Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 12:23

un article de 2006, toujours d’actualité ...

 

SidactionLa vérité sur le Sidaction

Du 31 mars au 2 avril, l'univers médiatique se mobilise pour le Sidaction. Cela ne signifie pas pour autant qu'il se mobilise en faveur des malades du Sida. Le Salon Beige ne peut donc manquer d'évoquer cette supercherie médiatico-financière.

Un mouvement créé par et pour le lobby gay :

- le président du Sidaction, Pierre Bergé, multi-millionnaire et ancien ami de Mitterrand, dirige le magazine érotique homosexuel Têtu ;

- le secrétaire général du Sidaction, Olivier Ségot, est directeur de la publication de Têtu ;

- l'un des trois vice-présidents de Sidaction, Jérôme Martin, est le représentant de l'association hyper-violente Act-Up.

Cette détestable officine homosexuelle fait bien sûr partie des associations bénéficiaires des fonds récoltés, au même titre que bien d'autres structures douteuses comme le Groupe Action Gay et Lesbien. (Voir ici, la liste du conseil d'administration; ici le dernier rapport d'activité, celui de 2004, en pdf - la liste des associations soutenues est à la page 17.) Pour en savoir plus sur : les finances de ces groupuscules.

Côté scientifique, le scandale est plus grave.

Cette captation discrète de fonds censés servir à la lutte anti-Sida est une chose, la propagande honteuse en est une autre. Sur la non-fiabilité du préservatif, on pourra se reporter à cette étude assez complète (rubrique Sida-la politique de prévention). Des orifices de 10-12 microns de diamètre sont actuellement répérés dans les préservatifs : 100 virus pourraient y passer de front ! (étude complète ici). L'annonce du ministre de la Santé Xavier Bertrand de proposer le préservatif à 20 centimes dès la rentrée prochaine dans les universités et les lycées rend le gouvernement complice de cet encouragement à la débauche. Le professeur Lestradet, membre de l'Académie de Médecine, soulignait :

Hivx"On sait aujourd’hui avec certitude que chez un homme séropositif, le virus est présent en abondance dans toutes les sécrétions sexuelles, c’est-à-dire non seulement dans le sperme, mais dans toutes les sécrétions prostatiques ou autres, qui apparaissent dès les préliminaires et en tout cas bien avant qu’une érection suffisante permette une mise en place correcte du préservatif. Il en résulte que, lorsqu’un homme séropositif met un préservatif, celui-ci sera automatiquement souillé sur la face externe par les manipulations indispensables. (...) Pour la femme, c’est donc la roulette russe. N’est-ce pas la raison pour laquelle dans le groupe des hétérosexuels, les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes ?".

Il est indéniable que la meilleur protection demeure la fidélité (exemple de l'Ouganda).

Plus largement, comme l'écrivait Jean-Marie Domenach dans France catholique :

"le SIDA est une épidémie de civilisation : il a progressé à cause du vagabondage sexuel et considérer ce vagabondage comme allant de soi, considérer l’homosexualité et la toxicomanie comme allant de soi, c’est, de fait, contribuer à la propagation du mal. (...) L’amour est réduit au contact tous azimuts des corps. (...) Ce qui était, ce qui devait être la pédagogie d’une rencontre existentielle, l’apprentissage du grand amour, devient une recette hygiénique. En vérité, il s’agit moins de morale que de civilisation."

Ce que dit (vraiment) l'Eglise catholique

Ecartons tout d'abord la sempiternelle remontrance de nos médias fanatisés : le pape n'a jamais prononcé le mot 'préservatif'.

Dans l'Evangile de la Vie (Evangelium Vitae) Jean-Paul II a rappelé le message de l'Eglise : la sexualité est ordonnée au don sacré de la Vie et s'exerce dans le cadre du sacrement de mariage. Elle exige donc, pour être pleinement vécue, abstinence avant le mariage et fidélité après. "La fidélité des époux, dans l'unité du mariage, comporte le respect réciproque de leur droit à devenir père et mère seulement l'un par l'autre" (Donus Vitae). C'est le respect du corps, du sien et de l'autre, qui peut enrayer l'épidémie du Sida.

Afrique_sida_1Et le discours que tient l'Eglise n'est pas une lubie. Pour preuve, en Afrique, les pays catholiques sont ceux où la progression du virus est la plus faible (chiffres éloquents).

En ce week-end de totalitarisme médiatique, n'hésitez pas à laisser votre téléviseur éteint et à transmettre ce message.


L'équipe du Salon Beige   http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

Partager cet article

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article

commentaires