Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 08:04

 

 

 
 

Le Salon Beige de nouveau injoignable…

De nouvelles attaques contre l’hébergeur TypePad empêchent, depuis ce matin dimanche de Pâques, de se connecter en lecture sur le blogue du Salon Beige. Une situation semblable était déjà survenue vendredi Saint dernier dans l’après-midi.

 See more at: ici

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 10:30

 

Partageons ces quelques phases en ce jour de Pâques et du 20ème anniversaire du décès de Jean Ousset (1914-1994) :

« Pour nous persuader, notons comment le Seigneur agit. Quelles prudences! Quelles délicatesses! Quelles lenteurs ! Quels cheminements! Quelles ingéniosités de moyens! Et cependant? Sa parole n'était-elle pas efficace? Ne faisant pas que proposer un certain nombre de vérités à la seule compréhension de qui l'entendait..., agissant en même temps qu'elle énonçait..., agissant au fond des âmes pour que les vérités qu'elle formulait soient comprises, qu'elles atteignent le cœur, embrasent la volonté... Pourtant malgré l'efficacité de de Sa parole, Notre Seigneur s'est astreint à multiplier tout ce qui, humainement, pouvait favoriser le succès de ses moindres formules d'apostolat. Loin d'asséner la vérité comme une masse, loin de proposer brutalement et d'un seul coup, il n'a pas craint de temporiser pour mieux préparer les esprits et les cœurs à l'accueil du sublime enseignement qu'il avait cependant l'ardent désir, la divine mission, de révéler au monde. Lui, le Verbe de Dieu, auquel toute la Création obéit, s'est fait un devoir de se mettre à la portée des populations simples, à l'imagination d'enfants, qui l'entouraient….
Et quel mépris du « qu’en dira-t-on » ! Quelle indifférence devant ce que ses actes pouvaient avoir de choquant au regard du conformisme social, religieux de ses compatriotes… « Il est allé manger avec les pécheurs »
Avoir l'esprit dur et le cœur doux... Voilà ce que nous demandions déjà dans les prières de la "Cité catholique" ». Secret des plus riches conquêtes...."

« A la façon de Jésus-Christ » (Permanences 290, mars 1992)

Et, en ce jour de Pâques : 

"Si le Dieu très libéral a promis une récompense au verre d'eau donné en son nom... Son donneur, est-il écrit, ne perdra pas sa récompense! Preuve que le don de ce seul verre d'eau saura toucher assez le cœur de Dieu pour lui faire oublier les éventuels péchés du donneur.....

"Et, donc, Misérables pécheurs, mes frères, tâchons de prendre au mot, une fois de plus, le Seigneur, tout Miséricordieux. Car ce ne sont même plus, comme dans la parabole de "l'intendant infidèle", de simples amis à nous faire dans le ciel que le Seigneur nous propose... C'est Lui-même qui s'engage dans le plus inconcevable des marchés! Pour un verre d'eau! Etant bien entendu que si nous parvenons à substituer à cette flotte une sérieuse dose de muscat, la récompense (c'est absolument sûr) n'en sera plus que chaleureuse. Miséricordieuse infiniment! »

« Sauver ceux qui se croient perdus » (Permanences 181, juillet 1981)

Et enfin,

"La voie du Beau plus que tout autre, permet, d'âme, d'esprit et de cœur, l'approche de Dieu selon une démarche qui prédispose à le contempler dans la magnificence de sa beauté et de sa gloire".

 

Joyeuses Pâques : Christ est ressuscité !

On peut aussi (re)lire cette brève évocation : " Aller chercher le Royaume de Dieu "

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 09:55

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 09:52

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 14:00

 

Un professeur d’université décrypte la présentation par les médias de la question du réchauffement climatique.

Par István E. Markó, depuis Louvain, Belgique. 

S’il est une chose particulièrement irritante, c’est bien l’attitude de certains médias francophones par rapport aux problématiques climatiques et écologiques. S’agit-il de lacunes scientifiques, d’une attitude partisane vis-à-vis d’une croyance particulière, ou, plus simplement encore, d’une réelle volonté de désinformation ? La question se doit d’être posée.

J’ai toujours pensé qu’avant de relayer une quelconque information, il appartient à l’équipe journalistique de suivre une série d’étapes. Parmi celles-ci, il faut, non seulementlire le texte original – même s’il est écrit dans un jargon difficilement compréhensible pour le commun des mortels – mais surtout, le comprendre. Ces deux opérations, dont la difficulté ne doit pas être sous-estimée – certains articles scientifiques sont d’une herméticité rare, même pour les spécialistes du domaine – sont cruciales à la bonne transmission de l’information. Ce travail délicat nécessite souvent le recours à l’avis de plusieurs scientifiques, ainsi qu’une recherche bibliographique poussée, afin de recouper les diverses sources d’information et de vérifier leur exactitude. Par la même occasion, ce travail bibliographique met en lumière l’originalité et la pertinence de l’information qui sera ainsi relayée.

Écrire un article scientifiquement correct, tout en restant compréhensible pour tout le monde, est un exploit qui mérite l’admiration la plus sincère. Rédiger un tel document sans y introduire de biais personnels, politiques ou dogmatiques, est une gageure des plus difficiles à tenir.  Rares sont ceux qui y parviennent. Ajoutons-y la terrible poussée de certains lobbys, le manque de temps, la nécessité d’être les premiers à divulguer l’information, la réduction des moyens et la recherche du sensationnel à tout prix, et la pression devient vite intolérable.

Si cette démarche est scrupuleusement suivie par les journalistes sérieux, d’autres semblent s’être lancés dans une course à l’échalote idéologique, quitte à raconter les pires bêtises, voire les mensonges les plus éhontés. Triste monde que le nôtre qui véhicule ainsi une quantité grandissante d’inepties ! Malheureux sont les journalistes qui confondent science et idéologie, car leur réputation finit par en pâtir, et à nuire par amalgame à l’ensemble de leur corporation.

Les exemples d’un tel manque de professionnalisme dans le domaine climatique et écologique sont légion. 

La suite sur Contrepoints ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:46

 

Pâques – Enquête sur les reliques de la passion

n°1892 du 19 avril 2014

Les reliques de la Passion du Christ font actuellement l’objet d’un regain de ferveur. Une dévotion qui prend sa source dans les trésors spirituels dont elles sont porteuses et dans ce qu’elles révèlent du Christ ressuscité.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 10:20

Le Jeudi Saint célèbre l’institution du sacrement de l’amour, le Vendredi Saint vénère la croix, la Nuit Pascale chante la résurrection — mais le Samedi Saint ? Chaque dimanche pourtant, notre Credo confesse le mystère dont ce jour fait tout particulièrement mémoire : «Il est mort et a été enseveli ; il est descendu aux enfers». Oui, à chaque eucharistie «nous annonçons la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne !» (1 Corinthiens 11,26).


Le «Grand Samedi», comme dit l’Orient, l’Église contemple d’abord le mystère de l’ensevelissement de son Seigneur, le mystère de sa mort, de son silence, de son repos. Comment pourrions-nous célébrer Pâques en sautant le Samedi Saint ? Jésus est vraiment mort. Il n’a pas fait semblant. Il n’a pas joué un jeu. Un jour, il a pris le chemin qui sera aussi le nôtre : il a quitté cette vie, ce monde, notre monde si concret, si digne d’amour ; il est descendu dans l’abîme le plus profond de l’homme, de ce que la Bible appelle le shéol ou l’hadès : les ombres de la mort. 

L'article complet est ICI.

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 09:10

... ne te découvre pas d'un fil. Noël au balcon, Pâques au tison. 

On trouve d'autres proverbes de la météo ICI et LA .

Alors, qu'en est-il du réchauffement climatique ? Rend-il les proverbes caducs ?

Nous en reparlerons.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 08:39

 

Nicolas Canteloup commente la fin du suspense ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 08:49

 

Le temps est laissé au temps. La Mère et le fils se retrouvent dans un dernier adieu. Cette scène dite de la Pieta, imaginée par les artistes chrétiens, signifie l’union de Jésus et de la Vierge dans le Rédemption du Monde. Au seuil de la Basilique Saint Pierre de Rome, la Pieta de Michel-Ange met immédiatement le fidèle en face de la suprême réalité de la mort et de l’amour. « Oh ! Mort où es ta victoire ?» [Saint Paul]. La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 08:44

 

Coeur à coeur
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 22:30

C’est le jour de l’institution de l’eucharistie et du sacerdoce. Ce n’est pas le jour du souvenir de cette double institution. De même que l’eucharistie nous donne réellement le corps et le sang du Christ parce qu’elle EST le sacrifice de la Croix, le jeudi saint EST le jour où le Corps et le Sang nous sont donnés sous la forme qui leur est donnée en CE jour à la Cène.

la suite...


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 21:03

 

L’évangile est la Passion selon saint Luc. Saint Luc qui est évidemment chez lui dans la basilique de la Sainte Vierge dont il est l’évangéliste et le portraitiste. Saint Luc dont la prédication est l’écho de celle de saint Paul. Saint Paul qui fournit le solennel introït de cette messe, préface de la mort et de la résurrection du seul Seigneur : « Qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers ; car le Seigneur s’est fait obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix : c’est pourquoi le Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire de Dieu le Père. »

Le psaume d’introït est le psaume 101, que l’on retrouvera dans le trait, l’offertoire et la communion. Les versets extraits de ce long psaume sont ceux par lesquels Jésus exprime sa souffrance, en écho des deux lectures d’Isaïe qui sont les deux grandes prophéties de la Passion. 

Tout l'article ICI 


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 19:34

 

Nous serons près du but le jour où les chrétiens connaitront la doctrine sociale de l’Eglise

OJean Ousset  dans son livre l'Action, répond à l’ambition décourageante et inutile des impatients qui croient nécessaire de former ex nihilo une génération de remplacement pour « prendre le pouvoir ». Par la vertu de l’ordre vrai, la tâche est plus facile pour peu que l’on communique « l’ardeur » et le souci du « bien commun » à ceux qui exercent les responsabilités en prise avec le réel.

« Nous pensons à ces impatients de « prise de pouvoir » qui se croient réalistes parce qu’ils proposent, sans attendre, de former techniquement les membres du gouvernement qu’ils espèrent constituer...

Dieu merci, l’emploi d’un appareil si lourd est loin de nous être nécessaire.Nous avons surtout besoin d’une solide formation doctrinale. Et non point tant d’une formation technique de cadres ou chefs pré-désignésEt cela par la vertu de l’ordre vrai.

  • Parce que .... ??? Lisez donc la suite
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:32

 

Saint Benoît-Joseph Labre 
Pèlerin, mendiant 
(1748-1783)

 

Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes, diocèse d'Arras, en 1748 et fut l'aîné d'une famille de quinze enfants. Âgé de douze ans, il fut reçu chez son oncle paternel, curé d'Érin, pour faire ses études en vue du sacerdoce. 

 Après la mort de son oncle, Benoît-Joseph passa chez son oncle maternel, vicaire de Conteville, où il ne fit que grandir dans la mortification et la prière. Son attrait était toujours vers le Saint-Sacrement devant lequel il s'abîmait des heures entières en contemplation. 

Il y avait longtemps que Benoît-Joseph aspirait à une vie plus parfaite : « Être prêtre est bien beau, disait-il ; mais j'ai peur de me perdre en sauvant les autres. » 

Il finit par vaincre les résistances de ses parents et entre chez les Chartreux, espérant y trouver sa voie définitive. Il se trompait, car la Providence permet qu'il soit bientôt renvoyé par ses supérieurs, comme n'ayant pas la vocation de cet Ordre. La pensée de la Trappe, qu'il avait eue d'abord, lui revient ; on ne l'y accepte pas. 

Ballotté de nouveau entre la Chartreuse et la Trappe, il est forcé de s'adresser enfin à Sept-Fons, où ses scrupules, ses peines d'esprit et une maladie sérieuse donnent bientôt lieu à son renvoi.

Toute sa réponse à tant d'épreuves était : « Que la Volonté de Dieu soit faite ! »

La suite sur EAQ

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:24

 

« Faire des enfants demain » selon Jacques Testart, pionnier de l’AMP.

Jacques Testart, « père scientifique » du premier bébé éprouvette en 1982, alerte des dérives eugéniques du diagnostic préimplantatoire (DPI).

Son dernier ouvrage « Faire des enfants demain » prévient de la médicalisation de la procréation et de l’eugénisme qu’elle provoquera. 

La suite dans la lettre d'avril 2014 de genethique.org

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 18:19

 

Depuis des siècles déjà, l'Écriture annonçait la venue mystérieuse de ce Serviteur, à la fois souffrant et rédempteur. Malgré son sentiment de s'êtrefatigué pour rien, et d'avoir en pure perte usé ses forces, le Seigneur maintenait une immense promesse : Je vais faire de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu'aux confins de la terre. Et les siècles passaient sans que le peuple de Dieu puisse voir se lever l'aube de ce salut tant attendu. 
        Mais un jour Jésus est enfin apparu. Je suis la lumière du monde ; qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie(Jean 8,12) on sait qu'alors, pour tout une part, les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. (...) 
       Nous voilà donc au cœur de ce grand combat entre les ténèbres et la lumière qui veut nous révéler un prodigieux mystère : le Mystère de notre salut (Colossiens 1, 24-27) ! Nous voilà enfin arrivés à l'heure tant attendue.

Lisez la suite ICI.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 16:55

 

"Une après-midi que j'allais roulant dans les vapeurs bleuâtres d'un échappement d'autobus en évoquant la silhouette élégante de mon prochain vélo qui serait peut-être, enfin, un vélo de course, il se produisit un brusque arrêt dans la circulation et ma bicyclette disparut sous le marchepied de l'AAbis pendant que je m'étalais sur la plate-forme. Incident banal à en juger par l'attitude excédée du receveur qui me remit sur pied, hors de la voiture, comme si j'étais son douzième depuis le début de son service. Il faut dire que les attractions de ce genre avaient beaucoup perdu de leur brio depuis que les autobus avaient été surbaissés pour faciliter l'atterrissage sur la plate-forme des nombreux cyclistes que le monstre attire toujours dans son sillage. Cependant, mon vélo se trouvait si bien engagé sous la plate-forme que je dus attendre le démarrage de l'autobus pour relever le cadavre. Je vous ferai grâce de la description complète, mais il y avait d'horribles détails : la roue était contournée comme un jeune boa pris de coliques, des rayons acérés avaient crevé le pneumatique, et le garde-boue arrière s'était affreusement retroussé, découvrant un abject sédiment croûteux et pâle. Je me souviens également qu'une pédale tournait encore au soleil, à vous fendre le cœur. 
- Ce n'est rien, dit un homme distingué au premier rang de l'attroupement: c'est les nerfs. Soyez sûr qu'il est mort sur le coup. 
J'hésitais même à le croire bien mort, mais il fallut m'y résigner avec la consolation de me dire que c'était une belle fin pour un vélo de son âge. 
Le plus difficile, ce fut pour me débarrasser du corps.
    La suite ...
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 21:53

 

File:Bouts anoiting.jpg


Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où se trouvait Lazare, qu'il avait ressuscité des morts. 
Là, on lui fit un souper, et Marthe servait. Or, Lazare était de ceux qui se trouvaient à table avec lui. 
Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard très pur, très précieux, en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux. Et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.
Alors, un de ses disciples, Judas Iscariote, celui qui devait le trahir, dit : 
"Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres ?" 
Il dit cela, non qu'il se souciât des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et qu'ayant la bourse, il dérobait ce qu'on y mettait. 
Jésus lui dit donc : "Laisse-la ; elle a gardé ce parfum pour le jour de ma sépulture. 
Car vous aurez toujours des pauvres avec vous ; mais moi, vous ne m'aurez pas toujours !" 
Un grand nombre de Juifs surent que Jésus était à Béthanie, et ils vinrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare qu'il avait ressuscité des morts. 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 12,1-9. 


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 22:59

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article