Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 21:22

 

Serge Abad-Gallardo, ici interrogé, est l'invité des Rencontres de l'Espérance CE JEUDI à Paris.


« La franc-maçonnerie, un chemin incompatible avec la foi chrétienne »hare on facebook

franc maçonnerie franc maçon recadré©P.RAZZO-CIRIC

Serge Abad-Gallardo a été franc-maçon pendant plus de vingt ans avant de rompre et de retrouver la foi catholique. Il raconte son itinéraire dans J’ai frappé à la porte du Temple… (éd. Pierre Téqui). Pour Famille Chrétienne, il lève le voile sur ce monde opaque.

Pourquoi êtes-vous entré en franc-maçonnerie et pourquoi en êtes-vous sorti ?

À un moment donné, je me suis éloigné de la foi, une foi qui n’était pas très fervente. Je suis entré en franc-maçonnerie parce que je cherchais des réponses à des questions existentielles : pourquoi suis-je en vie et en ai-je conscience ? On se pose tous les mêmes questions. La distance dans laquelle je me trouvais par rapport à la foi a facilité mon entrée en franc-maçonnerie.

Ensuite, je suppose que le Seigneur a veillé sur moi. Il y a une douzaine d’années, je suis revenu à la foi catholique par une rencontre. J’aime beaucoup l’épisode de Zachée dans l’Évangile : j’étais petit et un peu misérable, je me prenais pour un initié, mais j’ai compris que cela ne suffisait pas. J’ai cherché. Ce jour-là, j’ai saisi en fait que ce n’est pas moi qui cherchais le Christ, mais que c’était Lui qui venait vers moi.

La suite...    

 On peut commander le livre chez TEQUI.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 16:12

 

Recoupements : ne pas s’enfermer dans la grille de lecture droite - gauche ! Méthode pour agir et se former

LLe mouvement social initié par LMPT dépasse les « clivages ». Expérience vécue qui doit inspirer nos modes opératoires pour former et agir. Ichtus propose des formations inspirées des méthodes développées par Jean Ousset« Anthropologie et Politique »  à l’école de JP II avec Bruno de Saint Chamas, «  Faire aimer la Civilisation »  par l’Art avec Nicole Buron, «  Les ateliers de l’Histoire » avec Martin Dauch. Jean Ousset nous invite à pratiquer « la méthode des recoupements »[i] pour se former et agir à partir du réel observable et reconnu par des personnes dont les « référentiels de pensée » ne sont pas les mêmes.

Suite de la publication.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 19:23

 

Le phénomène de nouveaux langages issus d’une contre-culture ne date pas d’aujourd’hui. Le javanais ou langue de feu, le louchébèm et l’argot en sont des exemples historiques. Ce qui est nouveau c’est la cohabitation de ces derniers avec les moyens de communication modernes.

Les linguistes se sont affolés de voir notre noble langue défigurée, déformée, appauvrie. Les sociologues ont analysé le contexte dans lequel ces langages se sont constitués. Les enseignants ont tremblé devant les possibles conséquences de ces langages sur le niveau de français des élèves. Les parents ont dû baisser les bras devant l’incompréhension chronique des conversations de leurs enfants.

La suite de la chronique de Mgr Di Falco, texte et vidéo.



Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 23:59

On peut poster son courrier avec des timbres Femen.

En connaissance de cause : ICI , de quoi s'informer. 

On peut aussi utiliser les nombreux autres timbres. Il y en a de beaux.


 

"Et pour les 0 à 20g ? "- direz-vous.  Il y a le choix : des vaches, des légumes, des monuments, ... Demandez à la Poste.

Une petite action à la portée de chacun...


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 08:59

 

PLUS JAMAIS ÇA !

Nous étions le 9 novembre 1989. L'inimaginable devenait réalité. Le mur de Berlin s’ouvrait et laissait libre cours à la joie de la liberté retrouvée. Le communisme était agonisant. Une page de 70 ans de tyrannie, d’horreur et de mort se tournait sous nos yeux incrédules. 25 ans plus tard l'Occident célèbre cet anniversaire. Quel est le sens de cette célébration ?
Le communisme a marqué le vingtième siècle de la trace indélébile de ses millions de morts. Mais avant cela il a fallu beaucoup d'intelligence, d'insistance, d’analyse pour convaincre nombre des grands intellectuels de gauche qui ne voulaient pas admettre l'évidence de son horreur et de ses causes , aveuglés par le mirage socialiste et par leurs rêves. De quelle ignorance cette inconscience était-elle le fruit ? D'une erreur de compréhension sur la nature profonde du communisme, du marxisme qui l'avait amené au pouvoir et du socialisme, marxiste lui aussi. Huit ans plus tôt, alors que le mur se fissurait déjà, Solidarnosc avait engagé son bras de fer depuis bien longtemps, la France ne s'était-elle pas donné un Président de la République marxiste ? Ce président dont les enfants naturels, légitimes et illégitimes sont encore au pouvoir et n'ont rien renié de leur filiation profondément révolutionnaire, marxiste, trotskiste. Je n'en citerai qu'un, aujourd'hui paré d'une aura qui laisse pantois, Daniel Cohn-Bendit, déclarant alors « nous allons vers un changement perpétuel de la société, provoqué à chaque étape par des actions révolutionnaires », qui n’a jamais rien renié de son idéal marxiste révolutionnaire.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 09:15

 

   

Dans les naufrages et autres catastrophes lentes mais fatales, on passe -d'après les manuels de psychologie- par cinq étapes :
DENI > COLERE > NEGOCIATION > DEPRESSION > ACCEPTATION
Face à l'effondrement de la civilisation en Europe occidentale, on peut classer les gens en fonction de l'étape à laquelle ils se trouvent : d'abord les "amis du désastre", les docteurs tant-mieux, les animateurs de la croisière s'amuse ; viennent ensuite les zencolères, qui croient que la politique peut encore quelque chose et qu'on peut arrêter la mer avec ses bras; puis il y a les petits malins, qui pensent pouvoir s'en tirer en négociant une place dans les parties hautes du navire ; derrière encore, on trouve les désespérés qui cessent de se reproduire et pensent à la mort en écoutant Rameau; enfin, il y a ceux qui cherchent des planches et de la ficelle pour sauver leur famille. Dépêchons-nous d'atteindre la dernière étape, et construisons des radeaux au lieu de gémir comme des fillettes.
Tout le reste est du temps perdu.
Vos commentaires sont les bienvenus.
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 22:30

 

« L’espérance, voilà le mot que je voulais écrire. Le reste du monde désire, convoite, revendique, exige, et il appelle tout cela espérer, parce qu’il n’a ni patience, ni honneur, il ne veut que jouir et la jouissance ne saurait attendre, au sens propre du mot ; l’attente de la jouissance ne peut s’appeler une espérance, ce serait plutôt un délire, une agonie. D’ailleurs, le monde vit beaucoup trop vite, le monde n’a plus le temps d’espérer. La vie intérieure de l’homme moderne a un rythme trop rapide pour que s’y forme et mûrisse un sentiment si ardent et si tendre, il hausse les épaules à l’idée de ces chastes fiançailles avec l’avenir. L’idée de Guillaume d’Orange qu’il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre est mille fois plus vraie que ne le croyait sans doute ce grand homme. L’espérance est une nourriture trop douce pour l’ambitieux, elle risquerait d’attendrir son cœur. Le monde moderne n’a pas le temps d’espérer, ni d’aimer, ni de rêver. Ce sont les pauvres gens qui espèrent à sa place, exactement comme les saints aiment et expient pour nous. La tradition de l’humble espérance est entre les mains des pauvres, ainsi que les vieilles ouvrières gardent le secret de certains points de dentelles que les mécaniques ne réussissent jamais à imiter. »

Georges Bernanos, Les enfants humiliés

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 08:49

 

La tombe de G.K. Chesterton

Les classes instruites ont adopté la coutume, aussi odieuse que païenne, de considérer la mort comme trop redoutable pour en parler, d’en faire un secret pour chacun, une sorte d’infirmité personnelle. Les pauvres, au contraire, font grand étalage de leur deuil et ils ont raison. Ils ont saisi là une vérité psychologique qui est à l’origine de toutes les coutumes funéraires des enfants des hommes. Une façon d’atténuer le chagrin, c’est de l’exhiber. Une façon de supporter une crise pénible est d’insister sur le fait que c’est une crise et de permettre aux affligés de se sentir importants. En cela les pauvres sont tout simplement les prêtres de la civilisation universelle et on flaire dans leurs festins où l’on étouffe ou à travers leurs bavardages solennels, l’odeur des viandes cuites de Hamlet, la poussière et l’écho des jeux funéraire de Patrocle.
G.K. Chesterton - Le Monde comme il ne va pas

 

Lu sur les amis de Chesterton

 

Le Monde comme il ne va pas date de 1910. Il est édité chez l'Age d'Homme.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 17:01

 

Une conférence téléchargeable sur un sujet majeur : 

L'Education au fil du temps, par le Père Yannik Bonnet

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 11:46

 

Ce qui est en question c’est de savoir ce que nous voulons.

  • Ou nous contenter d’être une secte uniquement réconfortée par un jeu de congratulations réciproques ;
  • ou travailler avec efficacité au triomphe, universellement sauveur, de la Vérité. 

La lutte, certes, dure depuis longtemps. Et le manque d’ardeur, le repli sur soi, le découragement sont faciles quand l’armée dont on a mission d’assurer la relève n’a cessé de battre en retraite.

Et c’est là, finalement, ce qui est en question. Comment se peut-il que tant de travaux, tant d’efforts, n’aient pas abouti à meilleur résultat ? 

Nous nous évertuons ; et nous reculons sans cesse.

Nous ramons ; et le courant nous emporte.

Pourquoi ?

Jean Ousset, in "L'action" . Le texte complet est ICI.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 14:07

Lu dans le blog de la guerre des mots...

 

 

Vous l'avez peut-être remarqué : les politiques français disent de plus en plus souvent "c'pays" - au mieux "ce pays"- pour parler de la France...

Le merle moqueur a fait le même constat sur son blog.


Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 19:21

       

 

Philippe de Villiers, Le roman de saint Louis.

Philippe de Villiers sera au colloque

"Catholiques en action"  dimanche à Paris

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:30

st basile

Ces derniers mois, beaucoup d’entre nous ont participé avec enthousiasme au mouvement résistance contre la dénaturation du mariage. A présent que la loi est promulguée, ce mouvement change de nature – ce qui ne nous empêche pas de rester mobilisés et prêts à agir de nouveau. Mais, en attendant ce nouveau temps d’action, nous pouvons en profiter pour nous recentrer sur notre devoir d’état et je vous propose de méditer, là-dessus, cette petite réflexion du grand Père de l’Eglise grecque saint Basile:

Celui qui est paresseux dans les petites choses ne se distinguera pas dans les grandes.

Lu ICI. A rappocher de  Les petites choses,

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 12:56

 

Comment agir sans devenir mondain, sans se laisser prendre aux jeux « politiciens » de ceux auxquels on est contraint de s’opposer ? Une amitié pour ne pas être « un triste saint », vivre de foi, prier et faire prier en étant fils de l’Eglise  ...la suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 08:40

 

Catholiques en action ; Le centenaire de Jean Ousset ; Raconte-moi la musique : Maria Callas (quatorzième partie) ; Les musiques de Marcel Proust”

Sur le Libre Journal des auditeurs et des musiciens du 5 octobre, Didier Rochard recevait Bruno de Saint-Chamas, président de l'association Ichtus et Mélisande Chauveau, pianiste, présidente de l'association Musique pour l'entraide humanitaire.

 Cette émission de Radio Courtoisie est à écouter ICI .


cliquez >>>  

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:40

 

Au moment où des français se lèvent pour défendre la dignité de toutes les personnes et de toute la personne, en particulier des plus fragiles, que faire pour une action durable ?  Ce livre est un maître livre pour bien penser l’action en fonction du but poursuivi.  Tout homme ou femme d’action le lira avec profit pour inspirer son engagement. Jean Ousset est le premier en effet à avoir méthodiquement formalisé une doctrine de l’action culturelle, politique et sociale à la lumière de l’enseignement de l’Eglise pour concrètement répondre au mal par le bien. Action de personne à personne et actions multiformes en réseau, ses intuitions sont mises en œuvre magnifiquement dans l’utilisation d’internet. A l’encontre des pratiques révolutionnaires et de la dialectique partisane, si l’amitié est le but de la politique, Jean Ousset nous montre comment pour agir en responsable, l’amitié en est aussi le chemin.

Source

Jean-Ousset-300x248

 

L’ActionSe procurer l’ouvrage.

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 09:38

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 12:46


Chaque mercredi, le Rouge & le Noir publie un extrait de Jean Ousset (1914-1994). Ces extraits ont pour objectif de répondre à une question, en se fondant sur les Ecritures. 

 Pourquoi les cœurs purs sont-ils les artisans de paix des Béatitudes ?

Les cœurs purs voient Dieu et ils Le reconnaissent dans Ses œuvres car leur intelligence n’est pas voilée par les passions ni détournée de la recherche de la vérité. Ils ont l’intelligence de l’ordre et de la justice voulus par Dieu pour fonder la paix.

Voici une méditation des Béatitudes tirée de l’ouvrage Pour qu’Il règne de Jean Ousset pages 528 à 541 « Beati… » : « BIENHEUREUX, LES CŒURS PURS, PARCE QU’ILS VERRONT DIEU ! » 

Lisez la suite...

      bienheureux coeurs purs

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 00:06

 

Lundi 15 septembre, Davis Pujadas présentait au journal de 20 heures, sur France 2, un reportage intitulé : « Quelle méthode pour apprendre à lire à l’école ? » (voir ci-dessous).

Pendant deux ans, tous les deux mois, des enfants en situation d’apprentissage de la lecture se sont rendus au Commissariat à l’énergie atomique de Saclay pour expérimenter – grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) – les deux méthodes : la syllabique et la globale. Les résultats sont sans appel et confirment ce que les neurosciences, depuis une quinzaine d’années, permettent d’évaluer : à savoir l’indubitable efficacité de la méthode syllabique. Celle-là même qui fut utilisée pendant un siècle par des bataillons d’enfants, lesquels, entre 11 et 13, avec un certificat d’études, savaient lire, écrire et compter.

La méthode syllabique est celle qui fait travailler l’hémisphère gauche du cerveau, « le circuit universel de la lecture ». L’enfant visualise le mot, les lettres, puis repère les syllabes qui vont former les sons indispensables à la compréhension du mot. Il part donc du simple vers le compliqué, de l’analyse vers la synthèse.

« Tout autre circuit d’apprentissage éloigne l’enfant de la lecture », affirme le scientifique Stanislas Dehaene.

Ne manquez pas la suite...

syllabique

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 06:52

 

De la beauté du travail de vigneron en Octobre : le temps des vendanges.

De la beauté du travail de vigneron en Octobre : le temps des vendanges.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article