Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 09:35

 

Une grande partie de la semaine médiatique a été dominée par la polémique sur les catholiques et la politique. A la suite de la percée de François Fillon aux primaires, le journal Libération titrait le 24 novembre : « Au secours, Jésus revient ». Laurent Joffrin se lâchait en écrivant : « Il y a désormais en France un catholicisme politique, activiste et agressif, qui fait pendant à l’islam politique. ». François Fillon s’était pourtant défendu le 22 novembre sur BFMTV : « Je sais faire la différence entre mes convictions personnelles, ma foi, et le bien public. La religion n'a pas à guider la vie de la République». Et l’épisode se terminait jeudi soir, lors du débat entre les deux candidats, dans une grande communion consensuelle et républicaine où toute allusion aux rapports entre politique et religion était évacuée !

Voici un texte du philosophe Claude Tresmontant pour nous éclairer sur ce sujet capital :
 
N'importe quoi en politique n'est pas compatible avec le christianisme. Il en va du problème de la politique chrétienne comme du problème de la philosophie chrétienne. Nous n'allons pas ici ennuyer nos lecteurs avec ce problème disputé de la philosophie chrétienne. Mais il est bien évident pour tout le monde que n'importe quoi en philosophie n'est pas compatible avec le christianisme. On appelle, en première approximation, philosophie chrétienne, celle qui est compatible avec le christianisme, celle que le christianisme peut s'approprier. Eh bien, il en va de même en politique ! II existe des politiques qui sont compatibles avec le christianisme, et d'autres, non. Pour déterminer si une politique est compatible avec le christianisme, c'est très simple. II suffit de se demander si elle est compatible avec la doctrine hébraïque et chrétienne de la Création, de l'excellence de la Création, de la finalité de la Création (...)
Le meurtre des enfants dans le ventre de leur mère (...) est incompatible avec le christianisme parce cela va contre la Création, et sa finalité. Un enfant tué dans le ventre de sa mère ne pourra pas se développer. On lui vole sa vie entière. Toute politique qui aboutit à détruire l'être humain, à l'avilir, à le dégrader, à empêcher son développement, à l'empêcher d'atteindre sa fin, est incompatible avec le christianisme. Tout ce qui va contre la Création et sa finalité, est considéré par le christianisme comme un crime et une abomination.
Bien entendu le développement intellectuel, spirituel, entre en ligne de compte autant que le développement physique. Tout ce qui abêtit l'homme, tout ce qui le crétinise, va à l'encontre du sens de la Création. Une politique compatible avec le christianisme doit être une politique qui favorise la création de l'homme, son développement, son achèvement. II n'est pas du tout nécessaire d'être chrétien et de professer la doctrine chrétienne pour être partisan d'une politique qui favorise la création et le développement de l'homme.(...)
Nombre de chrétiens, parmi les plus influents dans l'ordre politique, semblent s'imaginer que le christianisme comporte des exigences qui ne s'appliquent qu'à la vie individuelle, aux relations entre individus. C'est évidemment une erreur grossière.
Le christianisme comporte des exigences qui s'appliquent à l'ordre politique, à l'ordre international. C'est ce que les derniers papes (…) ne cessent de rappeler et de crier dans le désert des peuples. (…) On peut constater objectivement, si l'on regarde bien, que l'Eglise est le lieu à partir duquel on défend l'Homme, tout homme et l'homme tout entier, depuis le premier commencement de son existence et en tout lieu. (...)
Il existe nombre d'hommes politiques qui sont par ailleurs chrétiens, et qui semblent ignorer ces connexions logiques, ces relations logiques, entre christianisme et politique. Ils font comme si ces ordres étaient séparés, disjoints. En réalité ces deux ordres, celui de la politique et celui du christianisme, sont distincts, mais ils ne sont pas séparés. De même que l'ordre philosophique est distinct de l'ordre théologique, mais il n'en est pas séparé. De même que dans l'Homme véritable uni à Dieu en qui se réalise l'union sans confusion du créé et de l'unique incréé, il n'y a pas mélange, il y a distinction, mais il n'y a pas séparation, comme le disait le Concile de Chalcédoine". 


 (in «Problèmes de notre temps – Chroniques » - Ed. O.E.I.L., 1991, cité dans la revue Permanences n° 333 d'août 1996).

 

Merci à EVR.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 19:43
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 19:29

 

vfaNous sommes chrétiens. Nous croyons que le Christ est le Maître de l’Histoire. Nous savons que, si elles n’étaient pas secouées par l’immigration massive déjà vécue depuis quelques dizaines d’années, nos vieilles sociétés fatiguées se seraient doucement assoupies : vieillards attentifs à protéger leur capital, foyers avec un ou deux enfants, garçon ou fille, appelés à faire de bonnes études et à décider s’ils veulent plus tard rester garçon et fille ou devenir l’inverse.

Nous sommes des chrétiens engagés de façons diverses dans la société, dans notre époque.

Certains d’entre nous accompagnent des jeunes issus de l’immigration, des Samir, Jamel, Kacem…, dans leurs projets scolaires et professionnels. Nous sommes conscients de l’ampleur du travail social requis pour assurer la bonne intégration de ces jeunes dans la société, et du faible nombre d’ouvriers.

Nous avons dans notre entourage des personnes qui se sont chargées de l’accueil de familles de migrants du Moyen-Orient.

Nous sommes résolument opposés à l’installation de camps de migrants, que ce soit à Louveciennes, ailleurs dans les Yvelines ou n’importe où en France.

Non, il n’est pas possible pour des chrétiens de limiter les fondements de leur position sur l’immigration à ces deux seuls textes bibliques : « cet émigré installé chez vous, vous le traiterez comme l’un de vous » et : « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli. » D’ailleurs, il s’agit dans ces textes de « cet immigré » et d’« un étranger », c’est-à-dire deux individus déterminés, et non pas d’une masse de personnes provenant de quinze pays différents, aux motivations diverses, sans que l’on sache de chacun la raison particulière de sa migration : véritable persécution ouvrant droit au statut de réfugié, fuite devant la difficulté à faire son devoir dans un pays en guerre, attirance pour un pays développé, désir de tenter l’aventure…

 

La suite paraîtra dans de prochains articles.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 11:27

Si vous ouvrez un dictionnaire, le mondialisme sera défini comme une « doctrine qui vise à réaliser l’unité politique du monde considéré comme une communauté unique » (Petit Larousse). Pour les promoteurs les plus sages (ou les plus prudents !), « le mondialisme s’efforce de proposer de nouvelles organisations politiques de l’humanité impliquant le transfert de certaines (?) prérogatives de la souveraineté nationale à une autorité fédérale mondiale capable de résoudre les problèmes qui mettent en cause le destin de l’espèce » [[Définition donnée dans le « Que Sais-je » n° 1687 sur « Le Mondialisme » de Louis Périllier et J. Le Tur. Livre écrit par des mondialistes mais qui reste très modéré sur la question du transfert de souveraineté (peut-être parce qu’il date de 1977 !).]].

En réalité, sous des apparences parfois trompeuses (bien que les mondialistes s’avancent de moins en moins masqués), le but est clair : instaurer un gouvernement mondial.

Instaurer un gouvernement mondial car les problèmes sont mondiaux.

La suite...

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 07:57

 

Il ne faut pas confondre :

Jésus revient !

et

Jésus, revient !

libe-une-24-11-2016

La Une de Libération du 24 novembre.

 

Jacques Bompard écrit à Libération et leur envoie des dizainiers

Lu sur son site :

15181244_1328458190519798_8208194959970264524_n-1Soucieux de l’inquiétude de Libération, dont la une indiquait ce matin  » PRIMAIRE : Au secours ! Jésus revient « , j’ai envoyé une lettre à Laurent Joffrin, rédacteur-en-chef du quotidien. Vous pourrez en trouver le contenu ci-dessous.

La suite...

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans RECRE
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 13:00

N° 548-549 : l’Etat dans tous ses états

 

C'est le thème du dernier "Permanences", revue de formation civique et culturelle.

 

Au sommaire : 

 

L’Etat face au défi du post-politique

Guillaume de Prémare

 

Pas de politique sans Etat

Joël Hautebert

 

Petite histoire de l’Etat en France

Philippe Pichot-Bravard

 

Rétablir l’Etat dans ses prérogatives naturelles

Interview de Jean-Frédéric Poisson

 

Nous avons besoin d’un Etat stratège

Interview de Jean-Christophe Fromantin

 

Saint Louis, roi de France

Nicole Buron

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 12:30
 
Je conseille beaucoup à ceux qui ne croient pas de méditer ce mot tragique : le Saint.
Qu'ils essaient de s'expliquer le Saint ! S'ils s'arrêtent avant de rencontrer Dieu, ils ne trouveront pas la raison d'être du Saint.
Essayer de s'expliquer les Saints en dehors de Dieu, ce serait admettre les rayons d'un cercle dont on nierait le centre.
La langue humaine a, dans ses profondeurs, des preuves terribles. Le nom de Saint est incommunicable. On dirait qu'il dérive du nom de Dieu. Essayez de le transporter dans le domaine du mal, et sa résistance vous révèlera sa nature. Essayez, si vous êtes Luthérien, de dire saint Luther; essayez, si vous êtes voltairien, de dire saint Voltaire (je ne puis seulement pas écrire ce mot, ma plume s'arrête) : vous ne pourrez pas prononcer cette parole monstrueuse; mais fussiez-vous voltairien, vous direz: saint Paul, et, pour éviter cette épithète qui fait corps désormais avec les noms glorieux qui sont associés à elle, pour dire : Paul, au lieu de saint Paul, il vous faudra faire un effort, et cet effort sera, même à vos yeux, ridicule.
La personne et le nom du Saint sont le domaine sacré de Dieu
La vie des Saints nous oblige à nous placer en face de Dieu et en face de l'homme. Elle nous oblige à considérer la puissance et la faiblesse. Elle nous montre à quelle gloire nous pouvons être élevés, mais elle ne nous permet pas un moment d'oublier la boue dont fut pétri le corps d'Adam, et le péché qui empoisonna ce corps, qui était sorti sans tache des mains du Créateur.
*
Un des caractères de l'Eglise catholique, c'est de penser à tout. L'oubli est chose humaine.
Un homme meurt: il s'élève sur sa tombe des cris de douleur : mais parmi ceux qui criaient, plusieurs bientôt ne pensent plus à lui, car le temps a passé.
Mais il reste un souvenir fidèle, le souvenir de l'Eglise. L'Eglise n'a pas crié sur la tombe u mort; elle a chanté. Mais quand ceux qui criaient ont oublié leurs cris, l'Eglise n'a pas oublié ses chants.
Ernest Hello, in  Regards et Lumières

Afficher l'image d'origine 

 

 

Lu ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 09:47

 

Mais attention de ne pas tomber dans la théorie du complot.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 09:18

 

  1. De manière saccadée et avec des accents toniques inappropriés tu parleras

  2. Les événements jamais tu ne hiérarchiseras.

  3. De tes confrères jamais de mal tu ne diras

  4. Le Monde et Libération (et Télérama et les Inrocks) tu honoreras

  5. D'Amnesty International, du Téléthon, de la Ligue des droits de l'homme, toujours du bien tu diras

  6. De Coluche, Mandela, Simone Veil, toujours du bien tu diras

  7. De cellule psychologique à chaque tragédie tu parleras

  8. L'origine et le nom de délinquants et émeutiers tu ne dévoileras

  9. Du Bilderberg et du Club Le Siècle jamais tu ne parleras 

  10. De football sans arrêt tu parleras.

Afficher l'image d'origine

Hélas, nombre de journalistes incroyants ne les respectent pas encore.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 19:57
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 19:32

 

Vous voulez être informé au fur et à mesure de la parution des articles ?

Il vous suffit d'indiquer une adresse dans "Newsletter".

C'est simple et gratuit.

Vous pouvez le dire à vos amis... Merci.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 21:30
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 21:26

 


xavierhennequart.jpgDans sa fable « le renard et le bouc » Jean de La Fontaine raconte comment Capitaine Renard laisse son ami Bouc au fond d’un puits après s’en être servi comme marchepied pour en sortir. Puis il conclut par la morale suivante : 

« En toutes choses, il convient de considérer la fin ». 

En ce mois de novembre, l’Eglise nous invite à prier pour les défunts. Ainsi nous pouvons offrir nos prières pour le repos de l’âme de nos défunts ou encore gagner des suffrages ou indulgences pour abréger leurs souffrances au purgatoire. Belle opportunité pour nous poser cette question si importante. 

Quelle est la finalité de notre existence sur terre ? 

Saint Thomas d’Aquin répond à cette question d’une façon extrêmement claire : « La foi nous enseigne que Dieu a créé l’homme afin de lui faire partager sa propre béatitude. Il voulait donner à des êtres le bonheur d’avoir un Père tel que Lui. C’est l’ultime pourquoi de la création de l’homme. C’est même l’explication dernière de la création de l’univers, puisque toutes choses ont été faites en vue de l’homme. »(1) 
De même saint Ignace de Loyola, dans ses exercices spirituels, nous indique la feuille de route (2) à suivre et nous rappelle que : 
L'homme est créé pour louer, honorer et servir Dieu, Notre Seigneur, et, par ce moyen, sauver son âme. Et les autres choses qui sont sur la terre sont créées à cause de l'homme et pour l'aider dans la poursuite de la fin que Dieu lui a marquée en le créant. D'où il suit qu'il doit en faire usage autant qu'elles le conduisent vers sa fin, et qu'il doit s'en dégager autant qu'elles l'en détournent.”
 

Dès lors comment régler notre boussole ? 

Ferons-nous comme beaucoup « en recherche » en errant tous azimuts ? Ou règlerons-nous notre azimut vers le ciel et ce désir du ciel véritable finalité de tout chrétien ? 

A nous de le décider puisque le Créateur dans son infinie bonté nous a créé libres. N’oublions pas cependant cet enseignement de Jésus : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (3), devise de ce qui oriente nos désirs au quotidien. 

 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 20:36

Apocalypse 1, 5 « de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre. ».

« Prince des rois de la terre », tel l’appelle saint Jean dans l’Apocalypse, et, sur son vêtement comme sur Lui-même, il a pu lire : « Roi des rois et Seigneur des seigneurs ».

Matthieu 28,18 « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre ».

Jésus-Christ est donc roi. Roi par droit de naissance éternelle, puisqu’il est Dieu… Roi par droit de conquête, de rédemption, de rachat. Et cette royauté, on le conçoit, est universelle. Rien, en effet, ne peut être plus universel, plus absolu que cette royauté, puisque le Christ est Lui-même principe et fin de toute la Création. Cependant, pour qu’il y ait aucun doute, notre Seigneur a tenu à le préciser : « Omnia potestas data est mihi in coelo et in terra ». « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre ». Au ciel et sur la terre… autant dire : dans l’ordre surnaturel comme dans l’ordre naturel. (…)

Romain 13, 1 « il n’y a d’autorité qu’en dépendance de Dieu ».

Oui, tout pouvoir a été donné au Christ au ciel et sur la terre. Cette vérité est au principe même du catholicisme. Nous la trouvons dans les épîtres et les discours de saint Pierre. Nous la retrouvons sous-jacente à tout l’enseignement de saint Paul. Sa formule  » non est potestas nisi a Deo  » ne fait, au fond, qu’exprimer la même idée d’une façon particulière. Jésus-Christ a demandé et son Père Lui a donné. Tout, dès lors, Lui a été livré. Il est à la tête et le chef de tout, de tout sans exception.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 20:19

 

Pour passer à l'action on relira avec intérêt le billet "L’humeur de Pasquin" paru dans l’Homme Nouveau – n°1625

 

Avec les primaires reviennent les fadaises habituelles. Le vote utile est une de ces idioties. Elle est magistrale pour enfumer le bourgeois à qui il resterait quelques atomes de convictions. Le truisme est asséné avec une telle docte assurance qu’il n’autorise aucune contradiction : « L’important c’est de voter utile, c’est le seul choix rationnel. » Et voilà comment le bon bougre, alors qu’il a le choix, s’auto-persuade de ne pas voter pour le seul candidat qui pense comme lui sur l’ensemble des sujets, affirme sa foi sans tortiller des fesses, son attachement à la vie, au mariage, à la famille, au pays, et qui semble, qui plus est, sacrément taillé pour la course.
« Oui, mais le vote de conviction et de témoignage ça ne sert à rien, moi je vote utile. » Faire ça, porte un nom, c’est être un idiot utile. Il faut fichtrement avoir perdu le sens commun pour voter ou se rallier à l’inverse de ses intérêts en pensant qu’on les sert. Ce type de stratégie d’auto-négation est souvent accompagné d’une justification par le calcul : « Assumons de voter pour un candidat qui se fout de nos convictions pour influencer demain ! ». 
Ce raisonnement ne date pas d’hier, déjà le Vendredi saint il devait y avoir un gars pour conseiller à quelques chrétiens de voter utile, de voter Barabbas pour que les pharisiens apaisés gracient Jésus… Ça n’a pas marché ! On les a retrouvés au procès de Louis XVI, conseillant aux monarchistes de voter la mort du roi pour sauver la monarchie… Ça n’a pas marché ! À Maastricht aussi, il fallait voter utile pour la souveraineté de la France… Ça n’a pas marché non plus. On la reconnaît facilement la conviction du « voteur utile », elle a la forme de son derrière tant il s’assoit dessus. 
Alors, vous ferez bien ce que vous voulez, mais si vous allez voter aux primaires, sachez simplement que le symbole du chrétien ce n’est pas l’anguille mais le poisson !

 

Certes, un peu tardif... mais cette réflexion peut resservir...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 00:05

 

Explorant un monde d'intrigues et de menées secrètes, Daniel Estulin dénonce aujourd'hui ce que nul n'avait pu rapporter jusque-là : depuis ses débuts en 1954 à l'hôtel Bilderberg, dans la petite ville hollandaise d'Oosterbeek, le Bilderberg Group a chaque année tenu une réunion, où l'élite politique européenne et américaine se retrouve avec les plus riches PDG de la planète, pour discuter de l'avenir économique et politique de l'humanité.

Bien que présentes, les principales figures de la presse internationale n'ont jamais été autorisées à rapporter les discussions et conclusions de cet organisme qui, comme le montre l'auteur, ont des répercussions considérables - et le mot est faible - sur les citoyens du monde.

Usant de méthodes dignes d'espions de la Guerre froide, et parfois même au péril de sa propre vie, Daniel Estulin est parvenu à apprendre ce qui se disait derrière les portes closes d'opulents hôtels. Il le rapporte pour la première fois dans cet ouvrage, qui est déjà un immense succès de librairie dans le monde entier.

63 pages de documents et photos en noir et blanc hors-texte.
Classé dans les meilleurs ventes internationales et traduit en 42 langues
 
D'origine russe, ayant vécu au Canada, et aujourd'hui installe en Espagne, Daniel Estulin est un journaliste d'investigation plusieurs fois récompensé, qui enquête sur le Bilderberg Group depuis plus de 15 années. Il est l'auteur de la version espagnole de ce livre, La Verdadera Historia del Club Bilderberg (2005), un Best-Seller en Espagne, où il en est à sa 18e réimpression ! L'ouvrage est d'autre part un succès international traduit en 42 langues, 2 millions d'exemplaires en ont aujourd'hui été vendus dans plus de 60 pays...
 
En vente chez Livres en Famille, Chiré, etc.
 

P.S. 

Quel est le lien caché entre Juppé, Fillon et Macron ?

Présentés par les médias comme trois concurrents à l’élection présidentielle de 2017, Alain Juppé, François Fillon et Emmanuel Macron ont cependant un autre point commun qui n’est jamais mentionné et sur lequel ils ne sont jamais interrogés. Ils ont pourtant tous les trois assisté, après y avoir été invité, à une réunion annuelle du « Club des Bilderberg »

Beaucoup de gens ignorent totalement l’existence de  ces cercles un peu particulier où on se retrouve entre « gens de pouvoir » dans le but très anodin d’échanger des informations sur les grandes perspectives du monde. La réalité est un peu différente. Le Club des Bilderberg a été fondé en 1954 sous l’impulsion de David Rockefeller et du Prince Bernhard. C’était l’époque de la « guerre froide » et ce club devait s’opposer au communisme qui menaçait la planète.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 12:44

 

C'est sur Petrus Angel 

Pour prendre un peu de hauteur

et de recul en même temps ...

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 12:17

Des crèches oui, Jésus non !

 

 

La plupart des gens trouvent adorable une crèche qui représente si naïvement les villages provençaux, mais pour la libre-pensée, c’est absolument insupportable. Le Conseil d’Etat s’est en effet prononcé ce mercredi, quelques semaines après son rapporteur sur l’affaire des crèches. Deux installations de crèches de Noël, l’une par la commune de Melun, l’autre par le […]

Marie Pommeret in Présent

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 10:08

A l'occasion de l'exposition HERGE

au Grand Palais à Paris.

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 23:05

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article