Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 11:33
 
Le 16 décembre est l’une des trois dates où se liquéfie le sang de saint Janvier. Mais ce 16 décembre le sang ne s’est pas liquéfié. C’est la première fois depuis le 19 septembre 1980.

En 1980, deux mois après, il y eut le tremblement de terre de l’Irpinia, la chaîne de montagnes du sud de l’Italie : 2.700 morts, 8.800 blessés, 300.000 sans abris.

Le sang de saint Janvier ne s’était pas liquéfié en 1939, 1940, 1943. Ni en mai 1973, avant l’épidémie de choléra qui frappa la ville.

Lu ICI

Pour les Napolitains, la non liquéfaction du sang de saint Janvier est de mauvaise augure (photo: DR)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 20:09

Le lundi de la 3e semaine de l'Avent

L'Église fête : Notre Dame de Guadalupe (1531)

Le 12 décembre 1531, La Vierge Marie apparaît à Juan Diego

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 12:39
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 23:18

L’Immaculée Conception

par Gérard Leclerc

mardi 8 décembre 2015

 

Et si nous faisions une pause, en dépit d’une actualité survoltée ? C’est tout de même aujourd’hui la fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, et pour nous catholiques, c’est une journée de choix, qui vaut une petite suspension dans le temps. C’est en 1854, par la bulle Ineffabilis Deus que le bienheureux pape Pie IX définit ce qui, pour nous, est un dogme, c’est-à-dire une vérité de foi qui éclaire notre vie. Nous professons que « la bienheureuse Vierge Marie a été, dans le premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulières du Dieu tout-puissant, en vue des mérites de Jésus Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel ». Ce sont les paroles mêmes du Pape engageant ce qu’on appellera plus tard, au premier concile du Vatican, son infaillibilité. Le Christ avait prié pour que la foi de Pierre ne défaille pas (Lc 22,32). C’est cette foi que ses successeurs ont reçue et qui leur permet de confirmer leurs frères.

La définition de 1854 est tout à fait claire, et pourtant beaucoup, qui ne sont pas incultes interprètent à tort l’expression d’Immaculée Conception, comme s’il s’agissait de la conception virginale de Jésus. Il m’est arrivé de devoir rectifier cette erreur, pour l’avoir entendue dans un conseil de rédaction, pourtant composé de collègues de grande valeur. Cependant, nous avons un motif particulier, nous autres Français, d’être attachés à cette notion théologique. Ne fut-elle pas confirmée en 1858, quatre ans après la définition pontificale de la bouche même de la Vierge Marie, à Bernadette, dans son patois béarnais : Que soy era Immaculada Concepciou ? C’est d’ailleurs ce qui convainquit l’abbé Peyramale, curé de Lourdes, de la véracité des apparitions. Bernadette, tout le long du chemin entre la grotte de Massabielle et le presbytère, n’avait cessé de répéter la formule mystérieuse de Marie, pour ne pas l’oublier et la restituer exactement au prêtre, qui en fut troublé et prit désormais la défense de la jeune voyante contre tous ses détracteurs.

Mais ce qui nous importe, c’est le sens de cette conception immaculée de la jeune fille de Nazareth. Bernanos nous l’a traduite, de façon inoubliable, en nous confiant que Marie était à jamais « plus jeune que le péché » (Journal d’un curé de campagne).

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 8 décembre 2015.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 16:16
 

Commentaire du jour 
Saint Ephrem (v. 306-373), diacre en Syrie, docteur de l'Église 
Hymnes sur Marie, n° 7 (trad. Brock, Oeil de Lumière, Bellefontaine 1991, p. 292 rev)

 

Marie immaculée, comblée d'une grâce particulière venant des mérites de son fils

 

Vous tous qui discernez,  venez, et admirons 
la vierge qui est mère,  la fille de David... 
Venez et admirons  la vierge toute pure, 
merveille en elle-même,  seule dans le créé. 

Elle a donné naissance  sans avoir connu d'homme, 
l'âme pure remplie  par l'émerveillement. 
Chaque jour son esprit  s'adonnait aux louanges, 
car il se réjouissait  de la double merveille : 
virginité gardée,  enfant le plus aimé ! 

Elle, jeune colombe (Ct 6,8),  elle a transporté cet aigle, 
l'Ancien des jours (Dn 7,9),  en chantant ses louanges : 
« Mon fils, toi le plus riche,  tu choisis de grandir 
dans un nid misérable.  Harpe mélodieuse, 
tu restes silencieux  comme un petit enfant. 
Permets donc, s'il te plaît,  que je chante pour toi :... 

Ta demeure, mon fils,  est grande plus qu'aucune, 
pourtant tu as voulu  que je sois ta demeure. 
Le ciel est trop petit  pour contenir ta gloire, 
moi, pourtant, la plus humble  des êtres, je te porte. 

 

La suite sur Per Ipsum...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 08:59
 
  • 8 décembre 1947: Ile bouchard « Je donnerai du bonheur dans les familles. »

La chronique du 01 décembre rappelle les évènements tragiques qui secouent la France après la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui intéressons-nous aux messages de la Vierge Marie.

Que fut le message de la Sainte Vierge?

On peut le résumer ainsi :

  • Trois demandes : prier pour la France, prier pour les pécheurs et construire une grotte.

La prière pour la France : Marie intervient avant tout pour sauver la France, ces jours-là « en grand danger » de guerre civile. A la prière des petits enfants, la situation se dénoue le mardi, la reprise du travail est effective le vendredi. Mais la France est toujours « en grand besoin », moral et spirituel : prier pour elle aujourd'hui reste une nécessité. Plus largement, on vient aussi de plus en plus de l'étranger prier à Saint Gilles pour son propre pays.

La suite...

 

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 17:22

Retraite de saint Ignace

par Aurore Art

Pour prendre une décision, pour voir plus clair, les retraites ignaciennes

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 12:30
 
Je conseille beaucoup à ceux qui ne croient pas de méditer ce mot tragique : le Saint.
Qu'ils essaient de s'expliquer le Saint ! S'ils s'arrêtent avant de rencontrer Dieu, ils ne trouveront pas la raison d'être du Saint.
Essayer de s'expliquer les Saints en dehors de Dieu, ce serait admettre les rayons d'un cercle dont on nierait le centre.
La langue humaine a, dans ses profondeurs, des preuves terribles. Le nom de Saint est incommunicable. On dirait qu'il dérive du nom de Dieu. Essayez de le transporter dans le domaine du mal, et sa résistance vous révèlera sa nature. Essayez, si vous êtes Luthérien, de dire saint Luther; essayez, si vous êtes voltairien, de dire saint Voltaire (je ne puis seulement pas écrire ce mot, ma plume s'arrête) : vous ne pourrez pas prononcer cette parole monstrueuse; mais fussiez-vous voltairien, vous direz: saint Paul, et, pour éviter cette épithète qui fait corps désormais avec les noms glorieux qui sont associés à elle, pour dire : Paul, au lieu de saint Paul, il vous faudra faire un effort, et cet effort sera, même à vos yeux, ridicule.
La personne et le nom du Saint sont le domaine sacré de Dieu
La vie des Saints nous oblige à nous placer en face de Dieu et en face de l'homme. Elle nous oblige à considérer la puissance et la faiblesse. Elle nous montre à quelle gloire nous pouvons être élevés, mais elle ne nous permet pas un moment d'oublier la boue dont fut pétri le corps d'Adam, et le péché qui empoisonna ce corps, qui était sorti sans tache des mains du Créateur.
*
Un des caractères de l'Eglise catholique, c'est de penser à tout. L'oubli est chose humaine.
Un homme meurt: il s'élève sur sa tombe des cris de douleur : mais parmi ceux qui criaient, plusieurs bientôt ne pensent plus à lui, car le temps a passé.
Mais il reste un souvenir fidèle, le souvenir de l'Eglise. L'Eglise n'a pas crié sur la tombe u mort; elle a chanté. Mais quand ceux qui criaient ont oublié leurs cris, l'Eglise n'a pas oublié ses chants.
Ernest Hello, in  Regards et Lumières

Afficher l'image d'origine 

 

 

Lu ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 20:20

 

  • le 11 novembre 397 : mise en terre de saint Martin à Cande; 1600 ans de vénération

Saint Martin de Tours est vénéré depuis 16 siècles dans nos régions. Près de 4.000 églises lui sont dédiées en France, soit l'équivalent du nombre des églises dans tous les autres pays ! Et pas loin de 450 en Belgique dont plus de 250, rien qu'en Wallonie, sans compter les multiples chapelles.

Il s'éteint à l'âge de 81 ans en 397, à Cande. Sa dépouille est ramenée au cimetière gallo-romain situé à l'ouest de la cité de Tours, et enterrée le 11 novembre. Il devient très vite le premier saint non martyr vénéré en occident.

Son corps fait l'objet d'une extraordinaire dévotion à tel point que l'évêque Perpetus fait construire un grand sanctuaire. A une première chapelle succède une première basilique que visiteront les Rois mérovingiens.

C'est sous le signe de Saint Martin et Saint Hilaire que Clovis place sa victoire de 507. Saint Martin devient le patron des Francs. Et il l'est toujours.

La suite (et d'autres 11 novembre) ICI...

11 novembre ... 397
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 19:49

"Mon Dieu, en l'honneur de la fête de Saint Martin, nous vous demandons la grâce de venir au secours de la France et d'avoir des dirigeants selon votre coeur".

   Il y a 1700 ans naissait Martin au cœur d’une province romaine, la Pannonie l’actuelle Hongrie. Personnage emblématique, Martin est devenu le symbole du partage en offrant une partie de son manteau à un pauvre transi de froid. (...)  Saint Martin de Tours est un personnage historique. Non, pas un saint légendaire comme certaines figures qui se perdent dans la nuit des temps mais un personnage qui fut bien réel. Martin apparaît comme le premier dont la sainteté ne dérive pas du compagnonnage direct avec le Christ (les apôtres) ou de mort violente comme témoin de la foi (les martyrs), mais de ses vertus, de sa vie, de ses miracles qu'il a accomplis.

Lu sur le site Saint Martin Tours

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 20:23

FRERE MARTIN


Le pharisaïsme est une suppuration sans fièvre, un abcès froid, indolore.
Il y a dans le pharisaïsme une malfaisance particulière qui exerce très cruellement la patience des saints, alors qu'elle ne fait le plus souvent qu'aigrir ou révolter de pauvres chrétiens dans mon genre. Je me méfie de mon imagination, de ma révolte, l'indignation n'a jamais racheté personne, mais elle a probablement perdu beaucoup d'âmes, et toutes les bacchanales simoniaques de la Rome du XVIème siècle n'auraient pas été de grands profit pour le diable si elles n'avaient réussi ce coup unique de jeter Luther dans le désespoir, et avec ce moine indomptable, les deux tiers de la douloureuse chrétienté. Luther et les siens ont désespéré de l'Eglise, et qui désespère de l'Eglise, c'est curieux, risque tôt ou tard de désespérer de l'homme. A ce point de vue, le protestantisme m'apparaît comme un compromis avec le désespoir...
Les gens d'Eglise auraient volontiers toléré qu'il joignît sa voix à tant d'autres voix plus illustres ou plus saintes qui ne cessaient de dénoncer ces désordres. Le malheur de Martin Luther fut de prétendre réformer...
C'est, par exemple, un fait d'expérience qu'on ne réforme rien dans l'Eglise par les moyens ordinaires. Qui prétend réformer l'Eglise par ces moyens, par les mêmes moyens qu'on réforme une société temporelle, non seulement échoue dans son entreprise, mais finit infailliblement par se trouver hors de l'Eglise... avant que personne ait pris la peine de l'en exclure...
Il en devient l'ennemi presque à son insu, et s'il tente de revenir en arrière, chaque pas l'en écarte davantage, il semble que sa bonne volonté elle-même soit maudite. C'est là, je le répète, un fait d'expérience, que chacun peut vérifier s'il prend la peine d'étudier la vie des hérésiarques, grands ou petits. On ne réforme l'Eglise qu'en souffrant pour elle, on ne réforme l'Eglise visible qu'en souffrant pour l'Eglise invisible. On ne réforme les vices de l'Eglise qu'en prodiguant l'exemple de ses vertus les plus héroïques. Il est possible que saint François d'Assise n'ait pas été moins révolté que Luther par la débauche et la simonie des prélats. Il est même certain qu'il en a plus cruellement souffert, car sa nature était bien différente de celle du moine de Weimar. Mais il n'a pas défié l'iniquité... il s'est jeté dans la pauvreté... Au lieu d'essayer d'arracher à l'Eglise les biens mal acquis, il l'a comblée de trésors invisibles, et sous la douce main de ce mendiant le tas d'or et de luxure s'est mis à fleurir comme une haie d'avril...

Georges BERNANOS, Frère Martin.

A suivre ... (d'où l'intérêt de s'abonner à la newsletter... )

 

Les Prédestinés

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 19:26

 

Toussaint est un raccourci qui désigne la fête de « tous les martyrs et de tous les saints ».

Cette fête a été instituée en 610 par le pape Boniface IV afin d'honorer les martyrs romains dont il avait fait transférer les corps des catacombes au panthéon d'Agrippa, reconverti en église.

L'Occident a fixé la Toussaint au 1er novembre et fait du lendemain, 2 novembre, la Fête des morts. Par cette disposition, l'Église place symboliquement l'ensemble des défunts sous la protection des saints.

Les Américains d'origine irlandaise ont acclimaté dans leur pays d'adoption la fête de Hallowe'en (contraction anglaise de la Veille de la Toussaint). Ces réjouissances autour de motifs macabres sont le dernier avatar d'une très ancienne fête celte dédiée au dieu des ténèbres et de l'hiver, Samain.

En Europe, l'Église catholique a riposté à l'introduction de la fête de Hallowe'en dans les années 1990 par des festivités mieux accordées à la spiritualité chrétienne. Elles mêlent le rock et la prière sous le nom de... Holywins (la Sainteté gagne).

Reçu de Guadeloupe, sur le blog du Scrutateur.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:24
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 15:47

Afficher l'image d'origine

C'est ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 08:09
  • le 17 octobre : fête de Sainte Marguerite-Marie Alacoque 
 

Chapelle de Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Née le 22 juillet 1647 à Verosvres en Bourgogne, Marguerite Alacoque est attirée par la vie religieuse dès l'âge de cinq ans et dès neuf ans, elle s'inflige de sévères mortifications avant d'être paralysée. Pendant son adolescence, le Christ lui apparaît. Malgré sa santé fragile elle entre au Monastère de la Visitation de la Très Sainte Vierge Marie, ou Visitandines, ordre fondé par Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal.

En 1689, le Christ lui apparaît et lui délivre ce message :

«Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu'il n'a rien épargné jusqu'à s'épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu'ils ont pour moi dans ce sacrement d'amour. »

  • Le premier message s'adresse au Roi :

"Il [le Christ] désire entrer avec pompe et magnificence dans la maison des princes et du Roi, pour y être honoré, autant qu'il y a été outragé, méprisé et humilié en sa passion " Mais plus spécifiquement à Louis XIV :<< Fais savoir au fils aîné de mon Sacré-Cœur que, comme sa naissance a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte enfance, de même il obtiendra sa naissance de grâce et de gloire éternelle par la consécration qu' il fera de lui-même à mon cœur adorable qui veut triompher du sien et, par son entremise, de celui des grands de la terre. "

 

Lisez la suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 23:01

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 20:19

Le miracle du soleil, devant 50.000 personnes Fatima

Fatima Danse du Soleil  13 oct 1917.

Danse du Soleil 13 oct 1917. Wikipedia CC.

En 1917, Notre Dame est apparue à Fatima (Portugal), à trois jeunes bergers, Lucie (22 mars 1907-13 février 2005) ; François (11 juin 1908-4 avril 1919) et Jacinthe (10 mars 1910-20 février 1920). Le 13 octobre, un signe grandiose a été visible par toute la foule et au-delà.

Soeur Lucie raconte.

« Nous sommes sortis de la maison très tôt, prévoyant que le chemin serait long. Le peuple était en foule. La pluie, torrentielle. Ma mère, craignant que ce jour fût le dernier de ma vie, le cœur déchiré par l'incertitude de ce qui allait arriver, voulut m'accompagner. En chemin, les scènes du pois passé furent plus nombreuses et plus émouvantes. Même la boue des chemins n'empêchait pas les gens de s'agenouiller, dans une attitude humble et suppliante. Arrivés à la Cova da Iria, près du chêne vert, poussée par un mouvement intérieur, je demandais à la foule de fermer les parapluies pour réciter le chapelet. Peu après, nous avons vu le reflet de la lumière et, ensuite, Notre Dame au-dessus du chêne vert.

- Que voulez-vous de moi ?
- Je veux te dire qu'on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre-Dame du Rosaire. Que l'on continue à dire le chapelet tous les jours. La guerre va finir, et les militaires reviendront bientôt chez eux.
- J'avais beaucoup de choses à vous demander : de guérir quelques malades et de convertir des pécheurs, etc.

La suite...

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 09:42
  • le 6 octobre : fête de Saint Bruno, Chartreux.

Né Hautenfaust à Cologne, Bruno vient à Reims pour y étudier. Il devient recteur de son école, chancelier de l'archevêché. C'est en 1084 qu'il décide de se retirer dans le massif de la Grande Chartreuse près de Grenoble avec six compagnons. Aidé par le jeune évêque de Grenoble, Hugues, ils s'installent dans le « désert de Chartreuse » pour y mener une vie retirée du monde, vie de pauvreté et de prière. Mais ce n'est qu'après la mort de Bruno qu'est créé l'ordre des moines Chartreux. La règle des Chartreux est encore aujourd'hui considérée comme la plus dure des règles monastiques. Appelé par le pape à Rome, il fonde en 1101 un nouvel Hermitage en Calabre.

La Grande Chartreuse, près de Grenoble.

Lu  ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 12:30
  • le 30 septembre 420 : décès de Saint Jérôme.

De Georges de La Tour, Saint Jérôme lisant. Huile sur toile 
Madrid, Musée du Prado

 

Né en 347, dans l'actuelle Croatie, Jérôme devient ermite dans le désert de Syrie avant d'enseigner les Saintes Écritures à Rome puis en Terre Sainte. Il traduit en latin l'Ancien et le Nouveau Testament, que l'on commence à son époque à désigner sous le nom de Bible.

Cette traduction de la Bible de Saint-Jérôme, lui-même élevé au rang de docteur de l'Église, est connue sous le nom de Vulgate et est devenue le texte de référence de l'Église catholique.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 06:36
 
  • le 27 septembre : fête de Saint Vincent de Paul, fondateur des Sœurs de saint Vincent de Paul.

Saint Vincent de Paul, ou Depaul naît à Pouys en 1581, dans une famille de paysans pauvres gascons. Berger dans sa jeunesse, il devient prêtre à dix-neuf ans, précepteur de la famille de Gondi, avant de renoncer à ses bénéfices pour aller évangéliser les campagnes paupérisées.

Curé de Châtillon-les-Dombes puis de Clichy, il devient ensuite Aumônier des Galères. Durant les années 1630, il fonde les Confréries de la Charité avec l'aide de Sainte Louise de Marillac, dont il est le père Spirituel, et la Congrégation de la Mission, les Lazaristes. Il se dévoue corps et âme aux malades, aux enfants abandonnés et aux pauvres et est soutenu par le Roi Louis XIII, la Reine Anne d'Autriche, et des familles princières telles que les Gondi ou la Duchesse de Longueville. « Monsieur Vincent » reçoit la confession du Roi Louis XIII dont il dit : « Je n'ai vu mourir personne plus chrétiennement ».(Voir la chronique du 14 mai).

A la mort du Roi, Anne d'Autriche, alors régente l'appelle pour présider le Conseil de Conscience. Grand ami de Saint-François de Sales, le Cardinal de Richelieu le consulte souvent pour avoir son avis.

Il s'éteint le 27 septembre 1660, veillé par la Reine-Régente Anne. Son corps repose dans la Chapelle des Lazaristes, rue de Sèvres à Paris.

C'est arrivé un 27 septembre...

27 septembre : Saint Vincent de Paul
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article