Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 11:42

 « l’islamisme fait aujourd’hui la guerre aux États-Unis mais aussi à Israël, aux gouvernements du monde musulman qu’il juge impies, et aux gouvernements occidentaux les plus proches des États-Unis et d’Israël. Mais les Américains font-ils vraiment la guerre à l’islamisme ? Officiellement, l’adversaire principal des États-Unis, qui fut l’Union soviétique jusqu’en 1989, a été remplacé par le terrorisme international. C’est-à-dire pour l’essentiel l’islamisme. Dans les faits, les Américains ont frappé militairement l’Afghanistan des Talibans après les avoir soutenus. Ils frappent des réseaux islamistes et mènent donc une guerre effective contre l’islamisme. Mais cette guerre sert en réalité à avancer des pions, bien plus essentiels, dans leur volonté de conserver leur suprématie sur le monde au XXIe siècle. L’objectif géopolitique des Américains est de construire un bloc transatlantique soudé derrière Washington […] Ainsi, les islamistes qui voudraient créer un grand califat et contrôler la pompe à essence du monde entier contribuent au contraire à aider les Américains à réaliser ce rêve géopolitique pour leur compte propre et au détriment de l’indépendance énergétique des Européens et des Asiatiques […]. Il n’est pas impossible que les éléments les plus pro-israéliens aux États-Unis aient suggéré cette politique à l’administration américaine. En effet, Israël est assiégé par la démographie arabe et ne peut survivre que si l’Occident tout entier est en guerre contre l’Islam et continue, comme pendant la Guerre froide, à avoir besoin de la forteresse israélienne. Si la paix venait à s’installer dans la région avec la constitution d’un petit État palestinien, alors l’immigration arabe se chargerait de faire disparaître Israël. La réalité des faits est que la politique étrangère américaine nourrit davantage la menace islamiste qu’elle ne la combat et, ce faisant, elle nous absorbe de plus en plus dans un bloc euro-américain qui ne laissera plus aucune place à la dimension mondiale de la France. […] Les chrétiens disparaissent du monde musulman tandis que le nombre de musulmans dans le monde chrétien augmente constamment. Cette poussée, particulièrement sensible en France, s’explique, pour l’essentiel, par la laïcité. En effet, la République laïque, dont l’instrument politique occulte et militant est la franc-maçonnerie, s’est construite très largement contre la religion dominante, le catholicisme. La République est un régime qui favorise les minorités protestante, juive et, depuis trente ans maintenant, musulmane, au détriment de la prédominance culturelle et politique des catholiques. […] Partout, le culte de la minorité est utilisé contre la culture dominante catholique. L’identité des nations chrétiennes est devenue fragile, ce qui n’était pas le cas avant la Seconde Guerre mondiale. »

Aymeric Chauprade, Le choc des civilisations, mythe et réalités, 2003.

 

  

Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 10:21

Afficher l'image d'origine

Saint Augustin accueilli par sa mère sainte Monique à Milan

 

 

Hier Sainte Monique

 

Aujourd'hui Saint Augustin

Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 10:08

Afficher l'image d'origine

 

" L’Evangile selon saint Métro est un guide de promenade qui permet d’arriver rapidement sur l’information. Paris a été divisé en autant de parties qu’il y a de stations de métro et la manière la plus simple est de consulter la station qui vous intéresse. Un système de cartes, d’index, de renvois permet de le feuilleter de manière plus thématique. (...) 

     Des années de travail d’enquête, de courriers et de vérification sur place ont permet d’élaborer cet ouvrage qui tient dans la poche. En noir et blanc avec vingt cartes bien lisibles, son prix n’est que de 19 euros. Un chapitre spécial, consacré aux plus grands saints, propose des promenades à thème pour découvrir toutes les traces et indices que ces grands frères du Ciel ont laissé sur la Terre. 

    Véritable vade mecum du pélerin parisien, le guide se consulte, se picore, se savoure sur le parvis des églises, dans la moiteur des chapelles et devant les grandes peintures de nos plus belles églises. Reliques, œuvres d’art, façades d’églises défilent au rythme du métro. 

L’Evangile selon saint Métro, guide des saints parisiens, Philippe Bornet et coll. 19 euros franco de port, par chèque à Via Romana, 5 avenue du Maréchal Joffre, 78 000 Versailles. 

Lu ICI

Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 11:53

Burkini : un article de 2014 toujours d'actualité

Rhabillez-vous !  par le père Louis-Marie Guitton.

Éloge de la pudeur

   Tout récemment nous avons assisté à un véritable festival autour de la nudité, à l’occasion de la polémique causée par la diffusion du livre pour enfant « Tous à poil ». Scandale d’un côté, dérision de l’autre, escalade verbale et assaut de caricatures de plus ou moins bon goût. Rien de bien extraordinaire à se mettre sous la dent tellement les qualificatifs paraissent désormais usés fatigués et élimés : ridicule, rétrograde, archaïque, conservateur, réactionnaire, pudibond, puritain, hypocrite, … et le fameuxnauséabond ! Il faut dire que nous ne sommes pas habillés depuis très longtemps, puisque ce n’est que depuis Pâques que nous avons revêtu le Christ (Gal, 3).

   Alors, « Tous à poil » ou « Revêtez le Christ » ? Une réflexion sur le vêtement ne peut se borner seulement à une pieuse méditation. Et pourtant, il est bien vrai que Dieu se préoccupe de nous habiller: après le péché originel, découvrant leur nudité, Adam et Eve se cachent. Avant de les chasser du paradis, Dieu se fait tailleur -le premier couturier !- et leur confectionne des tuniques de peau. Cette précision donnée par la Genèse n’est sûrement pas un détail. Depuis lors, le vêtement occupe dans notre vie une place importante. Voilant la chair, il reflète la personne et devient aussi un langage pour l’âme.

La pudeur voile ce qui doit rester caché, dans la crainte d’être instrumentalisé.

La suite...

Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 09:41

Dans les coulisses du mondialisme

Remarquable présentation (intégralement traduite de l'allemand en français), des réseaux mondialistes qui mènent les nations et les peuples à leur perte. Merci au lecteur qui nous l'a communiquée, et à la chaine allemande de réinformation qui l'a produite.

Parmi les multiples enseignements que l'on peut en tirer, celui-ci : en 2017 pas une voix pour un candidat ayant des liens avec ces puissances de mort!

Par Paula Corbulon sur le salon beige

Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 09:22

Entendu sur Radio Courtoisie :

 

Analyse doctrinale de l'islam

invité : Jean Lafontaine, essayiste

présenté par Laurent Artur du Plessis

Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 21:06

Du martyr au padamalgam, ou l’impuissance des masses 

padamalgam

Qui sérieusement pourrait nier que « ça allait bien arriver un jour ? » Un prêtre égorgé en pleine messe en France en 2016. Un fait divers, une énième strophe de la litanie des attentats qui désormais rythment le « 20 heures ».

Et pourtant, la politique de l’autruche tient toujours le devant de la scène médiatique qu’elle soit celle des politiques, des évêques, des bien-pensants et autres « grandes voix » de la pensée unique du moment. Un prêtre est assassiné, sauvagement, dans l’exercice le plus fondamental de son sacerdoce, par un musulman ouvertement en guerre contre la chrétienté et on tente encore de nier l’évidence.

Bien entendu, il ne faut pas mettre tous les musulmans dans le même panier, pas plus qu’il ne faudrait imaginer qu’il n’y a qu’une seule tête chez les catholiques. N’empêche que l’Islam a bel et bien déclaré la guerre aux chrétiens. Que tous les musulmans ne se retrouvent pas dans cette « guerre sainte » ne nous autorise pas pour autant à minimiser cette guerre. Guerre d’un nouveau genre peut-être, mais guerre ouvertement déclarée.

“Ne nous voilons pas la face, si le peuple ne reprend pas très vite son destin en main, il sera contraint de le récupérer d’ici peu par la violence.”

Il serait temps que les médias bien-pensants, véritables fléaux de notre monde lobotomisé, cessent leur dangereuse complicité. Il serait temps que les politiques incompétents et responsables de la montée de telles violences, en France comme au foyer même de l’islamisation, donnent leur démission. Et c’est de notre devoir de citoyens responsables de l’exiger.

Pointons du doigt les véritables couteaux égorgeurs, les politiques irresponsables et incompétents, au service de leur idéologie rétrograde et utopiste, les médias incultes et donneurs de leçons, au service de leur orgueil et de leurs vices incontrôlés. Ecoutez-les nous faire encore la leçon du padamalgam.

La suite...

Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 23:51

 

Afficher l'image d'origine

 

Alix de Saint-André a pris trois fois la route de Compostelle.
La première fois, elle est partie de Saint-Jean-Pied-de-Port, sur le chemin français, avec un sac plein d'idées préconçues, qui se sont envolées une à une, au fil des étapes. La deuxième fois, elle a parcouru le " chemin anglais " depuis La Corogne, lors d'une année sainte mouvementée. L'ultime voyage fut le vrai voyage, celui que l'on doit faire en partant de chez soi. 

Des bords de Loire à Saint-Jacques-de-Compostelle, de paysages sublimes en banlieues sinistres, elle a rejoint le peuple des pèlerins qui se retrouvent sur le chemin, libérés de toute identité sociale, pour vivre à quatre kilomètres-heure une aventure humaine pleine de gaieté, d'amitié et de surprises.

Sur ces marcheurs de tous pays et de toutes convictions, réunis moins par la foi que par les ampoules aux pieds, mais cheminant chacun dans sa quête secrète, Alix de Saint-André, en poursuivant la sienne, empreinte d'une gravité mélancolique, porte, comme à son habitude, un regard à la fois affectueux et espiègle. 


(Paru en 2010)

 

Retrouvez Compostelle sur Petrus Angel...

Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 16:14

 

" Alors, cette carte du Herald Tribune est sortie en septembre 1974, et elle presente deux choses — donc vous les auditeurs vous la voyez. D’abord un article, accompagné d’une carte. C’est la carte de l’Europe de l’Ouest régionalisée, et c’est très intéressant de voir une carte qui est sortie dans un journal américain, pas n’importe lequel, le Herald Tribune. Et on a envie de dire, « mais les américains, qu’est-ce qui leur prend de s’intéresser à une Europe de l’Ouest », à l’époque, du fait du mur de Berlin, enfin, de la coupure est-ouest, c’était uniquement l’Europe de l’Ouest, donc une Europe régionalisée. C’étaient parce que les américains ont tout intérêt à voir des Etats fracassés pour mieux les contrôler. Et vous avez en particulier le fameux discours du président Clinton en 2000, qui a reçu la… je précise, « la plus haute distinction » en faveur des personnes qui œuvrent à la construction européenne." - Pierre Hillard

Lu ICI

Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 09:01
Apprendre à boire avec Chesterton

 

Nous devons savoir comment boire de l’alcool. Car toute boisson alcoolisée, comme toute bonne chose, peut devenir objet d’abus, et peut nous entraîner dans l’enfer de l’alcoolisme si nous n’exerçons pas la vertu de la tempérance…

Existe-t-il des règles qui permettent de se délecter de nos bons nectars régionaux, nationaux et internationaux sans risquer de tomber dans l’alcoolisme ? Nous avons pu trouver une règle écrite par l’admirable G.K. Chesterton, qui ne manquait pas une occasion de faire fonctionner sa raison, éclairée par sa foi. Voici ses conseils pour profiter sainement de ces  breuvages :

La bonne règle en cette matière apparaîtra sans doute à l’exemple de beaucoup de bonnes règles comme un paradoxe. Buvez parce que vous êtes heureux, ne buvez jamais parce que vous êtes malheureux, ne buvez jamais lorsque vous vous sentez misérable sinon vous ressemblerez aux pauvres buveurs de « Gin » des bas quartiers, mais buvez au contraire alors que vous pourriez être parfaitement heureux sans boire, et vous ressemblerez aux joyeux paysans italiens. Ne buvez jamais parce que vous en avez besoin, car ce serait boire d’une manière rationnelle, c’est le chemin le plus sûr de la mort et de l’enfer, buvez au contraire parce que vous n’en avez pas besoin car c’est irrationnel et c’est l’antique santé du monde. »

Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 09:10
Pour vos amis !

(re)découvrez Petrus Angel cet été !

Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook.

Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 14:23

Une idée de voyage !

 

42,21 - Clartés sur la Crète

4221

Volume I

Par sa lecture des hiéroglyphes égyptiens, F. Crombette trouve, avec certitude, que l'île de Crète avait été étroitement liée avec l'Egypte. Le second fils de Ménès (qui était le 2° fils de Misraim) y a aporté sa langue. De là l'auteur a pu lire les signes crétois, les traduire, et écrire l'histoire des trois dynasties de l'île. Un capitule dévoile le contenu du célèbre Disque de Phaestos; un autre chapitre donne l'origine de la langue basque.

Clic ici pour décharger le livre (2.7 Mb).
Pour décharger gratuitement une brève synthèse:  44,12 (1.3 Mb).

La suite...

Published by Petrus Angel - dans Science et Conscience
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 23:45

assomption,vierge,marie,15 aout,15 august,poussin,guido reni,murillo,philippe de champaigne,le brun,rubens,bocelli,fra angelico

 

Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 23:10

En avant, marche !

 

En partenariat avec France Culture, la première histoire de la marche, par un auteur – historien et journaliste – dont la surface médiatique n'est plus à prouver.


Des pèlerinages aux randonnées, des drailles transhumantes aux manifestations politiques, il n'y aura guère eu d'interruption dans la pratique de la marche. La circulation pédestre fait l'homme. Elle est une activité constitutive de l'être humain.
Pour en faire l'histoire, Antoine de Baecque part à la rencontre de toutes les formes de marches, et des hommes qui les pratiquent : les peuples et les métiers dont l'identité même semble nomade et pédestre, des Lapons aux Sioux, des colporteurs aux bergers ; les pèlerins, selon toutes les traditions, ceux qui remontent aux sources du Gange ou empruntent le Tôkaidô, comme les marcheurs de Compostelle et de La Mecque. Et si la marche a quasiment perdu ses professionnels, elle a inventé ses praticiens du week-end, ses usagers du temps libre, les randonneurs. Mais l'on chemine aussi en ville, depuis l'apparition des promenades urbaines du XVIIe jusqu'aux « manifs » les plus récentes. 
Qu'elle permette de mieux vivre, de survivre ou qu'elle soit le support incarné de revendications, la marche a une histoire. Antoine de Baecque, nourri aux sources les plus diverses, déploie ses talents d'historien et de conteur pour offrir un livre profondément original et vivant.

Historien, critique et professeur d’histoire du cinéma à l’Ecole normale supérieure, Antoine de Baecque a publié La Traversée des Alpes. Essai d’histoire marchée, Les Voix de Compostelle, ainsi que Les Nuits parisiennes XVIIIe-XXIe siècle.

 

On peut réécouter les émissions de France Culture en "podcast"  ICI.

 
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 10:13

Récré nostalgique

Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 07:29

ICI

Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 07:27
1936, l'année du tournant
Il est des moments qui voient l’histoire s’accélérer. L’équilibre politique et social qui, même imparfait, prévalait jusque-là se trouve remis en cause. Des mécontentements et des frustrations longtemps accumulés engendrent des crises inattendues. Les différends internationaux auxquels nul ne prenait garde s’aggravent subitement et débouchent sur des tensions menaçantes. Les peuples, hier encore confiants dans l’avenir, se mettent à douter ou craignent de voir la paix remise en cause. Autant de traits qui résument bien ce que fut l’année 1936.

Elle demeure dans la mémoire des Français comme celle du Front populaire, coalition électorale inédite née de la peur d’un « fascisme » largement imaginaire et des mécontentements engendrés par des politiques déflationnistes tournées en priorité vers le « sauvetage du franc ». La victoire, en février, du Frente Popular espagnol avait créé, même si la situation des deux pays apparaissait bien différente, un précédent inquiétant pour la paix civile. Et si une moitié de la France se réjouit de la victoire obtenue par les partis de gauche, l’autre vécut dans l’angoisse l’expérience entamée au lendemain des élections, au cours d’un printemps marqué par les grèves et les occupations d’usines. Les uns croient vivre alors l’aube de temps nouveaux qui verront l’ouvrier prendre une revanche si longtemps attendue, alors que les autres pestent contre la démagogie qui va fatalement affaiblir le pays au moment où la situation internationale se tend de manière inquiétante.

Les espoirs de révolution sociale se dissiperont rapidement, les salariés mesureront les limites de leurs avantages nouvellement acquis et l’enthousiasme bon enfant qui entraîne initialement une partie des masses populaires se transforme vite en déception.

La suite...

 

Afficher l'image d'origine

en kiosque en ce moment

Published by Petrus Angel - dans en Kiosque
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 17:47
Published by Petrus Angel - dans Ecran
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 05:19

Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 19:10

Diffusé sur Arte le 6 août.

Les îles de l'archipel Solovki abritent le plus terrible goulag de l'ère soviétique. Dans cet ancien monastère est apparu un espace de culture et de liberté : une bibliothèque constituée de livres rares et d'éditions originales, rassemblés par les intellectuels et artistes déportés. Excepté les témoignages, il ne reste rien de ce lieu. L'écrivain Olivier Rolin part enquêter.

Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article