Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 10:12

 

"Les Émirats arabes unis (ÉAU) et le Qatar continuent "la guerre des mots'' sur CNN"... "Entre Cyril Hanouna et Arthur, la guerre n'en finit plus..."

Les derniers articles du Blog de la guerre des mots...

Guerre des mots et guerre des mots...

Cours de macronais

Blabla République

Bizzareries

Radicalisation : la guerre des mots

Sauvageon, délit, crime ,etc....

Reconquérir le langage

Fièvre électorale au pays de "l'Oncle Sam"

Amalgames

"Incompréhensible"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 08:31

 

Le mystère Le Nain, une exposition au Louvre Lens jusqu'au 26 juin.

Découvrons à cette occasion Famille de paysans dans un intérieur

Voir l’ oeuvre de Le Nain

Les coloris châtoyants du XVè ont fait place ici aux couleurs brunes et sombres de la palette de Louis Le Nain, qui correspondent davantage au sujet traité dans ce très beau tableau[[- Huile sur toile de 113×159 cm ; elle date de 1648, et se trouve aujourd’hui dans l’aile Richelieu du Musée du Louvre.]] qui peut être considéré comme l’une des œuvres emblématiques de son temps. A la suite des Pays-Bas, le XVIIè siècle français voit en effet se développer la peinture dite «de genre», autant dire la représentation de scènes de la vie quotidienne. Ce qui est incontestablement le cas ici.

Dans la pièce commune d’une ferme, à côté de l’âtre en arrière plan à gauche, trois générations de paysans s’apprêtent à partager un maigre repas, s’ils n’étaient dérangés dans leur intimité par l’irruption des spectateurs de la scène, et vers lesquels se dirigent les regards des personnages principaux.

Six enfants, dont on peut attribuer la maternité à la jeune femme assise à droite du tableau qui nous regarde avec aménité. Elle est la seule de sa génération et l’on peut supposer que son époux, comme ses frères éventuels, font partie des paysans enrôler dans l’armée royale contre les troupes de la Maison de Habsbourg, puisque nous sommes, en fait, à la fin de Trente Ans[[-La Guerre de Trente Ans est une suite de conflits armés qui ont déchiré l’Europe de 1618 à 1648 ; commencée sous un prétexte religieux, la guerre se terminera en une lutte politique entre la France et la Maison d’Autriche. Les combats se déroulent initialement et principalement dans les territoires d’Europe centrale, mais impliquent la plupart des puissances européennes, à l’exception de l’Angleterre et de la Russie. Dans la seconde moitié des années 1620, les combats se déroulèrent également en France]] lorsque Le Nain peint ce tableau. A l’arrière plan de ce décor austère, un vieillard, à la trogne bien campée, nous fixe d’un air roublard et sarcastique, semblant nous prendre à témoin de la situation dramatique dans laquelle il se trouve. Ses vêtements sont déchirés et ses épaules ploient sous le poids des années et de la difficulté de vivre en ces années où la guerre ravage les campagnes. On ne saurait vraiment dire s’il est l’ancêtre de la famille où un journalier reçu à la table de ses employeurs, son attitude et son allure contrastant de fait avec celles de ceux qui l’entourent.

La suite sur le site d'ICHTUS...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 22:43
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 22:29

 

Le choc des civilisations serait-il en train de se produire ? L'actualité retentit des échos de l'affrontement entre islam et Occident : contrecoups des décolonisations, guerres pour le pétrole, guerres contre le terrorisme, islamisation, communautarisation et revendications religieuses, et autres attentats islamistes affolent une France ballottée dans la marche inexorable du Progrès.
Difficile cependant d'établir de toute autorité qu'islam et occident seraient voués par nature à la guerre, car entre ces deux-là, c'est plutôt le registre du "je t'aime, moi non plus". L'occident a en effet depuis deux siècles les yeux de chimène pour un islam dont il exploite sans vergogne les richesses pétrolières et gazières, le fanatisme religieux et militaire, les logiques de soumission à l'autorité et le potentiel électoral.
Tandis que l'irruption d'un occident moderne et conquérant en terre d'islam a forcé celui-ci à se redéfinir dans une dialectique de ressentiment, d'émulation progressiste et de réformisme fondamentaliste qui en a transformé le visage. Les dynamiques des amis-ennemis sont étroitement imbriquées, a fortiori lorsque ce sont les mêmes intérêts politiques et financiers qui tirent parti des jeux d'alliance et d'affrontement.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 23:10

Image associée

par Giotto

 

« La Pentecôte » de l'Évangile selon les Actes des Apôtres (Ac 2,1-4)

« Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer ». 

Source

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 18:37
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 09:46

 

"Climat: Trump annonce le retrait des États-Unis de l'accord de Paris" nous dit le Figaro.

"Le monde entier est indigné" nous dit Yves Calvi sur RTL ce matin.

Le monde entier. Pas moins. Et si on écoutait d'autres sons de cloche ?

Celui-ci par exemple... Et d'autres sur Petrus Angel bien sûr...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 07:15

 

... a dit le Président de la République.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 06:39

 

Sainte Blandine de Lyon est une fidèle d'origine levantine ou plus probablement micrasiate de la première communauté chrétienne de Lyon. Jeune esclave, Blandine a été martyrisée à Lyon sous Marc-Aurèle en juillet 177 avec 47 autres chrétiens de Lyon et de Vienne (Martyrs de Lyon). Leur martyre a été relaté par des témoins oculaires qui ont rédigé une « Lettre des Églises de Lyon et de Vienne » adressée aux Églises de Phrygie et d'Asie et retranscrite au IVe siècle par Eusèbe de Césarée dans son Histoire ecclésiastique. Il s'agit ainsi d'événements d'une historicité sûre. Blandine a effet fait preuve d'un courage extraordinaire qui conduit certains de ses compagnons qui avaient renié leur foi sous la torture à se rétracter et à souffrir en martyrs. Livrée aux bourreaux qui avouent n'avoir jamais vu femme souffrir si courageusement, elle se borne à répéter : « Je suis chrétienne ; il ne se fait point de mal parmi nous ». Suspendue par les bras et livrée aux bêtes, les lions refusèrent de dévorer Sainte Blandine lors de son martyre. Elle fut torturée et dut assister à la mort de ses compagnons. Elle fut ensuite flagellée, placée sur un grill brûlant, puis livrée dans un filet à un taureau qui la lança en l'air avec ses cornes. Ayant survécu au taureau, Sainte Blandine fut achevée par le glaive. Elle fut la dernière immolée des 48 martyrs de Lyon de l'été 177.

Sainte Blandine est la patronne de la ville de Lyon. Elle est aussi avec Sainte Marthe patronne des servantes. Dans l'iconographie, elle est représentée par le filet, le taureau, le gril, le lion et l'ours.

Lu ICI. Plus d'informations LA.

Dernières prières des martyrs chrétiens, 
peinture de J.L. Gérôme, 1875-1885, Walters Art Gallery, Baltimore
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 07:26
Requiem et kaddish pour une dame juive et des enfants chrétiens massacrés

Par Gilles-William Goldnadel - Valeurs Actuelles, 29 mai 2017 

Edito. Les Français auront été victimes d'un véritable casse électoral. Sous prétexte d'une médiocre affaire pénale dont s’est saisie, sur la seule base d'un article de presse , et avec une célérité jamais observée le Parquet National Financier, les questions sociétales les plus existentielles auront été dissimulées sous le tapis.

Body

Les Français auront été victimes d'un véritable casse électoral. Sous prétexte d'une médiocre affaire pénale dont s’est saisie, sur la seule base d'un article de presse , et avec une célérité jamais observée le Parquet National Financier, les questions sociétales les plus existentielles auront été dissimulées sous le tapis.

Difficile de ne pas y voir, en profondeur, la marque de l'idéologie de l'occultation.

Pour ajouter de l'injustice à l’injustice, le parquet brestois, aura avec la même célérité que le parquet parisien s'était saisi du cas Fillon, refusé de se saisir d'une affaire Richard Ferrand posant d'aussi graves questions pénales.

À peine, le casse électoral avait-il eu lieu que les graves questions sociétales dissimulées ressortent à la surface avec tout autant d'acuité.

C'est ainsi que les médias acceptent à présent de se saisir, mais avec des pincettes, du sort de Sarah Halimi*, juive religieuse, torturée et défenestrée par un islamiste antisémite aux cris de Allah Akbar !

Sans doute, même aux yeux de certains membres de la communauté juive organisée, n'était-il pas jugé opportun d'attirer l'attention du public sur une affaire susceptible de favoriser une candidate plutôt que son concurrent.

Le processus idéologique habituel de psychiatrisation de l'assassin islamiste a été épousé par les autorités. C'est ainsi que pour l'instant, l'assassin sans antécédents psychiatriques mais avec des antécédents judiciaires qui rappellent Messieurs Kouachi, Coulibali et tutti quanti dort à l'asile et non en prison…

Une forme très voisine de ce racisme se rappelle à l'attention du public, à présent que la messe électorale est dite.

On apprend qu'en plein Paris, le festival Nyansapo, qui se décrit comme un « festival afro féministe militant » prévoit une majorité d'espaces « non mixtes ». En clair : interdits aux blancs.

Après avoir tergiversé, Anne Hidalgo a fait savoir dimanche sur Twitter qu'elle demandait l'annulation du festival.

Dans un article d'une rare sobriété, Le Monde pose la question : « la non mixité raciale, outil d'émancipation ou repli communautaire ? »

Si un festival était interdit aux noirs, mon imagination est impuissante à imaginer les légitimes hyperboles du quotidien vespéral et placide.

À ce stade, et toujours dans le même cadre de ce racisme qui laisse les progressistes dans le calme et la sérénité, les conservateurs et les réactionnaires auront une pensée pour les enfants coptes d'Égypte assassinés.

Tandis que la tour Eiffel de la mairie de Paris et du monde éclairé demeura allumée, tandis que le pape voulait détruire les murs, un sombre pithécanthrope promis à l'asile ou à la prison nommé Trump déclara : « il faut que le sang chrétien cesse de couler »

Il m'arrive de trouver bien plus d'humanité chez les arriérés décrétés.

*Me G W Goldnadel  est l’avocat de la soeur de la victime

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 19:46

Résultat de recherche d'images pour "berthe morisot berceau"

Le Berceau, de Berthe Morisot

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 06:17

Pour en finir avec le théâtre ? 
Défense et illustration du théâtre

Rédigé par Pierre Durrande le  dans Culture

Pour en finir avec le théâtre ? <br>Défense et illustration du théâtre

Pour tous ceux qui aiment le théâtre, le livre de Jean-Luc Jeener, Pour en finir avec le théâtre ?, est à lire et faire lire d’urgence. Il est le cri de l’intelligence et du cœur d’un homme qui a consacré sa vie au théâtre et qui lance dans cet ouvrage à la fois un cri d’alarme et un magnifique message d’espérance. « Le théâtre est le miroir de notre condition humaine. Un microcosme du monde. Un vivant qui photographie le vivant. Intrinsèquement, c’est cela le théâtre : un art qui possède en lui le possible de témoigner fidèlement, “entomologiquement” de ce que nous sommes dans ce monde. À condition, bien sûr, que ces possibles soient exploités. Car de quel théâtre s’agit-il ? De quel théâtre parle-t-on ? Est-il vraiment “ceci et cela” comme le disait si bien Laurent Terzieff ? Et s’il n’était que “ceci” et non pas “cela” ? »

Le décor de ce petit ouvrage au titre paradoxal est bien posé. Si le théâtre est véritablement « ceci », il ne peut être en même temps « cela ». Le théâtre aujourd’hui est-il à la hauteur de sa vocation d’art qui témoigne « in vivo » de notre humanité en ce monde ? Le théâtre que nous découvrons dans nos salles est-il véritablement « le miroir de notre condition humaine » ?

Cette question, Jean-Luc Jeener la porte en lui comme dramaturge, comme comédien, comme metteur en scène, comme directeur du théâtre du Nord-Ouest et comme critique. Elle n’a cessé d’éclairer le chemin de son engagement. Une seule chose, nous dit-il, pourrait mettre fin au théâtre, c’est qu’il soit entièrement détourné de ce pour quoi il existe. Il récuse à juste titre cette hypothèse, mais montre avec discernement dans cet ouvrage les contrefaçons qui se substituent caricaturalement à cet art vivant en le pervertissant. D’où son cri d’alarme.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 08:14
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 07:56

 

En hommage aux femmes dont on fête dimanche la maternité mais aussi à l’attention de la nouvelle secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa (*), voici des extraits de la magnifique Lettre aux Femmes de Saint Jean-Paul II :

 

Le secret pour parcourir rapidement le chemin du plein respect de l'identité́ féminine ne passe pas seulement par la dénonciation (…), des discriminations et des injustices, mais encore et surtout par un projet de promotion aussi efficace qu'éclairé́, qui concerne tous les domaines de la vie féminine, en partant d'une prise de conscience renouvelée et universelle de la dignité́ de la femme. La raison elle- même, qui accepte la loi de Dieu inscrite au cœur de tout homme, nous porte à reconnaitre cette dignité́ malgré́ ses multiples conditionnements historiques. Mais c'est surtout la Parole de Dieu qui nous permet d'identifier clairement le fondement anthropologique radical de la dignité́ de la femme, en nous le montrant dans le dessein de Dieu sur l'humanité́.(§6)(…)

Il est dit (…) que l'homme est créé́ « homme et femme » (Gn 1, 27), depuis l'origine. L'Ecriture elle-même fournit l'interprétation de cet élément: bien que se trouvant entouré par les créatures innombrables du monde visible, l'homme se rend compte qu'il est seul (cf. Gn 2, 20). Dieu intervient pour le faire sortir de cette situation de solitude: « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie » (Gn 2, 18). Depuis l'origine, donc, dans la création de la femme est inscrit le principe de l'aide: aide -- notons-le bien -- qui n'est pas unilatérale, mais réciproque. La femme est le complément de l'homme, comme l'homme est le complément de la femme: la femme et l'homme sont entre eux complémentaires. Le féminin réalise l'« humain » tout autant que le fait le masculin, mais selon une harmonique différente et complémentaire. Lorsque la Genèse parle d'« aide », elle ne fait pas seulement référence au domaine de l'agir, mais aussi à celui de l'être. Le féminin et le masculin sont entre eux complémentaires, non seulement du point de vue physique et psychologique, mais ontologique. C'est seulement grâce à la dualité́ du « masculin » et du « féminin » que l'« homme » se réalise pleinement. (§7) (…)

L'Eglise voit en Marie la plus haute expression du « génie féminin » et trouve en elle une source d'inspiration constante. Marie s'est définie elle- même « servante du Seigneur » (Lc 1, 38). C'est par obéissance à la Parole de Dieu qu'elle a accueilli sa vocation privilégiée, mais pas du tout facile, d'épouse et de mère de la famille de Nazareth. En se mettant au service de Dieu, elle s'est mise aussi au service des hommes: service d'amour. C'est ce service qui lui a permis de réaliser dans sa vie l'expérience d'une mystérieuse mais authentique « royauté́ ». (…). Sa « royauté́ » est un service! Son service est une « royauté́ »! C'est ainsi que devrait être comprise l'autorité́ dans la famille comme dans la société́ et dans l'Eglise. (§10) (…)

Dans cette perspective de « service » -- qui exprime la véritable « royauté́ » de l'être humain, s'il est accompli avec liberté́, réciprocité́ et amour --, il est aussi possible d'accueillir une certaine diversité́ de fonctions, sans conséquences désavantageuses pour la femme, dans la mesure où cette diversité́ n'est pas le résultat d'un ordre arbitraire, mais découle des caractères de l'être masculin et féminin. (…) Dans ce vaste domaine du service, l'histoire de l'Eglise, au long de ces deux millénaires, (…) a connu vraiment le « génie de la femme », ayant vu apparaître en son sein des femmes de premier plan, qui ont laissé́ d'elles-mêmes, aux différentes époques, une empreinte importante et bénéfique. Je pense à la longue cohorte des martyres, des saintes, des mystiques insignes. Je pense tout spécialement à sainte Catherine de Sienne et à sainte Thérèse d'Avila, (…), Docteur de l'Eglise. Et comment ne pas rappeler aussi les innombrables femmes qui, animées par la foi, ont consacré leur vie à des initiatives d'un intérêt social extraordinaire, particulièrement au service des plus pauvres? L'avenir de l'Eglise dans le troisième millénaire ne manquera certainement pas de voir naître de nouvelles et admirables manifestations du « génie féminin ». (§11) (…)

(Que) soit mise en lumière la pleine vérité́ sur la femme. Que l'on donne vraiment tout son relief au « génie de la femme », en ne tenant pas compte seulement des femmes importantes et de renommée, qui ont vécu dans le passé ou qui sont nos contemporaines, mais aussi des femmes simples, qui développent leur talent féminin au service des autres dans la banalité́ du quotidien! C'est en effet spécialement en se donnant aux autres dans la vie de tous les jours que la femme réalise la vocation profonde de sa vie, elle qui, peut-être encore plus que l'homme, voit l'homme, parce qu'elle le voit avec le cœur. Elle le voit indépendamment des différents systèmes idéologiques ou politiques. Elle le voit avec sa grandeur et ses limites, et elle cherche à venir à sa rencontre et à lui être une aide. De cette manière, dans l'histoire de l'humanité́, se réalise le dessein fondamental du Créateur et apparaît sans cesse, dans la diversité́ des vocations, la beauté́ - non seulement physique mais surtout spirituelle - que Dieu a prodiguée depuis le début à la créature humaine et spécialement à la femme. (§12) (29 juin 1995)

 

(*) : qui, dans un entretien à la Fondation Jean Jaurès en octobre 2016, parlait de pseudo « droit à la vie » et déclarait que « sur le modèle de ce qui se fait depuis des siècles avec la Doctrine sociale de l’Église », « les religieux » s'entendent pour construire l'oppression des femmes et le contrôle sur leur corps.

 

Merci à EVR

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 08:06

Tintin et les peuples du monde dans le nouveau hors-série GEO

RÉDACTION GEO - MARDI 11 AVRIL 2017


Pygmées, Sioux, Tibétains, Tsiganes ou Jivaros… Hergé n’a eu de cesse de pousser Tintin à la rencontre des peuples. Autant d’aventures, souvent bondissantes, mais aussi d’occasions pour approcher cet autre, étrange et familier. En décryptant ses albums, GEO donne à redécouvrir la richesse des civilisations. Et met en parallèle la vision d’Hergé avec la réalité d’aujourd’hui. Ce numéro propose aussi des nombreuses archives méconnues du maître. Et un décryptage de l’œuvre grâce aux plus grands spécialistes.

Tintin ou la possibilité de l'Autre

Rien ne l’arrête, jamais. Sans famille, sans enfants, sans comptes à rendre, sans travail officiel (ce journaliste qui écrit peu publie rarement ses articles), Tintin est fait pour la fluidité, le mouvement, la rencontre. Celle des autres comme de lui-même. C’est sans aucun doute cette vacance en lui qui fait sa force et son désir du monde. Sa seule adresse répertoriée, celle d’un célibataire endurci, nous livre pourtant un indice : 26, rue du Labrador. Autant y décrypter déjà l’appétit des ailleurs faussement inscrit au cadastre de la vieille Bruxelles… L’appel irraisonné de la "liberté ravie" et des longitudes. 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 08:12

Vu dans ce livre et ICI 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 28,16-20.
En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.

Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :

« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 19:20

Manchester : la mosquée dans laquelle le terroriste aurait travaillé en 2013 est une ancienne église

22h45

Que savons-nous sur le terroriste suspect ?

Salman Abedi est né à Manchester en 1994, le deuxième plus jeune de quatre enfants. Ses parents étaient des réfugiés libyens qui sont venus au Royaume-Uni pour échapper au régime de Kadhafi.

Sa mère, Samia Tabbal, 50 ans, et son père, Ramadan Abedi, un agent de sécurité, sont tous deux nés en Libye, mais semblent avoir émigré à Londres avant de déménager dans la région de Fallowfield, au sud de Manchester, où ils ont vécu pendant au moins dix ans.

Il a grandi dans la région de Whalley Range et a fréquenté Whalley Range High School avant de travailler apparemment à la mosquée Didsbury en 2013.

The Telegraph

La mosquée Didsbury était à l’origine la « chapelle méthodiste Albert Park ». La chapelle a fermée en 1962 et plus tard est devenue un centre islamique. (source)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 18:23

Pissaro redécouvert


Pissaro redécouvert
Camille Pissarro : Coin du pré à Eragny, 1902. @Tate, Londres, Dist. RMN-Grand-Palais/Tate Photography.

Camille Pissarro (1830-1903) est à l’honneur ce printemps. Deux expositions à Paris présentent son travail qui n’avait pas été montré depuis la rétrospective du Grand Palais en 1981. Au Musée Marmottan, une soixantaine d’œuvres provenant de collections publiques et privées prestigieuses permettent de redécouvrir le « premier » des impressionnistes (comme le nomme Cézanne). Né dans les Antilles danoises, il est, au départ, fortement influencé par Daubigny et Corot qu’il admire. Son cheminement pictural lui fait changer sa manière jusqu’à ses dernières œuvres réalisées à Paris depuis un appartement loué place Dauphine. Les peintures, dessins et gravures dévoilés au Musée du Luxembourg se concentrent sur la vingtaine d’années où il vécut avec sa famille à Eragny dans le Vexin, non loin de Monet à Giverny. Ce dernier lui avait permis d’acheter cette demeure à la campagne en lui prêtant une certaine somme d’argent. La famille nombreuse du maître connaît, en effet, souvent des difficultés financières. D’origine juive, il se dit athée, anarchiste, imprégné des œuvres de Proudhon et anticapitaliste. Cela n’apparaît pas dans sa peinture paisible qui est un reflet de son regard sur les paysages, les travaux saisonniers des champs (Faneuses, le soir, à Eragny 1893, ou La cueillette des pommes, 1887-1888). Pour lui, « l’art est l’expression de la pensée mais aussi de la sensation, surtout de la sensation ». C’est ce que reflète ses toiles aux couleurs frémissantes.

Jusqu’au 9 juillet 2017. Musée du Luxembourg, 19, rue de Vaugirard, 75006 Paris. Tél. : 01 40 13 62 00. Ouvert de 10h30 à 18h du lundi au jeudi, de 10h30 à 19h du vendredi au dimanche.

Jusqu’au 2 juillet 2017. Musée Marmottan, 2, rue Louis Boilly, 75016 Paris. Tél. : 01 44 96 50 33. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu'à 21 h. Fermé le lundi

Source  - par Céline Vicq le  

 

(Re)découvrez Pissaro 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Regard
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 16:35

Résultat de recherche d'images pour "fou rire"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 08:46

  DES BIJOUX RÉALISÉS À PARTIR D’EMBRYONS SURNUMÉRAIRES ISSUS DE FIV

 

 

Sordide. Un site Internet australien, Baby Bee, propose à des femmes d’exécuter des bijoux à partir de leur lait maternel, de placenta, de cellules souches de sang de cordons, ou de cendres des personnes aimées, mais aussi à partir d’embryons humains surnuméraires issus de fécondations in vitro (FIV). Un nouveau business qui exploite sans scrupules les ambiguïtés entretenues concernant le statut de personne de l’embryon humain.

 

A l’issue d’un parcours de PMA, les personnes ayant pu mettre au monde un ou plusieurs enfants, doivent décider d’un sort pour leurs embryons surnuméraires conservés dans des cuves d’azote (cf. Le mauvais sort des embryons surnuméraires). C’est une question qui hante certains parents quand, une fois leur projet parental réalisé, des embryons créés sont encore « disponibles » à l’implantation en vue d’une grossesse. Une femme expliquait que « ces embryons étaient ses enfants. Congelés ». Mais ces parents n’ont pas toujours les moyens, ou l’envie, de les faire adopter, de les donner à la recherche, ni ceux d’assumer dans le temps leurs « coûts de stockage » élevés.

 

Une ancienne sage-femme, Amy McGlade, a trouvé une « solution » : elle propose d’en faire des bijoux[1].

 

La suite...

 

 
 
Couverture
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article