Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 12:06

 

A Charlottesville, aux Etats-Unis, on va déboulonner la statue du général sudiste Lee, à Londres ,on demande que ce soit celle de l’amiral Nelson, à Paris celle de Colbert ! Et cela au nom de l’antiracisme face à des autorités publiques prêtes à céder par peur. Des militants gauchistes aux Etats Unis et en Europe ravivent la vieille rengaine « du passé faisons table rase ». Cette fièvre épuratrice fait réagir de nombreux intellectuels. Voici deux réactions salvatrices :

 

« Quelle joie de jeter à terre ces visages superbes, de courir dessus le fer à la main, de les briser avec la hache, comme si ces visages eussent été sensibles et que chaque coup eût fait jaillir le sang ! Personne ne fut assez maître de ses transports pour ne pas goûter une sorte de vengeance à contempler ces corps mutilés, ces membres mis en pièces, à voir ces portraits menaçants et horribles jetés dans les flammes et réduits en fusion », écrit Pline le Jeune dans son Panégyrique, pour décrire des sénateurs en furie qui brisaient les statues de l’empereur Domitien assassiné(…) L’ombre portée de cette peine frappant le coupable au-delà de la mort s’étend aujourd’hui sur nos ignorantes et péremptoires sociétés contemporaines, puisque l’actualité américaine nous a récemment donné à voir de grosses personnes se dandinant et applaudissant au déboulonnage de statues à la gloire de la Confédération, dont celle du général Lee (…).Reste que leur destruction dans l’émotion de Charlottesville, tout comme les ineptes menaces sur la statue de l’amiral Nelson à Trafalgar Square, relèvent d’une démocratie de vandales et d’une histoire passée au bulldozer.

Or, l’histoire est une science humaine, qui obéit à des règles strictes, certes susceptibles de révision et de mutations collectées par l’historiographie. Mais elle n’est en aucun cas négationniste. Détruire les traces du passé, surtout dans la passion du présent, est le symptôme maladif de sociétés qui préfèrent l’émotion à la raison et les flash mobs au patient enseignement de l’interprétation des sources. Elles sont le monstrueux double inversé des islamistes talibans détruisant les bouddhas millénaires de Bamiyan, du groupe Ansar Dine abattant les mausolées de Tombouctou au Mali. (…). La science historique est menacée par l’anachronisme psychologique, c’est-à-dire le fait d’appréhender un objet historique en portant sur lui un jugement contemporain. À ce compte, Charlemagne est un hipster car il a une barbe fleurie, mais on soupçonne qu’il aurait refusé le mariage pour tous, et son niveau linguistique dénonce chez lui un scandaleux manque de vision européenne. Jeanne d’Arc est un désastreux exemple pour la laïcité, de toute façon diagnostiquée schizophrène. Napoléon est antiféministe, homophobe et islamophobe. L’histoire est aussi phagocytée par l’amateurisme d’historiens improvisés et par le règne de l’opinion personnelle. Pourtant, me renseigner sur une invasion de fourmis dans ma cuisine ne fait pas de moi une entomologiste réputée . ,

Anne-Sophie Letac, ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée d’histoire  in Le Figaro du 16 Septembre  2017

 

C'est un nouveau dispositif idéologique qui se met en place et qui contribue à redéfinir les contours de la respectabilité politique. Ceux qui s'opposent au déboulonnage des statues controversées sont accusés d'être complices des crimes auxquels elles sont désormais associées. Nos sociétés n'ont pas à se reconnaître dans le portrait avilissant qu'on fait d'elles. Elles doivent raison garder. Il faudrait voir dans ces statues tout autant de couches de sens à la fois superposées et entremêlées: elles témoignent de la complexité irréductible de l'histoire, qui ne se laisse jamais définir par une seule légende, et ressaisir par une seule tradition. C'est pour cela qu'on trouve souvent des statues et autres monuments commémoratifs contradictoires au sein d'une ville ou d'un pays. Ils nous rappellent que dans les grandes querelles qui nous semblent aujourd'hui dénuées d'ambiguïté, des hommes de valeur ont pu s'engager dans des camps contraires. Ils illustrent des valeurs et des engagements qui ne se laissent pas réduire aux idéologies auxquelles ils se sont associés. L'histoire des peuples ne saurait s'écrire en faisant un usage rageur de la gomme à effacer et du marteau-piqueur.

  Mathieu Bock-Côté docteur en sociologie, in Le Figaro du 29 août 2017

Merci à EVR

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 20:52

 

Euthanasie pour cause de maladie de Charcot : France Inter donnera-t-elle la parole à la défense de la vie ?

France Inter (émission de Léa Salamé) a interrogé une femme atteinte de la maladie de Charcot. Celle-ci compte se suicider en Belgique et milite pour l'euthanasie en France.

Axelle Huber aimerait donner sa conception de "mourir dans la dignité" - assez différente, puisqu'elle a accompagné jusqu'au bout son mari, alors qu'ils étaient parents de quatre jeunes enfants (retrouvez son témoignage ici). Mais sera-t-elle invité par France Inter ?

Vous pouvez interpeller Léa Salamé pour lui demander d'inviter Axelle Huber :

"Léa Salamé Page, relèverez-vous ce défi : êtes-vous "cap" de m'inviter sur votre émission de radio sur France Inter avec Nicolas Demorand pour m'écouter vous donner, à travers mon témoignage, un autre point de vue sur l'euthanasie que celui d'Anne Bert. Joie, au coeur de notre souffrance, d'avoir accompagné mon mari jusqu'à sa mort naturelle. Mon mari Léonard est mort de la maladie de Charcot en 2013. Il venait d'avoir 41 ans. Nos 4 enfants étaient alors âgés de 4 à 9 ans. Axelle Huber, auteur de Si je ne peux plus marcher, je courrai, Éditions MAME, préfacé par Philippe Pozzo di Borgo. Vous pouvez me découvrir lors de mon passage dans l'émission "1001 vies" sur FRANCE 2 avec Frédéric LOPEZ."

Michel Janva, dans Le salon beige 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 10:32
"S'aimer à plusieurs" ...

des panneaux publicitaires qui invitent à "s'aimer à plusieurs",

en français partouzer.

 

« A force de tout voir on finit par tout accepter,
à force de tout accepter on finit par tout approuver.»

Saint Augustin

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 07:39

 

Aujourd'hui 14 juillet 2017 c'est la Fête Nationale

 

Pour la première fois le président Macron va descendre les Champs-Elysées, pour aller rejoindre ses invités à la tribune.

 

 

La Fête Nationale...

Le Départ des volontaires

Arc de Triomphe des Champs-Elysées

François Rude (1792)

 

Mais savons-nous exactement ce que nous fêtons aujourd'hui ?

Serait-ce :

La date de la pitoyable prise de la Bastille, vieille forteresse médiévale obsolète que Louis XVI envisageait de raser afin d’y créer une place, elle abritait 7 prisonniers dont les cellules n’étaient même pas fermées, leur permettant d’aller à leur guise dans l’enceinte du bâtiment, et pouvaient même bénéficier de « permissions de sortie ». ?

Ou :

La date du massacre des pauvres bougres qui gardaient cette vieille dame, (tête coupée à coup de canif, corps déchiqueté par la foule) de 32 Suisses et 82 invalides qui furent pendus ?

Ou encore :

La date sinistre pour la culture puisque les voyous saccagèrent et brûlèrent la riche bibliothèque du chimiste Lavoisier, père de la chimie moderne, qui à l’époque était directeur des poudres et salpêtres. Cette action obscurantiste fut d’ailleurs achevée en 1794 lorsque Lavoisier lui-même fut guillotiné, le président du tribunal lui disant « La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes ». ?

 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 18:26
facebook-incitation-haine

Facebook a refusé la création d’un émoticône chrétien ! À la suite de la création par l’administration du réseau social d’une émoticône destinée à célébrer le mois de la « fierté » LGBT, le 9 juin dernier, Hikmat Hanna, un utilisateur chrétien de Facebook, a demandé sur sa page que l’administration créée également une émoticône chrétienne, mais cette demande semble avoir été rejetée par Facebook selon le site chrétien britannique Premier. Un évangéliste de l’Arizona, Joshua Feuerstein, qui jouit d’une certaine notoriété sur la toile, a lancé une protestation. On peut y lire : « Eh ! Facebook : vous avez ajoutez celle-là. Nous attendons que vous ajoutiez celle-ci »…

Source : Premier, 4 juillet

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 09:45

 

Natacha Polony est-elle remerciée pour avoir parlé du Bilderberg et du Club Le Siècle ?

Dans les grands medias, il y a un principe : Le Bilderberg ? Connais pas !

Emmanuel Macron, Edouard Philippe, DSK, Alain Juppé, François Fillon : quoi de commun ?  Ils ont été tour à tour invités par le Bilderberg.

Mais attention de ne pas tomber dans la théorie du complot !
 

Résultat de recherche d'images pour "bilderberg"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 08:56

 

Natacha Polony les dérange-t-elle ?

La semaine dernière, la jour­na­liste s'est vue remer­ciée par Paris Première. Son émis­sion Polo­nium n’est pas recon­duite à la rentrée.

Aujourd’­hui, Europe 1 vient de sèche­ment de lui envoyer une lettre de licen­cie­ment sans entre­tien préa­lable. Contac­tée par les jour­na­listes, l’ex-tête à clash d’On n’est pas couché accuse le coup.

« Je suis surprise d’avoir reçu ce cour­rier. Je m’ex­plique diffi­ci­le­ment cette déci­sion. On discu­tait, on m’avait juste dit que la revue de presse (qu’elle animait tous les matins aux côtés de Thomas Sotto, lui aussi viré ndlr) allait conti­nuer mais avec quelqu’un d’autre. »

Récemment elle avait dénoncé le groupe Bildeberg, auquel ont participé ces dernières années... Edouard Philippe et Emmanuel Macron :

 


Natacha Polony sur le groupe Bilderberg et le... par News360x

Le 13 juin, elle s'en prenait à Richard Ferrand, qui aurait acquis un bien immobilier avec sa réserve parlementaire :


Natacha Polony sur le groupe Bilderberg et le... par News360x

Le 13 juin, elle s'en prenait à Richard Ferrand, qui aurait acquis un bien immobilier avec sa réserve parlementaire :

Source 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 12:04
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 10:12

 

"Les Émirats arabes unis (ÉAU) et le Qatar continuent "la guerre des mots'' sur CNN"... "Entre Cyril Hanouna et Arthur, la guerre n'en finit plus..."

Les derniers articles du Blog de la guerre des mots...

Guerre des mots et guerre des mots...

Cours de macronais

Blabla République

Bizzareries

Radicalisation : la guerre des mots

Sauvageon, délit, crime ,etc....

Reconquérir le langage

Fièvre électorale au pays de "l'Oncle Sam"

Amalgames

"Incompréhensible"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 09:46

 

"Climat: Trump annonce le retrait des États-Unis de l'accord de Paris" nous dit le Figaro.

"Le monde entier est indigné" nous dit Yves Calvi sur RTL ce matin.

Le monde entier. Pas moins. Et si on écoutait d'autres sons de cloche ?

Celui-ci par exemple... Et d'autres sur Petrus Angel bien sûr...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 07:26
Requiem et kaddish pour une dame juive et des enfants chrétiens massacrés

Par Gilles-William Goldnadel - Valeurs Actuelles, 29 mai 2017 

Edito. Les Français auront été victimes d'un véritable casse électoral. Sous prétexte d'une médiocre affaire pénale dont s’est saisie, sur la seule base d'un article de presse , et avec une célérité jamais observée le Parquet National Financier, les questions sociétales les plus existentielles auront été dissimulées sous le tapis.

Body

Les Français auront été victimes d'un véritable casse électoral. Sous prétexte d'une médiocre affaire pénale dont s’est saisie, sur la seule base d'un article de presse , et avec une célérité jamais observée le Parquet National Financier, les questions sociétales les plus existentielles auront été dissimulées sous le tapis.

Difficile de ne pas y voir, en profondeur, la marque de l'idéologie de l'occultation.

Pour ajouter de l'injustice à l’injustice, le parquet brestois, aura avec la même célérité que le parquet parisien s'était saisi du cas Fillon, refusé de se saisir d'une affaire Richard Ferrand posant d'aussi graves questions pénales.

À peine, le casse électoral avait-il eu lieu que les graves questions sociétales dissimulées ressortent à la surface avec tout autant d'acuité.

C'est ainsi que les médias acceptent à présent de se saisir, mais avec des pincettes, du sort de Sarah Halimi*, juive religieuse, torturée et défenestrée par un islamiste antisémite aux cris de Allah Akbar !

Sans doute, même aux yeux de certains membres de la communauté juive organisée, n'était-il pas jugé opportun d'attirer l'attention du public sur une affaire susceptible de favoriser une candidate plutôt que son concurrent.

Le processus idéologique habituel de psychiatrisation de l'assassin islamiste a été épousé par les autorités. C'est ainsi que pour l'instant, l'assassin sans antécédents psychiatriques mais avec des antécédents judiciaires qui rappellent Messieurs Kouachi, Coulibali et tutti quanti dort à l'asile et non en prison…

Une forme très voisine de ce racisme se rappelle à l'attention du public, à présent que la messe électorale est dite.

On apprend qu'en plein Paris, le festival Nyansapo, qui se décrit comme un « festival afro féministe militant » prévoit une majorité d'espaces « non mixtes ». En clair : interdits aux blancs.

Après avoir tergiversé, Anne Hidalgo a fait savoir dimanche sur Twitter qu'elle demandait l'annulation du festival.

Dans un article d'une rare sobriété, Le Monde pose la question : « la non mixité raciale, outil d'émancipation ou repli communautaire ? »

Si un festival était interdit aux noirs, mon imagination est impuissante à imaginer les légitimes hyperboles du quotidien vespéral et placide.

À ce stade, et toujours dans le même cadre de ce racisme qui laisse les progressistes dans le calme et la sérénité, les conservateurs et les réactionnaires auront une pensée pour les enfants coptes d'Égypte assassinés.

Tandis que la tour Eiffel de la mairie de Paris et du monde éclairé demeura allumée, tandis que le pape voulait détruire les murs, un sombre pithécanthrope promis à l'asile ou à la prison nommé Trump déclara : « il faut que le sang chrétien cesse de couler »

Il m'arrive de trouver bien plus d'humanité chez les arriérés décrétés.

*Me G W Goldnadel  est l’avocat de la soeur de la victime

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 19:20

Manchester : la mosquée dans laquelle le terroriste aurait travaillé en 2013 est une ancienne église

22h45

Que savons-nous sur le terroriste suspect ?

Salman Abedi est né à Manchester en 1994, le deuxième plus jeune de quatre enfants. Ses parents étaient des réfugiés libyens qui sont venus au Royaume-Uni pour échapper au régime de Kadhafi.

Sa mère, Samia Tabbal, 50 ans, et son père, Ramadan Abedi, un agent de sécurité, sont tous deux nés en Libye, mais semblent avoir émigré à Londres avant de déménager dans la région de Fallowfield, au sud de Manchester, où ils ont vécu pendant au moins dix ans.

Il a grandi dans la région de Whalley Range et a fréquenté Whalley Range High School avant de travailler apparemment à la mosquée Didsbury en 2013.

The Telegraph

La mosquée Didsbury était à l’origine la « chapelle méthodiste Albert Park ». La chapelle a fermée en 1962 et plus tard est devenue un centre islamique. (source)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 10:43

Le populisme, pour quoi faire ?

Jacques de Guillebon

Source : La Nef n°291 Avril 2017
Nombreux avons-nous été à nous réjouir des deux surprises politiques internationales de l’an passé, le Brexit et l’élection de Donald Trump. Peut-être pas tant, faut-il avouer, surtout pour le second cas, par adhésion au programme politique qui était proposé, que par jouissance devant la défaite de forces oligarchiques dont la morgue devenait par trop patente.

Nous avons retrouvé le peuple, avons-nous songé. Soit. Mais quel peuple ? A-t-il encore cette dimension organique qui peut le rendre capable de maîtriser ses destinées ? La même question se pose aujourd’hui pour la France, qui va devoir choisir son président. Comment raisonne ce peuple et ses choix sont-ils toujours valables ? On sait que les Grecs distinguaient deux types de peuple, le laos, c’est-à-dire le peuple non organisé (la masse), et le démos, le peuple comme corps politique. Ce démos existe-t-il encore aujourd’hui, et si oui, sous quelle forme ? 

La politique spectaculaire qui prévaut depuis près d’un siècle, c’est-à-dire depuis la naissance conjointe de l’hollywoodisme et des totalitarismes, fasciste, nazi et communiste, aura fait beaucoup de tort à l’exercice de la raison politique parmi les peuples. Mais il faut constater que la séduction s’est accélérée ces derniers temps : qu’un Emmanuel Macron, sans vrai programme, sans bilan et sans histoire puisse recueillir les suffrages putatifs de tant de Français en dit long sur l’époque. De même, un Donald Trump aura exercé une étonnante fascination sur le peuple américain, à qui il promit de le débarrasser de tout ce qu’il pouvait haïr.

Nous n’avons pas ici l’intention de faire le procès du « populisme », terme qui sert généralement à une caste dominante pour exclure du champ des possibles politiques tout ce qui la contredit et la gêne. Néanmoins, se contenter de l’« absolutisation » du peuple telle qu’elle a cours aujourd’hui, sans s’interroger sur ce qu’est ce peuple, sur ses désirs, ni sur le système de gouvernement, serait un peu court.
La suite sur La Nef...
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 12:27

 

Retrouvez qui est le Réformateur et qui est le Conservateur 

Ou le journalisme sans peine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 10:20

 

Le Havre, dont Édouard Philippe est le maire, devrait accueillir la première école confessionnelle musulmane de Normandie

Lu dans Valeurs Actuelles :

4199 IMAM Aami Hassen"À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre, pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés. Menacé d’expulsion en 2013 par Manuel Valls pour avoir tenu des propos homophobes, il prêche toujours à Aubervilliers. Soutenu par la Mairie du Havre, son projet éducatif est d’offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam »."

Qu'en dit Edouard Philippe, notre nouveau Premier ministre ?

Michel Janva dans le salon beige

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 10:17

 

Le président élu Macron est l’éminent représentant du « système ».La grande majorité de l’opinion publique semblait pourtant vouloir rejeter ce fameux « système ». Le peuple se sent piégé, démuni, appauvri par une élite médiatique, financière et politicienne, sans foi ni loi qu’il nomme le « système » sans trop bien le définir. Alain de Benoist dans l’article ci-dessous clarifie cette dénomination.

 

Un système se définit, de façon assez classique, comme un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou certaines règles. Cette idée d'interaction est très importante. On la retrouve à la base de la cybernétique ou encore de la théorie générale des systèmes, dont le grand théoricien fut Ludwig von Bertalanffy (1901-1972). La critique du système repose sur cette idée qu'il ne sert à rien de s'en prendre à telle ou telle composante politique ou sociale, à tel ou tel parti plutôt qu'à un autre, parce que tout est lié, que tous les éléments forment bloc, et qu'il faut donc les rejeter en bloc également. Cette approche « systémique » est assez comparable à la façon dont, pour les ethnologues, les cultures forment des ensembles indissociables, où chaque élément ne prend sens qu'en fonction du tout, et où le tout présente des propriétés dites émergentes qui empêchent de l'analyser comme la simple addition de ses parties.

La dénonciation du Système représente certes un discours critique assez vague. Les choses s'éclairent si on ajoute un adjectif : les maurrassiens s'en prennent au système démocratique, les antilibéraux au système capitaliste, les écologistes au système productiviste, les tenants de la théorie du genre au système familial. Cependant, si le mot Système est vague, cela correspond aussi à son caractère intrinsèquement englobant. Une critique anti-Système est toujours une critique globale. Elle peut viser le couple droite-gauche, le système des partis, la classe politique dans son ensemble, ou encore ce qu'on appelle l'Establishment, la Caste, la Nouvelle Classe, les élites, etc. Dans tous les cas, on s'en prend à un tout dont les parties font système.(…)

La diffusion de la pensée unique a fortement contribué à faire percevoir le Système dans ce qu'il peut avoir d'homogène et d'homogénéisant. Le tarissement de l'offre électorale, le recentrage des programmes, la fin des clivages traditionnels, l'abandon du socialisme par la gauche et l'abandon de la nation par la droite, la conversion de la social-démocratie à l'axiomatique du marché, le fait que les élections ne débouchent jamais sur une véritable alternative, mais seulement sur une alternance (avec, de surcroît, des gouvernements de droite qui font une politique de gauche et des gouvernements de gauche qui font une politique de droite), bref tout ce qui fait que le Système apparaît désormais nettement comme un système, est allé de pair avec l'avènement d'une pensée unique aujourd'hui alimentée par deux éléments essentiels, quoique très différents : d'une part la langue de bois du politiquement correct, qu'on peut très justement comparer à la « novlangue » orwellienne ; de l'autre, le règne de l'expertocratie, qui considère que les problèmes politiques sont en dernière analyse des problèmes techniques, pour lesquels il n'existe par définition qu'une seule solution optimale rationnelle (d'où l'idée qu'« il n'y a pas d'alternative »).(…)

Ce qui sert d'idéologie implicite au Système, ce ne sont pas des idées de gauche au sens traditionnel ou « gramscien » du terme. C'est un mélange assez nouveau d'individualisme, de droits-de-l'hommisme, de croyance au progrès et de fétichisme de la marchandise, ordonné à l'idée, relativement nouvelle elle aussi, qu'une société peut se réguler entièrement sur la base du contrat juridique et de l'échange marchand. Le Système désigne une société fondée sur l'amnésie programmée, l'effacement des limites, la fin des frontières et des généalogies. C'est la société du self made man (l'homme qui s'engendre et se construit lui-même à partir de rien), des droits individuels censés appeler une réponse institutionnelle à n'importe quelle forme d'aspiration ou de fantasme. Une société où la révolution du désir a remplacé le désir de révolution !(…)

On peut parler d'une mondialisation du Système (…) si l'on admet que la plus grande partie de l'humanité, du moins sa partie occidentale, adhère à un modèle anthropologique où l'homme est posé comme une monade qui se suffit à elle-même, un être fondé à toujours rechercher son meilleur intérêt personnel, et qui fait de cette démarche la seule raison d'être de sa présence au monde.

Ce modèle se confond à mes yeux avec le système capitaliste, avec ce qu'il suppose de primat des valeurs marchandes et d'illimitation dans la transformation du monde en un immense marché. Mais il ne faut pas oublier que la mondialisation engendre aussi des fragmentations nouvelles, et que tout ce qui triomphe approche par là même de sa fin.

(Extraits des propos recueillis par l'abbé Guillaume de Tanoüarn dans Monde et Vie du 16 mars 2017)

Merci à EVR.

Résultat de recherche d'images pour "Emmanuel macroN systemE"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 14:13

Sur RMC en 2011, Roland Dumas, ancien ministre socialiste : "Le FN c'est une rigolade ! La menace Le Pen, on a fait voter tous les socialistes comme des couillons pour Chirac"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 13:11
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 10:20

 

Emmanuel Macron a fait du mensonge son arme principale du débat

Selon François Billot de Lochner :

"Macron a fait du mensonge son arme principale du débat. Comment ose-t-il affirmer qu’il n’a aucune responsabilité dans le bilan catastrophique de ce quinquennat, alors qu’il a été aux manettes pendant cinq ans ? Comment peut-il annoncer avec une assurance inébranlable qu’il fera, alors qu’il n’a rien fait ? Comment peut-il masquer à ce point la vérité sur ses relations étroites avec le monde islamique qui le soutient massivement ? Comment ose-t-il proclamer son respect pour les électeurs de Marine, qu’il méprise par tous les pores de sa peau ? Comment peut-il ignorer, ou feindre d’ignorer que la crise financière qui se prépare risque d’aboutir à l’éclatement de la zone euro ? Comment ose-t-il dire, lui, le serviteur zélé des plus grandes entreprises et du Medef, qu’il s’intéresse aux petites entreprises ? Pourquoi n’a-t-il pas prononcé une seule fois le mot « immigration », dont chacun sait qu’il est aujourd’hui le principal problème de la France ? Comment annoncer 60 milliards d’économies à la fin du quinquennat sans en donner le moindre contenu ? Comment oser affirmer que les forces de l’ordre pourront verbaliser sans problème les petits voyous, quand chacun sait que cela est strictement impossible aujourd’hui, notamment dans les zones de non-droit ?

Macron a beaucoup menti, mais avec une glaciale brillance, et ses mensonges à répétition sont probablement passés comme une lettre à la poste pour beaucoup de téléspectateurs."

Lu assis dans le salon beige 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 08:05
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article