Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 09:25

Lights in the Dark : l'évangélisation sur Internet

Rédigé par Propos recueillis par Raphaëlle Lespinas le  dans Religion

Lights in the Dark : l'évangélisation sur Internet

Jean-Baptiste Maillard, cofondateur de l’association « Lights in the Dark » et de l’Académie Sainte-Faustine, n'hésite pas à mettre sa foi au bout de ses idées… Après la création de plusieurs site pour répondre aux défis du temps, il veut aller plus loin et inviter tous les catholiques à s'investir dans ce moyen de communication omniprésent.

« Lights in the dark », tout d’abord, pourquoi ce nom, que signifie-t-il ?

Jean-Baptiste Maillard : «Lights in the dark»,qui signifie « lumières dans les ténèbres », est un nom que nous avons tiré de l’une des paroles d’Isaïe (9, 1) : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort, la lumière a resplendi. » Cette phrase éclaire tout spécialement la réflexion sur Internet, où l’on trouve du bon comme du mauvais. Et le rôle du chrétien, justement, est d’apporter dans cet univers la lumière du Christ. Nous avons voulu que l’association porte un nom en anglais parce qu’Internet est un univers très anglais, tout simplement.

Évangéliser Internet, une nouvelle mission pour les chrétiens ?

La sortie, en 2002, du film Amen sur Pie XII m’a fait tomber dans le bain de l’évangélisation sur Internet. Il m’a donné l’occasion de découvrir un texte de Pie XII, le tout premier texte du magistère à parler ainsi du progrès technique : la lettre encyclique Miranda prorsus, écrite en 1957. Le pape y parle des progrès techniques comme d’un don de Dieu pour l’annonce de l’Évangile. À sa suite, saint Jean-Paul II nous encourageait à « humaniser » cet environnement, car là où il n’y a pas de place pour l’homme, il n’y a, a fortiori, pas de place pour Dieu. Et le Pape François a repris les termes de Pie XII pour dire également qu’Internet est un don de Dieu pour annoncer le Christ…

Vous avez annoncé à la fois la création de l’association « Lights in the Dark » et de l’Académie Sainte-Faustine. Pourquoi ces deux structures et en quoi consistent-elles ?

D’une certaine façon, l’association existait bien avant d’être montée officiellement. Avec un petit groupe d’amis, nous avons lancé un certain nombre d’initiatives sur le Web. Je citerais par exemple le site PieXII.com qui donnait un éclairage sur le film Amen de Costa-Gavras, L’Inquisition pour les nuls.com en 2012 pour apporter un éclairage sur la série Inquisitio de France 2, ou encore MissionConclave.com en 2013 qui permettait aux internautes de recevoir le nom d’un cardinal qu’ils porteraient spécialement dans leur prière. Au fil du temps, nous nous sommes dit que mener ces projets à quelques-uns sur un coin de table ne suffisait pas. Monter une association devait nous permettre d’avoir une assise, mais aussi d’obtenir les aides nécessaires pour donner plus d’ampleur à ces initiatives. Et d’ailleurs, le lendemain du jour où nous avons décidé de monter « Lights in the Dark », nous avons reçu un gros don… Vraiment tombé du ciel celui-là !

La suite...

 

Surtout, ne manquez pas la Bande Annonce parodique d'Inquisitio !

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 08:09

Encore en kiosque en octobre, puis via Internet.

L’idéologie américaine. Éditorial de Philippe Conrad (NRH n°86. Dossier : Aux sources de l’exception américaine – 1620-1917)

Les Américains se préparent à élire en novembre un nouveau président – ou, pour la première fois, une présidente – et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce scrutin sera à nul autre pareil.

Barack Obama, premier occupant noir de la Maison-Blanche, a déjà créé la surprise en 2008 et rêvé d’ouvrir une nouvelle phase « postraciale » de l’histoire des États-unis. Mais, huit ans plus tard, son bilan n’apparaît guère convaincant et le « populisme », longtemps contenu par les appareils politiciens et les milieux financiers et médiatiques qui les soutiennent, a plus que jamais le vent en poupe. Ce dont témoignent les succès inattendus rencontrés par Bernie Sanders dans le camp démocrate et par Donald Trump, sorti vainqueur des primaires républicaines. une éventuelle victoire de ce dernier constituerait sans nul doute une rupture historique majeure et un choc géopolitique de grande envergure.

NRH n°86. Dossier : Aux sources de l’exception américaine - 1620-1917

NRH n°86. Dossier : Aux sources de l’exception américaine – 1620-1917

Il apparaît donc plus urgent que jamais d’analyser et de comprendre les idées, les mythes et les représentations qui ont, au cours des trois derniers siècles, construit une « exception » américaine qui combine l’affirmation d’une identité nationale tout à fait particulière et un messianisme moralisateur à prétention universelle. La communauté de destin qui semblait unir l’Amérique et l’Europe – sur fond d’adhésion à la démocratie représentative, de prospérité matérielle garantie par le progrès technique et la libre entreprise, de défense, durant tout le temps de la guerre froide, contre la menace soviétique – n’apparaît plus aujourd’hui aussi évidente qu’hier, alors que sont désormais mis en cause nombre d’éléments majeurs du « modèle » états-unien.

L’identité des colonies anglaises établies sur la côte orientale de l’Amérique du nord s’est d’abord fondée sur le rejet de l’Europe qu’avaient fuie les dissidents religieux ou les populations poussées par la misère. C’est vers une nouvelle terre promise que ces protestants venus d’Angleterre ou de Hollande font voile au XVIIe siècle et c’est la Bible qui constitue la référence religieuse et morale de ces premiers colons, prompts à considérer qu’ils forment un nouveau « peuple élu » bénéficiant d’une prédestination d’origine divine. Comme John Winthrop, ils sont convaincus qu’ils vont bâtir « la cité sur la colline » qui fera figure de modèle pour toute l’humanité. Cette inspiration religieuse demeure un élément structurant de l’identité états-unienne, des Pères pèlerins aux revivals successifs et jusqu’à l’évangélisme contemporain.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 09:27

Ad resurgendum cum Christo sur la sépulture des défunts

A l'approche de la fête des fidèles défunts (2 novembre), la Congrégation pour la doctrine de la foi a publié une instruction, approuvée par le Pape, intitulée Ad resurgendum cum Christo sur la sépulture des défunts et la conservation des cendres en cas d’incinération. Extrait :

C1. Pour ressusciter avec le Christ, il faut mourir avec le Christ, il faut « quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur » (2 Co 5, 8). Dans son Instruction Piam et constantem du 5 juillet 1963, le Saint-Office avait demandé de « maintenir fidèlement la coutume d’ensevelir les corps des fidèles », précisant toutefois que l’incinération n’est pas « contraire en soi à la religion chrétienne » et qu’on ne devait plus refuser les sacrements et les obsèques à ceux qui demandaient l’incinération, à condition qu’un tel choix ne soit pas motivé par « une négation des dogmes chrétiens, dans un esprit sectaire, ou par haine contre la religion catholique ou l’Église ». Ce changement de la discipline ecclésiastique a été ensuite inséré dans le Code de droit canonique(1983) et le Code des Canons des Églises orientales (1990).

Depuis lors, la pratique de l’incinération s’est sensiblement répandue dans de nombreuses nations, mais, dans le même temps, se sont aussi diffusées de nouvelles idées en contradiction avec la foi de l’Église.

La suite...

 

Deux autres articles à (re)lire sur Petrus Angel 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:35

Dans un monde qui change… la doctrine sociale aussi ?

Rédigé par Joël Hautebert le  dans Société

Dans un monde qui change… la doctrine sociale aussi ?

Le Conseil permanent de la conférence des évêques de France vient de publier un ouvrage intitulé Dans un monde qui change retrouver le sens du politique (Bayard, Mame, Cerf, 96 p., 4 €). C’est donc bien de politique qu’il s’agit, avec un épilogue proposant des éléments de réflexion en vue des prochaines élections. Une bonne heure suffit à la lecture attentive de ce livre d’une centaine de pages en petit format, composé d’une dizaine de chapitres très courts et agrémenté d’un quizz très à la mode.

Le lecteur est d’abord frappé par la tonalité de l’exercice. Il se situe dans le registre sociologique du simple constat d’un certain nombre de maux qui affligent notre pays ou encore des formes de réaction des citoyens ; du désintérêt pour la politique aux modalités contemporaines d’expression « citoyenne ». Les courts chapitres comprennent souvent une grande quantité de questions, posées les unes après les autres, autant d’interrogations pour lesquelles on attend des réponses, a minima des pistes pour la réflexion. Par exemple, lorsque les évêques posent l’excellente question « Pour quoi suis-je prêt à donner ma vie aujourd’hui ? » [p. 52], on aimerait lire quelque chose de plus consistant et politique (et de moins relativiste) que : « la réponse est sans doute très personnelle et intime ». Ce registre sociologique est quelque peu gênant lorsqu’il est question des diverses initiatives citoyennes, le phénomène « Nuit debout » étant placé sur le même plan que les « Veilleurs », sans aucune appréciation de fond.

Aucune analyse

Les causes des fragilités, des difficultés ou impasses de notre société ne font jamais l’objet d’une analyse en profondeur. Or, sans diagnostic, comment proposer un remède ? Pourtant, il est écrit que « plus que d’armure, c’est de charpente que nos contemporains ont besoin pour vivre dans le monde d’aujourd’hui » [p. 42]. Voilà qui est bien dit. Mais alors pourquoi n’y a-t-il aucune allusion à la loi morale naturelle, dont la violation par les lois constitue l’une des causes majeures de nos maux contemporains ? Pourquoi n’y a-t-il aucune mention de l’ordre naturel sur lequel doit nécessairement s’appuyer l’ordre politique ? La Nation et la Patrie ne font l’objet d’aucune définition. Il est simplement dit que « les notions traditionnelles et fondamentales de Nation, Patrie, République sont bousculées et ne représentent plus la même chose pour tous » [p.15]. Pourquoi ne pas rappeler leur sens exact ? Nous ne trouvons également aucune définition substantielle du politique, en dehors du sacro-saint débat. Pour les auteurs, le politique suppose « la recherche du bien commun et de l’intérêt général qui doit trouver son fondement dans un véritable débat sur des valeurs et des orientations partagées » [p. 21]. Rien non plus sur les conditions du bien commun que sont la justice, l’unité, l’amitié politique… Aucune information n’est donnée sur ce qu’est une communauté politique, en quoi elle s’inscrit dans notre nature d’animal politique, prend corps au cours de l’Histoire dans une culture, des traditions, une langue, un patrimoine hérité, pour nous Français immense, riche de siècles d’efforts, de dons et de sacrifices. Cela n’apparaît qu’incidemment sous forme de questions. Dès lors, les justes remarques ou constats disséminés ici ou là, sur le respect de la vie et la famille par exemple, perdent l’essentiel de leur force, parce que leur fondement naturel a disparu.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 09:14

La ténébreuse alliance entre le président de la campagne d’Hillary Clinton et Georges Soros

Grâce aux révélations de Wikileaks, Bill Donohue, président de la Catholic League des États-Unis, a eu la confirmation de ce qu’il suspectait: il existe une ténébreuse alliance entre John Podesta, président de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, et Georges Soros le financier de toutes les mauvaises causes. Et cette ténébreuse alliance vise tout benoîtement à la subversion de l’Église catholique… Voici le communiqué de Donohue traduit parChristianophobie Hebdo :

P"Hier, j’étais sur le point de demander à Hillary Clinton de virer John Podesta, président de sa campagne. À la lumière des dernières révé­lations de Wikileaks, elle n’a pas d’autre choix que de couper tout lien avec ce personnage. Cet homme veut à tout prix créer une mutinerie dans l’Église catholique et doit, à ce titre, être viré.

On sait depuis longtemps que George Soros est le donateur le plus influent des organisations anticatholiques. Nous savons dé­sormais grâce à Wikileaks ce que je suspectais depuis longtemps : John Podesta est le porte-parole le plus influent et le lanceur d’offensive de Soros. En 2012, Sandy Newman, fondateur du groupe de gauche Voices for Progress, avait demandé à Podesta son avis sur la meilleure manière de « semer des graines de révolution ». La révolution qu’il cherchait était la tentative de créer une scission à l’intérieur de l’Église catholique. Newman, qui est juif, avoua qu’il était un bizut dans sa tentative de subversion de l’Église catholique. Mais il était déterminé à la faire.

« Il faut un “Printemps catholique”, déclara Newman à Podesta, au cours duquel les catholiques eux-mêmes exigeront la fin d’une dictature moyenâgeuse et le début d’un peu de démocratie et de respect pour l’égalité de genre dans l’Église catholique. »

Podesta ne se contenta pas d’avaliser ce projet de créer une révolution à l’intérieur de l’Église catholique, il se vanta de travailler à ce projet depuis des années. « Nous avons créé Catholics in Alliance for the Common Good pour préparer un événement de cette nature », déclara-t-il.

« Tout pareil pour Catholics United. De même que pour les autres mouvement de type “Printemps”, je pense que celui-là doit partir du bas pour aller vers le haut ».

Il recommanda que Kathleen Kennedy Townsend soit consultée sur cette initiative. La preuve est irréfutable : ces deux groupes, Catholics in Alliance et Catholics United furent créés par Podesta et financés par Soros dans le but explicite d’organiser une révolte dans l’Église catholique. En 2008, l’archevêque Charles Chaput, qui était alors à Denver et qui est dé­sormais à Philadelphie, accusa ces deux groupes de « faire du tort » à l’Église catholique. […] Tout catholique qui penserait que la connexion Podesta-Soros n’est qu’une alliance militante de plus, s’abuserait lui-même. Ils ont créé et financé une campagne pour promouvoir la révolution dans l’Église."

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 09:41

 

Retrouvez  Jean Anouilh  sur Petrus Angel !

Et toute la Scène !

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Scène
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 08:50

La consigne donnée aux publicitaires : déconstruire la masculinité

Influencia, spécialisé dans les tendances et communication, donne cette consigne sous forme de tendance à suivre ou comment le gender se propage via la publicité:

Capture d’écran 2016-10-23 à 16.57.49"Tu as un corps d’esthète, tu as du succès dans les affaires, tu es monté comme un taureau, et sexuellement tu assures grave ? Alors bravo tu reproduis la parfaite image de la masculinité voulue par les marques et construite de toute pièce par la publicité. Peu importe que tu aies un costume trois pièces et que tu sois bien rasé ou bien encore que tu portes une chemise de bûcheron à l’encolure recouverte d’une barbe foisonnante… tu en es ! Tel est l’homme moderne occidental fabriqué par les annonceurs et qui s’affiche, le torse bombé, dans les médias.

Certes, cette image d’Epinal a tendance à évoluer mais les mœurs sont bien installés pour bouleverser l’idée que l’on se fait de la masculinité… [...] 

Pour changer la masculinité, on doit bien comprendre qu’elle est une construction de notre société dont le genre n’a rien à voir avec le sexe biologique. On parle de comportement que cela soit un homme ou une femme. Et le sexe fort doit faire face à une masculinité hégémonique qui prend sa source dans une représentation parfaite et puissante… [...]

Quand on parle de faire changer les mentalités autour de ce sujet,il faut déjà commencer par les publicitaires et les annonceurs [...]

[...] Et le mot de la fin revient à Nick Owen « Le changement de perception sur la masculinité est bien plus important qu’on ne le pense. Car si cette image arrive à évoluer, c’est toutes les causes féminines qui en profiteront. On parle là d’un vrai changement de société. Un bouleversement… ». Allez les pros de la pub un petit effort, cela permettra peut-être de casser votre image d’opportunistes…

 

Lu dans le salon beige

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 23:05

Silence assourdissant

Download PDF

Pour bien souligner son mépris à l’égard du cardinal Robert Sarah, qui revient en France signer son nouveau livre sur « La Force du Silence » (il sera à Versailles le 5 novembre), la conférence des évêques de France fait l’éloge sur son site internet d’un ouvrage consacré au… silence !

Mgr Hubert Herbreteau, évêque d’Agen et Président de l’Observatoire Foi et Culture commente le livre Histoire du silence. De la Renaissance à nos jours d’Alain Corbin. Cet ouvrage a été publié en avril 2016 et c’est donc plus de 6 mois après, au moment où le cardinal publie son livre sur le silence, qu’il faut parler de cette histoire… :

« Alain Corbin est un historien français spécialiste du XIXe siècle en France. Les livres qu’il a publiés constituent une sorte d’anthropologie historique. Il a travaillé sur l’histoire sociale et l’histoire des représentations. Il est qualifié d’« historien du sensible », et son approche sur l’historicité des sens et des sensibilités est vraiment novatrice.

Dans son dernier livre Histoire du silence. De la Renaissance à nos jours (Éditions Albin Michel, Paris, 2016), Alain Corbin indique en prélude quel est son propos : « L’évocation, dans ce livre, du silence passé, des modalités de sa quête, de ses textures, de ses disciplines, de ses tactiques, de sa richesse et de la force de sa parole peut contribuer à réapprendre à faire silence, c’est-à-dire à être soi. »

Dans un premier chapitre, l’historien fait l’inventaire des lieux privilégiés où peut s’opérer l’écoute du silence. La maison tout d’abord. Il est des maisons qui respirent le silence. Au XIXe siècle apparaît l’exigence d’avoir une chambre particulière, un espace à soi. Alain Corbin cite, par exemple, l’écrivain et poète Rilke qui trouve le bonheur « dans la chambre silencieuse d’une maison familiale, entouré d’objets calmes et sédentaires, à écouter les mésanges s’essayer dans le jardin d’un vert lumineux, et au loin l’horloge du village » (Les Cahiers de Malte Laurids Brigge, Paris, Seuil, coll. Points, 1966, p. 43). L’analyse du silence d’une chambre demande que l’on s’intéresse au décor, aux objets, aux personnes ou des animaux qui sont, en ce lieu, en affinité avec le silence.

Il y a aussi le silence des églises et des cathédrales. Alain Corbin cite Max Picard, philosophe suisse de la fin du XIXe siècle, qui déclare dans un livre intitulé Le Monde du silence : « La cathédrale est comme du silence incrusté dans la pierre », elle se dresse « comme un énorme réservoir de silence ». Bien entendu, dans les églises un lien très fort unit le silence à la liturgie.

Un second chapitre aborde les silences de la nature. ... la suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 16:58

 

Poème de Paul Verlaine (1844-1896) dans les Poèmes saturniens (1866).

 

Les sanglots longs 
Des violons 
De l'automne 
Blessent mon coeur 
D'une langueur 
Monotone.

Tout suffocant 
Et blême, quand 
Sonne l'heure, 
Je me souviens 
Des jours anciens 
Et je pleure

Et je m'en vais 
Au vent mauvais 
Qui m'emporte 
Deçà, delà, 
Pareil à la 
Feuille morte.

                                                 *****

 

Ce poème, récité dans le récent film Frantz, est à côté d'autres poèmes sur les saisons sur le site Poésie française.fr, "recueil de poésies des meilleurs poètes français et étrangers d'hier à aujourd'hui".

On trouve des versions chantées ICI.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 16:37
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 09:47

 

Manifs de policiers : Jean-Christophe Cambadélis croit à une théorie du complot

Capture d’écran 2016-10-19 à 21.44.36Alors que les policiers organisent un peu partout des manifestations pour exprimer leur mécontentement (Montpellier, Boulogne-sur-Mer, Nîmes, Marseille, Nice...), le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a dénoncé la « patte » du Front national dans ces manifestations.

Il faut vite que Najat Belkacem l'oblige à aller consulter le site gouvernemental "On te manipule" destiné aux adeptes de la théorie du complot :

"Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise."

Michel Janva dans le salon beige

 

Retrouvez la théorie du complot sur Petrus Angel ...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 08:22

 

Afficher l'image d'origine

ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 19:01

 

Vous voulez être informé de la parution des prochains articles ?

Il vous suffit d'indiquez une adresse dans "Newsletter".

Facile et gratuit.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 18:24

 

CE SOIR (puis en "replay"), ARTE rend hommage au cinéaste polonais Andrzej Wajda qui vient de mourir.

Avec DANTON (chef d'oeuvre !)  et un documentaire inédit sur le cinéaste.

EXTRAIT

On trouve le film sur Internet.

" Paris, an II de la Révolution. Danton (Gérard Depardieu, magistral et rabelaisien) face au froid calculateur Robespierre (Wojciech Pszoniak)... ARTE rend hommage au cinéaste polonais Andrzej Wajda, décédé le 9 octobre à l'âge de 90 ans. Dans cette fresque historique haute en couleur, réalisée en France en 1982, il évoquait aussi, en filigrane, le totalitarisme qui écrasait la Pologne.  "

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 08:02

 

Afficher l'image d'origine

Le Crapouillot, fondé en 1914 par Jean Galtier-Boissière, fut d'abord un périodique satirique des tranchées.

Il reparaît depuis 2016.

Après "Le terrorisme islamique", c'est "L'écologie ? Quel scandale !", encore en kiosque en octobre, et sur Internet.

Pour les rats de bibliothèque, les premiers numéros, de 1915 à 1918, sont sur Gallica...

Au fait, un crapouillot, qui signifie littéralement "petit crapaud, désigne, dans le vocabulaire des poilus, un mortier de tranchée français.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 08:46

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 19.58.37

 

Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 08:39

  Vite ! C'est ce soir !

 

18 octobre : La Sainte face de Manopello

conférence mardi soir au centre Saint-Paul à 20h30 sur "La Sainte face de Manopello", par Cynthia SIMLA, 12 rue Saint Joseph, 75002 Paris, (métro Sentier ou Grands boulevards).

F

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 19:40

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 09:17
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 08:09
  • le 17 octobre : fête de Sainte Marguerite-Marie Alacoque 
 

Chapelle de Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Née le 22 juillet 1647 à Verosvres en Bourgogne, Marguerite Alacoque est attirée par la vie religieuse dès l'âge de cinq ans et dès neuf ans, elle s'inflige de sévères mortifications avant d'être paralysée. Pendant son adolescence, le Christ lui apparaît. Malgré sa santé fragile elle entre au Monastère de la Visitation de la Très Sainte Vierge Marie, ou Visitandines, ordre fondé par Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal.

En 1689, le Christ lui apparaît et lui délivre ce message :

«Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu'il n'a rien épargné jusqu'à s'épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu'ils ont pour moi dans ce sacrement d'amour. »

  • Le premier message s'adresse au Roi :

"Il [le Christ] désire entrer avec pompe et magnificence dans la maison des princes et du Roi, pour y être honoré, autant qu'il y a été outragé, méprisé et humilié en sa passion " Mais plus spécifiquement à Louis XIV :<< Fais savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur que, comme sa naissance a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu' il fera de lui-même à mon cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre. "

 

Lisez la suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article