Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 14:30

Depuis quelques temps, des publicités sont apparues sur votre blog préféré...

Il s'agit d'une décision de son hébergeur OverBlog. 

Pour y échapper, il faudrait que le blog se professionnalise, en passant à une version payante...

Seriez-vous prêt à nous aider à évoluer ?

Vous pouvez nous le dire en commentaire ci-dessous, anonymement si vous le souhaitez.

Merci de votre contibution à l'amélioration du blog.


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 14:01

      Header Le CEP

le Centre d’Etudes et de Prospective sur la Science - CEP
vous invite à son 
 
COLLOQUE D’ORSAY
27 & 28 septembre 2014
La Clarté-Dieu, 95 rue de Paris, 91400 Orsay
sur le thème
 
Vers une civilisation chrétienne
« C’est Lui-même qui nous a faits et non pas nous-mêmes (Ipse fecit nos et non ipsi nos) »
(Ps 99, 3)
 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 09:59

 

Lors de la 23e édition de la Foire du livre de Brive, à Brive-la-Gaillarde, en 2004. Crédit : AFP

Jean Favier lors de la 23e édition de la Foire du livre de Brive-la-Gaillarde, en 2004.
Photo : AFP

L’historien médiéviste Jean Favier est mort mardi 12 août des suites d’un cancer à l’âge de 82 ans. Sorti major de l’École des Chartes, puis agrégé d’histoire et docteur ès lettres, il est nommé directeur des Archives nationales en 1975 jusqu’en 1994, date à laquelle il devient président de la BNF pour 3 ans, avant de devenir président de la Commission française pour l’UNESCO, en 1997.

Il était notamment directeur de la Revue Historique dont les numéros publiés entre 1896 et 2000 sont consultables en ligne sur Gallica. 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 09:00

 

La justice, pour être « juste », doit être sacralisée. Une réforme dans ce domaine régalien ne peut venir que du fait du Prince. Lui seul est capable de conférer aux magistrats une légitimité qui est aujourd’hui, plus que jamais, discutée.

La justice dont dépendaient les réformes nécessaires au bon ordre du royaume était elle-même la première institution à réformer ». Ainsi parlait Louis XIV à son fils, en lui décrivant ce que ces historiens ont appelé plus tard sa « prise du pouvoir », en 1661. La justice, sur laquelle a été fondé le royaume de France, a connu peu de réformes spectaculaires.

Citons Charlemagne, avec les « missi dominici», saint Louis, avec « les établissements », Louis XIV, Napoléon, après la tourmente révolutionnaire, Napoléon III, à qui nous devons nombre de palais de justice, De Gaulle, avec l’ordonnance de 1958.

Chacune de ces réformes s’est faite par ordonnance du chef de l’État, qu’il fût roi, empereur ou président de la République. La justice est vraiment une institution régalienne, oeuvre du Prince. Toutes ont eu comme but avéré – mais jamais atteint – une plus grande célérité dans la solution des litiges entre particuliers, une plus grande efficacité dans la répression des crimes et des délits, la recherche d’une impartialité toujours plus impeccable, et, par voie de conséquence, la lutte renouvelée contre les influences de toutes sortes (d’idéologies, d’argent, de passions, de négligences ou d’incompétences) qui peuvent corrompre ou entraver la mission du juge.

Jacques Trémolet de Villers, avocat.
 La suite

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 07:06

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 09:35

La suite de Jésus-Christ a existé (1) ...

 

II. Le témoignage des auteurs chrétiens

Jésus-Christ nous est connu essentiellement par les quatre Évangiles (du grec "euanggelion", bonne nouvelle), par les Actes des Apôtres, par les Épîtres de saint Paul, de saint Jean, de saint Pierre, de saint Jacques et de saint Jude, et par l'Apocalypse de saint Jean. Ces vingt-sept livres forment le Nouveau Testament. Nous nous bornerons ici à étudier les Évangiles: ceux-ci suffisent amplement à prouver que Jésus a existé; et ils nous font connaître les événements de sa vie ainsi que son enseignement:

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Science et Conscience
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 07:20

 

Est-ce que le Christ historique qui vécut il y a 2000 ans a réellement existé ? N'est-ce pas ridicule de croire en cet homme qui marcha sur l'eau, guérit les malades et ressuscita des morts ?

Réponse à Michel Onfray et aux libres penseurs.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Science et Conscience
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 19:16

 

Le monde est à feu et à sang. Les guerres se déchaînent aux portes de l'Europe, en Afrique, en Terre sainte, en Irak. Trop souvent des calculs égoïstes sont les motifs inavoués du silence ou de la parole, de la passivité ou de l'action des pays, qu'ils soient partie prenante ou spectateurs dans les conflits. Les intérêts économiques et politiques des uns ou des autres déter- minent pratiquement l'aide ou l'abandon de tant de victimes de la folie humaine. Le démon semble le seul maître de situations qu'il rend inextricables.


Alors que les pays d'Europe se souviennent de la Grande Guerre, de ses nombreuses victimes, on peut se demander si les leçons de cette guerre ont été tirées.


Il y a huit cents ans naissait saint Louis, roi de France, dont nous allons fêter le rappel à Dieu, le 25 août prochain. En paraphrasant saint Thomas d'Aquin (1224-1274), le Pape François, après le serviteur de Dieu Paul VI, a réaffirmé (1) que la politique pouvait être considérée comme ''la plus haute forme de la charité''. « Mais quelle est la meilleure chose que nous pouvons offrir à nos gouvernants ? » s'est-il interrogé, avant d'inviter les fidèles à prier pour les responsables politiques, y compris lorsqu'ils sont mauvais. « Un chrétien qui ne prie pas pour les gouvernants n'est pas un bon chrétien » a-t-il conclu.

 

Père Dom Jean PATEAU

 Le texte complet sur le site du Petit Placide

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 07:39

  Le film "Indigènes" passait sur France 3 hier soir. 

Retour sur le film avec quelques articles parus sur "le salon beige" ...


Désinformation autour des Indigènes

La palme de la contre-désinformation sur ce sujet revient sans conteste à Alain Sanders, qui dans Présent d'aujourd'hui, dénonce le mensonge absolu : Loin d’avoir été «ignorés», ces combattants de la France («Un drapeau, trois couleurs»), t 
» suite

Ces "Indigènes" dont on ne parle pas

Nous avons déjà parlé de la désinformation autour de ce fameux film. On pourrait enfoncer le clou. Les médias ont beau jeu de dénoncer les exactions de soldats français 'collabos' durant la dernière guerre puis d'encenser les 'indigènes' qu 
» suite

Les Indigènes dans l'erreur

A l'occasion du film Indigènes, l'Express ouvre un dossier faut-il avoir honte d'être Français?, tant ce film fait figure de caricature. Il raconte l'histoire de 4 tirailleurs embarqués dans la campagne de France à la fin de la seconde guer 
» suite

Indigènes : le film d'époque

Un lecteur nous envoie ce lien vers le film d'époque du défilé de la victoire sur les Champs- Elysées (archives INA). On y voit beaucoup, beaucoup d'indigènes à l'honneur... Lahire 
» suite

Indigènes : Le mensonge relevé par la prière

Le général Hubert, ancien commandant du 15ème Tabor, unité marocaine de l'armée d'Afrique, a composé une prière pour les musulmans morts pour la France, dont les noms se mêlent à ceux de leurs chefs sur de nombreux monuments. D'une grand 
» suite
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 16:51

 

 

       

Pour être informé de la parution des nouveaux articles

au fur et à mesure de leur parution, 

il vous suffit d'indiquer une adresse courriel 

dans Newsletter, à droite

Ça prend 10 secondes ! 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 16:46

... qui recommande Petrus Angel,

qui à son tour vous recommande ce blog d'outre-mer...

 

Publié par Edouard Boulogne

J'ai déjà eu l'occasion de recommander le blog de Petrus Angel. Je réitère, et je vous annonce que je vais l'inscrire parmi les LIENS PERMANENTS du Scrutateur, afin que vous puissiez le consulter à votre guise.

 

LS.

 

L'illustration de cet article, qui est le choix de Petrus, me rappelle une chanson, qu'à l'âge de 18 ans, jeune moniteur de colonie de vacances, à Marie-Galante, je faisais chanter à mes jeunes colons, à peine plus jeune que leur moniteur, ils avaient 13 et 14 ans.

La première strophe était ainsi composée :

 

«  Sur notre caravelle,

Ami veux-tu partir?

Viens, la route est si belle,

Embarque pour servir ».

 

La suite est à lire ICI.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 08:45

 

Vincent Trémolet de Villers, rédacteur en chef des pages Débats/opinions du Figaro et du FigaroVox, a publié un texte dans le numéro d'Août-septembre du Figaro Histoire, à l'occasion des 70 ans de la mort d'Antoine de Saint-Exupéry. Extrait :

AJ'aimerais être un soldat tout à fait anonyme» avait écrit Antoine de Saint-Exupéry au mois d'août 1939. Quatre ans et demi plus tard, après avoir s'être envolé de Bastia pour rejoindre Marseille, le pilote disparait dans les profondeurs. C'était, le 31 juillet, il y a soixante dix ans. Moins anonyme que jamais, l'auteur du Petit prince connaît depuis des millions de tirages - «la croyance au nombre (…) cette fumisterie de l'époque» disait-il! Des générations ont découvert avec lui les 10 000 mètres d'altitude, «ce territoire inhabitable», la navigation dans les étoiles du désert de Lybie, les renards, les moutons et la beauté d'une rose, cette «fête un peu mélancolique». S'il vivait entre le ciel, les sables et les planètes, Tonio restait obsédé par la marche de la machine ronde. Pendant cinq ans, de lettres en articles (de son cher Lucien Werth à des officiers amis), il avait tiré de la tragédie de la guerre, puis de la tragédie de la paix occupée, des considérations sombres et prophétiques -«nous allons vers les temps les plus noirs du monde»- qui ont été réunies, longtemps après sa mort, en un volume qui nous apparaît aujourd'hui comme l'un des plus précieux de ceux qu'il ait écrits."

 Source  

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 08:30

 

C'était avant. Maintenant, c'est le lait et le riz. Et les armes.

 

Notre 3800e article... Qu'on se le dise ....

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:58

 

 

Juanjo Romero d’Infocatolica rapporte que la « gaystapo », comme il le dit, a de nouveau dénoncé l’évêque espagnol Juan Antonio Reig Pla pour propos interdits. Ils avaient été largement diffusés : il s’agissait de son homélie lors de la messe télévisée diffusée le 3 août par la 2e chaîne nationale. C’est donc une plainte pénale qui le vise, pour avoir dit qu’il « existe une différence sexuelle entre l’homme et la femme ».
« Comme aux temps du chef homosexuel des SA, Ernst Röhm, ils recommencent à tenter de réduire au silence quiconque ne se plie pas à la pensée politiquement correcte », commente Romero.
La vidéo de l'homélie est ici.
L’évêque d’Alcala de Henares avait osé dire :
« Tu est fils de Dieu. Tu as été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, tu as été créé en tant qu’homme et en tant que femme. C’est une chose qui est aujourd’hui obscurcie en Espagne. Tant de lois l’ont oublié !
Tant de lois en Espagne, récemment approuvées (…) oublient la différence sexuelle homme-femme. »
Et quelques autres choses sur le respect de la vie depuis sa conception jusqu’à sa fin naturelle, le non respect de la « différenciation sexuelle » à travers la « mal nommée transsexualité ».
Bien que Mgr Reig Pla ait obtenu il y a trois mois une décision de justice reconnaissant sont droit de prêcher ce qu’enseigne l’Eglise sur l’homosexualité, des associations homosexuelles reviennent donc à la charge.
Le voici accusé de « diffuser des discours homophobes comme s’ils étaient neutres » : c’est une « atteinte aux droits de l’homme » ! Son discours représente un « danger pour la vie » des LGBT, fomentant « la haine, l’agression et même l’assassinat ». La diffusion par la télévision publique est une circonstance aggravante : elle aurait dû assortir l’émission d’une mise en garde.
Le premier avis n’aura pas suffi à faire taire le prélat. « Gracias, monseñor », conclut le bloggueur.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 09:52

 

 

Bronzer jusqu’à l’âme... c’est LE petit livre de méditation pour l’été ! Retrouvez chaque jour la présentation d'un saint «zoomée» sur la dimension spirituelle de son message - à partir de l’Evangile du jour - ainsi qu’ une une intention de prière et un point d’effort.

« On répète souvent que le message de l’Eglise n’est pas adapté au monde, mais il est surtout trop souvent décentré de l’Evangile. En cherchant à revenir aux paroles mêmes du Christ, nous avons l’ambition de vous les offrir, telles qu’elles sont, dans leur jeunesse éternelle, dans leur éclat natif.»

Abbé Guillaume de Tanoüarn

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 09:06

 

A noter dès maintenant dans nos tablettes...

Faire aimer notre civilisation

L’architecture, l’histoire, la peinture, la sculpture et la musique permettent de comprendre et mieux transmettre les valeurs qui fondent notre civilisation et de découvrir le vrai, le beau et le bien dans notre culture.

photo site OlivierLa France est aujourd’hui une société éclatée, qui oscille entre la soif éperdue de jouissances immédiates et l’amertume d’une désespérance quasi généralisée.

Dans ce climat de doute intellectuel systématique, il est impossible de remédier à ce mal-être social par la seul affirmation de vérités doctrinales. Il faut redonner quelque chose à aimer à nos contemporains qui soit à la fois raison d’espérer et motif de fierté.

Et qu’avons nous à leur proposer de si admirable et réconfortant que nous ayons de commun avec eux, sinon le patrimoine qui les a engendrés, eux comme nous ? Patrimoine dont le contenu, implicite et explicite, comprend à la fois dans ses incarnations artistiques, culturelles et historiques, le spirituel tout autant que le temporel.Versailles_chateau

D’où la nécessité vitale d’une action culturelle qui ne peut être facultative pour celui qui veut œuvrer à la renaissance de notre patrie et au salut très immédiat de nos contemporains.

Ces sessions ne sont pas des histoires de l’art. Elles sont l’occasion de révéler, par l’étude objective des œuvres présentées, les valeurs et la conception de l’homme qui sont à l’origine de l’édification de notre patrimoine et dont celui-ci est à la fois le fruit et le témoin.

A partir de l'automne 2014. Voici le programme prévisionnel 2014-2015

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 08:30

 

C'est "le Monde" qui le dit... Autocritique ?

Le jour où... « Le Monde » salua l'arrivée des Khmers rouges, Le Monde, 04/08/14, par Raphaëlle Bacqué

Les combattants khmers rouges aux allures de gamins, portant autour du cou le foulard traditionnel à damier rouge et blanc, entrent dans la capitale cambodgienne | Roland NEVEU /GAMMA/RAPHOLes combattants khmers rouges aux allures de gamins, portant autour du cou le foulard traditionnel à damier rouge et blanc, entrent dans la capitale cambodgienne

De 1945 à 2003, « Le Monde » raconte, pendant deux semaines, les dates qui ont marqué l'actualité, mais aussi scandé sa propre histoire. Ces douze épisodes de la série « le jour où… » seront publiées dans le livre édité pour les 70 ans du « Monde », chez Flammarion, le 24 septembre.

17 avril 1975 : l'envoyé spécial du « Monde » décrit l'« enthousiasme populaire » qui accompagne l'entrée des Khmers rouges à Phnom Penh. Au fil des mois, face aux révélations des exécutions de masse, tiers-mondistes et anticommunistes de la rédaction s'affrontent par éditoriaux interposés

De l'Hôtel Phnom, où logent la plupart des reporters étrangers, la première ligne de front n'est qu'à vingt minutes de taxi, dans les faubourgs de Phnom Penh. L'envoyé spécial du Monde, Patrice de Beer, s'y est déjà rendu plusieurs fois, en ce mois d'avril 1975, accompagné de deux confrères avec lesquels il partage la location d'une Peugeot 403 : à Paris, la rédaction en chef a rappelé qu'elle« garde un oeil vigilant sur les notes de frais ».

C'est une atmosphère étrange que celle qui règne dans cet hôtel, avec ses serveurs en veste blanche et sa piscine, à quelques kilomètres à peine des postes avancés d'où les Khmers rouges encerclent et bombardent la capitale du Cambodge. Presque tout Phnom Penh vit d'ailleurs depuis des semaines dans ce climat contradictoire, de peur sourde et d'insouciance apparente étroitement mêlées. « Une ambiance de fin du monde », constate de Beer.

Le journaliste français, habituel...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 10:56

 

Essais sur la Chine est un recueil de textes documentaires et historiques de Simon Leys publiés en un seul volume aux éditions Robert Laffont dans la collection « Bouquins » en 1998. Précédé d'un avant-propos inédit datant de 1989, destiné à replacer le lecteur dans le contexte d'époque, le volume réunit l'ensemble des analyses écrites par le sinologue belge entre 1971 et 1989.

La partie la plus importante de l'ouvrage reprend la célèbre étude de la révolution culturelle chinoise intitulée Les Habits neufs du président Mao (sous-titré : Chronique de la "révolution culturelle") à laquelle s'ajoutent une série de témoignages et d'analyses : Ombres Chinoises , Images briséesLa Forêt en feu (essai sur la culture et la politique chinoise), et L'humeur, L'honneur, L'horreur , une suite de pamphlets publiés en 1974, revus par l'auteur en 1978. (Il précise que pour la plupart des mots chinois et des noms, il a adopté l'écrirure dite pinyin, à l'exception de noms très célèbres.)

Comme le soulignent Claude Roy1 et Pierre Haski, Simon Leys fut détesté par l'intelligentsia française pour avoir été le premier à dénoncer les horreurs de la période maoïste2.

Lu sur Wikipedia.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 09:46

 

Les “acheteurs” de Gammy auraient préféré qu’il soit avorté

 

Le couple d’Australiens accusés d’avoir abandonné Gammy, leur fils trisomique, porté à terme par une Thaïlandaise dans le cadre d’une « gestation pour autrui », a avoué ce week-end qu’il aurait mieux valu selon lui que l’enfant soit avorté.
David Farnell a déclaré au cours de la première interview publique donnée par le couple au journal australien 60 Minutes : « S’il avait été possible de faire “terminer” l’embryon en toute sécurité, nous l’aurions probablement “terminé”. » Je choisis délibérément le terme anglais, violent mais juste, de « terminer » au lieu d’écrire avorter, même si ce dernier mot est plus exact. Car il s’agit bien d’une fin violente. Non d’une « interruption ».
« Je ne crois pas qu’il y ait de parent qui désire un fils ayant un handicap », a-t-il poursuivi, flanqué de son épouse Wendy. « Les parents veulent que leurs enfants soient heureux et en bonne santé et qu’ils puissent faire tout ce que font les autres enfants. »
Mieux : le couple a révélé qu’ils ont demandé à l’agence de gestation pour autrui opérant à Bangkok de leur faire une ristourne parce que l’un des deux enfants portés s’est révélé atteint de trisomie 21. « Je leur ai dit : “Rendez-nous notre argent. Tout cela est de votre faute. » Le couple accuse l’agence d’avoir mal fait son travail parce que le diagnostic de trisomie 21 n’a été fait qu’à un stade avancé de la grossesse, et ils ont donc été avertis très tard. « Nous étions très désemparés et nous leur avons dit : “C’est de votre faute. Vous devez maintenant assumer au moins une part de la responsabilité. »
David et Wendy Farnell assurent néanmoins qu’ils n’ont jamais fait pression sur la mère porteuse afin qu’elle avorte, et qu’ils n’ont jamais abandonné l’enfant. Ils avaient simplement l’intention de retourner plus tard à Bangkok pour le récupérer, ont-ils affirmé. Ils affirment aussi que la mère porteuse semblait vouloir garder la petite fille, elle en parfaite santé : « Nous avons pris peur, nous avons craint de la perdre. Il fallait que nous partions aussi vite que possible avec elle », raconte désormais le père.
Dans cette opération, la mère porteuse, Pattharamon Janbua, a gagné 12.000 $ pour mener la gestation à terme. Devant s’occuper de Gammy, le petit garçon trisomique, elle a lancé un appel à l’aide international qui lui a déjà rapporté, à elle et son mari, quelque 240.000 $. Elle n’entend plus le lâcher. Dans un contexte de marchandisation des êtres humains provoquée par le recours à la GPA, on serait tenté de croire que la maladie de ce petit garçon a elle aussi une valeur marchande… Comment ne pas devenir cynique devant de telles affaires ?
De son côté, David Farnell a dû répondre au cours de son interview à des questions sur ses condamnations à la fin des années 1990 pour agressions sexuelles sur des mineures et même des fillettes d’à peine 7 ans. Ses pulsions, a-t-il répondu, ont cesse « à 100 % ». « Je ne pourrai pas recommencer. Je ne peux pas. Je sais que je n’ai aucune pulsion de cette nature. J’ai su cela depuis 30 ans. Je n’ai aucune pulsion. » Ah…
Le tollé international autour de l’affaire Gammy a quelque chose de surréaliste. Tout le monde sait que la GPA, c’est de la location de ventre : même Pierre Bergé. 96 % des enfants à naître diagnostiqués porteurs (ou plutôt probables porteurs) de trisomie 21 sont avortés en France ; la proportion est semblable dans d’autres pays dits civilités. La « réduction embryonnaire » – l’élimination d’un bébé malformé ou juste de trop au cours d’une grossesse multiple – est elle aussi monnaie courante. L’existence de contrats relevant de l’esclavage dans le cadre de la GPA est elle aussi connue de tous, ou peut l’être avec un minimum de curiosité.
On sait déjà quelle sera la retombée de cette tragédie pour la France : on réclamera l’encadrement légal de la pratique de la GPA afin que les femmes et les couples n’aillent pas l’organiser à l’étranger dans des conditions épouvantables…
Jeanne Smits, 12 août 2014, sur son blog
• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d'informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S'abonner
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 08:06

 

Simon Leys, pourfendeur clairvoyant de Mao et du maoïsme

Quand, en 1971, paraît sous l’impulsion de René Viénet Les habits neufs du Président Mao chez Champ Libre, que dirigent Gérard Guégan et Raphaël Sorin, ce livre-bombe signé « Simon Leys » se voit tout simplement boycotté par la presse française, notamment par Le Monde, placé sous l’influence de deux maoïsants aveugles et redoutables, Alain Bouc et Patrice de Beer (1).   

Souvenons-nous camarades : toute l’intelligentsia « révolutionnaire » était alors fascinée par « le Président Mao » et par le Petit Livre rouge. Certains « maos » avaient même fait le voyage.

D’autres grands philosophes, et non des moindres, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, s’étaient faits piégés bien avant.

Après un voyage de ceux-ci en 1955, à l’invitation il est vrai du gouvernement chinois, celle-ci avait publié La Longue Marche (2), long témoignage se voulant sans « a priori » bourré d’inepties et de mensonges.

« Aucune démocratie populaire n’a jamais poussé  si loin le libéralisme. (…) En théorie du moins, il n’existe plus aucune restriction de penser. (…) Les intellectuels chinois se trouvent désormais en mesure d’inventer à neuf une idéologie exprimant adéquatement le monde nouveau ».

Plus graves, certaines affirmations sur les condamnations à mort – qui sont « rares » - ou sur les prisons – où « on travaille d’une manière productive » - en disent long sur l’aveuglement de Beauvoir, qui s’en prend à des deux rares intellectuels français ayant vu clairement le devenir réel de la Chine : René Etiemble et David Rousset.

Encore ceci : « On reproche à la Chine un trait qui lui serait particulier : elle incite les citoyens à la délation. Il a bien du pharisaïsme dans cette critique ». Simplement, plusieurs millions de Chinois en mourront. 

Ne manquez pas la lecture de la suite...

11 août 2014, par Claude Hudelot  

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article