Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 13:20

 

" Comment se fait-il que la matière sorte anoblie de l'entreprise, tandis que, trop souvent, les Hommes en sortent avilis ? "

   Que voit-on en effet trop souvent ?

Des personnes démotivées, indifférentes ("je fais mon boulot; ne m'en demandez pas plus..." , "c'est pas mon problème !"), la routine, les mauvaises habitudes installées ("on a toujours fait comme ça !"), le stress et les insomnies, le silence, les bruits de couloirs ("il paraît que …"), l'absentéisme, l'absence de progrès, le sentiment d'injustice ("c'est pas juste !"), le doute ("qu'est-ce que ça cache ?"), voire parfois la grève, et la violence.

Qu'a-t-on fait pour tenter de remédier à ces maux ?

Beaucoup de choses ... 

 

Lisez la suite sur le Blog "L'entreprise à visage humain"

 

Charlot-Temps-modernes-copie-2.jpg


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Eco & Travail
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:56

Plus précisement : Education relationnelle, affective et sexuelle par l’art

 

En un après-midi, vous apprendrez à utiliser auprès des enfants et des ados la méthode d’éducation affective par l’art développée par Ichtus.

Avec Sophie Roubertie, mère de famille et administrateur d’Ichtus et Valérie d’Aubigny, mère de famille et animatrice culturelle.

Pour les parents, éducateurs, enseignants :

Vous pensez qu’une préparation des cœurs et des esprits est un préalable nécessaire à l’éducation affective et sexuelle ?

Vous constatez la perte de sens des mots qui entourent l’amour, vous cherchez des images antidotes à celles qui dénaturent la notion d’amour, vous savez que l’éducation affective ne doit pas se réduire à une information scientifique... Vous ne savez pas comment aborder le sujet et vous avez besoin d’un soutien dans ce projet,vous voulez parler en vérité tout en respectant la grande sensibilité des enfants et des jeunes ?

la suite ....

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:10
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:51
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Scène
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:48

 

  • Pâques : zéro communiqué de l'Elysée

Le 19 août 2012, le Président de la République adressait un message à la communauté musulmane à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-Fitr, la plus grande fête de l'islam.

Aujourd'hui, jour de Pâques, fête de la Résurrection de Notre-Seigneur, plus importante fête chrétienne, l'Elysée est muet. Comme à Noël.

En France, nous vivons sous le régime de l'allahicité.

Vous pouvez écrire à la présidence ici.

  • Vendredi Saint : couscous merguez pour tout le monde dans des écoles de l’Hérault !
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:47
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:43

 

Mgr Aillet : "Il y aura un avant et un après 24 mars 2013"

Extrait du message de Pâques de Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron :

Mgr aillet"De même, il y aura un avant et un après 24 mars 2013 ! En rassemblant plus d’un million quatre cent milles personnes dans les rues de Paris, la Manif pour tous a transformé largement l’essai du 13 janvier…sans le soutien des media, qui avaient pour beaucoup boycotté l’événement en réussissant l’exploit de n’en rien dire en amont.

Mais qu’à cela ne tienne : le gouvernement, comme beaucoup de journalistes qui prétendent faire l’opinion, ont découvert dimanche le pays réel qu’ils persistent à ignorer et dont ils sont de plus en plus déconnectés. Or ce n’était pas des « militants professionnels » qui descendaient dans la rue, en ce dimanche des Rameaux, mais des citoyens de tous horizons sociaux, politiques ou religieux, quoique en majorité catholiquesun peuple discipliné, joyeux et pacifique, mais plus déterminé que jamais à faire entendre la voix du bon sens et soucieux, non de défendre des intérêts particuliers mais de promouvoir le bien commun menacé de la société. C’est le réveil de la nation profonde qui n’a pas perdu son âme et qui annonce le printemps des consciences. Cela aussi est une Résurrection !Puisse ce grand mouvement populaire augurer 
d’un vrai printemps français. C’est la mission d’espérance qui nous attend, en ces jours de Pâques et à la suite du Christ : « rendre témoignage à la vérité » : et « Quiconque est de la vérité, écoute ma voix », dit Jésus (Jn 18,37)."

Philippe Carhon
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 14:24

 

      Abonnez-vous à la Newsletter !   En vous abonnant, vous serez informés au fur à mesure de la parution des nouveaux articles ...

Il suffit de renseigner une adresse courriel (comme disent les québécois) dans la colonne de droite : c'est simple, gratuit, et anonyme si vous le souhaitez. 

 Vous êtes déjà abonnés ? Parlez-en à vos amis ! Merci.

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 00:23
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 09:02
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 00:01
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 21:12

demain sur la chaîne TV italienne RAI .

 

L’uomo della Sindone

29 MARZO ORE 14.10

 

PUNTATA SPECIALE DEL VENERDI SANTO

Sarà l’Uomo della Sindone il centro della consueta puntata del Venerdì Santo di A Sua Immagine. Rosario Carello, con gli ospiti in studio, traccerà un percorso alla scoperta della figura di Gesù.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:19

 

van-dyck-crucifixion.jpg

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 00:00

 

lavement-des-pieds400-Rembrandt.gif

 jeudi saint


vendredi saint

 

Retrouvez les articles de la catégorie Religio  

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 00:01

 

 

 

-  Voici quelques commentaires sur votre blog, Monsieur.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 17:13

 

FUMER TUE !

SOYEZ OUVERT !

SORTEZ COUVERT !

SAUVEZ LA PLANETE !

TRIEZ VOS DECHETS !

ACCUEILLEZ L'AUTRE !

NE STIGMATISEZ PAS !

NE SOYEZ PAS RACISTE !

CULTIVEZ LA DIFFERENCE !

NE SOYEZ PAS HOMOPHOBE !

NE SOYEZ PAS INTOLERANT !

DEFENDEZ LES DROITS ZACQUIS !

NE SURFEZ PAS SUR L'INSÉCURITÉ !

PRENEZ UNE DOUCHE PLUTÔT QU'UN BAIN !

NE MARCHEZ PAS SUR L'HERBE : FUMEZ-LA !

MANGEZ 5 FRUITS ET 5 LEGUMES PAR JOUR !

FAITES APPEL A LA CELLULE PSYCHOLOGIQUE !

SOYEZ CONTRE TOUTES LES DISCIMINATIONS !

et surtout ...

LAVEZ-VOUS LES DENTS SANS FAIRE COULER LE ROBINET !

Repost 0
Published by ISP - dans Récré
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 10:35

 

Plus de 2600 articles de toutes sortes,

à lire et à relire !

petrus angel bleu-copie-1

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 00:00

Euthanasie , avortement , mariage "pour tous" : les gouvernants français s'ingénient à faire des réformes sociétales qui semblent mues par un instinct mortifère ...

On peut s'interroger sur ce goût morbide.

Igor Chavarévitch , mathématicien russe célèbre et dissident, membre de l'Académie des sciences , dans son livre Le phénomène socialiste  (Editions du Seuil, 1977) a fait un examen clinique de l'idéologie socialiste et répond à cette interrogation :

Les conclusions auxquelles nous a conduit l'examen du socialisme sont ainsi confirmées par une série d'arguments indépendants. Formulons ces conclusions :

      a/ L'idée de disparition de l'humanité, et plus précisément de la fin de tout le genre humain, est présente dans le psychisme de l'homme. L'attrait et le stimulant qu'elle exerce varient en intensité selon les époques et les individus. L'ampleur de son influence nous oblige à supposer que tout homme lui est plus ou moins soumis : il s'agit donc d'une propriété universelle du psychisme humain.

   b/ Cette idée ne se manifeste pas uniquement au niveau des émotions individuelles, fussent-elles celles d'un grand nombre de personnes; elle est capable (à la différence du délire, par exemple) d'unir les hommes, autrement dit elle représente une force sociale. Le désir d'autodestruction peut être considéré comme un élément du psychisme de L'HUMANITÉ TOUT ENTIÈRE.

    c)  Le socialisme constitue l'un des aspects de cette tendance à l'autodestruction, de ce goût du Néant, et plus précisément sa manifestation dans le domaine de l''organisation de la société. Les dernières paroles du « Testament » de Jean Meslier : « Je finirai donc ceci par le rien » expriment, pour reprendre une expression favorite de Feuerbach, « l'ultime mystère » du socialisme.

Nous en sommes arrivés à cette conclusion après avoir essayé de comprendre ce que signifiait exactement le socialisme, après avoir tenté d'en lever les contradictions les plus apparentes. Si nous jetons maintenant un coup d'oeil en arrière, nous acquérons la conviction que ce point de vue explique effectivement bon nombre de particularités qui avaient précédemment retenu notre attention. Comprendre le socialisme comme étant l'une des manifestations de ce désir d'autodestruction que nous portons tous en nous à des degrés divers, c'est comprendre l'hostilité qu'il nourrit envers l'individualité, c'est également comprendre ce désir qu'il a de détruire les forces qui soutiennent et fortifient la personnalité humaine : religion, culture, famille, propriété privée, ce besoin qu'il a de réduire l'homme à l'état de rouage du mécanisme d'État, de prouver qu'il n'existe réellement que comme expression des forces de production ou des intérêts de classe. Voir en l'homme un instrument au service d'autres forces permet à son tour de comprendre la psychologie des chefs socialistes : d'une part, leur empressement à se défaire de tout ce qui leur est propre pour mieux se soumettre aux exigences du mouvement (...). Ajoutons à tout cela les appels à la destruc­tion, l'attrait qu'exercent les guerres, les crises, la mort elle-même et enfin l'idée de Néant.

Les mêmes faits qui nous ont amené à cette conclusion nous permettent de découvrir le mécanisme qui met en action le socialisme et de voir par quelles voies celui-ci agit sur les personnes.

Manifestement, nous sommes avant tout en présence d'un phénomène dont le but ne nous apparaît pas consciemment. C'est en partant de l'analyse méthodique de l'idéologie socialiste et non des oeuvres de tel ou tel théoricien que nous en sommes arrivés à la conclusion que le socialisme était essentiellement mû par un désir d'autodestruction. Apparemment, les hommes ont aussi peu cons­cience du but vers lequel les entraîne le socialisme que le rossignol qui chante ne se soucie de l'avenir de sa race. L'influence d'une idéologie est fonction des émotions qu'elle inspire et des réactions qu'elle provoque. Il suffit pour s'en convaincre de voir l'enthou­siasme et la fougue dont font preuve les militants socialistes, la réserve apparemment inépuisable de forces qui les anime au plus fort de la lutte, la bouillonnante activité de pamphlétaires, d'agita­teurs, d'organisateurs qui est la leur à travers l'Histoire.

C'est bien parce que le mécanisme fondamental de l'idéologie socialiste plonge dans le domaine du subconscient et fait appel aux émotions, que la raison, la réflexion rationnelle et l'examen logique des faits y jouent un rôle secondaire. Les doctrines socialistes s'accommodent des contradictions avec une facilité qui n'est pas sans rappeler le mode de pensée primitif « prélogique » dont parle Lévy-Bruhl. Les divergences qui apparaissent en cours d'expérience n'entament en rien leur efficacité.

merci Eric V

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 20:14
  

Jocelyne Tarneaud

Journaliste et auteur, elle a découvert la force du récit biblique dans la tradition juive. Une Parole, comme une histoire que l'on se raconte en famille pour se dire l'essentiel de la vie. Avec son fils, elle a voulu raconter en musique l'histoire d'un homme comme les autres, brûlé par le désir d'annoncer le Seigneur : Jonas. Leur comédie musicale, actuellement en tournée, a déjà touché plus de 17 000 spectateurs. Raconter pour former, former pour transmettre l'essentiel, tel est son désir.                                                               Emission du 13/12/2010

 

Jocelynne Tarneaud est auteur de "La Bible pas à pas" que vous pouvez retrouver ICI sur Petrus Angel

Voyez aussi LA.

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 10:54

                            Mon âme est triste à en mourir. Restez ici et veillez avec moi.

Qui peut approcher le cœur du Christ à Gethsémani ? Qui peut imaginer son angoisse et sa tristesse à l’aube de sa passion ? Sans doute pas moi ! Moi qui vis confortablement sans ces difficultés accablantes qui font souffrir pauvres et malades aujourd’hui comme hier. Moi qui roupille alors que Dieu lui-même me dit de veiller avec lui. Qui mieux que Thomas More a fait aussi intimement l’expérience de cette tristesse du Christ. Tout au cours de sa vie, Thomas More a médité la passion du Sauveur (il aimait particulièrement désigner Jésus comme le Sauveur). Ses historiens rapportent qu’il s’était fait aménager un pavillon au fond de son parc pour s’y retirer chaque vendredi afin d’y méditer la passion. Lorsqu’il n’a plus été possible de se dérober aux exigences d’Henry VIII et de ses sbires, Thomas More a finalement été emprisonné à la Tour de Londres et condamné à mort. Sa méditation de la passion a pris alors une forme dramatique et intime, conduisant à une très intense spiritualité dont nous gardons la trace dans La tristesse du Christ (publiée chez Téqui en 1990. Il avait aussi écrit un Traité de la passion). 

Bien que son ouvrage ait été interrompu (c’est sa dernière œuvre), on peut estimer que Thomas More a mené à bien son projet de méditer sur les premiers instants de la passion lorsque Jésus se retire à Gethsémani après avoir institué l’Eucharistie. Sa méditation porte sur la tristesse du Christ entre la fin de la Cène et son arrestation. Malgré les circonstances, ou à cause d’elles, il s’agit d’une œuvre dans laquelle on reconnaît bien son auteur, celui de l’Utopie autant que du Traité de la passion. Il y mêle sérieux et ironie, spiritualité et sens du concret. Il conserve jusqu’au bout son fameux optimisme chrétien. Thomas More nous fait ressentir l’angoisse du Sauveur face à la passion qui l’attend. C’est une grande leçon que donnent Jésus et Thomas More à tous les apprentis martyrs de l’Église. Je reviendrai sans doute sur ce point un de ces jours mais pour l’instant au cœur de ce triduum pascal, je voudrais m’arrêter sur l’importance de la prière à travers La tristesse du Christ, où Thomas More apparaît à la fois comme maître spirituel, fin psychologue et témoin de la foi.

Les théologiens ont longuement discuté de la psychologie de Jésus. Quelle conscience avait-il de sa divinité ? Comment s’est-elle exprimée ? Quelle part attribuer à la psychologie humaine, à la conscience humaine dans le cœur  de Jésus ? Pour Thomas More, il est indéniable que Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, a souffert réellement ; il a ressenti tristesse, dégoût et peur pendant sa prière à Gethsémani. Il peut ainsi être un authentique modèle pour nous.

Jésus à Gethsémani est un modèle de prière. Il emmène avec lui ses disciples pour l’accompagner mais ceux-ci ne peuvent résister au sommeil qui s’empare d’eux malgré les encouragements  répétés du Christ. Il nous montre ainsi notre faiblesse dans la prière. Au lieu où Jésus a appris aux Apôtres à prier, le passage aux travaux pratiques se montre assez décevant. Le Christ reste le grand pédagogue. Il ne donne pas de règles mais invite et donne l’exemple. Mais nous comme les disciples ne savons pas veiller. La nuit est un moment propice à la prière, à l’intimité avec Dieu et notamment avec Jésus. Thomas More nous invite à prendre quelques instants sur notre temps de sommeil pour veiller avec le Christ ; il répondait lui-même à cette invitation par la pratique régulière de l’oraison et de la prière familiale. Il avait passé quelques temps dans sa jeunesse chez les chartreux. Jésus formulera plus tard l’invitation à l’Heure Sainte dans ses confidences à sainte Marguerite-Marie à Paray-le-Monial. Il s’agit de prier le jeudi soir en méditant précisément la tristesse du Christ à Gethsémani. Thomas More était un peu en avance sur les révélations de Jésus en 1675…

La prière n’est pas toujours facile mais il faut persévérer. Nous sommes presque toujours un peu dissipés lorsque nous prions :

que ne faisons-nous qui ne trahisse le vagabondage de notre esprit en-dehors ? Nous nous grattons la tête, nous nettoyons les ongles avec un canif et nettoyons notre nez avec notre doigt. Pendant ce temps nous disons une formule pour une autre. Ne sachant plus ce que nous avons dit ou pas dit, nous devinons au petit bonheur ce qui reste à dire. N’avons-nous pas honte de supplier Dieu dans une disposition d’esprit et de corps si démente, alors que l’enjeu, pour nous est si important ?

Malgré ces difficultés, qui ne sont pas nouvelles manifestement, la prière reste au cœur de la vie du chrétien. Elle est d’autant plus vitale que comme le dit Thomas More

quand monte l’inertie, il n’est pas de domaine des vertus qui défaille plus vite que le goût de la prière.

Et quand le goût de la prière nous quitte, il faut bien reconnaître que plus rien ne tient, plus rien ne résiste ; nous tentons de résister par nos seules forces et n’y parvenons pas. Car nous prions aussi pour ne pas entrer en tentation… comme le rappelle Jésus plusieurs fois à Gethsémani, en écho à la dernière demande du Notre Père. Thomas More insiste beaucoup sur ce point que je n’avais pas remarqué auparavant (même lors de la première lecture deLa tristesse du Christ).

Jésus attend de nous une prière humaine mais fervente faite de petits morceaux de notre vie et non de rabâchage aride. Les méditations de Thomas More sur la prière et la tristesse du Christ transformée en prière sont d’autant plus émouvantes qu’il achève son ouvrage (lorsqu’on lui retire son matériel d’écriture) moins d’un mois avant son exécution.

source : http://thomasmore.wordpress.com/2012/04/07/la-tristesse-du-christ/

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article