Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 11:12

 

 

Le comique de l’image de ces hommes qui semblent tomber au ralenti dans le trou devient tragique dès que l’on s’aperçoit qu’ils sont aveugles. Ils n’ont pas de chien pour les guider!

Breughel peint ce tableau en 1568, en Hollande. C’est bien une parabole, il nous montre des aveugles mais le tableau de parle pas de la cécité, il parle du danger de suivre un guide les yeux fermé, surtout un guide aveugle, comme tous ceux qui le suivent ! Ce guide entraîne tout le monde à sa perte. 

Un nul qui copie sur un autre nul a zéro, un idiot qui répète ce que dit un autre idiot ne profère qu’idioties.

Les aveugles sont à la campagne dans un paysage paisible. Une vache broute.

En regardant attentivement, on découvre huit personnages dans le tableau, les six aveugles, un paysan et un fidèle qui se rend à l’église.

Une ligne directrice diagonale montre comment les aveugles sont tous reliés entre eux. Cette diagonale plonge vers le trou, accentuant l’impression que les aveugles y sont inexorablement entraînés.

Breughel utilise tout une gamme de verts et de gris. Les jaunes-bruns viennent réchauffer la scène.

La parabole des aveugles de Pierre Breughel s'inspire de la parabole du Christ adressée aux Pharisiens : « Laissez-les. Ce sont des aveugles qui guident des aveugles. Or, si un aveugle guide un aveugle, ils tomberont tous deux dans la fosse. » (Mt 15,14 ; Lc 6,39).

Le tableau est hélas absent du Louvre depuis un moment.

Repris de cet article.

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article

commentaires