Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 19:32

 

Vous voulez être informé au fur et à mesure de la parution des articles ?

Il vous suffit d'indiquer une adresse dans "Newsletter".

C'est simple et gratuit.

Vous pouvez le dire à vos amis... Merci.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 21:30
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 21:26

 


xavierhennequart.jpgDans sa fable « le renard et le bouc » Jean de La Fontaine raconte comment Capitaine Renard laisse son ami Bouc au fond d’un puits après s’en être servi comme marchepied pour en sortir. Puis il conclut par la morale suivante : 

« En toutes choses, il convient de considérer la fin ». 

En ce mois de novembre, l’Eglise nous invite à prier pour les défunts. Ainsi nous pouvons offrir nos prières pour le repos de l’âme de nos défunts ou encore gagner des suffrages ou indulgences pour abréger leurs souffrances au purgatoire. Belle opportunité pour nous poser cette question si importante. 

Quelle est la finalité de notre existence sur terre ? 

Saint Thomas d’Aquin répond à cette question d’une façon extrêmement claire : « La foi nous enseigne que Dieu a créé l’homme afin de lui faire partager sa propre béatitude. Il voulait donner à des êtres le bonheur d’avoir un Père tel que Lui. C’est l’ultime pourquoi de la création de l’homme. C’est même l’explication dernière de la création de l’univers, puisque toutes choses ont été faites en vue de l’homme. »(1) 
De même saint Ignace de Loyola, dans ses exercices spirituels, nous indique la feuille de route (2) à suivre et nous rappelle que : 
L'homme est créé pour louer, honorer et servir Dieu, Notre Seigneur, et, par ce moyen, sauver son âme. Et les autres choses qui sont sur la terre sont créées à cause de l'homme et pour l'aider dans la poursuite de la fin que Dieu lui a marquée en le créant. D'où il suit qu'il doit en faire usage autant qu'elles le conduisent vers sa fin, et qu'il doit s'en dégager autant qu'elles l'en détournent.”
 

Dès lors comment régler notre boussole ? 

Ferons-nous comme beaucoup « en recherche » en errant tous azimuts ? Ou règlerons-nous notre azimut vers le ciel et ce désir du ciel véritable finalité de tout chrétien ? 

A nous de le décider puisque le Créateur dans son infinie bonté nous a créé libres. N’oublions pas cependant cet enseignement de Jésus : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (3), devise de ce qui oriente nos désirs au quotidien. 

 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 20:36

Apocalypse 1, 5 « de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre. ».

« Prince des rois de la terre », tel l’appelle saint Jean dans l’Apocalypse, et, sur son vêtement comme sur Lui-même, il a pu lire : « Roi des rois et Seigneur des seigneurs ».

Matthieu 28,18 « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre ».

Jésus-Christ est donc roi. Roi par droit de naissance éternelle, puisqu’il est Dieu… Roi par droit de conquête, de rédemption, de rachat. Et cette royauté, on le conçoit, est universelle. Rien, en effet, ne peut être plus universel, plus absolu que cette royauté, puisque le Christ est Lui-même principe et fin de toute la Création. Cependant, pour qu’il y ait aucun doute, notre Seigneur a tenu à le préciser : « Omnia potestas data est mihi in coelo et in terra ». « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre ». Au ciel et sur la terre… autant dire : dans l’ordre surnaturel comme dans l’ordre naturel. (…)

Romain 13, 1 « il n’y a d’autorité qu’en dépendance de Dieu ».

Oui, tout pouvoir a été donné au Christ au ciel et sur la terre. Cette vérité est au principe même du catholicisme. Nous la trouvons dans les épîtres et les discours de saint Pierre. Nous la retrouvons sous-jacente à tout l’enseignement de saint Paul. Sa formule  » non est potestas nisi a Deo  » ne fait, au fond, qu’exprimer la même idée d’une façon particulière. Jésus-Christ a demandé et son Père Lui a donné. Tout, dès lors, Lui a été livré. Il est à la tête et le chef de tout, de tout sans exception.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 20:19

 

Pour passer à l'action on relira avec intérêt le billet "L’humeur de Pasquin" paru dans l’Homme Nouveau – n°1625

 

Avec les primaires reviennent les fadaises habituelles. Le vote utile est une de ces idioties. Elle est magistrale pour enfumer le bourgeois à qui il resterait quelques atomes de convictions. Le truisme est asséné avec une telle docte assurance qu’il n’autorise aucune contradiction : « L’important c’est de voter utile, c’est le seul choix rationnel. » Et voilà comment le bon bougre, alors qu’il a le choix, s’auto-persuade de ne pas voter pour le seul candidat qui pense comme lui sur l’ensemble des sujets, affirme sa foi sans tortiller des fesses, son attachement à la vie, au mariage, à la famille, au pays, et qui semble, qui plus est, sacrément taillé pour la course.
« Oui, mais le vote de conviction et de témoignage ça ne sert à rien, moi je vote utile. » Faire ça, porte un nom, c’est être un idiot utile. Il faut fichtrement avoir perdu le sens commun pour voter ou se rallier à l’inverse de ses intérêts en pensant qu’on les sert. Ce type de stratégie d’auto-négation est souvent accompagné d’une justification par le calcul : « Assumons de voter pour un candidat qui se fout de nos convictions pour influencer demain ! ». 
Ce raisonnement ne date pas d’hier, déjà le Vendredi saint il devait y avoir un gars pour conseiller à quelques chrétiens de voter utile, de voter Barabbas pour que les pharisiens apaisés gracient Jésus… Ça n’a pas marché ! On les a retrouvés au procès de Louis XVI, conseillant aux monarchistes de voter la mort du roi pour sauver la monarchie… Ça n’a pas marché ! À Maastricht aussi, il fallait voter utile pour la souveraineté de la France… Ça n’a pas marché non plus. On la reconnaît facilement la conviction du « voteur utile », elle a la forme de son derrière tant il s’assoit dessus. 
Alors, vous ferez bien ce que vous voulez, mais si vous allez voter aux primaires, sachez simplement que le symbole du chrétien ce n’est pas l’anguille mais le poisson !

 

Certes, un peu tardif... mais cette réflexion peut resservir...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 00:05

 

Explorant un monde d'intrigues et de menées secrètes, Daniel Estulin dénonce aujourd'hui ce que nul n'avait pu rapporter jusque-là : depuis ses débuts en 1954 à l'hôtel Bilderberg, dans la petite ville hollandaise d'Oosterbeek, le Bilderberg Group a chaque année tenu une réunion, où l'élite politique européenne et américaine se retrouve avec les plus riches PDG de la planète, pour discuter de l'avenir économique et politique de l'humanité.

Bien que présentes, les principales figures de la presse internationale n'ont jamais été autorisées à rapporter les discussions et conclusions de cet organisme qui, comme le montre l'auteur, ont des répercussions considérables - et le mot est faible - sur les citoyens du monde.

Usant de méthodes dignes d'espions de la Guerre froide, et parfois même au péril de sa propre vie, Daniel Estulin est parvenu à apprendre ce qui se disait derrière les portes closes d'opulents hôtels. Il le rapporte pour la première fois dans cet ouvrage, qui est déjà un immense succès de librairie dans le monde entier.

63 pages de documents et photos en noir et blanc hors-texte.
Classé dans les meilleurs ventes internationales et traduit en 42 langues
 
D'origine russe, ayant vécu au Canada, et aujourd'hui installe en Espagne, Daniel Estulin est un journaliste d'investigation plusieurs fois récompensé, qui enquête sur le Bilderberg Group depuis plus de 15 années. Il est l'auteur de la version espagnole de ce livre, La Verdadera Historia del Club Bilderberg (2005), un Best-Seller en Espagne, où il en est à sa 18e réimpression ! L'ouvrage est d'autre part un succès international traduit en 42 langues, 2 millions d'exemplaires en ont aujourd'hui été vendus dans plus de 60 pays...
 
En vente chez Livres en Famille, Chiré, etc.
 

P.S. 

Quel est le lien caché entre Juppé, Fillon et Macron ?

Présentés par les médias comme trois concurrents à l’élection présidentielle de 2017, Alain Juppé, François Fillon et Emmanuel Macron ont cependant un autre point commun qui n’est jamais mentionné et sur lequel ils ne sont jamais interrogés. Ils ont pourtant tous les trois assisté, après y avoir été invité, à une réunion annuelle du « Club des Bilderberg »

Beaucoup de gens ignorent totalement l’existence de  ces cercles un peu particulier où on se retrouve entre « gens de pouvoir » dans le but très anodin d’échanger des informations sur les grandes perspectives du monde. La réalité est un peu différente. Le Club des Bilderberg a été fondé en 1954 sous l’impulsion de David Rockefeller et du Prince Bernhard. C’était l’époque de la « guerre froide » et ce club devait s’opposer au communisme qui menaçait la planète.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 12:44

 

C'est sur Petrus Angel 

Pour prendre un peu de hauteur

et de recul en même temps ...

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 12:17

Des crèches oui, Jésus non !

 

 

La plupart des gens trouvent adorable une crèche qui représente si naïvement les villages provençaux, mais pour la libre-pensée, c’est absolument insupportable. Le Conseil d’Etat s’est en effet prononcé ce mercredi, quelques semaines après son rapporteur sur l’affaire des crèches. Deux installations de crèches de Noël, l’une par la commune de Melun, l’autre par le […]

Marie Pommeret in Présent

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 10:08

A l'occasion de l'exposition HERGE

au Grand Palais à Paris.

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 23:05

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 07:41

 

Beaucoup de personnes pensent que la fin du monde est proche. Bien des signes épouvantables pourraient le faire croire. Mais cette pensée n'est-elle pas d'une importance secondaire ? Car tout homme ne doit-il pas, en quelque temps qu'il vive, se tenir prêt à comparaître devant Dieu ? Sais-je donc si je vivrai encore demain ? Une bombe peut nous anéantir tous cette nuit. Et qu'importerait alors que la terre et les étoiles disparussent aussi ? Ma faute n'en serait pas moindre. Je ne peux pas comprendre comment des gens « pieux » craignent l'existence de Dieu, parce que les hommes se couvrent de honte. Comme si la force absolue n'appartenait pas à Dieu (je sens combien tout repose dans sa main). On ne doit craindre que pour l'existence des hommes, car ils se détournent de Lui, qui est leur Vie.

Sophie Scholl (citation rapportée vue ICI)

Retrouvez Sophie Scholl sur Petrus Angel

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 07:06

Afficher l'image d'origine

Trump = Hitler

Or Le Pen = Trump

Donc Le Pen = Hitler

Trump = Mussolini

Or Pétain = Mussolini

Donc Trump = Pétain

Jeanne d'Arc = Le Pen

Or Le Pen = Hitler

Donc Jeanne d'Arc = Hitler

*

Si Hitler n'avait pas existé, franchement,

comment pourrait-on comprendre l'Histoire et l'actualité ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans RECRE
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 00:12
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 23:05

C'est "Médecins du Monde" qui le dit :

Europe : seuls 13.7% des migrants ont émigré pour fuir la guerre (rapport 2016 de Médecins du Monde)

Par  le 15/11/2016

Rapport de l’Observatoire 2016

En Europe, 2015 restera pour nous tous l’année où la solidarité internationale avec les migrants et les réfugiés a révélé sa force et ses faiblesses. Cette force s’est illustrée au travers des milliers d’individus de toutes les nationalités qui se sont organisés pour aider les migrants et répondre à leurs besoins et leurs espoirs ; elle s’est aussi manifestée à travers les ONG, dont les bénévoles et les salariés se sont mobilisés tout au long des routes migratoires pour apporter de l’aide.

Comme en 2013 et 2014, dans les pays européens, les raisons ayant motivé la migration les plus fréquemment citées sont économiques (53,1 %) et politiques (20,5 %), ainsi que le fait de fuir la guerre (13,7 %). Depuis l’année passée, cette dernière raison a considérablement augmenté en Grèce (21,6 % en 2015 vs 14,4 % en 2014) et est fréquemment citée en Norvège (23,2 %).

 

Source (p.17) via Fdesouche

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 23:34

 

Un livre qui fait partie des meilleurs ventes du moment, et dont ne parlent curieusement pas les grands medias (ceux qui avaient annoncé la victoire d'Hillary Clinton).

Afficher l'image d'origine

 
La guerre civile était inévitable. Vivez l'Apocalypse des trois derniers jours de la France. Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément. La cité s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la République explose. Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submergés par le raz-de-marée du chaos. Rapidement, réseaux électriques et hydrauliques tombés, faute d'approvisionnements, d'ordre, de moyens de communication, de transports et de secours, la déferlante gagne la campagne, la société vole en éclats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies.
Des terroristes, dépassés par les troubles, déclenchent des actions de grande ampleur depuis les terres, la mer et le ciel. Privés de tout, livrés à eux-mêmes, les citoyens s'apprêtent à faire face au carnage. Après deux ans d'immersion au contact des plus grands spécialistes de la terreur et des catastrophes, d'agents du renseignement français et de reporters de guerre, l'auteur du chef d'oeuvre Utøya (l'affaire Breivik) et de l'enquête phénomène La France Orange Mécanique livre un roman météore ultra-réaliste et nous plonge dans le récit paroxystique de la guerre civile. 
Né en 1984, diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, d'histoire et d'anthropologie, Laurent Obertone est l'auteur de La France Orange Mécanique, d'Utøya (2013, Ring) et de La France Big Brother (2015, Ring).
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 10:54

“Guerres secrètes ; Commentaire de l'actualité religieuse ; Le père Joseph Wresinski”

C'était le Libre Journal des amitiés françaises de Radio Courtoisie du 6 novembre 2016

Découvrez l'expo Guerres secrètes.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 08:48

Pour l’enfant : Un Père – Une Mère – C’est élémentaire ! On ne peut plus simplement suggérer l’union profonde de ces deux êtres, que le travail soude au jour le jour et que l’enfant, fruit de leur deux chairs, fusionne en un amour commun pour une troisième personne qu’ils ont tous deux engendrée.

 

Ce qui nous séduit d’entrée de jeu dans cette toile, car c’est la démarche naturelle de l’oeil humain que de prendre d’abord en compte les informations qu’il puise dans les couleurs perçues, c’est le chatoiement des couleurs fraîches et gaies, élégamment dégradées du vert au bleu. Tonalité générale de couleurs froides qui portent aisément l’éclat léger de la lumière des matinées de printemps, certainement en Normandie, comme le suggère le toit de chaume de la demeure qui figure en arrière-plan de ce tableau.

Un arbre apparemment en fleurs cache en partie la chaumière familiale. Des arbustes eux aussi en fleurs séparent la demeure de la terre que l’on travaille. Des draps blancs sur une corde flottent au vent léger et reflètent l’éclat de la lumière du soleil qui se pose sur eux. Tout le bonheur de vivre à la campagne, au cœur de la nature nourricière, s’engouffre dans ce décor séduisant, dont le charme touche aujourd’hui plus que jamais nos âmes de citadins fatigués des villes, de leur stress et de leur pollution.

Par la petite porte en bois entrouverte sur la droite, la fermière est entrée avec son enfant et interrompt le travail de son mari qui bêchait la terre du potager et vient d’abandonner sa bêche pour s’intéresser à sa famille qui vient à sa rencontre. Le premier plan est vide, laissant l’œil courir librement vers les personnages dont la rencontre constitue le thème du tableau.

La chevelure rousse retenue en chignon de la jeune femme fait écho au doré du couvre-chef de son mari, tandis que le bleu de sa robe répond à celui du pantalon et de la chemise de son compagnon. On ne peut plus simplement suggérer l’union profonde de ces deux êtres, que le travail soude au jour le jour et que l’enfant, fruit de leur deux chairs, fusionne en un amour commun pour une troisième personne qu’ils ont tous deux engendrée.

Tendrement penchée sur sa petite fille, la jeune mère soutient son enfant aux pas hésitants, alors que celle-ci, les deux bras tendus vers son père, s’enhardit jusqu’à échapper aux mains de sa mère pour marcher, seule, vers l’auteur de ses jours. Le père s’est agenouillé pour recevoir l’enfant qui va le rejoindre. L’amour et les encouragements paternels semblent prêter leur force à la petite fille qui va s’élancer. Ces instants de tendresse éblouissante, comme suspendus hors du temps, en insérant quelques éclats d’éternité dans la vie des hommes et lui confèrent toute sa valeur et nous rassurent, aux jours du doute, sur notre espérance souvent ébranlée que l’existence vaut effectivement la peine d’être vécue.

La suite...

A lire aussi dans la foulée ... : Premiers pas

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 13:29

clinton-foundation

 

Source (de revenus)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 11:58
Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 10:00

E

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article