Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 12:17

 

La frénésie d'information (faire savoir à chaque instant ce qui se passe dans le monde) va avec l'athéisme et la philosophie actuels. L'information procure à celui qui la fait la satisfaction sadique de croire que la réalité s'exprime uniquement par des faites nus et qu'il n'y a rien à comprendre au-delà. L'information est le divertissement suprême, quelque chose qu'on place entre soi et le néant, un remède à la peur. On n'a plus de parti à prendre, plus d'incertitude, on se borne à rendre compte. On est, à peu de frais , l'ethnologue, l'ethnographe de son propre temps. Et cette grande imposture de l'objectivité, qui a consacré tant de sottises !

Jean Dutourd, in Carnet d'un émigré, 1973


Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 23:58

 

17 mars - Japon. Nagasaki, Vierge des Français. - Saint Patrick Irlande (+ 464)

   

 Les Larmes de sang de la Madone

 

 

L'Irlande et la Hongrie ! Deux pays martyrs qui, à travers les siècles, ont souffert pour leur foi et lutté pour leur indépendance. Malgré les nombreuses persécutions, les Magyars et les Irlandais ont gardé un amour indéfectible pour la Mère de Dieu. 

La confiance que l'Irlande à mise en Notre Dame n'a pas été déçue. Il en sera de même pour la Hongrie, qui dans la dure épreuve qu'elle traverse garde dans son coeur l'espoir de jours meilleurs. Marie compatit aux souffrances de ses enfants. Le fait suivant en est une preuve. Dans la cathédrale de Gyor, le peuple chrétien vénère une Madone irlandaise. Ce tableau représentant la Vierge à la crèche, fut apporté en Hongrie en 1650, par un évêque irlandais qui avait réussi à échapper à la persécution de Cromwell. 

Le 17 mars 1697, à la messe de 6 heures, en la fête de saint Patrick, patron de l'Irlande, à un moment où la persécution religieuse atteignait son maximum en Irlande, la Madone se mit à pleurer des larmes de sang pendant trois heures. On conserve encore à Gyor les dépositions signées des témoins oculaires de ce miracle, notamment du bourgmestre, du commandant militaire, du gouverneur, des ministres calvinistes et luthériens, ainsi que du rabbin de la ville. 

Depuis, le culte de la Madone irlandaise s'est maintenu en Hongrie et des foules considérables viennent vénérer, surtout aux fêtes de saint Patrick et de l'Ascension, l'image suspendue au-dessus du maître-autel de la cathédrale.

La Croix du 6 avril 1954   


Repost 0
Published by ISP - dans Religio
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 23:29

 

En 1985, des cérémonies furent organisées à Hiroshima et Nagasaki (Japon) en mémoire des victimes des bombes atomiques lancées sur ces deux villes, quarante ans auparavant. Un témoin oculaire de ces célébrations remarque: « À Hiroshima, il y a de l'amertume, du bruit, c'est très politique... Le symbole pourrait en être un poing serré de colère. À Nagasaki, il y a de la tristesse, mais aussi le calme, la réflexion, il n'y a pas de politique, on prie. On n'y blâme pas les États-Unis, mais on y pleure plutôt le péché de la guerre et, plus particulièrement, de la guerre nucléaire. Le symbole: des mains jointes pour prier ». Plus que tout autre, l'influence du docteur Takashi Nagaï explique le climat spirituel qui régnait ce jour-là à Nagasaki. Un prêtre disait de lui: « Si nous avons un peu de cette foi que possédait Nagaï en la providence du Père éternel et en la valeur universelle de la mort du Christ, nous pourrons affronter chaque événement dans la paix ». Qui donc était ce docteur Nagaï?

Takashi Nagaï est né en 1908, à Isumo près d'Hiroshima, dans une famille de cinq enfants, de religion shintoïste. En 1928, il entre à la faculté de médecine de Nagasaki. « Dès mes études secondaires, écrira-t-il, j'étais devenu prisonnier du matérialisme. À peine entré à la faculté de médecine, on me fit disséquer des cadavres... La merveilleuse structure de l'ensemble du corps, l'organisation minutieuse de ses moindres parties, tout cela causait mon admiration. Mais ce que je maniais ainsi, ce n'était jamais que pure matière. L'âme ? un fantôme inventé par des imposteurs pour tromper les gens simples ».

la suite ... http://www.clairval.com/lettres/fr/99/f16juillet99.htm

Makoto Nagai - Le sourire des cloches de Nagasaki

Repost 0
Published by ISP - dans Lire
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 23:13

 

L'abbé Lelièvre nous informe :

J"Les apparitions de Notre-Dame à Akita se sont déroulées en 1973 ; et reconnues par l'Evêque du lieu Mgr Shojiro It, avec la permission du Cardinal Ratzinger, le  22 avril 1984, jour de la fête de Pâques. Au cours des apparitions, la Sainte Vierge confie trois messages, appelant  à la conversion, pour éviter un chatiment sur l'humanité. Du 4 janvier 1975, au 15 septembre 1981, 101 fois, la Sainte Vierge pleurera. Les Editions Téqui ont publié en 1985 un petit livre sur ces apparitions de Notre-Dame au Japon

Michel Janva

 Lien permanent | Commentaires (7)

Repost 0
Published by ISP - dans Religio
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:39

 

Intitulée Merci à notre cher Staline pour notre enfance heureuse, cette lithographie soviétique de l’ère stalinienne rappelle un temps où la propagande s’affichait franchement. L’Histoire constituait, évidemment, un enjeu capital de cette propagande. L’Union soviétique est tombée il y a vingt ans, et pourtant l’Histoire est toujours manipulée. Mais, cette fois, en Occident, et singulièrement en France. Et, peut-être, de façon encore plus redoutable. A l’encontre des travaux des historiens, s’est, en effet, instauré un « historiquement correct », qui n’est que la transposition à l’Histoire du « politiquement correct ». Véhiculé par les médias, l’école et les institutions, celui-ci consiste à regarder le passé à travers les lunettes du présent. Non pour le comprendre, mais pour le juger.
LIRE L'ARTICLE
 
Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:23

 

 czobe1059788836618729_2.jpg

      size1.jpg2009957658.png      en ce moment à l'Hôtel de Ville de Bruxelles

plus d'informations

Repost 0
Published by ISP - dans Regard
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 01:07

 

      Boticelli tempta11

Repost 0
Published by ISP - dans Religio
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 17:22

 

Petrus Angel,

mine de rien,

c'est une mine d'informations ...

Dans la colonne de droite, dans Recherche,

écrivez donc

"femme", "carême", "Beau", "pilule",

"Audiard", "Obama", "évolution", "Anouilh",

"Jaurès", "Katyn", "euthanasie", "Pie XII"...

... ou ce que vous voulez ...

Vous verrez.

Repost 0
Published by ISP - dans Petrus Angel
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 16:42

 

goulag bg-homepage-fr

 

Les voix de rescapés du Goulag enfin entendues
 
Une page de l'histoire encore méconnue vient d'être révélée. Les voix de centaines de milliers d'Européens déportés au goulag soviétique vont être enfin entendues. Près de 160 témoignages inédits venant d'Europe centrale et orientale, émanant de rescapés envoyés dans les camps de travail et les colonies spéciales de Sibérie et du Kazakhstan entre 1940 et 1949, sont en ligne dès aujourd'hui dans un musée virtuel. Intitulé "Archives sonores, mémoires européennes du Goulag", accessible à l'adresse museum.gulagmemories.eu, ce projet interactif, premier de cette ampleur à l'échelle européenne, a été conçu par RFI et le Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen. Treize chercheurs de quinze pays européens et différents centres de recherche, basés à Berlin, Prague et Moscou, ont recueilli depuis 2008 ces témoignages venus des pays baltes, d'Ukraine occidentale, de Roumanie, de Hongrie, de Tchécoslovaquie ou de Pologne  . Nombre de ces personnes, âgées aujourd'hui de 75 à 94 ans, étaient enfants à l'époque. Ces précieux documents historiques ont été enregistrés et filmés puis traduits simultanément en français, en anglais et en russe.
Merci à MFO.
Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 09:17

 

- Nous portions nos portions. Les portions, les portions-nous ?

- Les poules du couvent couvent.
- Mes fils ont cassé mes fils.
- Il est de l'est.
- Je vis ces vis.
- Cet homme est fier; Peut-on s'y fier ?
  - Nous éditions de belles éditions.
  - Nous relations ces intéressantes relations.
  - Nous acceptions ces diverses acceptions de mots.
  - Nous inspections les inspections elles-mêmes.
  - Nous exceptions ces exceptions.
  - Je suis content qu'ils nous content cette histoire.
  - Il convient qu'ils convient leurs amis.
  - Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.
  - Ces dames se parent de fleurs pour leurs parents.
  - Ils expédient leurs lettres; c'est un bon expédient.
  - Nos intentions c'est que nous intentions un procès.
  - Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.
  - Nous objections beaucoup de choses à vos objections.
  - Ils résident à Paris chez le résident d'une ambassade étrangère.
  - Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.
  - Les poissons affluent d'un affluent de la rivière.
  etc., etc.,....
 
Il y a de quoi perdre la tête ! Vous rendez-vous compte combien notre langue est difficile à apprendre par les étrangers ?

 

paru sur ce site passionnant : http://deflandres.over-blog.com/



Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 22:52

 

 

EDWARD BERNAYS - Propaganda 1/2 vostfr

13 min . 2009
En étudiant la psychologie des foules avec les idées sur la psychanalyse de son oncle, Sigmund Freud, Eddy Bernays a été un des ...

EDWARD BERNAYS - Propaganda 2/2 vostfr

16 min 

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 22:48

 

pour être informé de la parution des nouveaux articles ,

inscrivez vous - c'est gratuit - à la "newsletter"

 

c'est ici, dans la colonne de droite ...

Repost 0
Published by ISP - dans Petrus Angel
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 19:51

 

 

 


 

Repost 0
Published by ISP - dans Récré
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:23

 

toujours de 2006

Journée de la Femme : trois mythes statistiques

Nous avons parlé des omissions dans l'offensive médiatique autour de cette journée  : les historiques du Planning familial qui jettent un voile pudique surson histoire agitée; ou les historiques de la journée elle-même qui oublient que la date du 8 mars est d'origine soviétique. Et il y a les statistiques péremptoires, assénées aujourd'hui à longueur d'article ou d'émission. Traitons-en trois :

- "Une femme sur trois sera victime d'un viol ou d'une tentative de viol au cours de sa vie" en France pour ce communiqué des féministes homosexuelles "les Panthères roses". Le chiffre pour les Etats-Unis est d'une femme sur huit (National Crime Survey 2002). Or les Etats-Unis connaissent chaque année 1 viol déclaré pour 3000 habitant, pour 1 pour 6000 environ en France. On peut donc estimer qu'en France une femme sur 15 environ sera victime d'un viol ou d'une tentative de viol au cours de sa vie. Chiffre qui paraît déjà choquant - mais pas assez apparemment pour les féministes.

Le même communiqué affirme qu'il y a "28 % d’écart salarial entre un homme et une femme pour un même poste". Non - mais au moins, ici, le chiffre est tiré d'une étude sérieuse : celle-ci. Seulement nos militantes homos l'ont mal lu : 28% est la différence horaire brut - pour un même poste, le chiffre est de 12%.

- Christine Ockrent se répand dans la presse, diffusant cette calomnie anti-mariage : "C'est tout de même incroyable que de penser que dans nos pays comme ailleurs, le premier facteur de risque pour une femme, c'est d'être mariée". C'est tellement incroyable que c'est faux : cette étude (aux Etats-Unis, mais certainement applicable à la France) montre qu'une mère mariée a deux fois moins de chances d'être victime de violences qu'une mère non mariée.

Henri Védas

Posté le 8 mars 2006 par Le Salon Beige 

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:18

 

Les gens sont méchants.           


 

Repost 0
Published by ISP - dans Récré
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:03

Petit rappel de 2006 ...

 

 

07 mars 2006

La journée de la femme : une imposture

Logo_iwdLes médias rivalisent d'enthousiasme pour fêter la "Journée de la Femme", demain 8 mars. Ils se garderont peut-être de rappeler que cette journée est l'idée d'une communiste allemande du début du XXe siècle, et que le premier pays à l'avoir instituée est l'Union soviétique de Lénine dès 1921 - la date du 8 mars commémorait une manifestation-clef de la "Révolution de février" en Russie.  Les pays de l'Est l'ont "fêtée" une fois sous la coupe soviétique après la Seconde guerre mondiale, et le gouvernement socialo-communiste l'a officialisée en France en 1982.

Dès lors, on se doute qu'il ne s'agit pas, comme lors de la fête des mères, de rassembler les familles, mais de les diviser. Dans Présent de demain, Jeanne Smits montre comment les thèmes de ces journées, d'apparence inoffensifs ("il faut plus de femmes élues", "il faut que les hommes prennent leur part des tâches domestiques") véhiculent en réalité la subversion destructrice :

Il s'agit de gommer les différences, faire accéder la femme à une (fausse) autonomie qui a pour effet de fragiliser la famille et de la réduire, elle, en esclavage.

La journaliste rapporte l'esprit dans lequel des organismes de l'ONU promeuvent cette fête : en particulier dans ce rapport de la Commission de la condition de la femme du 3 mars dernier (extrait, sur les bienfaits des migrations : "Les femmes migrantes, devenant le soutien familial, font changer les sociétés d’origine et les sociétés de destination, même si, dans certains cas, on peut constater que le rôle du mari reste prédominant.")

Henri Védas

PS : Vox Galliae marque, à sa manière, cette journée.

Posté le 7 mars 2006 à 22h37 par Le Salon Beige 

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 23:32
Repost 0
Published by ISP - dans Petrus Angel
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 23:18
Repost 0
Published by ISP - dans Regard
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 17:30


      « Ma colombe cachée au creux des roches, dans les cavités de la muraille, montre-moi ton visage, que ta voix résonne à mes oreilles » (Ct 2,14). Quelqu'un a...reconnu dans ces creux les plaies du Christ. Il a eu raison, car le Christ est un roc. Bienheureux trous, qui permettent d'élever l'édifice de la foi en la résurrection et attestent la divinité du Christ ! « Mon Seigneur et mon Dieu », disait un apôtre (Jn 20,28). D'où est sortie cette exclamation répétée par tous les échos, sinon des creux de la pierre ? Le passereau y a trouvé un abri, et la tourterelle un nid pour ses petits (Ps 83,4). La colombe, tapie dans ce refuge, regarde sans trembler l'épervier qui trace ses cercles au-dessus d'elle. C'est pourquoi l'Époux dit : « Ma colombe dans les creux de la roche », et la colombe reprend : « Il m'a établie sur le roc » et : « Il a consolidé mes pieds sur le roc » (Ps 26,5; 39,3).

      L'homme sage bâtit sa maison sur le roc, pour n'avoir à redouter ni la violence du vent ni les inondations. Quel bien n'est pas fourni par le roc ? Sur le roc, je m'élève, j'y suis en sûreté, j'y demeure ferme. J'y suis à l'abri de l'ennemi et protégé des accidents, parce que je suis élevé au-dessus de la terre –- et tout ce qui est terre est douteux et caduc. Que notre vie soit au ciel, et nous ne craindrons ni de tomber, ni d'être jetés à bas. Le roc s'élève jusqu'au ciel et nous offre la sécurité ; c'est le refuge des marmottes (Ps 103,18). Et de fait, où notre fragile assurance peut-elle trouver paix et sécurité, sinon dans les plaies du Sauveur ? Je demeure là avec d'autant plus de confiance que sa force pour me sauver est plus grande. Le monde chancelle, le corps pèse de tout son poids, le diable tend ses pièges : je ne tombe pas, car je suis fondé sur un roc solide. J'ai commis quelque péché grave, ma conscience se trouble, mais elle ne perd pas courage, puisque je me souviens des plaies du Seigneur, qui a été blessé pour nos fautes (Is 53,5). Rien n'est si entièrement voué à la mort que par sa mort le Christ ne puisse y remédier.


Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église 
Sermons sur le Cantique des Cantiques, n°61 (trad. cf Seuil 1953, p. 628) 
Repost 0
Published by ISP - dans Religio
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 09:41

Il y a de quoi être effaré lorsqu’on cherche la réponse à cette question sur internet, entre explications sociologico-folkloriques de l’extérieur et relativisations gênées aux entournures des catholiques. On risque d’en perdre son latin (de cuisine !).

S’abstenir de « viande » le vendredi ne peut se comprendre que dans l’univers symbolique et allégorique du christianisme, dont la liturgie est le sommet et la partie la plus visible. Le baptisé vit non dans le monde, mais, pour reprendre les termes des Pères de l’Église, dans le « cosmos » ou la « création ». C’est une manière de dire que rien de ce qui est n’est sans lien avec le Créateur, le Dieu Trinité et son dessein d’amour pour son œuvre. Chaque geste, chaque parole, est inscrit dans cet univers, dans cette histoire. Tout fait sens.

Prenons un exemple dans la vie courante : le sommeil ne peut être réduit à ses propriétés physiologiques. Il est aussi une image de la mort et du péché, où l’homme est privé de toutes ses facultés. Le réveil devient alors image de la Résurrection. Le soleil n’est pas un simple ramassis d’atomes, mais un « signe » de la lumière divine. Etc.

Manger de la « chair », est un comportement humain ordinaire. Mais si le Christ « a pris chair de notre chair », pour se faire homme, ce comportement peut prendre valeur de signe.

Le jour de la semaine (a fortiori le Vendredi Saint, vendredi par excellence) qui commémore le sacrifice du Christ, les catholiques peuvent s’abstenir de manger de la « chair ». C’est une façon, non d’accomplir d’abord une action ascétique, mais de s’associer, jusque dans l’action la plus ordinaire de l’existence, au sacrifice du Christ.

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

lu BANDEAU-REPONSES-CATHOLIQUES-300x69.png ICI

Repost 0
Published by ISP - dans Religio
commenter cet article