Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 19:05

Au printemps 1916, l'Ange dit :

Mon Dieu,
je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime.
Je Vous demande pardon
pour ceux qui ne croient pas,
qui n'adorent pas, 
qui n'espèrent pas,
et qui ne Vous aiment pas.

Ange de la Paix

 

Pour aller plus loin...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 11:41

 

Message de Pâques de Mgr Marc Aillet :

C’est une évidence pour tous que nous vivons aujourd’hui dans une société en tension, où l’affrontement l’emporte souvent sur le dialogue, l’invective sur les échanges constructifs. La chose commune s’efface devant la revendication croissante des droits individuels et l’on assiste à une dissolution du lien social sans précédent. Ce que l’individu a de plus privé et de moins partageable exige d’être éclairé par la lumière publique, au point que le socle des droits fondamentaux qui fonde la dignité de toute personne humaine sans exception s’effondre. Le Bien commun, c’est-à-dire le bien que tous peuvent rechercher en commun, car seul il garantit la dignité de tous, est remplacé par une somme d’intérêts catégoriels qui ruinent la cohésion sociale.

Sur ce terreau conflictuel, la violence se développe et s’étend à l’échelle de la planète, jusqu’à engendrer une « guerre mondiale par morceaux » (Pape François). Le terrorisme islamiste en est le principal détonateur aujourd’hui. Nous ne saurions rester indifférents devant les attentats meurtriers qui se multiplient partout dans le monde et qui ont frappé en particulier, au début de la semaine sainte, les chrétiens d’Egypte, dans l’expression même de leur foi en Jésus-Christ mort et ressuscité.

« C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière », s’écrie le poète. C’est lorsque « la terre était informe et vide et que les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme », c’est quand le chaos régnait sur la terre initiale et sur les eaux primordiales, que Dieu, par « son Esprit qui planait sur les eaux » et par sa parole créatrice, fit jaillir la lumière et mit de l’ordre dans l’univers. Aucune situation conflictuelle, aucune impasse humaine, personnelle ou sociale, ne saurait nous voler l’espérance ! Comme nous le chantons le jour de Pâques : « La mort et la vie s’affrontèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne ».

 

En entrant triomphalement dans la ville de Jérusalem, Jésus aurait pu se laisser porter par la vague populaire qu’il souleva sur son passage ; lui qui s’était montré comme un prophète si puissant devant Dieu et devant le peuple, il aurait pu prendre le pouvoir et restaurer la Royauté en Israël. Cependant Jésus n’est pas monté à Jérusalem pour une victoire politique mais pour mourir et ressusciter ! Par sa mort sur la croix, il a libéré le cœur de l’homme de l’injustice, et par sa résurrection, il lui a communiqué sa vie.

Pour ceux qui croient au Christ mort et ressuscité, aucune action pour la justice et la paix n’est vaine, à condition que la dignité de toute personne humaine soit promue et respectée, et que ne s’y mêle aucun calcul politique. La foi qui nous unit au Christ vivant réveille en nous les forces morales et spirituelles sans lesquelles un ordre social juste est impossible. Je prie pour que les chrétiens n’aient pas peur de s’engager pour le Bien commun, en s’appuyant sur le Christ crucifié et ressuscité, par la prière et le service désintéressé de leurs frères.

Saintes et joyeuses fêtes de Pâques !

 

+ Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

 

Source 

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 23:05

Résurrection du Christ et femmes au tombeau ; Fra ANGELICO

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 10:30

 

Petrus Angel fera silence jusqu'à Pâques ! Un dernier article à méditer...

 

Semaine Sainte : Tumulte des hommes et silence de Dieu

Guillaume de Prémare a consacré sa chronique hebdomadaire sur l'antenne de Radio Espérance à la Semaine Sainte.

15/04/14

Un mot me vient à l’esprit au moment d’aborder la semaine sainte : celui de « tumulte », qui désigne un « gonflement », une « agitation désordonnée »,  un « trouble », un « vacarme ». Ce tumulte est par exemple celui de l’actualité et des tensions qu’elle engendre, jusqu’à provoquer puis faire gonfler un état de choc collectif latent. C’est le tumulte de l’histoire, c’est notre condition humaine.
Bien évidemment, le tumulte de l’histoire atteint aussi l’Eglise. Comment en serait-il autrement ? Les agitations de ce temps atteignent par exemple l’assemblée des évêques de France à Lourdes. Il y a de la tension dans l’air ; et c’est bien normal.
La première fois que je suis allé à Lourdes, j’étais un jeune homme sur le chemin des JMJ de Compostelle. J’ai encore en mémoire l’homélie du 15 août du cardinal Lustiger, entendue par la foule dans un silence religieux. J’ai encore en mémoire la pensée qui est venue à mon jeune esprit : il se passe quelque chose ici, quelque chose de surnaturel.

Lourdes, c’est ce lieu où la Sainte Vierge s’est manifestée à la petite Bernadette, qui est pour moi l’exemple de la simplicité d’âme. Lourdes, c’est ce lieu où s’exprime la mystérieuse beauté de la foi populaire. Lourdes est ce lieu où se révèle dans les cœurs simples le secret de Dieu, où rayonne dans les cœurs pauvres la lumière de Dieu.
Le peuple qui se presse à la grotte et dans les piscines reçoit davantage de lumière que nos raisonnements humains ne pourront jamais en produire. D’une certaine manière, nos raisonnements humains sont obscurcis par les ténèbres des passions humaines.

Ce sont ces ténèbres qui conduisent le Christ au Golgotha. Quel contraste avec la lumière de Dieu ! Peut-être les ténèbres qui nous habitent ont-elles le mérite de faire surgir dans l’homme intérieur dévasté la soif de la lumière de Dieu ? Cette lumière est salvatrice car elle nous fait voir notre pauvreté. Elle peut nous faire voir, notamment, la vanité de nos pensées humaines. Quel contraste entre les pensées de Dieu et les pensées des hommes ! Dieu est le « tout autre », ses pensées sont tout autres.

Mais Dieu n’est pas très causant, comme disait ma grand-mère. « Qui a connu les pensées du Seigneur ? », questionne la Sainte Ecriture. Se pourrait-il que Dieu s’exprime dans le « silence de Dieu » ? Ce « silence de Dieu » est l’inverse du tumulte. Imaginons un instant que Dieu surgisse dans le tumulte pour dire qui a tort et qui a raison dans nos débats humains. Une telle perspective semble incongrue, à l’opposé de la nature de Dieu.
C’est aussi dans le silence que Dieu est Dieu. Ce silence n’est pas indifférence. Dieu n’est pas indifférent, il est différent. Il est radicalement différent de nous, il est tout autre.
Le Samedi Saint, j’aime me rendre devant le tabernacle ouvert et vide pour y goûter le silence de Dieu au tombeau, pour chercher Dieu dans son apparente absence. Ce tabernacle vide stimule en effet le désir de chercher Dieu. Ce Dieu qui se laisse trouver dans le silence, là où le tumulte de nos passions humaines apparaît dans toute sa vanité.

(Chronique diffusée sur l’antenne de Radio Espérance le 11 avril 2014).

 

Et si vous faisiez suivre à vos amis ? ... Bonne semaine sainte !

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 09:32

par l'Abbé Jean-Raphaël Dubrule

 

1917-2017 : Centenaire des apparitions de la Sainte Vierge à Fatima.

 

 

 Voir les vidéos précédentes

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir chaque matin la vidéo du jour

Avec l’assurance de notre prière fidèle.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 08:33

Fresque de Giotto représentant l'entrée de Jésus-Christ dans Jérusalem.

Fresque de Giotto représentant l'entrée de Jésus-Christ dans Jérusalem.

Dimanche des Rameaux et de la Passion

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 08:32
  • le 4 avril 1919 : décès de Francisco Marto à presque 11 ans.

François Marto est un des trois bergers portugais auxquels la Vierge Marie est apparue en 1917 à Fatima. En 1918, François est atteint d'une très forte grippe. L'épidémie cause la mort de nombreuses personnes en Europe. C'est pendant cette ultime épreuve que la Vierge Immaculée apparaît aux deux petits enfants pour leur renouveler sa promesse du 13 juin 1917. Il reçoit les derniers sacrements le jeudi 3 avril et, le lendemain, après avoir vu une belle lumière près de la porte de sa chambre, il expire.

D'autres "4 avril"...

Retrouvez tous les articles parlant de Fatima sur Petrus Angel 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 09:34
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 19:28
Saint Gabriel archange, par Juan Correa de Vivar

 

Fiançailles de Notre Dame avec Saint Joseph


 De Dom Delatte, osb., pour la fête de l’Annonciation

 
La scène est à Nazareth, dans la Galilée. Une humble maison. Un ménage humble et pauvre : un artisan, son épouse vierge. Regardons. Là nous pouvons tout apprendre. Nazareth est l’école par excellence. Nous voyons le milieu et l’atmosphère où s’accomplissent les œuvres de Dieu : l’humilité, la pauvreté, la solitude, la pureté, l’obéissance.
 
Ce même archange Gabriel envoyé, dans l’Ancien Testament, pour renseigner Daniel sur le mystère des semaines d’années et la date de l’avènement du Messie, député à Zacharie pour lui apprendre que l’heure est proche, est maintenant envoyé de Dieu dans une ville de la Galilée, Nazareth, à une vierge du nom de Marie, épouse de Joseph, un rejeton de la famille de David.
 
Et ayant pénétré près d’elle, il dit : « Je vous salue, pleine de grâce »
 
Ce n’est pas avec des paroles qu’il faut commencer. Aussi bien, les termes sacrés sont pleins, riches de signification profonde. C’est vraiment la joie qui est annoncée au mondeet depuis cette heure-là, il n’y a plus que du bonheur pour ceux qui acceptent l’Incarnation.
 
Cette créature surnaturelle qui s’éveille à la parole de l’ange, suffit à l’allégresse du temps et à celle de l’éternité. Le terme grec par « gratia plena », signifie une plénitude de grâce reçue par Notre Dame.
 
Et comme la grâce est la dot de l’âme et la condition de son union à Dieu, celle qui est pleine de grâce est pleinement à Dieu, pleinement avec Dieu ; elle est sainte non seulement par ses privilèges, mais par ses vertus. « Le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes ». L’ange ne dit rien de plus.
 
La salutation était plus large que toutes celles adressées dans l’Ancien Testament, l’attitude de l’ange infiniment respectueuse, la Vierge infiniment humble.
 
Joignons ensemble tous ces éléments et nous aurons la raison de la prudente réserve de Notre Dame. Lorsque l’on remarque qu’elle fut troublée à ces paroles de l’ange, cela veut dire qu’elle demeure indécise sur ce qu’elle devait répondre. Et, gardant le silence, elle recherchait, à part elle, ce que pouvait signifier une telle salutation. Encore une fois, elle est humble, elle est prudente : l’ange l’a abordée comme une reine, mais il n’a encore rien dit de son message divin. En face de ce silence, qui contenait une interrogation muette, Gabriel reprit la parole.
 
Marie, Mère de Dieu,
riches Heures de Simone de Varie
Le "ne timeas" n’a pas pour dessein de bannir une crainte proprement dite mais seulement d’exclure même le trouble et l’indécision que nous venons de décrire.
 Cette fois Notre-Dame est appelée par son nom : « Ne craigniez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. »
 
La faveur de Dieu, la tendresse de Dieu qui est souveraine, qui est gracieuse, qui est active, s’est reposée sur elle. La même expression a été employée au sujet de Noé, qui bâtit l’arche du salut ; Noé trouva grâce devant le Seigneur (Gn 6 8). Mais il s’agit aujourd’hui d’une faveur plus haute, d’une arche plus sainte, d’un salut plus complet. La Sainte Vierge connaissait les Ecritures ; elle avait lu et médité, au chapitre 7 d’Isaïe, les mots mêmes que l’ange emploie maintenant. « Voici que la Vierge concevra et enfantera un Fils, et on l’appellera Emmanuel ». Voici, dit l’ange, que « vous concevrez dans votre sein et que vous enfanterez un Fils, et vous l’appellerez Jésus ». Le parallélisme était flagrant. Emmanuel, « Dieu avec nous », c’était l’équivalent de Jésus, « Dieu sauveur ».
 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 19:06

L’image contient peut-être : 1 personne 

Qui sait encore ce que c'est,

et que c'est fêté aujourd'hui ???

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 18:29

 

Solennité de Saint Joseph, époux de Marie
Patron de l'Église universelle 
(Solennité)

 

Audience Générale de saint Jean-Paul II

Mercredi 19 mars 2003
 

1. Nous célébrons aujourd'hui la solennité de Saint Joseph, époux de Marie (Mt 1, 24; Lc 1, 27). La liturgie nous l'indique comme le « père » de Jésus (Lc 2, 27.33.41.43.48), prêt à réaliser les desseins divins, même lorsque ceux-ci échappent à la compréhension humaine. A travers lui, « fils de David » (Mt 1, 20; Lc 1, 27), les Écritures se sont accomplies et le Verbe Eternel s'est fait homme, par l'œuvre de l'Esprit Saint, dans le sein de la Vierge Marie. Saint Joseph est défini dans l'Évangile comme un « homme juste » (Mt 1, 19), et il est pour tous les croyants un modèle de vie dans la foi.

 

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 10:02

La "Saint-Joseph", c'était hier...

Mois de mars, patron des artisans, des entrepreneurs, des chefs d'entreprises... Saint Joseph reste notre grand intercesseur dans nos vies professionnelles, nos projets, nos aspirations...

Livres en Famille vous propose une belle sélection des meilleurs titres - livres et CD, images, statues...- pour adultes et pour les enfants à qui il est important d'enseigner cette dévotion.

« Saint Joseph m’a toujours exaucée au-delà de mes prières et de mes espérances », disait sainte Thérèse d'Avila.

                        SELECTION SAINT JOSEPH  


Et bon carême à tous !

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 10:52

Si votre téléphone portable est devenu un véritable « doudou », vous devez lire ceci

Avant de partir pour Ariccia, à l’occasion de la prière de l’angélus, le souverain pontife a délivré plusieurs recommandations à la foule immense de fidèles et pèlerins réunis place Saint-Pierre à Rome. L’occasion pour le pape François d’utiliser une image fidèle à son style : il serait bon, estime-t-il en effet, que chacun prenne aussi soin de sa Bible que de son téléphone portable.

« Qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable ? Si nous la portions toujours avec nous, au moins un évangile de poche ? Si nous retournions sur nos pas quand nous l’oublions ? Si nous l’ouvrions (… aussi souvent que) nous lisons nos messages ? », a-t-il rappelé à la foule. « Nous serions plus capables de vivre une vie réussie selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, particulièrement les plus faibles et dans le besoin, et aussi nos ennemis ».

Le pape François a invité les catholiques à se familiariser avec la Bible durant le Carême pour ne « jamais dévier de la route du bien ». Comment ? En la traitant comme un téléphone portable, c’est-à-dire : « L’avoir toujours sur soi » et la « consulter à tout moment », a souligné le Saint-Père. Car pouvoir « la lire souvent, méditer dessus et l’assimiler », a-t-il expliqué, aide à « vaincre les tentations du mal qui, chaque jour, sont en nous et en dehors de nous »; à « être davantage capables de vivre une vie ressuscitée selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, spécialement les plus faibles et les plus nécessiteux, mais aussi nos ennemis ».

L'article complet est ICI.

Les mauvais esprits feront remarquer que toute la Bible peut être dans le portable...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 23:08

De nos jours, la pratique du jeûne semble avoir perdu un peu de sa valeur spirituelle et, dans une culture marquée par la recherche du bien-être matériel, elle a plutôt pris la valeur d’une pratique thérapeutique pour le soin du corps.

Le jeûne est sans nul doute utile au bien-être physique, mais pour les croyants, il est en premier lieu une « thérapie » pour soigner tout ce qui les empêche de se conformer à la volonté de Dieu. Dans la Constitution apostolique Pænitemini de 1966, le Serviteur de Dieu Paul VI reconnaissait la nécessité de remettre le jeûne dans le contexte de l’appel de tout chrétien à « ne plus vivre pour soi-même, mais pour Celui qui l’a aimé et s’est donné pour lui, et… aussi à vivre pour ses frères » (cf. Ch. I).

Ce Carême pourrait être l’occasion de reprendre les normes contenues dans cette Constitution apostolique, et de remettre en valeur la signification authentique et permanente de l’antique pratique pénitentielle, capable de nous aider à mortifier notre égoïsme et à ouvrir nos cœurs à l’amour de Dieu et du prochain, premier et suprême commandement de la Loi nouvelle et résumé de tout l’Évangile (cf. Mt 22,34-40).

La pratique fidèle du jeûne contribue en outre à l’unification de la personne humaine, corps et âme, en l’aidant à éviter le péché et à croître dans l’intimité du Seigneur. Saint Augustin qui connaissait bien ses inclinations négatives et les définissait comme « des nœuds tortueux et emmêlés »(Confessions, II, 10.18), écrivait dans son traité sur L’utilité du jeûne : « Je m’afflige certes un supplice, mais pour qu’Il me pardonne ; je me châtie de moi-même pour qu’Il m’aide, pour plaire à ses yeux, pour arriver à la délectation de sa douceur » (Sermon 400, 3, 3: PL 40, 708).

Se priver de nourriture matérielle qui alimente le corps facilite la disposition intérieur à l’écoute du Christ et à se nourrir de sa parole de salut. Avec le jeûne et la prière, nous Lui permettons de venir rassasier une faim plus profonde que nous expérimentons au plus intime de nous : la faim et la soif de Dieu.

En même temps, le jeûne nous aide à prendre conscience de la situation dans laquelle vivent tant de nos frères. Dans sa Première Lettre, saint Jean met en garde : « Si quelqu’un possède des richesses de ce monde et, voyant son frère dans la nécessité, lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeurerait-il en lui ? » (3,17).

Jeûner volontairement nous aide à suivre l’exemple du Bon Samaritain, qui se penche et va au secours du frère qui souffre (cf. Deus caritas est, 15).

En choisissant librement de se priver de quelque chose pour aider les autres, nous montrons de manière concrète que le prochain en difficulté ne nous est pas étranger. (et autre chose que de  lui demander des sous..! )

C’est précisément pour maintenir vivante cette attitude d’accueil et d’attention à l’égard de nos frères que j’encourage les paroisses et toutes les communautés à intensifier pendant le Carême la pratique du jeûne personnel et communautaire, en cultivant aussi l’écoute de la Parole de Dieu, la prière et l’aumône. Ceci a été, dès le début, une caractéristique de la vie des communautés chrétiennes où se faisaient des collectes spéciales (cf. 2 Cor 8-9; Rm 15, 25-27), tandis que les fidèles étaient invités à donner aux pauvres ce qui, grâce au jeûne, avait été mis à part (cf. Didascalie Ap., V, 20,18).

Même aujourd’hui, une telle pratique doit être redécouverte et encouragée, surtout pendant le temps liturgique du Carême.

Benoît XVI

Merci au Petit Placide (texte complet)

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 22:02
  • le 1er mars 1858 : première miraculée de Lourdes.

C'est la douzième apparition. Plus de mille cinq cents personnes sont présentes. Pour la première fois, un prêtre assiste à l'évènement. Dans la nuit, Catherine Latapie, une amie lourdaise de Bernadette, se rend à la Grotte, elle trempe son bras déboîté dans l'eau de la source : son bras et sa main retrouvent leur souplesse immédiatement.

Résultat de recherche d'images pour "Catherine Latapie"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 15:58

Célibat des prêtres, le Père Gréa et Jean Mercier

Lyon: le Père Gréa quitte le sacerdoce

3342091311.79.jpeg

... cette décision est d'abord une rupture avec la promesse faite le jour de l'ordination diaconale.

... de nombreux prêtres qui partent "pour se marier" ont tendance à se justifier d'un point de vue spirituel.

Jean Mercier, journaliste

Célibat des prêtres, le Père Gréa et Jean Mercier

Unknown.jpegLien

(source Facebook) - Jean Mercier est journaliste à La Vie (auteur de "Monsieur le curé fait sa crise")

Dans mon livre sur le célibat sacerdotal, je raconte comment de nombreux prêtres qui partent "pour se marier" ont tendance à se justifier d'un point de vue spirituel.

Il n'est pas rare que les prêtres qui se marient se présentent comme étant "pressés" par une volonté divine d'accomplissement supérieur, fruit de l'Esprit Saint et d'une longue et lente maturation spirituelle, en oubliant totalement que, en dépit de leur sincérité, cette décision est d'abord une rupture avec la promesse faite le jour de leur ordination diaconale.

Il serait plus courageux et profitable qu'ils assument leur incapacité à tenir leur promesse, et ce d'autant plus que c'est d'abord ainsi que leur nouvel "appel" est perçu de l'extérieur.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 11:43

Saint Valentin
Évêque et martyr

(† v. 273)

Valentin était évêque de Terni, dans les monts Sabin (Italie).

Le  philosophe romain Craton vint un jour le voir pour qu'il guérisse son fils mourant. Valentin accepta s'il promettait, si son fils guérissait, de ne plus chasser les chrétiens mais de chercher à les comprendre. Craton accepta et Valentin, après une prière, guérit le malade. Aussitôt Craton et sa famille se convertirent non sans que cela ne fît beaucoup de bruit.

Valentin fut décapité vers 273 pour avoir refusé de renier sa foi. Saint Valentin est devenu le patron des amoureux à partir d'un proverbe du  Moyen Âge : « À la Saint-Valentin, les oiseaux commencent à roucouler ».

@Evangelizo.org

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 10:37
Oui, car au-delà des considérations humaines, c’est le pardon est la manière par laquelle le Dieu Tout-Puissant puissant triomphe du mal. Il n’y a pas d’autre voie pour construire avec les pécheurs que nous sommes le Royaume où nous pourrons vivre tous ensemble une éternité de bonheur.
  • 1. 

    Dans le « Notre-Père » se trouve une grande surprise : le christianisme apporte de manière très nouvelle l’idée que notre pardon se trouve lié à celui de Dieu et donc que, si nous bénéficions de cette remise de dette que Dieu nous consent, il nous faut nous aussi faire quelque chose à notre échelle. Dans la formule: « Remets nos dettes comme nous remettons les nôtres », il faut insister d’abord sur le « comme », qui est l’articulation de deux idées fondamentales : 1°) Dieu pardonne et 2°) il nous enjoint de faire de même et en fait une condition de son pardon.

  • 2. 

    La vraie nature du pardon est d’être une libération créatrice de vie : au niveau humain, c’est une libération pour l’autre à qui on rend sa dignité et que l’on sort de sa culpabilité, et c’est aussi une libération pour nous, qui ne sommes pas condamnés à rester éternellement enfermés dans la rancune et la haine.

  • 3. 

    Il faut cependant bien distinguer le pardon de ses caricatures : ce n’est pas un déni du mal et de sa réalité ; ce n’est pas passer l’éponge ; ce n’est pas un remède ou un médicament qui annule le mal et ses conséquences ; et ce n’est pas non plus une démission, une lâcheté, une manière de ne pas affronter les problèmes.

  • 4. 

    D’un point de vue chrétien, il n’y a rien qui ne soit absolument impardonnable, même les choses les plus atroces, les génocides, les horreurs, etc. Mais le pardon n’empêche pas que l’on garde uneexigence de réparation nécessaire et également l’exigence que la justice puisse faire son œuvre.

 
 

 
 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 09:00

 

Notre Dame est venue à Lourdes le 11 février 1858 pour nous demander de faire pénitence. Quelques années plus tard, il y a cent ans, Elle venait à Fatima nous annoncer que Dieu voulait établir dans le monde la dévotion à son Cœur Immaculé.

Découvrons le centre de cette dévotion, la communion réparatrice des premiers samedis du mois et prions pour que le pape François approuve et encourage cette dévotion. 

Allez sur le site Hozana   http://hozana.org/s/UvhRco   et inscrivez-vous pour découvrir chaque semaine, tout au long de l’année 2017 ce que Notre Dame a voulu nous faire comprendre. Ce devait être important car Elle l’a souligné par un très grand miracle annoncé 3 mois à l’avance.

Lu dans le salon beige 

Mon Cœur Immaculé sera ton refuge.....

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 23:12
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article