Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 10:04

 

et qui existe quand même.


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 01:22

Ce qui existe, c'est l'inégalité homme-femme

fitness-1913-2013.jpg

Aujourd'hui comme hier

Même dans le fitness

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 01:05

Un peu d'air avec Bizet

On peut écouter en cliquant sur le CD

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 00:47

 

« Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel… »

« Nous voulons changer les mentalités des jeunes… la révolution française n’est pas finie, c’est à l’école de l’achever… » 

« Il s’agit de forger une religion qui soit, non seulement plus religieuse que le catholicisme dominant, mais qui ait davantage de force de séduction, de persuasion, d’adhésion que lui… »

« L’école est un instrument de la religion laïque…c’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin… »

« L’école, cette nouvelle Eglise, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses tables de la loi… »

« Il y a un infini flottant dans l’âme de l’enfant et l’éducation se fixe pour tâche de lui donner une forme… »

« La laïcité n’est pas la neutralité, la simple tolérance…mais un ensemble de valeurs et qui va jusqu’au bout, qui demande aussi le socialisme… »

« Il faut s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités afin de lutter contre les préjugés liés à l’identité du genre… »

Lu sur NdF

Et Valérie Trierweiler a dit ... 

  1.  Valérie Trierweiler, « Vincent Peillon : itinéraire d'un enfant gâté »Paris Match,‎ 2005          Voyez donc Wikipedia ...
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 00:20

C'est parti pour une série sur la théorie qui n'existe pas ... roulement de tambours ... la théorie du genre.... rereoulement de tambours ... 

Pour connaître la suite, il suffit d'indiquer une adresse de courriel dans Newsletter >>>


Au programme de la rentrée de septembre 2013

 

Lire aussi : Éducation contre l’homophobie : franchir un nouveau pas et consulter les documents pdf en bas

Source

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 19:52

 

Vous voulez être informé des nouveaux articles

au fur et à mesure de leur parution ?

Inscrivez vous gratuitement à la "newsletter"

 

Il suffit d'indiquer une adresse en colonne de droite ...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 09:29

Surtout, lisez l'article complet, et faites le connaître ...

 

Théorie du genre à l’école : Vincent Peillon est une menteuse

Tandis que, selon la ministre des Droits de la femme Najat Vallaud Belkacem, « la théorie du genre n’existe pas« , Vincent Peillon a osé déclarer ce mardi à l’Assemblée nationale que l’Éducation nationale « refuse totalement la théorie du genre ». Il l’a fait comme Cahuzac, « les yeux dans les yeux ». Mais s’il refuse la théorie du genre, c’est déjà qu’elle existe. Il va falloir qu’ils accordent leurs violons, au Gouvernement. Peillon s’en prend au passage à « l’extrême-droite négationniste » qu’il accuse de faire peur aux parents d’élèves. « Ce que nous faisons, ce n’est pas la théorie du genre, je la refuse », continue le ministre de l’Éducation nationale, sans nous dire ce qu’est la théorie du genre et ce qu’elle n’est pas :

          cliquez sur l'image

Mais, ainsi que le relève l’Observatoire de la théorie du genre,

on ne peut que constater que Najat Vallaud Belkacem, ministre déléguée aux droits des femmes, Christiane Taubira, ministre de la justice et Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, ont commandé des études et des rapports à des « militants » qui s’inspirent des théoriciens les plus radicaux de la théorie du genre.

la suite...

                                  La théorie du genre sur Petrus Angel, c'est ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 19:57

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 14:38

 

la salle de la Dame à la Licorne fait peau neuve 

au Musée de Cluny

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 06:49

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 20:58
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 18:23

        récré...

  

- Le rock à 6 temps, j'arrête !

- Lâcheur !

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 21:19

 

L'Ordre de Malte France participe à la Journée Mondiale des Lépreux depuis sa création, en 1954. Alors que cette endémie fait chaque année près de 250 000 nouveaux cas (dont plus de 23 000 enfants de moins de 14 ans), l'Ordre de Malte France reste mobilisé sur tous les fronts. Découvrez toutes les activités de l'association sur son site

Ordre de Malte

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 19:15

 

Medici rend hommage au chef d'orchestre décédé le 20 janvier,  en diffusant gratuitement jusqu'au 30 janvier un concert , la 9e symphonie de Malher.

Et ARTE propose une émission ce dimanche 26 février, comprenant le Requiem de Mozart, qu'on peut sans doute revoir sur Arte.tv




 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 20:30

 

HOLLANDE A INVENTÉ LA RELIGION DE L'INDIFFÉRENCIATION

La Chronique d'Éric Zemmour du 24 janvier 2014 en vidéo : François Hollande est au Vatican ce vendredi pour rencontrer le pape François. On dit que c'est une façon pour le président de se réconcilier avec l'électorat catholique. Est-ce possible ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 10:03

Un point de vue


Jour de Colère. Liberté d’expression et vérité

Y aller, ou ne pas y aller ? Selon leurs objets propres et leur appréciation, une partie des associations qui appellent toujours ou n’appellent plus à se joindre, dimanche, à Jour de Colère s’expriment sur la participation annoncée de Dieudonné ou sur la défense à tout crin de la « liberté d’expression ». Christine Tasin, de Riposte laïque, a retiré son soutien si Dieudonné n’y est pas déclaré persona non grata (elle s’en explique sur Boulevard Voltaire).

L’AGRIF, qui a pour objet de protéger chacun et notamment les chrétiens et les Français des injures et des appels à la haine devant les tribunaux, a décidé, par cohérence, de ne plus appeler à manifester au nom de la liberté d’expression et du principe voltairien invoqué par un porte-parole anonyme des organisateurs : « Je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce que tu as à dire, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que tu puisses le dire. » L’AGRIF a eu naguère à poursuivre Dieudonné pour des propos violemment antichrétiens…

D’autres – comme Civitas – ne contestent pas ce point de vue mais s’en tiennent à l’objectif premier de ce Jour de Colère qui juxtaposera, sans vouloir les confondre, les colères contre Hollande.

Chacun jugera ; pour ce qui est de Présent, nous ferons ce jour-là le travail qui nous incombe : couvrir l’événement, vous en parler, prendre le pouls de cette exaspération qui monte de toutes parts, et qui n’est certainement pas moindre chez ceux qui « y vont » et ceux qui « n’y vont pas ».

Mais notre rôle étant aussi plus spécifiquement de réfléchir aux événements du point de vue de la contre-révolution, il faut nous attarder un peu sur la notion de « liberté d’expression ».

La tentation est grande, à l’heure où les catholiques, les défenseurs de la vie, les parents dont les droits sont réduits à peau de chagrin par la propagande martelée au sein de l’Education nationale, où tant de Français voient les ravages de l’immigration incontrôlée, se voient interdits de parole, de se battre avec les armes de l’adversaire. Réclamer la « liberté de pensée et d’expression » apparaît dès lors comme une réponse ad hominem justifiée par le fait qu’on se heurte à une pensée unique, totalitaire dans son essence, dans son expression, dans son appareil de répression plus ou moins discret.

Et chacun se souvient, en espérant enfin le réduire à néant, du mot d’ordre révolutionnaire : « Pas de liberté pour les ennemis de la Liberté ! »

Et certes la liberté est un grand bien ; il est des libertés propres au bien de l’homme : celle de servir Dieu avec cet amour dont la liberté est condition est la première d’entre elles. Pas la seule…

Mais la liberté a un lien de parenté étroit avec la vérité et la raison. A ce point que si le « dieu » des musulmans est considéré par l’islam comme n’en faisant qu’à sa tête (d’où les versets abrogeants et les versets abrogés du Coran), nous, chrétiens, savons que Dieu, infiniment libre, s’exprime par sa Parole, la raison, le Logos. Il est la Vérité ; il ne se contredit pas au nom de sa liberté.

Pour les hommes, la clef est dans les paroles du Christ : « La vérité vous rendra libres. » La liberté est le fruit de la vérité ; qui n’est pas dans la vérité, subit l’esclavage de l’erreur. Servir la vérité, c’est alors être libre, en acceptant d’être guidé par la droite raison – et, pour celui qui a la grâce de la foi, d’adhérer à ce que Dieu a révélé.

On est bien loin, on est même aux antipodes de la soi-disant « libre pensée », qui revendique en somme un droit d’abuser de la liberté pour se dresser contre la vérité.

C’est pourquoi, nonobstant l’idée répandue par plusieurs siècles d’idéologie révolutionnaire – qui, elle, ne s’y conforme jamais, soit dit en passant – nous ne sommes pas là pour défendre le droit de nos adversaires d’exprimer ce que nous savons ou pensons être faux, nocif, erroné et même mortel. Même si les limites à la liberté d’expression, dans l’ordre politique, se définissent de manière prudentielle, c’est entendu – et même si nous ne revendiquons pas, ce serait absurde, une infaillibilité qui ne nous appartient pas.

Les approches concrètes et les choix d’action, dans le respect de ce principe, varieront forcément.

Mais que ce soit dans la clarté de la vérité et dans l’amitié française !

Jeanne Smits, in "Présent"Article extrait du n° 8027 du Jeudi 23 janvier 2014

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 12:30

 

  • Ne semez point vos désirs sur le jardin d’autrui, cultivez seulement bien le vôtre. Ne désirez point de n’être pas ce que vous êtes, mais désirez d’être fort bien ce que vous êtes.

 

  • La dévotion ne gâte rien quand elle est vraie, mais elle perfectionne tout ... Chacun devient plus agréable en sa vocation, la conjoignant à la dévotion: le soin de la famille en est rendu paisible, l’amour du mari et de la femme plus sincère, le service du prince plus fidèle, et toutes sortes d’occupations plus suaves et aimables.

 

  • On ne sert jamais bien Dieu sinon quand on le sert comme Il veut.

 

  • Soyez toujours le plus doux que vous pourrez, et souvenez-vous qu’on attire plus de mouches avec une cuillerée de miel qu’avec cent barils de vinaigre.

 

  • Ceux qui prétendent d’avoir part avec Jésus glorifié doivent premièrement avoir part avec Jésus crucifié.

 

  • Il n’y a qu’une seule chose nécessaire pour bien faire l’oraison, qui est d’avoir Notre Seigneur entre nos bras.

 

  • Il faut tout faire par amour, et rien par force.

 

  • Il faut ne voir que Dieu en toutes choses, et toutes choses qu’en Dieu. C’est là un petit rayon du Paradis où Dieu est tout en tous.

 

  • Pensons seulement à bien faire aujourd’hui, et quand le jour de demain sera arrivé il s’appellera aujourd’hui, et lors nous y penserons.

 

  • Allons toujours. Pour lentement que nous avancions nous ferons beaucoup de chemin. 

 

ou Quelques fleurs cueillies dans les écrits de saint François de Sales
ICI
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 09:08
par Sebastien Lapaque , le 23/01/2014
Joseph Malègue.

 

Augustin ou le Maître est là, le grand livre de cet écrivain français tombé dans l'oubli est réédité grâce au souverain pontife, qui l'a cité à plusieurs reprises.

C'est donc à Jorge Maria Bergoglio, pape François, que l'on doit la remise en circulation de Augustin ou le maître est là,génial et étonnant roman de Joseph Malègue publié en 1933 et injustement ignoré par les histoires littéraires. Dans un long entretien d'août 2013, le Pape a en effet évoqué Joseph Malègue parmi ses romanciers de prédilection. Quelques mois auparavant, en citant Léon Bloy à l'occasion de sa première homélie romaine, il avait rendu hommage à un pamphlétaire catholique à demi oublié ; mais avec Joseph Malègue, il est allé plus loin, puisque c'est un écrivain complètement oublié qu'il a tiré du purgatoire.

Cherchez dans les dictionnaires, dans les encyclopédies. Vous ne trouverez rien, ou presque. François Mauriac, qui a lu Augustin et l'a semble-t-il admiré, ne l'évoque nulle part dans son Bloc-notes. ­Malègue était mort en 1940, Bernanos en 1948, l'époque du roman ­catholique semblait close. Seule l'Histoire chrétienne de la littérature (1996) de Jean Duchesne a fait une place au romancier évoqué par le Saint-Père. Mais comme un auteur du second rayon, remisé entre Édouard Estaunié, Daniel-Rops, Maxence van der Meersch et ­Gilbert Cesbron.

À relire Augustin ou le maître est là, c'est plutôt du côté des chefs-d'œuvre d'Huysmans, Bloy, Mauriac, Bernanos et Green qu'on a ­envie de ranger le livre de Malègue. Ce qui ne résout pas la question de l'oubli dans lequel sont tombés la plupart des romans attachés à ­mettre en scène les oscillations de la nature et de la grâce après un demi-siècle de gloire du «mouvement de renaissance littéraire ­catholique». 

Le suite sur  lefigaro.fr

Augustin ou le Maître est là, de Joseph Malègue, Cerf, 832 p., 30 €.

On peut lire un extrait sur Petrus Angel.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 08:31

 

La République contre le rire La République contre le rire.

 

Forum et Jus ! Le débat public et le droit ! Ces deux mots latins qui formaient la devise du grand Berryer s’imposent à la plume et à la parole pour l’avocat qui contemple, saisi, le mélodrame Valls-Dieudonné.

Quand il s’agit de liberté publique, et du rire, du droit de rire – qui, comme chacun le sait, étant « le propre de l’homme », est, au plus haut point, celui du Français – ce n’est pas dans le catimini d’une décision administrative dont tout juge vous dira qu’à cette vitesse-là elle était, bien sûr, rédigée à l’avance, que se mène la discussion et que se prend la décision. C’est au grand jour du débat public, dans la salle d’audience d’un tribunal ou d’une Cour de l’ordre judiciaire. Forum et Jus !

« Aujourd’hui, la République, elle a gagné », a répété deux fois, devant les micros et les caméras, un ministre de l’Intérieur qui parle le français comme un Valls espagnol. « La République, elle a gagné ! » Il faudra bien lui apprendre qu’en français, au contraire du catalan qui est une belle langue que je respecte comme un parler-frère d’une province-sœur, l’emploi du substantif sujet évite l’usage du pronom qui suit, on dit « la République a gagné », ou, peut-être, si l’on veut faire une figure oratoire, « Elle a gagné, la République » ! Mais pas « La République, elle… »

Contre qui a-t-elle gagné, la République ?

... la suite de l'article de Jacques Trémolet de Villers sur Polemia

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 01:05

 

24 janvier - S. François de Sales, docteur de l’Église († 1622)

     
 

Très douce Vierge Marie

 

Tu es la commune Mère de tous les pauvres humains
Et particulièrement la mienne…
Ma Mère, Tu es contrainte d’acquiescer à toutes mes demandes.
Pour l’honneur et la gloire de ton Fils,
Accepte-moi comme ton enfant,

Sans avoir égard à mes misères et à mes péchés.
Délivre mon âme et mon corps de tout mal
Et donne-moi, surtout, l’humilité.
Fais –moi présent de tous les dons, biens et
Grâces qui plaisent à la sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit,
Amen.

 

 
 

Saint François de Sales
(+ 28 décembre 1622)

Lire aussi :
St François de Sales (1567-1622), docteur de l'Eglise 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article