Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 08:29

 

La dévotion au Sacré-Cœur : trop ringarde pour les chrétiens de salon ?

BILLET_HUMEUR_BOURCERET©Esprit photo

Plus très à la mode le Sacré-Cœur de Jésus. On en entend peu parler dans nos paroisses. Comme si cette dévotion sentait la naphtaline, rappelant les bondieuseries de nos grands-mères et les chromos sirupeux du XIXe siècle. Trop populaire en somme pour les « chrétiens de salon », comme les appelle le pape François ?

Serait-ce donc ringard de demander au Cœur sacré de Jésus de nous prendre en pitié ? De le supplier de voir son règne arriver, dans nos cœurs, nos familles, nos pays ?

Et si c’était le contraire ? Si le message donné à sainte Marguerite-Marie Alacoque au XVIIe siècle à Paray-le-Monial était d’une actualité propre à nous brûler le cœur ? Si c’était exactement ce qu’attendait notre société ?

Penchons notre tête sur le Cœur de Jésus et écoutons-le battre

Nos contemporains ont tellement soif d’amour, ils attendent ce regard de miséricorde et cette parole de consolation, qui répondent à nos angoisses et à nos détresses. Et nous tairions ce message : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau, et je vous donnerai le repos » ?

Aurons-nous la simplicité, comme le disciple bien-aimé, de pencher notre tête sur le Cœur de Jésus et de l’écouter battre, jusqu’à ce que nous commencions à ressentir la compassion divine ? Ça tombe bien, le thème de la compassion « parle » aux oreilles modernes. Reste à la remettre à la mode de nos paroisses. Et si nous commencions par replacer cette dévotion au Sacré-Cœur dans nos prières personnelles et familiales ?

Emmanuel Bourceret, Famille Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article

commentaires