Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 23:37

 

La Marche pour la Vie qui partira dimanche à Paris de la place Denfert-Rochereau à 13 h 30 constitue, à y bien réfléchir, une sorte de déclaration ou de manifestation de dissidence. C’est à dessein que j’emploie ce mot qui définissait l’attitude de refus des opposants au régime soviétique dans les années soixante-dix quatre-vingt. On m’objectera que ce rapprochement est incongru, voire scandaleux. Comment peut-on comparer un régime totalitaire avec un régime de liberté garanti par un État de droit ? J’assume pourtant le scandale, sans pour autant opérer une assimilation pure et simple entre deux systèmes d’évidence dissemblables. À propos de scandale, il y a d’ailleurs des précédents, notamment celui de Soljenitsyne interpellant l’Occident depuis Harvard en 1978, pour lui reprocher son manque de courage : « Notre tâche doit être l’accomplissement d’un dur et permanent devoir, de sorte que tout le chemin de notre vie devienne l’expérience d’une élévation avant tout spirituelle, pour que nous quittions cette vie en étant de meilleures personnes que lorsque nous y sommes entrés. »

Peut-être qu’un régime de liberté se caractérise aujourd’hui par la possibilité d’encaisser une mise en demeure aussi directe, aussi radicale ? Mais il faut constater en même temps que ce régime est en train de se fissurer, lorsque notre Parlement adopte une loi soviétoïde pour sanctionner ce qu’on appelle un délit d’entrave à l’IVG. Par ailleurs, une information du Canada est venue renforcer ma perplexité. Nous apprenons que Marie Wagner, une femme de 42 ans, qui totalise déjà quatre ans et demi de prison, vient d’y retourner pour avoir plaidé avec infiniment de délicatesse en faveur de l’enfant à naître auprès de femmes engagées dans un processus abortif. La justice canadienne s’est montrée implacable. Aucune contestation n’est possible, même au tribunal, pour marquer son opposition à la perspective de faire disparaître l’enfant, jusqu’à la veille de sa naissance. Oui, Marie Wagner est une dissidente, une dissidente héroïque. Je crains, à la façon dont se développe chez nous le fanatisme abortif et ses conséquences législatives que nous soyons condamnés à devenir des dissidents, par simple fidélité à notre conscience.

Gérard Leclerc, Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 19 janvier 2017

A écouter ICI.

 

Affichemarche22janvier2017

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 18:17

 

(Re) découvrez quelques catégories

de Petrus Angel :

DesInfo RéInfo

Musique

Scène

en Kiosque

Afficher l'image d'origine

Dans quel album trouve-t-on cette scène ? 

Que dit alors Tintin ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 12:07

Formation à l’action politique et culturelle avec Ichtus

Ouverture du cycle mercredi 18 janvier

 

 

Étape 1 : Ouverture – mercredi 18 janvier 2017 - Inscriptions en ligne : Sommes-nous définitivement réduits à combattre sans espoir de vaincre ? Les fondements de l’action politique 

Étape 2 : Penser l’action pour qu’elle soit conforme à son but- Mercredi 22 février 2017
On ne saurait s’y prendre pour construire comme on s’y prend pour démolir.
L’action entre reconstruction et subversion

Étape 3 : Les hommes – Mercredi 15 mars 2017
Nous avons besoin d’hommes peu nombreux mais décidés.
Apprendre à gérer le plus décisif des capitaux

Étape 4 : Quels instruments employer pour une action efficace ? – Mercredi 19 avril 2017
Ayons le goût scrupuleux de l’instrument adapté et de la méthode exacte.
Passer de l’idée à sa réalisation

Étape 5 : Agir par la culture – Mercredi 17 mai 2017
La beauté semble aujourd’hui plus désirée que le vrai.
Entre bataille culturelle et action culturelle

Étape 6 : Comment être acteur de l’action de demain ? – Mercredi 14 juin 2017
Séance de présentation et analyse des projets des participants.

formation-action

Suivez d'autres INITIATIVES sur Petrus Angel !

En vous inscrivant à la Newsletter, vous continuerez à être informé...gratuitement.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 20:31
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 10:54

 

C'est de saison.

Pour débuter cette série Lire cet hiver, découvrez Bruegel. La ferveur des hivers, de Claude-Henri Rocquet, poète et écrivain (1933-2016).

Le livre est évoqué à travers des illustrations sur le blog A sauts et à gambades.

Les inscrits à la newsletter seront informés de la parution des prochains articles.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 10:40
 

 

Saint Rémi
Archevêque de Reims, apôtre des Francs (438-533)

 

L'histoire de sainte Clotilde nous a appris comment Clovis se tourna vers le Dieu des chrétiens, à la bataille de Tolbiac, et remporta la victoire. Ce fut saint Rémi qui acheva d'instruire le prince. La nuit avant le baptême, saint Rémi alla chercher le roi, la reine et leur suite dans le palais, et les conduisit à l'église, où il leur fit un éloquent discours sur la vanité des faux dieux et les grands mystères de la religion chrétienne.

 

Le saint prédit à Clovis et à Clotilde les grandeurs futures des rois de France, s'ils restaient fidèles à Dieu et à l'Église.

 

Quand fut venu le moment du baptême, il dit au roi : « Courbe la tête, fier Sicambre ; adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré. » Au moment de faire l'onction du Saint Chrême, le pontife, s'apercevant que l'huile manquait, leva les yeux au ciel et pria Dieu d'y pourvoir. Tout à coup, on aperçut une blanche colombe descendre d'en haut, portant une fiole pleine d'un baume miraculeux ; le saint prélat la prit, et fit l'onction sur le front du prince.

Cette fiole, appelée dans l'histoire la « sainte Ampoule », exista jusqu'en 1793, époque où elle fut brisée par les révolutionnaires.

 

Outre l'onction du baptême, saint Rémi avait conféré au roi Clovis l'onction royale. Deux sœurs du roi, trois mille seigneurs, une foule de soldats, de femmes et d'enfants furent baptisés le même jour.

 

Saint Rémi s'éteignit, âgé de quatre-vingt-seize ans.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:52

Ce dimanche 15 janvier, l’Église catholique  célèbre la 103e journée mondiale du migrant et du réfugié. L’immigration est un sujet qui « interpelle » les chrétiens dont beaucoup ne comprennent pas le langage naïf de certains de leurs clercs qui ne parlent que d’accueil, de diversité, de richesse … sans vouloir regarder la réalité en face qui est bien souvent moins rose faite de violence, de non intégration, de haine. 

L’immigration sera au cœur de notre future élection présidentielle. Il est nécessaire d’avoir une vision claire du sujet. Olivier Drapé dans le texte ci-dessous nous y aide :

L'immigration doit être tolérée tant qu'elle ne remet pas en cause le bien commun du pays d'accueil; elle ne doit pas non plus mettre en péril l'identité fondamentale de la nation.

L'Eglise enseigne que tout homme a vis-à-vis de ses parents et de sa patrie (deux mots dont la racine est identique) un devoir de piété filiale que résume le IVe Commandement : "Tu honoreras ton père et ta mère" et que la patrie doit faire l'objet d'un véritable amour de prédilection, comme l'énonce Pie XII dans l'encyclique "Summi pontificatus" (20 octobre 1939) :

"Il existe un ordre établi par Dieu, selon lequel il faut porter un amour plus intense et faire du bien de préférence à ceux à qui l'on est uni par des liens spéciaux. Le Divin Maître lui-même donna l'exemple de cette préférence envers sa terre et sa patrie en pleurant sur l'imminente destruction de la Cité sainte. Mais le légitime et juste amour de chacun envers sa propre patrie ne doit pas faire fermer les yeux sur l'universalité de la charité chrétienne, qui enseigne à considérer aussi les autres et leur prospérité dans la lumière pacifiante de l'amour...".

Cet amour de prédilection ne va nullement à l'encontre de la fraternité universelle prônée par l'Eglise :

"L'Eglise, disait le Cardinal Feltin, archevêque de Parisa toujours proclamé que tous les hommes sont frères, quels que soient leur couleur, leur langage ou leur coutume. Elle rejette toutes les formes de racisme. L'Eglise corrige l'interprétation erronée que l'on donne parfois à cette fraternité universelle. Elle déclare en effet que chacun doit aimer particulièrement ceux qui sont nés sur le même sol que lui, qui parlent la même langue, ont hérité des mêmes richesses historiques, artistiques, culturelles, qui constituent dans l'humanité cette communauté spéciale que nous appelons notre Patrie, véritable mère, qui a contribué à former chacun de ses enfants. Elle a droit à un amour de préférence. C'est du reste en vivant dans un groupe défini que j'apprends à connaître et à aimer tous les hommes. Je ne m'élève à l'amour de l'humanité qu'à partir de l'amour du prochain le plus proche et la patrie est le lieu de rencontre privilégié où les communications entre les hommes sont suffisamment faciles, où les problèmes de vie sont assez connexes pour que chacun prenne conscience des problèmes de l'autre.

C'est aussi en servant cette communauté nationale à laquelle j'appartiens, au sein de laquelle j'ai été engendré, qui m'a enrichi de corps et d'esprit, que je sers l'humanité. Car on sert la famille humaine en servant d'abord la famille nationale. Ce service peut aller très loin jusqu'au sacrifice de ma vie personnelle, me commande l'Eglise" (20 avril 1956).

En revanche, cette piété et cet amour de préférence pour la patrie imposent à tous ses fils un impérieux devoir : celui de préserver ou de cultiver l'"héritage"; cet immense patrimoine matériel, moral et spirituel que chaque génération reçoit en dépôt, à charge pour elle de le transmettre, intact ou embelli, aux générations suivantes.

C'est en ce sens que Jean-Paul II s'érige en défenseur des droits de la nation et qu'il proclame : "S'il faut exiger un saint primat de la famille dans l'ensemble de l'œuvre de l'éducation de l'homme. il faut aussi situer dans la même ligne le droit de la nation ; il faut le placer lui aussi à la base de la culture et de l'éducation. La nation est en effet la grande communauté des hommes qui sont unis par des liens divers, mais surtout précisément par la culture. La nation existe "par" la culture et "pour" la culture et elle est donc la grande éducatrice des hommes (...). Protégez-la comme la prunelle de vos yeux pour l'avenir de la grande famille humaine. Protégez-là !" (Discours à l’Unesco2 juin 1980).(…)

 Menacée dans son identité nationale et chrétienne, c'est-à-dire dans son être même, par une immigration si massive qu'elle prend la forme d'une véritable invasion, affaiblie par l'effondrement de sa natalité, subvertie par les utopies du mondialisme (dont l'Europe de Maastricht est une illustration parmi d'autres) et du cosmopolitisme (le mythe de la société "pluri-ethnique" et "multiculturelle"), la France, trahie par ses clercs, ne devra sa renaissance et son salut qu'à la mobilisation des laïcs les plus dévoués au bien commun de la nation. (in revue Permanencesjuin 1993).

 

Merci à EVR. Les surlignés sont de EVR.

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:19

 

Après "Lire cet automne", c'est parti pour "Lire cet hiver".

A partir de ce dimanche 15 janvier 2017, un livre sera présenté chaque dimanche...

Qu'on se le dise... Merci !

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Vous pouvez retrouver les livres de cet automne sur Lire

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 16:58

 

Quelques catégories

du blog à (re)découvrir

(et à faire connaître ?)

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:51

870879150.jpgLecture-spectacle, avec Violaine Brebion et Pierre Vieille-Cessay (violoncelle). Direction artistique : Gérard Rouzier

 

à PARIS (9e) : dimanche 22, 29 janvier et 5 février 2017 à 17 heures.


Espace Bernanos, 4 rue du Havre, métro Havre Caumartin. Entrée : 15 €, TR : 10 €.

Renseignements et réservations 

à la Compagnie du Sablier

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Scène
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 10:07
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 08:08
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Musique
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 22:56
Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 21:32
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Scène
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 12:02

rois mages

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 10:08
 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 18:24

Lucky Luke et Billy le Kid, version originale de 1962 vs réédition de 2017 sans fumeur, ni fessée, ni animal de cirque, ni bois de chauffage trop polluant.

Relayé par Pierre Ange...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 17:40

 

autrefois appelée La Saint-Sylvestre ...

 

Afficher l'image d'origine

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 10:36
Repost 0
Published by Petrus Angel
commenter cet article
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 10:06

Chez le coiffeur (bis)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans RECRE
commenter cet article