre mensonges au service des ambitions, seraient les clés de l’efficacité pour « gagner » ? Jean Ousset dans la troisième partie de son livre l’Action au chapitre 1 : La doctrine et l'argent plaide pour la seule doctrine sociale qui tienne … debout !

« La doctrine est beaucoup plus que l’outil de l’homme d’action. Elle doit en être l’âme, la raison.

Jamais la doctrine (sociale de l’Eglise) n’a été aussi clairement exposée, aussi facilement connaissable… Doctrine la plus complète, qui éclaire le problème de l’homme indiviuel et collectif…Si bien qu’au regard même des non-chrétiens (et du seul point de vue de la raison) la doctrine sociale de l’Eglise se présente comme l’ensemble idéologique le plus vaste, le plus méthodiquement formulé, le plus clair, le plus ferme dans la défense des droits fondamentaux de quelque homme que ce soit ; serait-il d’une religion différente ou d’une pensée opposée. 

La suite

Jean Ousset (1914-2014) : (Re)découvrez-le sur Petrus Angel

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article

commentaires