Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 21:01
Repost 0
Published by ISP - dans Récré
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 20:43

 

Dans le sein de la Mère

Deux jumeaux discutent dans le ventre de leur mère :
- Oh... comme c'est étroit ici ! Je n'arrive plus à bouger... Tu es devenu trop grand
- Mais non, c'est toi qui as trop grandi ! Moi je suis plutôt mince !
- Arrête de te moquer de moi ! Cela ne mène à rien ! Tout de même, tu as bien une idée de ce à quoi ça va aboutir ?
- Je n'en sais rien moi !
- Tu ne crois donc pas qu'il y a une vie après la naissance ?
- Une vie après la naissance ? Tu y crois, toi ?
- Mais bien sûr que oui ! C'est bien le but de notre vie ici. Il faut grandir et se préparer pour qu'on devienne assez fort pour l'accouchement et pour la vie après la naissance.
- Tu es fou ? C'est complètement absurde ça, une vie après la naissance. Et ça se passerait comment là-bas ?
- Je ne sais pas trop moi. Mais de toute façon plus lumineux qu'ici. Et peut-être que nous allons être capable de marcher et de manger par la bouche, et tout le reste.
- Ouah... quelle bêtise ! Marcher, ça ne marche pas du tout ! Et manger avec la bouche, bizarre, comme idée ! Nous avons le cordon ombilical qui nous nourrit. Déjà ce cordon est trop court pour se promener avec !
- Mais si ! Bien sûr que si c'est possible ! Evidemment il y a aura des différences.
- Mais personne n'est revenu de là-bas ! Personne ! Tu as bien compris ça ? Donc avec la naissance la vie se termine. D'ailleurs je trouve cette vie assez douloureuse et assez sombre.
- Même si je ne sais pas trop comment cela se passera après la naissance, de toute manière on va finalement voir notre mère !
- Notre mère ? Tu y crois toi ? Elle où notre mère ?
- Ben ici. Partout, autour de nous ! Sans elle on ne pourrait même pas vivre!
- Bah ! Je n'ai jamais rien remarqué d'une mère, donc elle n'existe pas non plus !
- Mais si. De temps en temps quand nous sommes bien tranquilles j’entendais comme une voix qui était inaccessible, mais en même temps très proche de nous. Je pense qu’on la verra un jour. Comme il me tarde de la voir et de la connaître !

Repost 0
Published by ISP - dans Petrus Angel
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 20:35

Médias et observateurs politiques s'accordent sur ce point : à la surprise générale, la France et le respect de son identité, le sentiment de lui appartenir, ont fait irruption dans une campagne présidentielle qui n'était pas partie dans cette direction-là. [...]

[Mais] pour faire renaître la France telle qu'elle est, essentiellement, au coeur des Français il n'est d'autre alternative que de faire appel aux catholiques. [...]

Si les catholiques n'ont que la France au temporel, la France, elle, pour une politique de renaissance n'a que les catholiques... non pas qu'ils soient les seuls à aimer leur patrie, mais ils sont les seuls à savoir qui ils aiment et pourquoi il faut l'aimer.

La France ne pourra revivre que si les laïcs catholiques, en tant que citoyens, en tant que Français, en prennent la responsabilité. Permanences "recherche France désespérément"
Sous ce titre, le dernier numéro de la revue d'Ichtus consacre son dossier à l'identité française et au patriotisme.

 

"Les français sont un peuple qui fait facilement les choses difficiles et difficilement les choses faciles". Charles Péguy


 
  • Un entretien avec Nicole Buron (Ichtus) à propos du thème du dernier numéro de Permanences : "les Français sont devenus orphelins de leur propre pays" (env. 8')
  • Repost 0
    Published by ISP - dans Polis
    commenter cet article
    10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 10:19

    vous pouvez désormais retrouver

    - colonne de droite - les articles par catégorie :

    Repost 0
    Published by ISP - dans Petrus Angel
    commenter cet article
    10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 09:33


    « Le pain des anges, le pain de l’homme en route, le vrai pain des enfants de Dieu » (Séquence de la fête)


          Dieu tout-puissant et éternel, voici que je m'approche du sacrement de ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ. Malade, je viens au médecin dont dépend ma vie ; souillé, à la source de la miséricorde ; aveugle, au foyer de la lumière éternelle ; pauvre et dépourvu de tout, au maître du ciel et de la terre.

          J'implore donc ton immense, ton inépuisable générosité, afin que tu daignes guérir mes infirmités, laver mes souillures, illuminer mon aveuglement, combler mon indigence, couvrir ma nudité ; et qu'ainsi je puisse recevoir le pain des anges (Ps 77,25), le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs (1Tm 6,15), avec tout le respect et l'humilité, toute la contrition et la dévotion, toute la pureté et la foi, toute la fermeté de propos et la droiture d'intention que requiert le salut de mon âme.

          Donne-moi, je t’en prie, de ne pas recevoir simplement le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, mais bien toute la force et l'efficacité du sacrement. Dieu plein de douceur, donne-moi de si bien recevoir le Corps de ton Fils unique, notre Seigneur Jésus Christ, ce corps matériel qu'il a reçu de la Vierge Marie, que je mérite d'être incorporé à son Corps mystique et compté parmi ses membres.

          Père plein d'amour, accorde-moi que ce Fils bien-aimé que je m'apprête à recevoir maintenant sous le voile qui convient à mon état de voyageur, je puisse un jour le contempler à visage découvert et pour l'éternité, lui qui, étant Dieu, vit et règne avec toi dans l'unité du Saint Esprit dans les siècles des siècles. Amen.

    Saint Thomas d'Aquin (1225-1274), théologien dominicain, docteur de l'Église
    Prières

     

    Repost 0
    Published by ISP - dans Religio
    commenter cet article
    9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 21:22
    Vous n'aurez pas le dernier mot !
    Petite anthologie désinvolte des plus belles réparties
    Jean Piat - Patrick Wajsman 


    La repartie est le sommet de la conversation. L'esprit à besoin d'un partenaire pour s'exercer. Dans cet échange dialogué, la repartie - bienveillante, ironique et cruelle - est un sommet, le point culminant de la conversation : celui où l'on cloue le bec à un interlocuteur en lui ôtant la possibilité d'avoir le dernier mot. Jean Piat et Patrick Wajsman se sont amusés à escalader ce commet. De Richelieu à Woody Allen, de Churchill à Groucho Marx, une promenade littéraire en 200 reparties, une échappée vers l'imprévu. Pour rire ou sourire...
    2007, Albin Michel
    Repost 0
    Published by ISP - dans Lire
    commenter cet article
    9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 11:45
    Ichtus propose des méthodes culturelles d’éducation à la beauté par le patrimoine : "apprendre à voir ", "apprendre à écouter". Ces méthodes originales sont expérimentées depuis 20 ans dans les milieux les plus divers avec succès.

    (JPEG)




    "Le service de la personne et de la société humaine se traduit et se réalise à travers la création et la transmission de la culture qui, surtout de nos jours, constitue l’une des tâches les plus graves de la cohabitation des hommes et de l’évolution sociale."

    (Jean-Paul II, Christifideles laïci)

    Les méthodes culturelles reposent sur :

    -  une approche simple (non érudite) et une mise en contact direct avec les œuvres du patrimoine français et européen, basée sur la description et la comparaison des œuvres ("tout ne se vaut pas" : formation du sens critique)...

    -  une interactivité où l’animateur suscite -et complète- les observations des participants...

    -  une démarche pédagogique s’adressant à la fois à la sensibilité et à l’intelligence, et incitant à aller plus loin que le simple "j’aime - j’aime pas" ou "ça me plaît - ça me plaît pas" (subjectivité)...

    Elles ont pour finalité de :

    -  faire aimer les œuvres de notre patrimoine qui en valent la peine, et imprégner peu à peu la mémoire, le cœur et l’imagination d’images et de sons devenus familiers...

    -  s’approprier ou se ré-approprier notre fabuleux héritage, source d’intégration pour tous et de communion...

    -  apprendre à considérer, à l’inverse de la tendance du zapping les choses et les êtres avec attention, patience, conditions préalables à tout esprit d’admiration, de contemplation...

    -  transmettre le goût du travail bien fait, du beau et du vrai, créer un climat de bienveillance vis-à-vis de notre histoire, des valeurs humaines et chrétiennes imprégnant les innombrables œuvres de notre patrimoine...

    Ichtus forme des animateurs (éducateurs, parents, enseignants, étudiants ou adultes) qui utiliseront à leur tour ces méthodes auprès des personnes qu’ils peuvent toucher dans leur environnement (famille, école, association, club...). Sessions de formation à Paris et en province.

    Les supports pratiques des méthodes sont :

    -  Apprendre à voir : une mallette peinture, une mallette sculpture, une mallette architecture : chaque mallette contient 300 diapositives et est accompagnée d’un dossier pédagogique.

    -  Apprendre à écouter : un parcours musical de près de 200 extraits musicaux progressant par genre, du folklore à la musique sacrée, en passant par le jazz et l’opéra...

    Pour plus de renseignement, contacter Nicole Buron au 01 47 63 97 81.

    Repost 0
    Published by ISP - dans Regard
    commenter cet article
    9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 10:32

    Praxitèle, c'est au Louvre ...

    http://mini-site.louvre.fr/praxitele/index_flash_fr.html

    et sur Wikipédia ...

    Praxitèle

    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

    Aphrodite Braschi, du type de l'Aphrodite de Cnide — l'un des plus sûrs attribués à Praxitèle, Glyptothèque de Munich (Inv. 258)
    Aphrodite Braschi, du type de l'Aphrodite de Cnide — l'un des plus sûrs attribués à Praxitèle, Glyptothèque de Munich (Inv. 258)
     

    Praxitèle (en grec ancien Πραξιτέλης / Praxitélês), né vers 400 av. J.-C., mort avant 326 av. J.-C., est dès l'Antiquité l'un des plus célèbres sculpteurs grecs. Varron écrit ainsi : « Grâce à l'excellence de son talent, Praxitèle n'est inconnu d'aucun homme un tant soit peu cultivé[1]. »

    Sa période d'activité va de 375 à 335 avant J.-C. Il est le premier artiste à avoir représenté le nu féminin intégral dans la grande sculpture grecque.

    la suite .... http://fr.wikipedia.org/wiki/Praxit%C3%A8le

    Repost 0
    Published by ISP - dans Regard
    commenter cet article
    9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 08:50

    Don


                            Un jour je descendais la rue ; un mendiant vint vers moi et me dit: « Mère Teresa, tout le monde te fait des cadeaux ; moi aussi, je veux te donner quelque chose. Aujourd'hui, je n'ai reçu que vingt-neuf centimes pour toute la journée et je veux te les donner. » Je réfléchis un moment ; si je prends ces vingt-neuf centimes (qui ne valent pratiquement rien), il risque de n'avoir rien à manger ce soir, et si je ne les prends pas, je lui ferai de la peine. Alors j'ai tendu les mains et j'ai pris l'argent. Jamais sur aucun visage, je n'ai vu autant de joie que sur celui de cet homme, tellement heureux d'avoir pu faire un don à Mère Teresa ! C'était un énorme sacrifice pour lui, qui avait mendié toute la journée au soleil cette somme dérisoire dont on ne pouvait rien faire. Mais c'était merveilleux aussi, car ces piécettes auxquelles il renonçait devenaient une fortune, puisqu'elles étaient données avec tant d'amour.

    Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997),
    fondatrice des Soeurs Missionnaires de la Charité
    A Simple Path (trad. Un Chemin tout simple, Plon Mame 1995)
    Repost 0
    Published by ISP - dans Religio
    commenter cet article
    8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 23:49

    PUB

     

    bonjour aux abonnés à la "newsletter" 

    & aux visiteurs de passage ! ...

    et si vous parliez de Petrus Angel

    à 3 de vos amis ( ... ou plus)

    ???

    Repost 0
    Published by ISP - dans Petrus Angel
    commenter cet article
    8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 23:31

    Mardi soir (c'était le 29 mai) sur TF1 : le "Tombeau de Jésus", l'exploitation du filon commercial de Da Vinci Code continue


    Mardi soir sur TF1, vous aurez droit à la dernière lubie de James Cameron, le sémillant auteur du navet intersidéral "Titanic", qui avait passionné des téléspectateurs avides de candeur et de sirupeux. Sa trouvaille pour faire parler de lui? Une imposture archéologique nommée "Le tombeau de Jésus".

    Vous en avez peut-être déjà entendu parler : un documentaire tourné en Palestine devait révolutionner les croyances sur le Christ. Baptisée
    "Le Tombeau de Jésus", cette "oeuvre" a été réalisée par cinéaste israélo-canadien Simcha Jacobovici et financée et produite par l'américain James Cameron. La thèse qui est développée est iconoclaste, mais surtout, ridicule car non étayée. En revanche, elle fera parler d'elle et rendra riche ses auteurs : TF1 a racheté les droits et le documentaire sera diffusé mardi soir sur la "une" en seconde partie de soirée.
     
    .......la suite sur http://penseespolitiques.over-blog.com/article-10591294.html , le blog des pensées d'outre-politique
    Repost 0
    Published by ISP - dans Religio
    commenter cet article
    7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 22:17

     

    Une semaine de formation et de détente pour les jeunes de 17 à 25 ans, dans un cadre agréable, au pied de Notre-Dame du Puy du 26 juin au 2 juillet 2007 au Puy-en-Velay.


    En savoir plus...

    Télécharger le bulletin

    Repost 0
    Published by ISP - dans Polis
    commenter cet article
    31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 19:43

    Jean-Claude Brialy, acteur de cinéma et de thèâtre, réalisateur et écrivain, est décèdé cette nuit à l'âge de 74 ans des suites d'un cancer.

    Professionnellement, il est surtout connu pour avoir été l'une des grandes figures de la nouvelles Vagues en interprétant notamment "Le beau Serge" de Claude Chabrol et "Les 400 coups" de François Truffaut. Cantonné récemment à des seconds rôles dans des comédies de moindre qualité, il venait de terminer le tournage de "Monsieur Max", un téléfilm sur la vie du poète Max Jacob, homosexuel et juif converti au catholicisme.

    Sur le plan privé, il était ouvertement homosexuel, mais sans ostentation et restait discret sur sa vie privée. S'il défendait le PACS, il était en revanche hostile au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels. Il se montrait en cela, à contre-courant de la plupart des figures homosexuels du Show-bizz.

    http://www.e-deo.net/blog/index.php 

    Repost 0
    Published by ISP - dans Ecran
    commenter cet article
    31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 19:33

      

      Je voudrais voir supprimer de France le racisme puritain, anti-fumeur et anti-buveur, qui s'empare de notre pays. Enfin, c'est affligeant. Vous entrez dans un restaurant et la première question qu'on vous pose, c'est « Fumeur ou Non fumeur ? » Et quand vous dites « Non fumeur », comme moi, vous sentez aussitôt l'approbation du jeune maître d'hôtel. Ensuite, quand vous êtes deux et que vous commandez du vin, il vous demande d'un ton encourageant « Une demi-bouteille ? » et quand vous répondez comme moi    « Non, une bouteille entière... pour commencer », le jeune maître d'hôtel cache à peine sa réprobation ou alors il sourit avec indulgence comme devant une plaisanterie de mauvais goût. Bientôt, dans les restaurants, on vous demandera « Buveur ou non buveur » et il y aura un coin réservé pour les parias alcoolos tandis qu'aux tables pour honnêtes gens les sodomites, les pornographes et les drogués triomphants ne boiront que de l'eau. Épargnez-nous cela, sainte Jeanne ...

    Vladimir Volkoff

     

     

     

    Repost 0
    Published by ISP - dans Petrus Angel
    commenter cet article
    30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 21:32

    « Tombeau de Jésus » : le faux scoop

     À notre époque déchristianisée,

    pourquoi tant de « révélations »

    sur…  le christianisme ?

       Moins on connaît le christianisme, plus on aime les « scoops » à son sujet. L’apothéose de Dan Brown avec son Da Vinci Code  (43 millions d’exemplaires) fait rêver les médias.  En 2006, des éditeurs et des télévisions lancent sur le marché L’évangile de Judas : un papyrus non-chrétien et tardif (IVe siècle), mais censé plus chrétien et plus « originel » que les quatre vrais évangiles (du Ier siècle)... En 2007 paraît un roman intitulé L’Evangile selon Judas : signé du pittoresque Jeffrey Archer (député aux Communes, repris de justice et fabricant de polars), ce livre nous dit – lui aussi – que les choses ne se sont pas passées comme dans les quatre évangiles.

    Au même moment, TF1 achète le plus sulfureux des documentaires : Le tombeau perdu de Jésus. C’est une production du célèbre Canadien James Cameron, réalisateur de Terminator et de Titanic.

    Qu’a-t-on découvert dans ce tombeau  « perdu »? Une série de coffres funéraires. Le 26 février, dans une conférence de presse à New York (scénarisée à la façon d’un film fantastique), Cameron fait pleuvoir les révélations. Sur l’un de ces coffres, dit-il, on lit : « Judas fils de Jésus ».  Sur un coffre voisin : « Marie-Madeleine ». Et sur un troisième coffre : « Jésus » ! Donc Jésus et Marie-Madeleine étaient le papa et la maman de Judas, déclare le producteur hollywoodien.  

    Si ça n’est pas le plus grand scoop de l’histoire, Cameron veut bien être lapidé...

    D’ailleurs, ajoute-t-il, le tombeau contenait aussi les restes de Marie, de saint Matthieu et d’un frère de Jésus. Tout le monde ou presque.

    Ainsi les évangiles auraient menti, et nous aurions notamment la preuve – « tangible et inédite » – que la résurrection de Jésus n’a pas eu lieu. « Le film de Cameron est une bombe qui frappe le catholicisme en plein cœur », s’écrie Radio Canada. Comment en douter ! Si cette affaire de tombeau est lancée par le réalisateur de Titanic (1,8 milliard de dollars de recettes dans le monde), c’est « du lourd », comme disent les journalistes au festival de Cannes. Une fièvre d’audimat s’empare des médias. En France, TF1 achète le film.

    Du côté des archéologues israéliens, on est moins enthousiaste.

    Le Pr Amos Kloner, de l’université Bar-Ilan, déclare : « Cette histoire est sans fondement d’aucune sorte,  sur le plan historique et archéologique. »

    Quel est le point de départ ?  En 1980, dans un faubourg de Jérusalem nommé Talpiot, une équipe de spécialistes met au jour un tombeau comme il y en a déjà des centaines en Israël. Il contient des coffres funéraires, selon le rite juif antique. Sur les coffres, des noms :  Yeshua   bar Yosef, Yehuda bar Yeshua, Mariamne, Mariam, Matia, Yose. Jésus-Christ et les siens  ?  « Sûrement pas », dit le professeur d’anthropologie biblique Joe Zias – qui dirige alors l’archéologie israélienne. Ses collègues et lui estiment « proche de zéro »  la possibilité que ce tombeau soit celui   de Jésus de Nazareth et de sa famille. Cela pour des raisons techniques…      

     GLOSES FANTAISISTES

     Par exemple, à propos de Marie-Madeleine. Ce n’est pas elle qui reposait là, pour trois raisons :

    1. le nom « Madeleine » ne vient pas du nom « Mariamne » ; 

    2.  le mot « Madeleine » vient du nom de la ville de Magdala, située en Galilée ;

    3. selon les archéologues, les six défunts du tombeau de Talpiot ne sont pas des Galiléens (comme Marie-Madeleine, les apôtres et la famille de Jésus), mais des Judéens de Jérusalem.  En outre, leurs noms font partie des seize noms portés par 75 % des habitants de Jérusalem au Ier siècle : rien de plus banal, dans cette ville et à cette époque, que de s’appeler Jésus, Marie ou Judas.

    En 2007, le Pr Zias s’indigne donc des allégations de James Cameron. Les gloses du Canadien sur la décoration des coffres de Talpiot sont fantaisistes, souligne l’Israélien : en réalité ces motifs géométriques n’ont rien de chrétien ! D’autre part, quand Cameron dit que le Yeshua et la Mariamne du tombeau « étaient deux époux  puisque leurs ADN étaient différents », il affabule : car la différence des ADN ne suffit pas à prouver la conjugalité !

    La « preuve scientifique » invoquée par Cameron n’existe pas, constate de son côté le Pr Kloner.  

    Le réalisateur du film, Simcha Jacobovici, s’était déjà fait remarquer en tournant un documentaire en faveur d’un faux : la fameuse urne de « Jacques frère de Jésus », dénoncée comme imposture en 2003 par les Antiquités israéliennes. « Le documentaire de Cameron est fait pour tromper le public », concluent les archéologues.

    Le public français est-il trompé ?  Les médias l’informent dans la confusion. Des journaux affirment que le film « déclenche les foudres de l’Eglise »… (Il déclenche plutôt celles des archéologues). Une radio dit que Cameron « apporte enfin la preuve de l’existence physique de Jésus »… (Mais cette existence ne faisait aucun doute aux yeux des historiens). Un quotidien du matin dit que le film de Cameron est « sérieux »… (malgré le tollé chez les scientifiques). Le journal gratuit 20 minutes  croit savoir  que les chrétiens nient le caractère « terrestre » de Jésus… (Au contraire : le christianisme repose sur la certitude que Jésus est un homme véritable !).

    Les journalistes de 2007 sont comme beaucoup de contemporains : ils n’ont pas idée de ce que pense la foi chrétienne. Elle est pour eux hors de vue, engloutie plus profond que l’épave du Titanic.  Ils peuvent donc lui prêter toutes les formes, aussi étranges soient-elles.

    C’est là-dessus que jouent les entrepreneurs en fantasmagories. L’occulte passionne les imaginations. Les gens sont prêts à croire ce qu’on veut, pourvu qu’on leur dise : « L’Eglise vous le cachait depuis deux mille ans. » Pour nous vendre de l’invraisemblable, il suffit d’affirmer que le pape le dissimulait dans ses caves. Cameron, Archer, Brown & partners se présentent comme des explorateurs des abysses, qui en remontent des trouvailles. Ils ajoutent que celles-ci « dérangent le Vatican» : c’est le ressort d’un bon lancement commercial.

    En effet, les gens cherchent du spirituel mais hors de l’institution chrétienne, parce que toutes les institutions (aujourd’hui) sont supposées mentir.  La vérité est « ailleurs », comme disait une série télé des années 1990. Mettre cette « vérité » au jour, c’est, croit-on, ébranler les institutions – et surtout l’Eglise. Rome regimbe contre Da Vinci Code ou Le Tombeau perdu de Jésus ?  Cela prouve que ces œuvres apportent la vérité...

    Avec un tel raisonnement, on finit par croire que Marie-Madeleine a épousé  le Messie ; que Judas était leur rejeton ; et que c’est Jésus-Christ, pas Jules César, qui a dit en mourant : Tu quoque fili (mais en araméen). Ebouriffantes révélations ! Dans la réalité, il n’y a aucun indice d’un mariage de Jésus ; Cameron et  Brown ont mélangé trois personnages évangéliques différents pour créer leur Marie-Madeleine ;  et  Judas l’Iscariote – s’il avait été le fils de Jésus de Nazareth –  n’aurait eu que douze ou treize ans le jour du Golgotha.  Mais le public ignore ce genre de choses. On les laisse aux érudits. Comme ils ne sont pas souvent invités à TF1, l’industrie du faux scoop n’a pas de souci à se faire.

    Patrick de Plunkett, Spectacle du Monde, avril 2007

    http://plunkett.hautetfort.com/archive/2007/05/28/mgr-di-falco-l-eglise-n-a-pas-peur-de-la-verite-historique.html#more

    Repost 0
    Published by ISP - dans Religio
    commenter cet article
    30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 20:13

    vide !

    Repost 0
    30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 20:09

    Le plus grand miracle du Christ a été celui de sa Résurrection d'entre les morts, qui est la preuve par excellence de sa légation divine.

     Jésus avait prédit sa mort en croix (Mt 26, 2) et sa résurrection le troisième jour (Mt 20, 19); les princes des prêtres étaient informés de cette prophétie (cf. Mt 27, 63), et avaient pris en conséquence leurs précautions pour empêcher sa réalisation (sceaux de l'Empire, gardes postés devant le tombeau; cf. Mt 27, 66).

    Au matin de Pâques, tandis que les soldats s'enfuient affolés, l'Ange déclare aux saintes femmes: Il est ressuscité, comme il l'avait prédit! (Mt 28, 6). Jésus se montre vivant aux saintes femmes, à ses Apôtres et à ses disciples, le jour même de sa Résurrection et pendant quarante jours. Les Apôtres prennent Jésus pour un revenant; le Sauveur les invite à le toucher et il mange en leur présence. Il se montre à plus de cinq cents disciples avant de monter au Ciel (1 Co 15, 6). Comment, et surtout dans quel but les Évangélistes auraient-ils pu inventer tout cela, moins de quatre décennies plus tard?

    Dès le jour de la Pentecôte, après avoir reçu le Saint-Esprit, saint Pierre prêche la Résurrection du Christ. Après avoir guéri le paralytique de la porte du Temple, le prince des Apôtres déclare: Vous avez mis à mort l'Auteur de la vie. Dieu l'a ressuscité, nous en sommes témoins (Ac 3, 15).

    La Résurrection de Jésus-Christ est le grand motif de crédibilité donné par les Apôtres. Saint Paul en particulier en fera le fond de sa prédication: Si le Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, vaine aussi notre foi  Mais justement, le Christ est ressuscité, prémices de ceux qui se sont endormis (1 Co 15, 14-20). Et sous cet aspect élevé, la Résurrection est si liée à la Rédemption qu'elle devient elle-même objet de foi sans rien perdre, pour autant, de son aspect extérieur constatable de fait historique.

    Si le Christ n'était pas ressuscité, il faudrait expliquer comment les Apôtres sont arrivés à croire et à se faire tuer pour prêcher la Résurrection, et comment le monde a cru à leur parole; ce qui faisait dire à saint Augustin: «De deux choses l'une: ou le monde a été converti par les miracles que nous prétendons avoir été faits en faveur de la religion chrétienne, et dès lors, celle-ci est divine; ou le monde a été converti sans miracles et, dans ce cas, l'établissement du christianisme est, à lui seul, le plus grand des miracles» (De civitate Dei, 22, 5).

    trouvé sur http://www.clairval.com/lettres/fr/textes/JecroisenJC_fr.htm

    Repost 0
    Published by ISP - dans Religio
    commenter cet article
    30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 20:00

    30 mai : Sainte-Jeanne d'Arc

     

    " Mardi Xeme jour de May, fu rapporté et dit à Paris...que dimanche dernier passé les gens du dauphin en grant nombre après plusieurs assaulz estoient entrez dedans la bastide que tenoient Guillaume Glasdal et autres capitaines et gens d'armes anglois... devant la ville d'Orleans....."

    La seule effigie de Jeanne d'Arc éxécutée de son vivant

    par le greffier Clément de Fauquembergue. Registre du Parlement de Paris.

    Arch. Nat. X 1 A 1481

    http://www.jeanne-darc.com/ 

    Repost 0
    Published by ISP - dans Petrus Angel
    commenter cet article
    30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 19:27

     

    C'est le résultat hilarant d'un joyeux délire entre enseignants. Jugeant avec une certaine clairvoyance que la loi interdisant les signes religieux «ostensibles» allait poser d'extrêmes difficultés d'application, ces humoristes ont accouché en mars, dans l'anonymat, d'une circulaire totalement fantaisiste, prétendant aider les responsables des établissements scolaires et les familles à préciser ce concept plutôt flou. Depuis, cette blague circule sur l'Internet dans toute la France et jusqu'aux Etats-Unis. Extraits.

    Médailles. «La taille des croix, étoiles, corans et autres signes religieux doit être évaluée en fonction de la taille de l'élève. En effet, une croix peut paraître plus ou moins grande selon qu'elle est portée par un petit ou un grand. On considérera donc comme ostensible toute croix dont la taille dépassera 1/15 de la taille de l'élève (par exemple 10 cm pour un élève de 1,50 m).»

    «Les médailles présentant des signes religieux sont interdites. On considérera que tout personnage dont la tête est entourée d'une auréole ou qui est muni d'une paire d'ailes constitue un signe religieux (à l'exception des représentations de la fée Clochette et de Jumbo l'éléphant).»

    «En ce qui concerne les kippas, il est à noter qu'une grande kippa devient une calotte ou un petit béret, lesquels ne sont pas expressément visés par la loi. On considérera donc qu'il s'agit d'une kippa, signe proscrit, quand le bord de la coiffure sera distant de plus de 8 cm de chaque oreille.»

    «Les bandeaux ou bandanas sont tolérés, à condition que l'élève ne soit pas de confession musulmane. Il est à noter qu'un voile porté par un garçon ne sera pas considéré comme un signe religieux. Les écharpes et foulards, à condition que la température n'excède pas 6° et que seule l'extrémité des cheveux soit couverte (soit 7,5 cm au plus), sont tolérés. On considérera qu'un "chouchou" devient un voile dès lors qu'il couvre 25 % de la chevelure.»

    «Afin d'éviter que les élèves appartenant à la religion bouddhiste ne manifestent ostensiblement leur appartenance religieuse, les vêtements de couleur jaune ou orange sont proscrits.»

    Chignon. «Certaines religions peu connues risquent d'échapper à l'attention des responsables scolaires. On veillera à interdire les gris-gris des animistes, les barbes des orthodoxes (à distinguer des barbes musulmanes), le bol à aumône des jaïnistes, le chignon des raéliens, la pyramide à six arêtes des aumistes. Il est rappelé que les adorateurs de l'oignon se reconnaissent à l'odeur caractéristique de ce légume.»

    «Dans la mesure où les signes d'appartenance politique ne sont pas visés par la loi, on n'interdira le port de la croix de Lorraine que si l'on constate que celui qui la porte lui manifeste une dévotion marquée.»

    Par Catherine COROLLER, Libération, 30 avril 2004

    Repost 0
    Published by ISP - dans Récré
    commenter cet article
    26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 09:32

    Fleche_rouge2_G ... parce que l’humour ne doit pas être oublié !

    CAL_Banner_02

    Collectif des Amis du Lundi (CAL) - www.lesamisdulundi.com

    Libre reproduction autorisée et souhaitée, avec mention d’origine, merci !
    dernière mise à jour de cette page le vendredi 25 mai 2007

    Repost 0
    Published by ISP - dans Récré
    commenter cet article