Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 22:26

Ca suffit !  par Loïc Mérian

 
Le 20 mars dernier était publiée « la déclaration de la Commission des Épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) relative aux prochaines élections européennes ». Il arrive un moment où il faut dire stop ! Voilà un texte qui est certes pétri de bonnes intentions où l’on prône la solidarité, la subsidiarité, le respect de la dignité humaine, du dimanche, des migrants, de la couche d’ozone… Mais enfin à quoi ce genre de texte peut-il donc servir ? Qui peut-il influencer ? Qui est contre la solidarité ? « Nous, les évêques catholiques, plaidons pour que le projet européen ne soit pas mis en danger ni abandonné » ! Mais quel « projet européen » ? Celui qui impose la propagande gay et lesbienne aux politiques publiques à travers la directive Lunacek votée le 4 février ? Celui qui promeut l’avortement et interdit l’objection de conscience ? Celui qui dénonce les références chrétiennes de la constitution hongroise ? Celui qui encourage l’euthanasie pour tous ? Celui qui finance à millions l’idéologie du genre ?… 

Ce « projet européen », nous le voyons se déployer sous nos yeux depuis des années, c’est celui d’une « culture de mort », dénoncée à temps et à contre-temps par les papes, de Jean-Paul II à François, qui s’étend partout en Europe et dont l’UE est un vecteur. Cette culture de mort contre laquelle les laïcs en masses se sont élevés, en France, en Espagne, en Italie, que ce soit sur la question du mariage homosexuel ou de l’avortement, que ce soit par l’initiative Un de nous qui a réuni près de 2 millions de signatures dans toute l’Europe en faveur de la protection des embryons. Et qu’en dit ce texte ? Rien ! Pas un mot, ni sur les avancées inquiétantes de cette « culture de mort » dominante en Europe, ni sur les courageuses réactions des peuples ! Rien que de belles pensées sur la solidarité.
Bien sûr ce texte dit qu’il faut protéger la famille, mais sans même évoquer le fait qu’elle est attaquée de toutes parts ! Alors qu’un combat titanesque se déroule sous nos yeux, la COMECE publie un communiqué totalement inodore comme si tout allait pour le mieux ! Les fidèles catholiques sont en droit d’attendre d’être défendus et soutenus par leurs pasteurs, qui devraient même être en première ligne en se référant à Dieu et non pas sombrer dans un discours d’un horizontalisme affligeant que n’importe qui pourrait tenir !
La société s’effondre sous les assauts d’idéologues destructeurs du genre humain et négateurs de Dieu, et la COMECE discute de la couche d’ozone, le nouveau sexe des anges ! Au fait, dans ce texte, savez-vous qu’il y a un mot qui n’est jamais cité ? Vous l’avez sans doute deviné, c’est Dieu.
Source : La Nef N°258 d'avril 2014
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 06:57
Cazeneuve-racines-chretiennes.png
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 00:02
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 14:45

Ce soir sur ARTE

 

Barbara, mercredi 09 avril à 20h50 (100 min)

En 1980, en RDA, le médecin Barbara Wolf débarque dans l’hôpital d’une ville de province, au bord de la Baltique.

Une affectation punitive pour cette Berlinoise, qui vient de purger une peine de prison pour avoir demandé un visa

d’émigration. Autour de son égérie Nina Hoss, bouleversante, Christian Petzold ressuscite avec subtilité le quotidien

étouffant de la dictature en RDA.

En savoir plus 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 14:16

 

Les élections municipales viennent de se terminer. Arrivent dans sept semaines les élections européennes. En guise de préparation, l'économiste Frédéric Lordon publie La Malfaçon (aux éditions "Les liens qui libèrent"), réflexion sur la manière dont la monnaie unique européenne a détruit les souverainetés populaires.

Hervé Nathan recueille ses propos dans Marianne du 29 mars 2014  :

 

Fut un temps où il était impossible d'émettre la moindre critique sur l'euro. La pensée économique était aussi unique que la monnaie et endormait les 324 millions de citoyens peuplant ladite zone euro. La crise de 2008, la plus longue et profonde depuis 1930, a balayé les certitudes au point que l'euro bashing serait presque devenu tendance. (...)

 

 Les traités constitutifs de l'euro ont littéralement congelé la politique économique, l'ont emprisonnée dans des rets si serrés que les peuples n'ont plus le pouvoir de choisir leur avenir, ce qui est bien l'absence de toute démocratie. Le réquisitoire implacable de Lordon, c'est que tout ça n'est pas le fait du hasard : «Que le peuple souverain puisse décider et réviser à sa guise, c'est ce que les puissances qui dominent la construction européenne ne veulent à aucun prix. Il ferait beau voir que le souverain décide contre les intérêts du capital.». (...)
Frédéric Lordon : « Je ne situe pas l'enjeu majeur de la sortie de l'euro dans une stratégie économique de dévaluation du change mais dans une entreprise politique de restauration de la souveraineté. Dont la monnaie unique a opéré une invraisemblable destruction. Il faut d'abord y voir l'effet de l'ordolibéralisme allemand [courant libéral apparu dans les années 30] pour lequel le caractère souverain des politiques publiques est une abomination de principe, l'arbitraire et la déraison étatiques par excellence. Sans surprise, c'est en matière de politique monétaire que cette phobie a été portée à son plus haut point. Imposée telle quelle à l'Europe par l'Allemagne, elle a conduit à un modèle qui asservit la conduite des politiques économiques à des règles a priori, celles des traités. Mais dans «politique économique» il y a bien «politique» ! Terme qui se trouve pourtant purement et simplement annulé par réduction à une automatique de la «stabilité». Pour faire bonne mesure, l'Allemagne, anticipant non sans raison que les règles pouvaient être violées, a obtenu que les politiques économiques soient exposées au jugement permanent des marchés de capitaux, instance disciplinaire à la puissance sans équivalent et infaillible garante du respect des normes de l'orthodoxie, le nom convenable dont s'habillent les intérêts de la rente. Les tares économiques de cette construction sont maintenant parfaitement connues. Mais ses tares politiques sont bien pires. L'ordolibéralisme euro-allemand a eu pour effet de barrer l'essence même de la souveraineté politique. Et l'Europe présente nous oblige à répondre à cette question : acceptons-nous de vivre dans un monde d'où toute substance politique a été retirée ? (...)

La tare congénitale de l'euro se tient (...) dans le fait d'avoir constitutionnalisé des contenus de politiques publiques, économique et monétaire en l'occurrence. Rêve néolibéral assurément, mais monstruosité scandaleuse à quiconque conserve un peu de sens aux mots de «souveraineté démocratique». On constitutionnalise les principes généraux de l'organisation des pouvoirs publics, ou bien des droits fondamentaux. Mais la sanctuarisation irréversible, sous la norme juridique la plus haute, donc la moins atteignable, de ce que doivent être et de ce que doivent faire les politiques publiques, c'est une infamie qui ruine jusqu'à l'idée même de modernité politique. Il nous reste donc le loisir d'organiser à notre guise la flicaille et les Vélib'. Mais de ce qui pèse le plus lourdement sur les conditions d'existence de la population, les politiques économiques, nous ne pouvons plus discuter : les réponses sont déjà tout écrites et enfermées dans d'inaccessibles traités. C'est une monstruosité politique contre laquelle il faut redire que la démocratie consiste dans le droit irrécusable à la réversibilité, à la possibilité permanente et inconditionnelle de la remise en jeu, dans le cadre de la délibération politique ordinaire.

(...)

Je soutiens en effet que la base nationale a pour rustique vertu que les structures institutionnelles et symboliques de la souveraineté y sont là, tout armées, et prêtes à être instantanément réactivées en cas de besoin. Cependant, qu'une stratégie de protectionnisme à l'échelle européenne soit plus efficace, j'en conviens sans la moindre difficulté. Mais en principe seulement. Car, en pratique, qui peut imaginer un seul instant qu'une Commission intoxiquée de libre-échangisme jusqu'au trognon puisse jamais vouloir une chose pareille ? A moins, bien sûr, qu'il ne se produise une miraculeuse unanimité intergouvernementale pour le vouloir à sa place... (...)
Il faut en finir avec ce fétichisme européen, qui cherche à «faire l'Europe» sans jamais s'interroger sur les conditions de possibilité politiques de ses lubies successives. Et il faut en finir aussi avec ces imprécations, moitié débiles, moitié hallucinées, qui nous promettent l'enfermement façon forteresse et la régression obsidionale en cas d'abandon de l'euro, comme si la France d'avant l'euro, comme si les 170 nations hors Union européenne n'étaient que des Corée du Nord. La bêtise d'une certaine éditocratie est sans fond. Il n'y a que des avantages à cesser de poursuivre des fantasmes de constructions mal conçues, pensée défectueuse qui a produit suffisamment de désastres pour qu'on s'en avise. On peut ne pas faire monnaie unique ni libre-échange sans rivage, et pourtant continuer d'approfondir tous les autres liens entre peuples, précisément en déshérence aujourd'hui : scientifiques, artistiques, éducatifs, culturels. Incroyable : il y a une vie possible entre les nations hors la circulation des marchandises et des capitaux ! »

Merci à EVR

La malfaçon : Monnaie européenne et souveraineté démocratique par Lordon

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 10:28

 

       

Pour être informé des nouveaux articles ...

Abonnez-vous en colonne de droite

à la Newsletter ... 

Ça prend 10 secondes ! 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 23:03

 

seisme-socialiste.jpg

les gens sont méchants

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 22:53

 

Le bon Bergé ? - Réponse du berger au Bergé en somme

 Chaque année c'est la même comédie unanimiste autour du SIDA et de la momie de Pierre Bergé, et, ou, de Line Renaud, qui au fond est très certainement un brave homme je n'en doute pas, tout comme Line est une femme admirââble. Pendant le Sidaction, toutes les « vedettes », les stâârs et les stââlettes, les grandes consciences pensantes ont leur petit noeud rouge épinglé au revers de la veste, comme si l'on pouvait être partisan d'une maladie et qu'il y ait besoin de dire que l'on n'aime pas cette affection, que l'on s'y oppose.

 pierre-berge-accompagne-de-line-renaud-pour.jpg

C'est un peu comme s'affirmer, ce qui est pour certains comble de l'audace, contre la Mort, la Haine, la Violence (Ouais, c'est dingue ami lecteur que j'affirme ça, mais j'ose je n'ai pas peur). 

lisez la suite ...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 22:44

 

 Rembrandt - La résurection de Lazare

vue par Rembrandt

de nombreuses autres représentations sont ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 09:30

      Joseph-Malegue.png

"Le plus beau jour y était dimanche. Augustin le sentait, à maint indice, venir dès le samedi soir. Ce jour-là, la grosse Catherine nettoyait les carreaux du vestibule et les fenêtres de la salle à manger ; elle passait au tripoli les boutons de la porte ; elle n'oubliait pas la bouilloire ni les robinets. Toute la maison prenait un aspect lavé de frais, renouvelé. Des habits neufs, tirés de placards appropriés, apparaissaient sur les chaises de la chambre à coucher, gardant la forme qu'ils avaient dans des boîtes, aplatis par des plis soigneux. L'active petite maman portait dans les yeux une sorte de joie maîtrisée et étincelante, comme lorsqu'on attend silencieusement une belle fête, ou des parents qui viendront bientôt..."

Joseph Malègue est sur Petrus Angel

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 08:59

 

Depuis bientôt trente ans, nous luttons contre le sida. Malgré les efforts et les milliards engloutis, la maladie ne cesse pourtant de progresser sur tous les continents, mais surtout en Afrique où des dizaines de millions de personnes sont porteuses du virus. Pour les Etats-Unis et l'Union européenne, grands argentiers des programmes antisida, le combat se limite essentiellement à la distribution de préservatifs, présentés comme un remède efficace et universel. Pourtant, la terrible maladie gagne chaque jour un peu plus de terrain. Spécialistes du virus VIH/sida, Matthew Hanley et Jokin de Irala osent, pour la première fois, confronter les faits aux discours lénifiants des programmes de santé publique mis en place par les organismes internationaux. Pour eux, les politiques de prévention du sida sont elles-mêmes contaminées par une idéologie qui ne dit pas son nom. C'est pour cela qu'elles ne tiennent compte ni des statistiques ni des réalités du terrain. Avec force et conviction, les auteurs déplorent qu'en matière de sida, les a priori politiques voire idéologiques prévalent sur les priorités objectives de l'urgence médicale. L'amour face au sida est un ouvrage pionnier qui ouvre de nouvelles perspectives dans la lutte contre un fléau de notre temps.

On peut lire d'autres présentations ICI et LA.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 08:57

 

Un article de 2013.

L'Église ne se laisse-t-elle pas abuser par le CCFD ?

Le Motu Proprio Au service de la Charité, du 11 novembre 2012, doit aider à dissiper les ambiguïtés. Et notamment le §3 de l'article 10 :

"En particulier, l’Évêque diocésain doit éviter que des organismes de charité qui sont sous son autorité, soient financés par des entités ou des institutions qui poursuivent des buts contraires à la doctrine de l’Église. De même, afin d’éviter de scandaliser les fidèles, l’Évêque diocésain doit éviter que ces-dits organismes caritatifs acceptent des contributions en faveur d’initiatives qui, dans la finalité ou les moyens pour l’atteindre, ne sont pas en accord avec la doctrine de l’Église."

CChaque Carême, le "Comité catholique contre la faim et pour le développement" (CCFD) invite les chrétiens au partage et quête pour ses œuvres. Mais un publiciste, Jean-Pierre Moreau a démontré naguère l'incompatibilité grave de beaucoup d'actions internes et externes du CCFD avec la Foi et la Mission de l'Église. Ce qui justifie une défiance.

Les constats sont graves : le CCFD soutiendrait inconditionnellement des associations qui font la promotion de l'avortement, la contraception, la théorie du "genre", "l'émancipation" des femmes… Ses principes de développement sont matérialistes. Sur son site Internet, il prône les mêmes thèmes (voir aussiiciiciici).

En réaction, est apparu un "communiqué anonyme" traitant M. Moreau de triste et endurci, criant à la diffamation et au mensonge. Il essaie de prouver que ces constats sont mensongers. Il cite des partenaires au Mexique et en Argentine et des extraits de leurs sites internet.

la suite...

A découvrir, le livre et le site "Le terrorisme pastoral".

T

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 23:36

 

Sortez couvert.

Attachez votre ceinture.

 

Ne marchez pas sur l'herbe.

Fumez la.

Ne soyez pas raciste.

Sauvez la planète.

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 23:33

 

LIVRENICOLAS

un livre à découvrir ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Eco & Travail
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 09:08

 

           Deux points de vue 
Entretien avec Bertran Chaudet : La sophrologie

 

Diacre du diocèse du Mans, père de famille, Bertran Chaudet est l’ancien coordinateur national de la pastorale Nouvelles croyances et dérives sectaires de la Conférence des évêques de France. Il décortique atouts et dangers de la sophrologie.


■ La sophrologie est à la mode. C’est même devenu un métier. Quelle est cette pensée  ?

Bertran Chaudet  : Le terme de sophrologie est un néologisme composé du grec sophrôn, sain d’esprit, sensé et de logos, étude, discours, savoir. La devise des sophrologues est «  Ut conscienta noscatur  » (afin que la conscience soit connue).

■ Qui a fondé la sophrologie  ?

C’est Alfonso Caycedo. Originaire de Colombie, il a fait des études de neuropsychiatrie en Espagne. Il s’intéresse à l’hypnose. Avec son épouse, fervente adepte du yoga, il se met lui-même à le pratiquer. Il part en Orient, dans ce grand courant de la fin des années soixante, à la recherche des sages du yoga du bouddhisme et du zen. Ce sont toutes ces approches qui vont lui permettre de fonder la sophrologie.

Il la définit comme «  la force d’intégration de tous les éléments et structures physiques et psychiques de l’existence  ». C’est dire si son champ est immense puisqu’elle engloberait tout le champ de la conscience  ! Il précise qu’elle est aconfessionnelle.

■ La «  pensée positive  » est-elle compatible avec le mystère de la Croix  ?

La pensée positive, une des bases de la sophrologie et d’ailleurs reprise par le Nouvel Âge, explique que c’est ce que nous croyons qui fait le réel. Le sous-titre d’un livre de Gounelle est explicite  : «  Ce que l’on croit peut devenir réalité  ». Il ne s’agit donc plus de nous convertir au réel, comme in­vitent à le faire les traditions philosophiques et l’anthropologie chrétienne. C’est nous qui forgeons le réel.

Le mystère de la Croix n’a donc plus vraiment de sens ou change de sens. Et, quant au péché, bien sûr, il n’existe plus  ! Un document du Saint-Siège sur le Nouvel Âge, Jésus-Christ le porteur d’eau vive, est très clair sur ce type d’approche  : «  Il ne faut pas oublier que divers mouvements qui ont nourri le Nouvel Âge sont ouvertement antichrétiens. Leur attitude à l’égard du christianisme n’est pas neutre, mais neutralisante  : bien qu’ils se disent ouverts à tous les points de vue religieux, ils ne considèrent pas le christianisme traditionnel comme une alternative acceptable.  »

■ Pourtant, tout n’est pas à rejeter  ?

Les exercices qui permettent une prise de conscience corporelle ne sont bien entendu pas à rejeter, mais très vite sont proposés des exercices d’induction mentale, de visualisation, de projection hors de son corps pour le voir de l’extérieur, ce qui entraîne la pensée dans une bulle imaginaire. Le chrétien doit savoir cela.

■ Peut-on sortir de la sophrologie  ?

Une personne qui aurait beaucoup investi en temps, en énergie et en argent dans la sophrologie peut croire que celle-ci satisfait tous ses désirs. Son monde est construit autour de cet investissement qui prend tout l’être. Il y a une sorte d’étanchéité à la vulnérabilité dans la pratique assidue de la sophrologie. En sortir, oui, cela est possible, si nous redevenons sensibles aux événements qui sont nos maîtres, comme le disait Pascal, ces événements réels qui nous permettent de croître en humilité.

Bertran Chaudet, Sophrologie. Repères pour un discernement pratique et spirituel,éditions Salvator, 128 p., 14,50 €. http://www.editions-salvator.com/A-...    

Lu in France catholique

 
L'autre point de vue ...
Sophrologie, hypnose et messages subliminaux, par le Dr Jean-Maurice Clercq
  
Résumé : Les techniques de sophrologie et d'hypnose furent élaborées par le milieu médical pour calmer, décontracter ou au contraire inciter à la guérison des patients chez lesquels l'intelligence rationnelle faisait obstacle. Puis les messages subliminaux devinrent des techniques courantes de publicité ou de propagande. Après avoir dénoncé l'usage de ces techniques envoûtantes par les sectes, l'auteur montre comment on peut aussi s'en inspirer pour favoriser la saine piété et la vie spirituelle.
 
Il existe différents états du niveau de conscience chez un être humain comme chez l'animal, entre l'état de veille et le sommeil. Dans un état proche du sommeil, la personne est privée du contrôle de ses pensées et de ses actions ; il devient alors possible d'agir sur le subconscient en utilisant des suggestions appropriées. Elles pénètrent dans l'esprit et s'y impriment avec la force d'un ordre capable de modifier, pour un certain temps, à la fois l'attitude consciente et le subconscient jusque dans ses fonctions réflexes.  Il existe différentes techniques pour modifier ce niveau de conscience, notamment dans le protocole d'induction.
Si celle-ci est effectuée d'une manière douce, avec l'accord de la personne, on parle de sophrologie ; si elle est effectuée de manière autoritaire, voire brusque et théâtrale, comme dans les spectacles, on parle plus volontiers d'hypnose.
En fait, ce sont deux façons arriver au même résultat.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Développement personnel
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:43

 

Jean-Ousset-300x248

L’Action, nouvelle édition de l'ouvrage de Jean Ousset (1914-1994)

« Ô Athéniens ! Certes, les choses vont mal et vous désespérez ! Mais à tort ! Vous auriez raison, en effet, si, ayant réalisé tout ce qu’il faut pour que les choses aillent bien, vous les aviez vu quand même mal tourner. Mais les choses sont allées mal jusqu’ici parce que vous n’avez pas fait ce qu’il faut pour qu’elles aillent autrement. Il vous reste à faire ce que vous n’avez pas fait, et les choses iront bien. Pourquoi désespéreriez-vous donc aujourd’hui ? » Démosthène

Au moment où des français se lèvent pour défendre la dignité de toutes les personnes et de toute la personne, en particulier des plus fragiles, que faire pour une action durable ? 

Ce livre est un maître livre pour bien penser l’action en fonction du but poursuivi.  Tout homme ou femme d’action le lira avec profit pour inspirer son engagement. Jean Ousset est le premier en effet à avoir méthodiquement formaliser une doctrine de l’action culturelle, politique et sociale à la lumière de l’enseignement de l’Eglise pour concrètement répondre au mal par le bien. Action de personne à personne et actions multiformes en réseau, ses intuitions sont mises en œuvre magnifiquement dans l’utilisation d’internet. A l’encontre des pratiques révolutionnaires et de la dialectique partisane, si l’amitié est le but de la politique, Jean Ousset nous montre comment pour agir en responsable, l’amitié en est aussi le chemin.

Se procurer l’ouvrage.

Lire et télécharger Les principes fondamentaux 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 17:05

 

Rétrospective 2013 sur le traitement médiatique du «changement climatique» (03/01/14)

Si vous obtenez vos informations de sources comme Le Monde ou Rue89, voici quelques histoires qui se sont produites en 2013, qui concernent « le changement climatique » et dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.

1. Le navire d’une expédition en Antarctique sur le réchauffement de la planète piégé par la banquise. Vous avez probablement entendu parler ces derniers jours du navire russe emprisonné à une centaine de milles nautiques à l’est de la base française Dumont d’Urville en Antarctique dans 4 mètres de glace et comment trois brise-glace dépêchés sur place ne sont pas parvenus à fendre la glace pour le débloquer. Le tout en plein été austral… Ce dont vous n’avez sans doute pas entendu parler c’est que ce navire est rempli de climatologues dont la mission est d’étudier les « changements climatiques ». Sur les traces d’une expédition antarctique australasienne de 1914 et dans le but de comparer les données climatiques sur 100 ans, ces scientifiques et ces écotouristes (dont une sénatrice du Parti Vert australien Janet Rice) se sont retrouvés immobilisés par la banquise à l’endroit même où la mer était libre il y a un siècle…

Le capitaine de l’expédition, le climatologue Chris Turney n’en démord pas et soutient toujours que les glaces de l’Antarctique sont en pleine fonte. Cruelle ironie du sort, celles-ci ne sont en aucun cas sur le point de fondre autour de son navire si bien que les autorités ont dû extraire l’ensemble des passagers bloqués au moyen d’un hélicoptère.

L'article complet

Vu dans un autre article (cliquez sur le bûcher...) :  

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Science et Conscience
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:21

 

Se mobiliser pour la planète et pour son couple. Samedi prochain, la marque de préservatifs Durex et l'association écologiste WWF invitent tous les amoureux à transformer la «Earth Hour» («l'heure pour la planète») en «Love Hour». 

Organisée chaque année, le dernier weekend du mois de mars, la «Earth Hour» incite généralement les particuliers à la «pro digital detox», c'est-à-dire à débrancher pendant une heure leurs appareils électroniques et à couper les lumières.  L'objectif : promouvoir l'économie d'électricité et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. (Le Parisien)


Sur Canal +, le Président du WWF France nous expliquait que cette opération préservatif servait à préserver les espèces menacées. Donc, pour préserver les pandas, supprimons les humains ? Certains y pensent...

Pendant cette heure, le chiffre d'affaires de DUREX ne s'arrêtera pas de grimper.

Au fait, c'est à 20h30. Alors, à vos interrupteurs ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:20

 

20140328_212319-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:06

 

american gravity

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article