Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 18:08

 

Nous devrions nous souvenir de ce que Blanc de Saint Bonnet disait à propos de la Révolution française : « Je ne viens pas défendre l’Ancien Régime, le roi et la noblesse. Je viens plutôt les accuser. . . Avertis par le temps, nous pouvons dire que la société est frappée et s'en va à cause des erreurs et des vices qu'ils ont laissés pénétrer dans son sein (. . . ) Le peuple ici n'a jamais tort. Ses crimes sont nos châtiments. Les peuples ne sont que les derniers coupables, puisque les rois ont été faits pour les défendre et les conduire» . Phrases à méditer; phrases terribles, car elles rappellent les vraies responsabilités; mais phrases rassurantes, car tout dépend d'un petit nombre. C'est pour les mêmes raisons que Maurras s'en prenait violemment aux bourgeois, aux autorités de son temps et qui sont encore nos autorités : « Classe basse, classe lâche, classe imprudente à force de timidité extravagante, de cautèle et de défiance, classe conservatrice et qui laisse tout saccager, classe incivique, impolitique, et qui semble parfois étrangère à la cité, classe qui souffrira que la patrie succombe et qui périra avec elle plutôt que de souffrir aujourd'hui quelques gênes et quelques sacrifices»

Ce sont des paroles dures, mais elles doivent nous réveiller, car nous sommes tous tentés par l'égoïsme et la lâcheté.

C'est pourquoi nous ne voulons pas d'un catholicisme hypocrite et conventionnel, masque de prétendus bien pensants repliés sur leur petit moi, pantouflards dont l'estomac ou le portefeuille tient lieu de cerveau et de cœur. Nous ne voulons pas non plus d'un jansénisme pâlot, d'une religiosité désincarnée.

Nous voulons, et le monde l'appelle confusément, le catholicisme tel qu'il est.

Souriant comme le Christ qui n'écarte pas les petits enfants, qui nous dit de regarder les oiseaux du ciel et les lys des champs.

Le catholicisme musclé, impertinent, des Saints, des Martyrs, celui qui ne craint pas, sans préavis, de chasser les marchands du temple.

Mais aussi le catholicisme pauvre, non pas de cette pauvreté qui consiste à saccager les cathédrales ou à lyncher les patrons : la pauvreté, la vraie pauvreté chrétienne demande de l'or et plus encore, pour Dieu. Elle demande ces biens très précieux (illimités) et renouvelables que sont nos prières, nos intelligences, notre parole, notre temps, notre travail. Ne seraient-ce que les cris et les rires d'une multitude d'enfants et, pour ces malheureux très limités qui n'ont que beaucoup d'argent, ne serait-ce que l'unique et misérable obole de leur immense fortune . . . il faut tout donner pour la plus grande gloire de Dieu.

(...)    désormais, lorsque le découragement me prend devant la sottise, la paresse, l'amoralité de mes élèves ou de mes contemporains, et qu'il me prend l'envie de faire comme le faux Christ de Brassens et de dire : « Zut, je ne joue plus pour tous ces pauvres types », je me dis précisément que le Christ est mort pour eux aussi. Il est mort pour cette apprentie prostituée, ce petit bourgeois égoïste, cet anarchiste délirant. Et de quel droit les priverais-je du peu de vérité que je peux leur donner pour me réfugier parmi les justes ? Quels justes ? Qui est juste ?

(...)   avec la rage de convaincre, il est temps, pour nous, de réapprendre la générosité et la gentillesse pour saisir à pleines mains la riche espérance. Et nous-mêmes, ne pouvons être qu'espérance puisque, selon Péguy, « On n'est pas chrétien parce qu'on est à un certain niveau, moral, intellectuel. spirituel même, on est chrétien parce qu'on est d'une certaine race REMONTANTE... » .

    Claude Callens

Extrait de sa belle conférence «  Le messianisme socialiste » , Lausanne, 1976
Peut-être disponible en cassette audio au CLC : Tel 01.47.63.77.86

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 09:36

C'est l'objectif de Michel Collon, qui était présent à l'émission de France 3 "Ce soir (ou jamais)"  le 22 janvier, à propos de la guerre au Mali.

Michel Collon a un site  http://www.michelcollon.info/

 

Michel Collon

Essayiste et journaliste

 

Michel Collon est journaliste et essayiste, le fondateur en 2004 de l’association  "Investig’action" ,  qui a pour objectif  "de décoder l’information et de diffuser des textes de citoyens qui n’ont pas voix dans les médias traditionnels". Après notamment  Attention, médias ! Médiamensonges du golfeMonopoly, l’Otan à la conquête du monde Les sept pêchés capitaux d’Hugo Chavez  et  Israël, parlons en !, il a publié Libye, Otan et Médiamensonges, un ouvrage résultant de plusieurs voyages en Libye et d’une analyse minutieuse de la couverture médiatique de la guerre qu’on peut résumer par ces mots : "ce n’était pas une guerre juste, ce n’était pas une guerre légale, ce n’était pas une guerre morale". et  La stratégie du chaos,  un livre d’entretien avec Mohamed Hassan, (prédicateur musulman, de nationalité égyptienne)  qui analyse les nouveaux rapports Nord – Sud suite à la "stratégie du choc"  caractérisée par Bush frappant l'Irak et l'Afghanistan. Selon Michel Collon, l'intervention militaire française au Mali est avant tout justifiée par les intérêts économiques de la France dans la région, et particulièrement au Niger voisin d'où la France tire les deux tiers de son uranium.

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:27

 

La guerre des chiffres, des mots et des images

 

Comparaison de 2 cortèges, celui du 27 et celui du 13

Voici le film en accéléré des 2h de manifestation hier (en 5mn39) :

 

Pour comparer : la vidéo en accéléré du cortège de la Place d'Italie (le moins nombreux des 3 le 13 janvier), filmé pendant 4h30 :

 

Michel Janva    | Lien permanent 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:11

Ils sont venus, ils sont tous là ...

 

Soirée bobo fermée à tous pour se complaire sur l'homosexualisme

Une soirée en faveur de l'union des personnes de même sexe était organisée hier soir au théâtre du Rond-Point, à Paris, par Pierre Bergé et le metteur en scène Jean-Michel Ribes. Il y avait Olivier Poivre d'ArvorJack Lang, Laurence Ferrari,Guillaume DurandXavier Niel, Emma de Caunes, Manuel Valls, Louis Schweitze, Caroline Fourest, Jean-Pierre Mignard (Témoignage chrétien), BHL, Christiane Taubira...

Sans finesse, Ribes fustige les «cervelles gelées» qui s'opposent au projet et lit un message de Michel Onfray contre les «vieilleries monothéistes».

lu ici  Lien permanent 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 14:16

 

manif-pour-tous-vs-johnny.jpg

                                       340 000                                                            700  000

                       Sur la photo de gauche, voyez où sont les Invalides, tout au fond.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 00:01

 

Fiscalisme, Nicolas Sarkozy, gauche, France Inter, François Hollande, « mariage » gay, Gérard Depardieu… Invité de « C à vous » lundi 7 janvier 2013 sur France 5, Fabrice Luchini ne prend pas de pincettes pour dénoncer le politiquement correct et la pensée unique. « Être de gauche, c’est être toujours dans le bon sentiment, attendu, t’as remarqué ? (…) Il y a un adverbe tout simple : ‘êtes-vous pour le mariage homosexuel ?’ Et tu entends les deux chroniqueurs :‘évidemment, bien sûr’. C’est dans cet  ‘évidemment’ qu’il y a la tragédie de ce pays. » 

 

vu ICI 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:10

Vu sur le site d'ORANGE


Mariage gay: la guerre des mots sur le Web

Anti et pro-mariage pour tous s'écharpent sur le Net, la mort d'une figure d'Internet ... Le meilleur (et le pire) du WebPhotographe : :: Photo d'illustration

photo : Sipa Média

L'opposition au mariage gay ne se joue pas seulement dans la rue. Sur le Web aussi et, en particulier, sur les réseaux sociaux.

( ... )

Le compte "La Manif Pour Tous" se sert aussi de Twitter pour préciser ce qu'a expliqué, un peu plus tôt, devant les journalistes, l'un des opposants au mariage pour tous, Xavier Bongibault. Ce "gay", proche de Frigide Barjot a comparé Hollande à Hitler. "Dire que tous les homos ont pour seul instinct sexuel leur orientation sexuelle, c'est la ligne qui était défendue par un homme que l'Allemagne a bien connu à partir de 1933 et c'est la ligne que François Hollande défend aujourd'hui."

Réplique, donc, du compte "La Manif pour tous": "Il reconnaît avoir eu des propos emportés liés à sa souffrance de n'être pas entendu par le chef de l'Etat. C'est comme si, pour Hollande, il y avait 2 catégories d'homos : ceux qu'on entend et ceux qui sont ignorés."

Sur ce rapprochement scandaleux entre Hollande et Hitler, on peut lire Ça n'a rien à voir du tout. et Le Socialisme en chemise brune .

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 23:41

      Chaville : à 94 ans, elle est expulsée de sa maison de retraite !

Une femme de 94 ans, qui séjournait dans la résidence médicalisée privée de Chaville, dans les Hauts-de-Seine, a été renvoyée vendredi de cet établissement parce qu’elle n’avait pas payer son loyer.

La direction de l’établissement a posé ses affaires dans une ambulance, et a payé le trajet jusqu’à Brou, dans l’Eure-et-Loir, où vit son fils. Ce dernier étant absent, et la chambre de la maison de retraite ayant déjà été réattribuée, la vieille dame a été conduite aux urgences de l’hôpital de Châteaudun. C’est l’hôpital qui a fait le signalement à la gendarmerie, la direction se scandalisant et soulignant que «c’est honteux et complètement illégal en pleine trêve hivernale qui interdit les expulsions, y compris des établissements de santé». Ce lundi, la préfecture des Hauts-de-Seine a saisi l’Agence régionale de santé (ARS) pour enquêter sur cette expulsion.

Rappelons que selon l’enseignement social de l’Église, la doctrine de la destination universelle des biens admet la propriété privée comme gérance de biens qui appartiennent en premier lieu à toute l’humanité : en un mot, et contre les doctrines individualistes, l’usage de la propriété privée, parce que l’homme est marqué dans sa nature par une dimension sociale, doit s’exercer en relation au bien commun, et ne jamais exclure les plus vulnérables de l’usage de ces biens. Une société qui n’a plus le souci des plus fragiles, ici de ses anciens envers lesquels elle est pourtant débitrice, est une société malade et en perte de sens.

Rappelons que les bénéficiaires du droit d’asile coûtent chaque année à l’Etat plus de 140 millions d’euros… Quand l’Etat ne s’occupe pas d’abord des siens, surtout quand ils sont les plus faibles, il manque au premier de ses devoirs !

JdR

vu sur contre-info.com 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 05:42

 

KIM614.jpg

 « L’époque où nous vivons bute plus que d’autres, dit-on, sur la durée dans l’engagement.

Il fut peut-être un temps où il était plus facile de se lier ‘’pour toujours’’.

Pas beaucoup de changements dans les mœurs et les conditionnements de l’existence, toute la société se portait garante de ces contrats de longue durée.

Aujourd’hui, c’est l’éclatement du progrès et l’éparpillement de l’existence dans la succession des nouveautés.

Chacun doit tenir là où il est, comme un arbre isolé privé de la forêt.

Mais il va gagner en personnalité ce qu’il risque de perdre en conformisme.

Il me faut être moi-même et pas seulement ‘’copie conforme’’. »

                        lu sur le blog http://bernard-romain.over-blog.com/

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 14:21

 

Bien sûr, c'est la suite de  Pourquoi ?   , à lire d'abord pour mieux comprendre ce qui suit. Et à relier à l'actualité : Pourquoi Depardieu quitte-t-il la France ?

  • Qu'est-ce qui nous motive ? A quoi "marchons" nous ?

Pour la plupart des gens, la plupart du temps : l'intérêt.
Nous faisons ce qui nous "rapporte".
Nous faisons ce que nous avons intérêt à faire.
Nous faisons bien ce que nous avons intérêt à bien faire.
Or, ne devons-nous pas bien faire ? 

  • Il faut donc créer les conditions, organiser les choses de telle façon que l'on ait intérêt à bien faire.

Il faut faire concorder intérêt et devoir.
Il y a des situations, dans la vie quotidienne, à l’école, au travail, en société, où nous sommes mis dans des conditions où nous avons intérêt à nous taire, à mentir, à tricher, à râler, à tirer au flanc…
Et il y a heureusement aussi des situations où nous avons intérêt à parler, à dire la vérité, à "nous donner", …

  • C'est une question de "règles du jeu". C'est une question de politique humaine et sociale.

lu sur un site professionnel 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 10:42

 

un article de 2006 de Petrus Angel

 

  

Il faut que nous allions par la ville de Lancy vers la  mer. Je crois que, dans cette partie du pays, nos ennemis  ont peu de partisans.

 Quoi ! que voulez-vous dire? s'écria-t-il. Il est impossible qu'ils aient un tel empire sur le monde réel. Il n'y a pas beaucoup d'anarchistes parmi les travailleurs, et,  s'il y en avait, de simples bandes de révoltés n'auraient  pas aisément raison des armées modernes, de la police moderne.

 - De simples bandes! releva Ratcliff avec mépris. Vous parlez des foules et des travailleurs comme s'il pouvait être question d'eux ici. Vous partagez cette illusion idiote que  le triomphe de l'anarchie, s'il s'accomplit, sera l'œuvre des pauvres. Pourquoi? Les pauvres ont été, parfois, des rebelles; des anarchistes, jamais. Ils sont plus intéressés que quiconque à l'existence d'un gouvernement régulier quelconque.

 Le sort du pauvre se confond avec le sort du pays.

 Le sort du riche n'y est pas lié. Le riche n'a qu'à monter sur son yacht et à se faire conduire dans la Nouvelle-Guinée.

Les pauvres ont protesté parfois, quand on les gouvernait mal. Les riches ont toujours protesté contre le gouvernement, quel qu'il fût. Les aristocrates furent toujours des anarchistes; les guerres féodales en témoignent.

CHESTERTON 

"Le nommé jeudi", 1926

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 16:57

Manuel Valls : Voitures brûlées au nouvel an, 53 000 policiers et gendarmes mobilisés

par  le 31/12/2012 11:21 | Dans l'actualité Infos

Manuel Valls s'est dit choqué par le nombre de voitures brûlées chaque année en France et prévoit de fortes mesures pour prévenir l'alcool au volant. melty.fr vous parle de ces traditions particulièrement suivies lors de la Saint-Sylvestre. 

Ecoutez bien  nos médiats :

- les journalistes vont évoquer la "tradition" à propos des voitures brulées cette nuit

- ils vont comparer à l'an dernier, pour dire qu'il y en a plus,

ou sans doute moins (les traditions, ça se perd) cette année

  - les causes et auteurs de ces évènements seront ignorés

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 20:09

L'évolution des moeurs se fait-elle toute seule ?

" Super U propose un magazine de jouets « dé-genrés »
Un petit garçon avec sa poupée et sa mini-cuisine, une petite fille qui joue à la voiture et au mécano… Enfin, un catalogue de jouets, celui des supermarchés U, a décidé de mélanger les genres, et de rafraîchir l’image stéréotypée des magazines de jouets. "

http://www.terrafemina.com

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 11:23

Revendez vos cadeaux, qui seront peut-être achetés par ceux qui vous les ont offerts.

On vit une époque é-pa-tan-te !

 

100 Super Points offerts pour toute première mise en vente*
Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser grâce à ce lien.
Changer votre adresse e-mail dans votre Profil de compte.
               
Vous êtes déçus de vos cadeaux ?
Ne restez pas sur cette déception, revendez-les !
Sur PriceMinister, vos mises en vente sont gratuites et illimitées, vous ne prenez donc aucun risque.
En plus, pour toute première annonce, nous vous offrons 100 Super Points soit l'équivalent de 1 € à dépenser sur tout le site*.

Profitez-en vite !
 
Le Journalisme Sans Peine
Je ne veux pas le revendre
         
Meurtre Au Soleil
Je ne veux pas le revendre
         
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 12:35

 

1984 ou Le Meilleur des Mondes ?

Le nourrisson enlevé à la maternité de Nancy, le petit Lucas, a été retrouvé grâce à la vidéosurveillance installée sur le tramway de cette ville. Une femme, très jeune, mais vivant déjà en couple avec un « compagnon », avait été jusqu’à enlever l’enfant d’un autre couple pour satisfaire un désir de maternité. Pendant ce temps, dans sa fureur idéologique, le PS débat de l’introduction de la procréation médicalement assistée dans la loi de dénaturation du mariage. Ces évènements appellent de ma part trois réflexions...

LA SUITE ...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 19:55

 

Vous avez peut être reçu le « mail » intitulé « Retour à l’envoyeur ».

Ce message,  demandant le renvoi d'une lettre adressée par François Hollande à tous les français à propos du mariage "pour tous",  "tourne" depuis le mois de mai 2012.

Il est issu d'un blog anonyme et plus ou moins humoristique que l’on peut consulter ici :

 http://lehollande.blogspot.fr/2012/05/la-lettre-de-francois-hollande-arrivera.html

Donc : ne pas faire suivre, ne pas donner suite... et remonter l'information à l’émetteur !

Quand on vous demande de faire suivre un message à tous vos correspondants + en urgence + pour une “bonne cause”, prenez le temps de vous renseigner (par exemple par http://www.hoaxbuster.com/ qui n’est toutefois pas parole d’Evangile, ou autres sources).

Prudence. 

 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 19:42

     

Interview  de Dominique MORIN

 

Damien Meerman : Après être sorti de la drogue, de la violence et de l'errance sexuelle, vous avez appris que vous étiez malade du sida. Aujourd'hui, vous dénoncez le piège des drogues dites " douces " . Quelle a été votre première expérience de la drogue ?

Dominique Morin : J'ai d'abord découvert le cannabis dans des concerts de rock. A l'époque, je vivais un certain mal-être : absence de père, échec scolaire et angoisses existentielles. Le cannabis était proposé par les groupes de rock comme une expérience nouvelle et faisait partie d'une panoplie de rebelle, ce qui suffit à tenter un adolescent de 17 ans en crise. Et de fait, avec le cannabis, je me suis senti bien, au moins en apparence et à courte vue et j'ai eu l'impression d'exister. Je devenais subitement le héros d'un film. Fumer un joint me permettait de ressentir des sensations, d'apaiser mes tensions et d'oublier mes inhibitions. Ensuite, j'ai fréquenté d'autres fumeurs, je n'étaits plus seul. Puis, je suis entré dans un monde marginal avec ses rites et ses voyages initiatiques.

Damien Meerman : Pourquoi s'agit-il d'un piège ?

Dominique Morin : Contrairement à l'héroïne, le cannabis n'est pas une drogue qui a une image négative. On a le sentiment de pouvoir quand même assumer sa vie. De plus, le cannabis paraît une sorte de " médicament miracle " contre le mal de vivre. Il donne l'impression d'un bien-être, d'avoir des amis, alors que si ses effets anesthésient le malaise, qu'il rapproche ponctuellement et par intérêt égoïste les fumeurs, il empêche de chercher la solution à ses problèmes en permettant de les fuir et d'oublier la vie réelle. L'illusion paraissant plus belle que la réalité pourquoi se heurter à une vie avec ses combats, aux succès fragiles et aléatoires?

Damien Meerman : Mais le cannabis n'est-il pas officiellement classé comme une drogue "douce" ?

                                       la suite sur le site Drogue Danger Débat

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 09:44

La chronique de Patrick Besson

L'empereur romain Caligula, premier adepte du mariage pour tous : il avait épousé son cheval. Pourquoi s'en tenir, en effet, aux épousailles entre gens du même genre ? J'ai quelques idées pour de futures unions à célébrer dans les mairies :

- Entre un homme et un livre. J'épouserais volontiers les deux plus beaux romans français du XXe siècle : Les communistes d'Aragon etBelle du Seigneur d'Albert Cohen. En grande pompe, c'est-à-dire sur beau papier.

- Entre une femme et un animal. Beaucoup de femmes préfèrent leur chien ou leur chat à leur mari : je ne saurais trop leur conseiller de divorcer de leur conjoint et de se présenter devant le maire afin d'officialiser leur union avec un animal de compagnie.

 

- Entre un vivant et une actrice morte. Je suis certain que beaucoup de mes amis cinéphiles n'auraient rien contre un mariage avec Françoise Dorléac, trop tôt disparue. Je m'engagerais volontiers avec Pascale Ogier, Catherine Jourdan, voire Dominique Laffin. Ou même Pauline Lafont.

- Entre deux frères. Y a-t-il une meilleure entente que celle de deux frères, quand ils s'entendent ? Il n 'y a qu'à voir les merveilles que cela donne au cinéma : les frères Coen, Dardenne, Wachowski.

- Entre deux soeurs. Ma femme préfère partir en vacances avec sa soeur plutôt qu'avec moi, et je la comprends : c'est plus simple de ne pas se fâcher avec quelqu'un de son propre sexe et de son propre sang qu'avec un énergumène dans mon genre.

- Entre un homme et une ville. La passion pour une ville nous anime parfois pendant toute notre vie. Woody Allen épouserait volontiers Paris. Éric Neuhoff passerait avec joie la bague au doigt à New York. Entre Belgrade, Brazzaville et Bangkok, qui choisirais-je pour épouse ? Belgrade, que je m'empresserais de tromper avec les deux autres.

- Entre une femme et un gâteau. Elle épouserait une religieuse si elle était gay et un Bavarois si elle était straight.

- Entre un homme et un alcool. On fêterait à la slivovitsa mes noces avec la slivovitsa. Je me demande si Michel Déon épouserait une vodka russe, polonaise ou suédoise. Frédéric Berthet, aujourd'hui décédé, se marierait illico avec Johnnie Walker. Qu'est-ce qui pourrait bien empêcher un mort d'épouser un homme qui serait une marque de whisky ? La tolérance ne doit pas rester qu'un mot.

- Entre une mère et son fils. On sait, depuis Freud et Proust, que c'est le couple parfait, n'était le petit problème de la différence d'âge. Il est temps que le législateur autorise cette union qui n'a que trop souffert, depuis des siècles, de la clandestinité dans laquelle on l'a obligée à se terrer.

- Entre un père et sa fille. Le couple de rêve. Dans ce sens-là, la différence d'âge est moins gênante. Le père est l'idéal masculin de la fille et vice versa : il est temps que la loi française prenne en compte cette évidence.

Patrick Besson 

Le billet

Le Point , 29/11/2012

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 00:14

 

« C’est le moment de s’entendre. »

La phrase n’est pas de moi, elle est de Jeanne d’Arc, lorsque le duc d’Alençon menaçait de se retirer du combat si Richemont et ses hommes venaient se joindre à eux. Eternelle histoire de la brouille des chefs, de la dispute des clans, du combat des « ego », de la colère d’Achille contre Agamemnon… « Ce n’est pas l’heure de s’en aller, c’est l’heure de s’entendre », lui répliqua Jeanne.

(...)

La vie, c’est la résistance de tous les jours, sur tous les fronts, au socialisme qui est la décadence. C’est la pratique quotidienne de ce qui fait vraiment le pays, la nation, la France qui continue.

Et d’abord les familles. Des familles unies qui tiennent, qui durent, qui travaillent, qui tiennent des places, des emplois, des terres, des maisons, des entreprises, des responsabilités locales, avant d’être nationales, comme cela viendra fatalement un jour.

Des familles fondées sur le mariage, et sur le mariage indissoluble. Et sur le mariage chrétien. Ce n’est pas seulement une question de morale personnelle… c’est une question sociale. Une responsabilité politique. Tout mariage vrai est une institution. Mais quand le président de la République est à l’Elysée, avec sa compagne, et que son ancienne compagne prétend à la troisième place de l’Etat et que le président du Sénat, deuxième personnage de l’Etat, vit avec sa concubine, un mariage chrétien célébré dans la foi et la vérité est un acte de résistant, une vraie contestation du désordre établi, car cette contestation n’est pas verbale, elle est fondatrice.

De la même façon, toute naissance, tout accueil de la vie est contestation de la culture de mort et vraie continuité de la nation.

Et encore, les familles qui savent garder leurs vieux, ne pas parquer leurs vieillards et continuer à les honorer jusqu’à leur dernier souffle « en les soutenant dans leur vieillesse » sont la meilleure réplique aux folles volontés législatives.

Nous sommes au bicentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, le prophète de l’éducation qui abandonnait ses enfants aux œuvres de Charité – si tant est d’ailleurs qu’il eut des enfants et que ce ne fut pas une histoire inventée pour dissimuler son incurable impuissance… Il symbolise le fléau que porte encore l’élection de François Hollande : l’utopie égalitaire, législatrice et totalitaire, la ruine en marche.

Mais l’utopie, les lois, les discours, les décrets ne peuvent rien contre la vie. La rage de l’égalité ne peut rien contre le travail qui manifeste l’inégalité bienfaisante de talents, des services, des compétences.

Quant à la liberté, il nous appartient de manifester la passion que nous avons d’elle, en la pratiquant, elle aussi et d’abord dans notre façon de parler. Non pas en jouant les provocateurs indiscrets, mais en disant les choses telles qu’elles sont, dans leur vérité.

« Il y a une arme plus terrible que la calomnie, disait Talleyrand, c’est la vérité. » En termes plus solennels, Soljenitsyne ne disait pas autre chose.

(...)

Jacques Tremolet de Villers  

 extrait du Présent du 23 mai 2012

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 10:29

 

"C’est par le travestissement des mots que l’idée du mariage gay envahit les esprits."

Obama et le mariage homosexuel

par Tudgual Derville

lundi 14 mai 2012


Mercredi 9 mai 2012, le président des États-Unis a pris son opinion à contre-pied en déclarant à la chaîne ABC  : «  Pour moi, à titre personnel, il est important de dire que je pense que les couples du même sexe doivent pouvoir se marier.  » La formule «  à titre personnel  » atténue à peine la portée d’une déclaration aussitôt saluée comme «  historique  » de part et d’autre de l’Atlantique.

 

C'est sur le blog deflandres, le blog "de la manipulation du langage et de la manière d'y répondre" ...

On peut s'y abonner gratuitement, comme ici d'ailleurs ...

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article