Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 09:33

 

 “De la conversion des musulmans”

Anne Brassié recevait le 9 mai sur Radio Courtoisie  

Moh-Christophe Bilek, écrivain chrétien, d'origine algérienne, pour une émission consacrée à la conversion des musulmans. Il est l'auteur de "Des musulmans qui deviennent chrétiens" (Qabel 2013)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 08:25

 

(15 mai) Place St. Pierre, le Pape François a consacré sa catéchèse à l'action de l'Esprit Saint au sein de l'Eglise:

"Nous vivons une époque de scepticisme envers la vérité. Benoît a souvent évoqué le relativisme, cette tendance à penser qu'il n'y a rien de définitif et que la vérité découle d'un consensus voire de la volonté individuelle... Souvenons nous de Pilate auquel Jésus venait de révéler le sens de sa mission et qui demanda ce qu'est la vérité. Il ne réussissait pas à comprendre que la vérité se trouvait devant lui. Il ne réussissait pas à voir la vérité en Jésus, et Dieu en lui... La vérité n'est pas une chose que l'on trouve mais une personne que l'on rencontre... Qui nous fait reconnaître que Jésus est la parole de vérité, le Fils du Père? Paul dit que personne ne peut dire que Jésus est seigneur sinon sous l'action de l'Esprit Saint...que Jésus appelle Paraclet, c'est à dire celui qui vient en aide. C'est l'Esprit qui accompagne notre parcours de connaissance".

[...] Interrogeons nous aussi pour savoir si nous progressons de manière à ce que la foi oriente notre existence. On ne peut être chrétien à temps partiel, suivant le moment, la circonstance ou le choix. On est chrétien à temps complet. La vérité du Christ qu'est l'Esprit Saint nous guide et nous alimente, de manière à imprégner totalement notre quotidien. Il faut donc l'invoquer plus souvent, afin qu'il nous guide dans la voie des disciples du Christ. Prions le chaque jour. Engageons nous à le prier!".
Michel Janva  sur le salon beige
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 20:43

 

L’été n’aura pas tué la polémique sur l’idéologie du genre. Elle s’est allumée au printemps avec l’arrivée des nouveaux livres scolaires  de « sciences de la vie et de la terre » des classes de première L et ES basés sur les nouveaux programmes officiels.

C’est le chapitre du programme intitulé « Devenir homme ou femme » qui pose problème. A priori, rien d’inquiétant : nous sommes tous appelés à devenir soit homme soit femme. Et chacun sait que nous avons pour cela un chemin de croissance à vivre en particulier au moment de l’adolescence.

Mais ce n’est pas de cette expérience commune et naturelle dont parlent les manuels qui posent problème. Ils développent l’idée que le sexe ne serait pas donné mais qu’il résulterait d’une construction sociale, reprenant là l’idéologie du « genre ».

Selon cette théorie, élucubrée dans les années 60 par des intellectuels féministes très radicaux, les personnes ne sont plus définies comme hommes ou femmes mais comme pratiquants des sexualités de leurs choix. Et ce sont ces choix qui définiraient notre identité homosexuelle, hétérosexuelle, bisexuelle, transsexuelle.

Pour ses apôtres, il faudrait lutter pour éviter toute influence masculinisante envers les garçons et toute influence féminisante envers les filles, afin de leur permettre de s’autodéterminer. A l’étranger, certains n’hésitent pas à mettre en application ces théories.

la suite ...

by  • 6 septembre 2011 • Xavier Mirabel

>>> conférence ce jeudi 16 mai 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 09:02

 

Il vous suffit d'indiquer une adresse courriel

dans la colonne de droite,

rubrique "Newsletter"


 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 09:00

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 06:59

 

Le rapport 2013 de SOS Homophobie : un rapport militant et biaisé

En page 180, on lit que SOS homophobie tient à remercier en premier lieu La Fondation Pierre Bergé - Yves Saint-Laurent. On s'en serait douté.

Dans la partie consacrée aux religions, ce rapport attaque la position des catholiques :

"Pour les autorités catholiques françaises, le mariage pour tous serait « une supercherie qui ébranlerait un des fondements de notre société », comme l’a formulé le cardinal et archevêque de Paris, André Vingt-Trois. La présidente du Parti chrétien-démocrate Christine Boutin est de son côté « persuadée que le mariage et l’adoption pour les homosexuels sont une bombe à retardement. C’est la destruction de la société qui est en cause».

C’est une ambiance de menace qui règne dans les discours émanant de la religion ou du terrain politico-religieux, et très souvent, ces idées sont accompagnées d’une interprétation très contestable de la psychanalyse. La pseudo-psychologie a été notamment présente lors d’une série de happenings organisés au mois d’octobre par l’association Alliance Vita, qui souhaitait ainsi «protéger l’enfant », et alerter du prétendu mensonge propagé par ceux qui soutiennent le mariage pour tou-te-s, celui de «laisser croire à l’enfant que l’on peut avoir deux papas ou deux mamans ». Une telle prise de position de l’association n’autorise que la filiation biologique, qui pourtant coexiste depuis les débuts de l’humanité avec d’autres types de parenté, élaborés socialement et n’ayant rien à envier à la filiation fondée sur les gènes (l’adoption en est le plus manifeste). La crainte des conséquences prétendument néfastes de la « théorie du genre » critiquée par les deux grands monothéismes a atteint en 2012 le monde politique, ainsi l’UMP a avancé une « proposition de résolution demandant la création d’une commission d’enquête sur l’introduction et la diffusion de la théorie du gender en France ». C’est un moment particulièrement dangereux dans la sphère publique, où les décisions arbitraires sont prises dogmatiquement par les politiques qui tranchent sur ce qui mérite le nom de la science, et ce qui ne le mérite pas."

En commentaire, un lecteur fait remarquer que ce rapport est biaisé. En pages 14 et 15, on apprend que le nombre de cas d'homophobie recensés en 2011 était de 1292 cas hors internet, plus 264 cas sur internet, et en 2012 de 1285 cas hors internet et de 691 cas internet. En fait, en répertoriant tous les commentaires désagréables pour les homosexuels (du genre celui que je suis en train de rédiger), ou clairement homophobes, SOS homophobie a réussi à faire croire à un regain d'homophobie. Bref l'association ne sert toujours à rien, mais elle a trouvé un moyen de s'occuper au milieu de ses 4 appels par jour: aller lire les pages internet de la blogosphère.

 

par Michel Janva | Homosexualité : revendication du lobby gay 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 15:51

 

 

 

 

et en video

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 06:51

à propos d'un penseur inspirant nombre de démarches de "développement personnel" , y compris chez les chrétiens. 

LE MYSTÈRE CARL JUNG

 

Les maîtres penseurs

LE MYSTÈRE CARL JUNG

Déc.-Jan. 2013
6,50 €En stock

« Extraverti », « introverti », « inconscient collectif », « archétype » : Les concepts de Jung ont envahi notre vocabulaire, mais qui le connaît vraiment ?
Dans la France de Descartes et de Jacques Lacan, la vision que Jung a de l’inconscient laisse souvent sceptique. Etait-il un illuminé ou un médecin génial ?
Ce hors-série retrace l’histoire de cet enfant solitaire qui croyait aux esprits frappeurs et au pouvoir des rêves. Devenu psychiatre, il leur reconnut une existence scientifique en les incorporant à sa théorie de l’inconscient. Il est le maître-penseur de la psychologie analytique, cette science de l’inconscient fondée sur les images archétypiques. Thérapeute des esprits, Jung a utilisé le mythe comme antidote au mal de vivre.
Ce numéro spécial du Point Les Maîtres Penseurs vous propose d’éclaircir le mystère de Carl Jung au travers de sa vie, de l’analyse de ses concepts, et de ses rapports avec Freud et les autres.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Développement personnel
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 06:33

 

Aujourd'hui nous sommes au temps de l'Indifférenciation, comme l'avait annoncé René Girard. Les bourgeois et les pas-bourgeois (les pauvres qui sont bourgeois dans l'âme mais pas dans le portefeuille) mangent les mêmes macdo, écoutent la même musique, portent les mêmes fringues, ont les mêmes loisirs (sauf quand les bourgeois ont les moyens de voyager autour du monde pour se retrouver entre citoyens du monde, parlant la même langue rudimentaire, dans les mêmes hôtels, avec le même mobilier, la même télé, le même bar, la même piscine etc.)
C'est au fond face à cette civilisation indifférenciée et sans entrailles ("blessée au coeur" comme dit Madiran) que se lèvent les jeunes chrétiens. Ils ne veulent pas se lever au nom de leur foi, mais c'est leur foi qui les faits se lever contre le conformisme de la culture de mort. Quand certains bloquent le Périphérique, d'autres chantent L'Espérance. Il en faut pour tous les goûts mais c'est le même combat, celui qu'avait initié Jean-Paul II au cri de "N'ayez pas peur !". Ne soyez pas chrétiens à moitié. "Ouvrez toutes grandes les portes au Christ".
Quel combat? Un combat politique d'abord, un combat préoccupé de la Cité et non des états d'âme ou d'hormones de chaque individu... Mais aussi un combat qui ne défend pas des intérêts mais des valeurs.Un combat pour la vie comme valeur et donc pour la valeur de la vie, vie dont il n'est pas permis de faire n'importe quoi et encore son contraire. Antonio Gramsci parlait à ce propos de combat culturel parce qu'il porte sur les conditions mentales d'une réforme politique. Charles Maurras lui-même avait souligné dans Au signe de Flore que le Politique d'abord se comprend au départ comme un Mental d'abord. Dans cette optique il avait fait de l'Action Française une école de pensée. Quant à Hannah Arendt, elle parlait de la "condition humaine", ne croyant pas trop à la nature (comme y avaient cru les philosophes des Lumières, ce Diderot par exemple dont nous fêtons cette année le troisième centenaire de la naissance). L'homme dit-elle, dépend d'un certain nombre de conditions. La première condition de l'homme est politique (Arendt a fait redécouvrir la Politique d'Aristote à des générations d'étudiants). Mais il y a aussi une condition de la politique. La condition de la politique, c'est la culture transmise, qu'elle appelait déjà, avec une sorte de fatalisme du malheur, "le trésor perdu ".
Depuis 1968, nous avons cru pouvoir faire de la crise de la culture et de la transmission une fierté et une force. Une minorité agissante de jeunes propose aujourd'hui de retrouver "le trésor perdu" en descendant dans la rue. Est-ce le bon endroit ? .....
Tout l'article est sur MétaBlog
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 22:32

Fatima est un village du Portugal au nord de Lisbonne. Jacinthe, François et Lucie sont trois enfants chargés de garder un troupeau de moutons par leurs parents. Ils ont respectivement 7, 9 et 10 ans. Jacinthe et François sont frères et sœurs, et Lucie est leur cousine.

 Nous sommes au printemps de l'année 1915. La guerre fait rage dans toute l'Europe. Les trois bergers se trouvent sur une colline appelée « Cabeço » proche de la ville d'Aljustrel. Un ange qui s'identifiera comme étant l'Ange de la Paix leur apparaît. S'agenouillant, il leur demande de prier avec lui puis répète 3 fois: « Mon Dieu, je crois, j'espère en vous, je vous adore et je vous aime ! Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n'espèrent pas, n'adorent pas et ne vous aime pas ! » 

Quelques semaines plus tard, au cours de l'été, l'Ange leur apparaît une nouvelle fois. Après leur avoir fait dire une prière trois fois de suite, Il leur donne la communion, puis disparaît.

Le 13 Mai 1917, à la sortie de la messe, les 3 enfants se retrouvent avec leurs brebis sur la Cova da Iria, où ils rencontrent, près d'un gros chêne, « une dame habillée de blanc » qui leur demande de revenir à cet endroit le 13 de chaque mois durant 6 mois et de réciter le Rosaire chaque jour. Le mois suivant, l'apparition confie aux trois enfants qu'elle viendra bientôt chercher Jacinthe et François mais que Lucie devra vivre plus longtemps. Elle fait apparaître également un cœur entouré d'épines. Il s'agit du Cœur Immaculé de Marie affligé par les nombreux péchés du monde.

Une dizaine de personnes sont présentes sur place, ils témoigneront avoir entendu les paroles de Lucie à la Vierge mais pas les réponses. Ils constateront également que les feuilles du chêne étaient repliées puis tendues dans la même direction alors que Lucie annonçait le départ de l’apparition. Ils seront aussi frappés par la transfiguration des 3 pastoureaux pendant la vision.

Le 13 Juillet 1917, c'est 2000 personnes qui se pressent sur la Cova da Iria. La Dame va délivrer trois secrets à Lucie et ses cousins. Elle leur fera notamment voir l'Enfer puis leur demandera de réciter entre chaque dizaine de chapelet la prière suivante: « O mon doux Jésus, pardonnez-nous nos péchés ! Préservez nous du feu de l'Enfer ! Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Sainte Miséricorde ! »

Très touchés par la vision de l'Enfer, les pastoureaux feront de nombreux sacrifices pour les pécheurs.
Le 13 août 1917, le senhor Arturo d'Oliveira Santos, maire de Villa Nova, décide de mettre en prison les trois bergers afin qu'ils lui disent les 3 secrets. Devant l'abnégation des enfants, il les relâche le 19 août 1917. Peu de temps après leur libération, la Vierge leur apparaît et leur délivre ce message: « Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs. Sachez que beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'il n'y a personne qui se sacrifie et prie pour elles ! »

Pour la cinquième apparition le 13 Septembre 1917, la Vierge dira qu'Elle reviendra le mois suivant avec Saint Joseph et l'Enfant Jésus.

La dernière apparition a eu lieu le 13 Octobre 1917. Voici les paroles de la Dame: « Je suis la Madone du Rosaire et je veux ici une chapelle en mon honneur. Continuez à réciter le Rosaire tous les jours. La guerre est sur le point de finir et les soldats ne tarderont pas à retourner dans leurs maisons. » Le miracle promis aura lieu devant les 30.000 personnes présentes qui pourront témoigner. Ils ont vu la pluie cesser brusquement, le ciel se déchirer pour laisser voir le soleil que tous pouvaient regarder. Il ressemblait à une lune d'argent et se mit à tourner sur lui-même. Il se projeta également sur la foule comme s'il allait s'écraser. A la fin du miracle dit « danse du soleil », Lucie verra Jésus bénir la foule et la Vierge sous l'aspect de Notre Dame des Douleurs puis Notre Dame du Mont-Carmel.

la suite ...    

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 22:10

 

pour les gens du Nord...

Un monument de la tradition religieuse orthodoxe. Cette œuvre a cappella pour chœur, parfois à 4 voix, le plus souvent à 6, 7, 8 voire 9 voix, et pour 2 solistes (contralto et ténor) est le chef d’œuvre d’un génie du phrasé, de l’invention mélodique, de la profondeur harmonique.

A Tourcoing, dans le cadre de l'Atelier Lyrique

>> Un extrait  Un autre

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 22:12

 

P1150084-copie-1.JPG  P1150125.JPG  P1150180.JPG  P1150183.JPG  P1150319.JPG  P1150345  P1150325.JPG  P1150427.JPG  P1150441.JPG  P1150452.JPG  P1150474.JPG  P1150577.JPG  P1150495.JPG  P1150521.JPG  P1150548.JPG  P1150580.JPG  P1150622.JPG  P1150615.JPG  P1150626.JPG  P1150660.JPG  P1150666.JPG  

cliquez !

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Voyages
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 19:59

 

" Je voudrais d’abord donner comme première piste cette différence (c’est vraiment le B.-A. BA, mais je m’aperçois, encore hier, que c’est pas du tout évident même pour des gens qui ont quelques années de plus) la différence entre « être amoureux » et aimer. Qui rejoint la différence entre être sincère et être vrai. Aujourd’hui, il faut être sincère. Le seul critère pour beaucoup d’entre nous, surtout pour notre génération qui est hyper affective (je me mets dans votre génération, je ne suis pas très loin) c’est que, tant qu’on est sincère, c’est bien. « Mon père, moi je pense que, moi je pense sincèrement que » Mais je m’en fous de ce que tu penses, mon pauvre ami ! Je m’en tape royalement ! Ce qui m’intéresse, c’est « est-ce que c’est vrai ? » Je m’en fous du sens que tu donnes à ce geste-là ! Moi je veux savoir le sens objectif de ce geste ! Moi je veux savoir la vérité de ce geste. Pas savoir ce que tu penses sincèrement etc. Parce que ça suffit pas ! Parce que je récupère chaque semaine des jeunes qui se sont sincèrement plantés. Pourtant ils étaient sincères. « Mon père, je croyais qu’il m’aimait. Mon père je l’aimais sincèrement. Je me suis planté » Qu’est-ce que c’est la différence entre être amoureux et aimer ? Être amoureux, c’est un sentiment. C’est vraiment le B.-A. BA que je vous donne, je vous promets ce n’est pas acquis. 

LE SENTIMENT AMOUREUX

Être amoureux, c’est un sentiment. Un sentiment, c’est quoi ? C’est quelque chose que je ressens. Quelque chose qui, comme ça, naît un jour, je ne maîtrise pas d’ailleurs quand est-ce que je tombe amoureux. Je ne maîtrise pas non plus de qui je tombe amoureux. C’est un sentiment que je ressens, tout à coup. Une attirance, un désir qui je ressens. Ce désir, je m’aperçois de plusieurs choses : tout d’abord, il est fluctuant. « Mon père, c’est extraordinaire, je suis fou amoureux de… Marie-Eglantine (on est à Versailles), de Marie-Eglantine (dans le 8e…) Extraordinaire, c’est HALLUCINANT. Je suis fou d’elle. » très bien. Mais… il y a trois semaines, tu es venu dans ce même bureau, me dire que tu étais fou de… Marie-Hermance. « Ah oui, mais non, non, mon père, c’était il y a trois semaines. Ça s’est évanoui. Depuis samedi soir dernier, je me suis aperçu que, vraiment, c’était Marie-Eglantine. Truc de fou. » Sentiment amoureux ? Mais c’est normal ! C’est tout à fait plausible. Le sentiment amoureux, c’est les montagnes russes, il est fluctuant. 

Je peux très bien tomber amoureux de plusieurs filles dans ma vie ! Il y a pleins de filles dont je pourrais potentiellement être amoureux. On peut très bien tomber amoureux trois semaines après son mariage. De sa voisine. Mais ne rigolez pas, ça arrive. Un prêtre peut très bien tomber amoureux. Le col romain ne protège pas, pas complètement. On choisit les dames sacristie pour cela, pour qu’il n’y ait pas trop de tentations. Elles ont un certain âge, un certain style… (rires) Mais voilà ! Le sentiment amoureux, il est aussi au départ assez teinté d’égoïsme. Parce que j’ai autant besoin d’être aimé que d’aimer. 

Abbé Grosjean, prêtre à Versailles, 28 ans.

le texte complet est ICI 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 15:30

 

Le Pourquoi du Comment sur KTO : Pourquoi parle-t-on de "Saints de glace" ?

Ca ne dure que 4mn.

Avez-vous remarqué les gelées matinales qui roussissent votre jardin en ce moment ? Et ce froid qui tombe le soir au point de vous faire ressortir vos manteaux... C'est un phénomène météorologique que l'on appelle les "Saints de glace" et qui se produit, selon la croyance populaire, les 11, 12 et 13 mai. Mais pourquoi associe-t-on des "Saints" à cet épisode furtif de gel ? Comme d'habitude, voici le Pourquoi du Comment !

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 08:46

Entre Ascension et Pentecôte, l’exemple sort de votre silence, Vierge Marie…

 

Jérusalem endormie dans son meurtre, le Christ envolé, les apôtres collés à votre robe, ce n’est pas le moment de perdre en élan. Pierre fait ce qu’il peut pour maintenir le cap sur les désirs du Maître, bravant, caché, la persécution montante, la peur entre les dents, protégeant l’idéal en le planquant avec ses frères au cénacle. 


Sur ce point, vous auriez beaucoup à dire peut-être même à reprocher, mais vous ne voulez pas – mieux, vous ne pouvez pas intérieurement- passer par un autre chemin que celui de l’Eglise, fût-il lent, imprévu, désarçonnant dans ses sinuosités. 

Cette sagesse que souvent nous récusons au nom d’une apparente efficacité ou de ce que notre temps semble exiger de rébellion face au Vicaire du Christ, il suffirait, comme vous, ô Marie, simplement de l’épouser en recevant du Christ le mystère de l’Eglise Une, pour qu’enfin ne soit plus compromis l’ensemencement du monde, et que nos heures si précieuses soient soustraites au jeu des vains combats. 

Là, encore une fois, l’exemple sort de votre silence…

Michel – Marie Zanotti-Sorkine, 
in Marie mon secret, Conversation avec la Vierge, 2012   

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 16:51

 

Une action doit toujours être cohérente avec le but poursuivi :

 

Accueillir un ministre en "faisant du bruit" c'est manifester son opposition à un abus de pouvoir. Il y a peu de chance de le convaincre mais il représente un gouvernement dont il peut être juste de refuser la politique. La manifestation d'une opposition se fait au ministre responsable d'une politique mais pas à sa personne.

Réveiller un sénateur pour le convaincre de changer son vote, cela peut faire plaisir mais ne peut être raisonnablement efficace.

Transformer un opposant idéologique en "martyr", c'est renforcer son pouvoir d'influence.

Quand Daniel Cohn Bendit en 68, brave d'insolence ou de violence un CRS, il est cohérent avec son but subversif : « il est interdit d'interdire ». Une action subversive est cohérente avec son but qui est subversif.

Mais si l'on veut défendre la plénitude du mariage, si l'on veut défendre le droit de chaque enfant d'être aimé et élevé par un père et une mère, si l'on en appelle à la nature et la raison pour fonder la société familiale en vue du bien commun et non au caprice d'une volonté arbitraire dont le seul moteur serait le désir individuel, l'action doit être conforme avec son but. Toujours en respectant la personne. Toujours en étant ordonnée au bien commun. Toujours inspirée par la raison qui nous est donnée pour agir librement en vue du bien.

Mais les manifestations dans l'ordre sont ignorées, direz-vous ?

Agir par désordre peut-il être efficace pour le bien commun ?

Les passions, l'exaspération, la haine, la désespérance de ne pas être entendu ou compris, sont mauvaises conseillères.

Les LGBT inspirent un déni de démocratie, une violence à la nature même de l'homme, une idéologie qui refuse la recherche humble de la vérité, la domination médiatique, le déni du réel, des lois qui agissent contre la personne elle-même et fabriquent de l'injustice et du malheur.

L'action des LGBT et de leurs « complices » est idéologique et subversive mais il est vain et inapproprié d'utiliser les mêmes moyens pour servir le bien commun.

Une subversion contraire ne fera que renforcer la subversion. Quand on veut construire, il faut respecter les lois de la construction.

Comment qualifier la stratégie de celui qui prétendrait mettre le couvert pour accueillir ses amis en jetant en l'air une pile d'assiettes ? Espérance et action impulsive dont le résultat certain sera la casse de la vaisselle !

Il est vain d'espérer transformer l'impuissance du minoritaire (électoralement) en pouvoir légitime par des actions « irresponsables », c'est-à-dire incohérentes avec le but poursuivi de la paix dans la société.

Et donc comment agir, que faire ? Un sursaut en forme de rage de dent ne suffira pas quand c'est une remobilisation générale qui doit être conduite.

Prise de conscience des enjeux : faire de tous des "veilleurs"

Le premier fruit de la mobilisation en cours catalysée par LMPT est la prise de conscience de la réalité, de la gravité et de l'injustice de la proposition de loi.

Grâce à ce mouvement, une majorité réalise que la conscience a mal. Pour cela elle a eu besoin d'être éclairée. Eclairée par la lumière de l'intelligence, la conscience souffre. Elle réagit alors par un premier engagement entretenu par la ferveur de la mobilisation et l'agressivité du pouvoir.

D'une certaine manière, l'amplification de l'action LMPT et le déni gouvernemental se rejoignent pour conforter la prise de conscience des citoyens. [lire la suite...]

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 10:00
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:53
 Si vous voulez être informé de la parution des nouveaux articles de Petrus Angel, indiquez une adresse "mail" dans la rubrique "Newsletter".
Vous pouvez également donné votre avis en bas des articles. Facile, rapide, anonyme.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 22:44
Se former pour être des bâtisseurs efficaces à la construction de la civilisation de l’amour !

(PNG)

Ichtus propose un parcours 18/30 ans afin d’approfondir en vérité nos actions possibles en tant que catholiques pour rayonner dans le monde ! Se former pour être des bâtisseurs efficaces à la construction de la civilisation de l’amour ! Chaque rencontre mensuelle est composée de 2 parties. Une partie est réservée à la philo/théorique et la seconde partie s’appuie sur des exercices pratiques.

(JPEG)

Samedi 1er juin : Journée de formation à l’action politique et culturelle : 10h00 - 18h00 Pour agir en responsable en fonction de la connaissance complète et objective des faits" comme y engageait Benoît XVI . Cela vaut pour toutes les responsabilités exercées : famille, travail ,vie associative, enseignement, politique ...

- Inscription obligatoire ici   - Participation : 10€ règlement sur place

- Où ? Au 49, rue des Renaudes 75017 Paris, Métro Ternes ou Pereire

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 22:34

 

JE HAIS CETTE ÉPOQUE OU L'HOMME DEVIENT, SOUS UN TOTALITARISME UNIVERSEL, BETAIL DOUX, POLI ET TRANQUILLE. On nous a fait prendre ça pour un progrès moral... Ce que je hais dans le marxisme, c'est le totalitarisme à quoi il conduit. L'homme y est défini comme producteur et consommateur; le problème essentiel est celui de la distribution. Ainsi dans les fermes modèles. Ce que je hais dans le nazisme, c'est le totalitarisme à quoi il prétend par son essence même... L'homme robot, l'homme termite, l'homme oscillant du travail à la chaîne... L'homme châtré de tout son pouvoir créateur et qui ne sait même plus, du fond de son village, créer une danse ou une chanson. L'homme que l'on alimente en culture de confection, en culture standard, comme on alimente les boeufs en foin. C'est cela l'homme d'aujourd'hui. Et, moi, je pense que - il n'y a pas trois cents ans - on pouvait écrire « La Princesse de Clèves » ou s'enfermer dans un couvent pour la vie à cause d'un amour perdu, tant était brûlant l'amour. Aujourd'hui, bien sûr, des gens se suicident. Mais la souffrance de ceux-là est de l'ordre d'une rage de dents. Intolérable. Ça n'a point à faire avec l'amour. Certes ! il est une première étape. Je ne puis supporter l'idée de verser des générations d'enfants français dans le ventre d'un Moloch allemand. La substance même est menacée. Mais, quand elle sera sauvée, alors se posera le problème fondamental, qui est celui de notre temps, qui est celui du sens de l'homme et auquel il n'est point proposé de réponse, et j'ai l'impression de marcher vers les temps les plus noirs du monde.

Antoine de Saint-Exupéry, Lettre au Général X   

La lettre complète est ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article