Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 08:52

Dans la série d'été : Conversions.

La chose de Gilbert Keith Chesterton. Sous-titre : Pourquoi je suis catholique.

Un essai de 1929 réédité tout récemment.

Un article de Sébastien Lapaque en fait la recension.

 

 

 

 

 

Retrouvez plus de 400 livres sur Petrus Angel.

Des idées pour un été qu'on peut passer sans Guillaume Musso, Anna Gavalda, Marc Lévy.

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 16:55
Les vacances sont un temps propice pour la lecture ; nous vous proposons deux nouveautés et la réédition des Souvenirs et Pensées de Dom Pierre Célestin Lou Tseng-Tsiang.


Bonne visite ! 
En vous remerciant de votre confiance, nous vous assurons de notre prière,

Les moines de Saint-Joseph de Clairval   


Les mémoires de Dom Pierre-Célestin Lou Tseng-Tsiang (L1146F)

Témoin ardent du Cœur de Jésus (L1147F)

Lumineuses ténèbres (L1145F)

 

Des livres pour l'été 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 08:18

Résistance au meilleur des mondes, un plaidoyer contre Big Mother signé Éric Letty et Guillaume de Prémare

Rédigé par Adélaïde Pouchol le  dans Éthique et tac

Résistance au meilleur des mondes, un plaidoyer contre Big Mother signé Éric Letty et Guillaume de Prémare

Éric Letty, éditorialiste au journal Monde & Vie, et Guillaume de Prémare, délégué général d’Ichtus et ancien président de la « Manif Pour Tous », viennent de signer Résistance au meilleur des mondes. Après la publication par Laurent Obertone de La France Big Brother en janvier dernier, l’essai à quatre mains de Prémare et Letty confirme, non pas tant un soudain engouement pour les romans d’anticipation que le constat que les utopies d’Orwell et Huxley sont en train d’advenir.

Résistance au meilleur des mondes aurait pu s’appeler « Géographie du meilleur des mondes » puisque l’essentiel de l’essai est consacré à la description et l’analyse de la révolution transhumaniste qui s’opère sous nos yeux. Les auteurs s’appuient sur les travaux de penseurs aussi variés que Jacques Attali, Mgr Schooyans, le docteur Jean-Pierre Dickès, Samuel Huntington ou Mgr Tony Anatrella et offrent un beau travail de synthèse sur l’analyse des différentes facettes de la postmodernité développées par ces spécialistes. L’individu asexué, fabriqué de toutes pièces dans un placenta artificiel, le cerveau humain « connecté » et augmenté mais aussi la disparition de la famille, l’abdication totale de la souveraineté des peuples au profit d’un pouvoir mondial… L’inimaginable se prépare dans le silence des laboratoires et des think tanks. Big Brother contrôlera tous les hommes conçus dans les entrailles de Big Mother, matrice universelle de la transhumanité.

Cette révolution a un nom : le Nouvel Ordre Mondial. Elle a un but : créer un individu augmenté entretenu dans une illusion de bonheur qui le rendra parfaitement docile à Big Brother. Cette révolution a un chef, hydre aux multiples têtes : une poignées de puissants, politiques, penseurs, patrons de multinationales et journalistes autorisés.

Letty et Prémare verseraient-ils dans la théorie du complot ? ...

 

..... Vous le saurez en lisant la suite...

Guillaume de Prémare interviendra sur le thème "Anthropologie et Société" au colloque du samedi 13 juin du Réveil français .

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 06:31

Retour sur un article de 2011 du site Atlantico ...

 

Réédité en début d’'année (2011), « Le camps des saints » de Jean Raspail qui racontait en 1973 l’invasion de la France par une horde d’étrangers est agrémenté d’une préface de son auteur ainsi que d’un mot de son éditeur… très précautionneux… trop précautionneux ?

« Nuit gravement à la santé de la République ». Il serait temps que les éditeurs impriment cet avertissement salutaire sur la couverture  des « mauvais livres ». Ce serait « une victoire  pour les valeurs universelles », comme l’a si bien dit l’avocat du Mrap  - à mon avis une sacrée pointure, côté méninges – à propos de la condamnation d’Eric Zemmour  pour « provocation à la discrimination raciale ».

Je verrais très bien le signor Brandolini ouvrir le bal. Dans une préface entortillée comme un cent de spaghettis, le directeur des éditions Robert Laffont a vraiment eu le bras citoyen. Conscient de l’abomination que représente  la réédition de cette espèce de Mein Kampf à la française qu’est Le Camp des saints de Jean Raspail, il s’est empressé de nous rassurer : non, non ne croyez pas, cher lecteur, que je partage les opinions de mon auteur...

  La suite...

 

       Christian Millau. Grand reporter, critique littéraire notamment pour le journal Service Littéraire, satiriste, Christian Millau est aussi écrivain.

 

Retrouvez Jean Raspail sur Petrus Angel...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 08:22

A lire très vite : le dossier Chesterton du Figaro littéraire

 

Figaro-littéraire

Le Figaro littéraire de ce jeudi 9 avril publie un dossier « G.K Chesterton, le génie du christianisme », avec pas moins de deux pages entièrement consacrées à l’écrivain.  La raison ? ....  

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 21:56
Le temps du silence

 

Un contemplatif est infiniment riche mais il ne possède rien ; il reçoit tout et il rend tout.
C'est ce qui fait la gloire de son âme, comme la splendeur d'un miroir immaculé. Des méditations sur l'oraison, sur son application à la vie pratique, sur les exigences de l'Évangile ou bien sur un mystère du christianisme, tel est le contenu de ces très courts chapitres qui servent d'introduction à la vie intérieure.
Un chartreux parle ici, sereinement et brièvement, des choses les plus essentielles.
Les sermons présentés furent prononcés soit à l'occasion des grandes fêtes liturgiques, devant la communauté réunie au chapitre, soit certains dimanches devant les frères convers. On trouvera difficilement à la fois tant d'élévation et de simplicité.
 
On peut par exemple commander le livre ICI ou LA.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 13:15
Prêtres à Dachau

C'est d'actualité : "Les (prêtres) Allemands paient souvent le prix de leur opposition au programme d'euthanasie hitlérien, le plan T4" ...

 

Guillaume Zeller: « 2 579 prêtres catholiques et séminaristes ont été déportés à Dachau »

Par 

 

Guillaume Zeller est journaliste et rédacteur en chef de DirectMatin.fr. Il a également été chargé d'enquêtes au service historique de l'Armée de Terre. Son nouveau livre « La Baraque des prêtres, Dachau, 1938-1945 » vient de paraître aux Éditions Tallandier.


Comment expliquer le nombre de prêtres, de séminaristes et de moines déportés à Dachau?

De 1938 à 1945, 2 579 prêtres, séminaristes et moines catholiques ont été déportés par les nazis, ainsi qu'environ 141 pasteurs protestants et prêtres orthodoxes. S'agissant des catholiques, le Vatican est impuissant à empêcher leur déportation. Le Saint-Siège obtient seulement qu'ils soient regroupés à Dachau. Ces hommes d'Église viennent de toute l'Europe: Allemagne, Autriche, Tchécoslovaquie, Pologne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France ou encore Italie.

Ils ne sont pas arrêtés en tant que prêtres catholiques stricto sensu mais pour des raisons variées. Les Allemands paient souvent le prix de leur opposition au programme d'euthanasie hitlérien, le plan T4. Les prêtres polonais sont considérés comme des élites slaves par les nazis et figurent parmi leurs cibles, comme en témoignent les rapports envoyés par Heydrich au sujet des arrestations conduites par les Einsatzgruppen en Pologne en 1940. Pour leur part, des prêtres français -ils sont 156 à Dachau- sont déportés en raison de leur participation active à la résistance intérieure.

Comment s'organise la résistance morale et spirituelle des prêtres et des séminaristes déportés dans ce camp ?

La suite

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 12:59
Etre soi même

La présentation de ce livre de l'auteur de De la Kippa à la Croix est ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 07:28

Une paroisse, c’est sale, forcément. Une chrétienté, c’est encore plus sale. Attendez le grand jour du Jugement, vous verrez ce que les anges auront à retirer des plus saints monastères, par pelletées – quelle vidange ! Alors, mon petit, ça prouve que l’Église doit être une solide ménagère, solide et raisonnable. Ma bonne sœur n’était pas une vraie femme de ménage : une vraie femme de ménage sait qu’une maison n’est pas un reliquaire. Tout ça, ce sont des idées de poète. »

Bernanos , Journal d'un curé de campagne. Extrait lu ICI

journal-d'un-cure-de-campagne

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 20:19
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 09:46

Guillaume de Prémare : « La déshumanisation, autoroute vers l’utopie du meilleur des mondes »

PremareGuillaume de Prémare, délégué général d'Ichtus et ancien président de la Manif pour tous, vient de publier avec Eric Letty, Résistance au meilleur des mondes (Ed. Pierre Guillaume de Roux, 19€). Il répond dans un long interview au R&N. Extraits :

Vous venez de publier avec Eric Letty « Résistance au meilleur des mondes ». Quelle est la structure de cet essai à deux voix ?

Nous avons mis en perspective le roman d’Huxley avec les évolutions actuelles du monde moderne, pour montrer à quel point il ne s’agit pas d’un roman de science-fiction mais d’une œuvre littéraire d’anticipation. Huxley a pressenti le glissement progressif de la modernité vers l’utopie d’une société parfaite abritant un homme nouveau reconfiguré et déshumanisé. Notre essai a pour ambition de montrer la cohérence globale des idéologies de la déconstruction (famille, identité humaine, structure sociale héritée de la civilisation), de l’idéologie technique, de la mondialisation et des puissances marchandes au service d’un même projet qui ressemble au « meilleur des mondes » d’Huxley, dominé par un Super-État mondial.

La suite ...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 20:59
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 22:45
L'art de célébrer

Vient de paraître : un Guide liturgique à l'usage des paroisses, pour que chaque messe puisse être ce moment privilégié avec Dieu, dans la fidélité aux enseignements de l'Eglise.

Un ouvrage de référence, précieux pour les prêtres et les laïcs, autant dans les paroisses, que dans les communautés religieuses, les aumôneries, les sanctuaires...

Chez LIBRIM .

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 23:58
De la douleur

1847 est l’année en France d’un vaste débat sur l’anesthésie et la souffrance du patient lié à la découverte, par le monde anglo-saxon, des vertus de l’éther, découverte qui entraîne prises de positions et concertations dans les académies scientifiques parisiennes. C’est dans ce contexte que Saint-Bonnet rédige De la douleur.

Confiant dans sa mission de philosophe spiritualiste, Antoine Blanc de Saint-Bonnet renonce à une carrière de juriste et opte pour la voie des lettres. Il y est aidé par le milieu lyonnais qui amorce un retour accru à la vie intellectuelle.

On peut le lire sur Wikisource ou le commander ICI  par exemple.

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 10:59

 

Pour se former maintenant et travailler en groupe, un petit livre accessible à tous, le premier d’une série mise au point par le Collectif Jean Ousset.

Un ouvrage à diffuser partout parmi les acteurs du mouvement social pour ceux qui cherchent à comprendre les origines de la situation présente et veulent apprendre à déstructurer les impasses idéologiques du moment.

A lire et à commander en urgence en plusieurs exemplaires. Disponible en version papier et version électronique. 12€ seulement

Le relativisme, c’est-à-dire se laisser entraîner « à tout vent de la doctrine », apparaît comme l’unique attitude à la hauteur de l’époque actuelle. L’on est en train de mettre sur pied une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs.

La suite.... 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 11:56

 

Il y a vingt ans [c'est-à-dire dans les années vingt du XXe siècle], le petit bourgeois français refusait de laisser prendre ses empreintes digitales, formalité jusqu'alors réservée aux forçats. Oh! oui, je sais, vous vous dites que ce sont là des bagatelles. Mais en protestant contre ces bagatelles le petit bourgeois engageait sans le savoir un héritage immense, toute une civilisation dont l'évanouissement progressif a passé presque inaperçu, parce que l'Etat Moderne, le Moloch Technique, en posant solidement les bases de sa future tyrannie, restait fidèle à l'ancien vocabulaire libéral, couvrait ou justifiait du vocabulaire libéral ses innombrables usurpations. Au petit bourgeois français, refusant de laisser prendre ses empreintes digitales, l'intellectuel de profession, le parasite intellectuel, toujours complice du pouvoir, même quand il paraît le combattre, ripostait avec dédain que ce préjugé contre la Science risquait de mettre obstacle à une admirable réforme des méthodes d'identification, qu'on ne pouvait sacrifier le Progrès à la crainte ridicule de se salir les doigts. Erreur profonde ! ce n'étaient pas ses doigts que le petit bourgeois français, l'immortel La Brige de Courteline, craignait de salir, c'était sa dignité, c'était son âme. Oh ! peut-être ne s'en doutait-il pas, ou ne s'en doutait-il qu'à demi, peut-être sa révolte était-elle beaucoup moins celle de la prévoyance que celle de l'instinct. N'importe ! On avait beau lui dire : « Que risquez-vous ? Que vous importe d'être instantanément reconnu, grâce au moyen le plus simple et le plus infaillible ? Le criminel seul trouve avantage à se cacher... » Il reconnaissait bien que le raisonnement n'était pas sans valeur, mais il ne se sentait pas convaincu. En ce temps-là, le procédé de M. Bertillon n'était en effet redoutable qu'au criminel, et il en est encore de même maintenant. C'est le mot de criminel dont le sens s'est prodigieusement élargi, jusqu'à désigner tout citoyen peu favorable au Régime, au Système, au Parti, ou à l'homme qui les incarne. Le petit bourgeois français n'avait certainement pas assez d'imagination pour se représenter un monde comme le nôtre si différent du sien, un monde où à chaque carrefour la Police d'Etat guetterait les suspects, filtrerait les passants, ferait du moindre portier d'hôtel, responsable de ses fiches, son auxiliaire bénévole et public. Mais tout en se félicitant de voir la Justice tirer parti, contre les récidivistes de la nouvelle méthode, il pressentait qu'une arme si perfectionnée, aux mains de l'Etat, ne resterait pas longtemps inoffensive pour les simples citoyens. C'était sa dignité qu'il croyait seulement défendre, et il défendait avec elle nos sécurités et nos vies. Depuis vingt ans, combien de millions d'hommes, en Russie, en Italie, en Allemagne, en Espagne, ont été ainsi, grâce aux empreintes digitales, mis dans l'impossibilité non seulement de nuire aux Tyrans, mais de s'en cacher ou de les fuir ? Et ce système ingénieux a encore détruit quelque chose de plus précieux que des millions de vies humaines. L'idée qu'un citoyen qui n'a jamais eu affaire à la Justice de son pays, devrait rester parfaitement libre de dissimuler son identité à qui lui plaît, pour des motifs dont il est seul juge, ou simplement pour son plaisir, que toute indiscrétion d'un policier sur ce chapitre ne saurait être tolérée sans les raisons les plus graves, cette idée ne vient plus à l'esprit de personne. Le jour n'est pas loin peut-être où il semblera aussi naturel de laisser notre clef dans la serrure, afin que la police puisse entrer chez nous nuit et jour, que d'ouvrir notre portefeuille à toute réquisition. Et lorsque l'Etat jugera plus pratique, afin d'épargner le temps de ses innombrables contrôleurs de nous imposer une marque extérieure, pourquoi hésiterions-nous à nous laisser marquer au fer, à la joue ou à la fesse, comme le bétail ? L'épuration des Mal-Pensants, si chère aux régimes totalitaires, en sera grandement facilitée.

Georges BERNANOS, en 1947...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 11:11

 

L’homme est un animal social et politique. Y a-t-il une vérité en politique ?

RAu moment des vœux pour la nouvelle année, plus que jamais n’en déplaise au Président Hollande, le but de la politique est de « rendre possible ce qui est souhaitable » selon la belle formule de Richelieu et non de manipuler l’opinion publique pour l’asservir à la pensée unique du monde BOBO.

Mais qu'est-ce qui est souhaitable ?

Comment « donner un fondement solide à la discrimination de ce qui s’impose ou de ce qui ne s’impose pas, de ce qui est nécessaire ou de ce qui peut varier selon les circonstances, dans l’organisation de la Cité »

Tous les acteurs du « mouvement social » travailleront avec intérêt le nouvel ouvrage de formation publié par le Collectif Jean Ousset à la demande d’Ichtus : La Dictature du Relativisme (200 pages – 12€ et 8,4€ en version numérique).

Ichtus propose des formations inspirées des méthodes développées par Jean Ousset« Anthropologie et Politique »  à l’école de JP II avec Bruno de Saint Chamas, «  Faire aimer la Civilisation »  par l’Art avec Nicole Buron, «  Les ateliers de l’Histoire » avec Martin Dauch.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 10:50

 


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 23:29

      Un article de 2013 d'actualité 


Le soldat inconnu, voyageur sans bagage.


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 23:17

 

Dom Patrick HALA

Des moines dans la Grande Guerre

Solesmes – 1914-1918

En août 1914, à la déclaration de guerre, les moines de Solesmes étaient réfugiés dans l’île de Wight, à Quarr Abbey. Leur état était celui d’expulsés d’un pays qui les ignorait depuis près de quatorze ans, mais voilà tout à coup suspendues par le ministère de l’Intérieur les lois qui pesaient jusqu’ici sur eux… Ces religieux devenaient soudain tenus de répondre comme tout un chacun à la mobilisation générale.

Devant cet état de fait, les positions furent diverses dans la communauté. La première partie du livre expose les cas de conscience qui surgirent alors au monastère, les démêlés avec le Consulat de Southampton, les protestations des familles de moines au nom du patriotisme.

La deuxième partie reproduit la correspondance avec leur abbé de sept moines partis à la guerre. Certaines lettres écrites sur le front, très touchantes, déchirantes parfois, témoignent toujours de l’influence bienfaisante qu’eurent ces frères sur leurs compagnons d’infortune. On y voit également une fidélité exemplaire à leur état monastique ou sacerdotal, ainsi que de la bravoure, et même de l’héroïsme. Deux frères ne revinrent pas à l’abbaye, morts de leurs blessures, l’un tombé lors de la bataille de la Somme et l’autre, près de Verdun.

Quant à l’abbaye désertée de Saint-Pierre de Solesmes, en Sarthe, elle fut vite réquisitionnée et transformée en hôpital qui, avec celui de Sainte-Cécile, formèrent la plus grosse ambulance de tout l’Ouest. C’est l’objet de la dernière partie de l’ouvrage.

 

Aux éditions de Solesmes

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article