Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 12:15
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 18:24

 

>>>  Réponse sur Petrus Angel...

Résultat de recherche d'images pour "Macron Emmanuel"

D'autres informations à venir dans les prochains jours...

L'occasion de s'abonner à la Newsletter...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 09:27
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 09:17

 

La France est la terre de toutes les invasions, de toutes les migrations.

Le Finistère, la fin de la terre, c'est chez nous.

Plus loin, vers l'ouest, pendant des millénaires, il n'y avait plus que l'océan, l'inconnu et la mort.

Les invasions, toutes les invasions, qui depuis l'aube des temps ont poussé les hordes et les peuplades d'est en ouest, se sont arrêtées et installées chez nous.

Sur notre sol, à «nos ancêtres les Gaulois» se sont mêlés les Grecs, les Romains, les Juifs, les Visigoths, les Burgondes, les Francs, les Germains, les Vikings... même les Arabes qui ont laissé tant de «Moreau» sur nos routes en s'en revenant de Poitiers, les Normands aussi à qui nous avons été contraints de donner une province...

Avec tous ceux-là nous avons fait un peuple, une nation, une culture, une civilisation, cette si belle réalité qui ne fleurit que rarement dans l'histoire des hommes. Dans nos veines de Français coule un sang si mêlé que, chez nous, la race c'est une culture et c'est une foi.

Nous aurions pu devenir une mosaïque, un damier de peuples qui s'ignorent à défaut de se faire la guerre, mais au nom du «Christ qui aime les Francs», nous avons préféré la communion à la juxtaposition. Chez nous la race, c'est aussi une volonté tenace de vivre ensemble, une histoire parsemée de tant de grands noms et de tant de hauts faits, que de nombreuses nations nous les envient...

Par tempérament et par choix, en raison de leur histoire, des valeurs de leur culture et de leur sens de l'universel, les Français sont antiracistes.

Mais ceux qui les gouvernent aujourd'hui sont anti-Français ! Ce qui est la pire des trahisons puisque la fonction essentielle d'un État est de maintenir le peuple qu'il dirige dans son essence et dans son être.

Extrait de Le devoir de différence par Nicole BURON, Permanences , novembre 2006

 

Résultat de recherche d'images pour "France ...ichtus  buron.."

Repost 0
Published by ISP - dans Polis
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 10:10

 

Guillaume Bernard s'interroge sur l'efficacité réelle du vote utile qui est plutôt un vote panique

Vu ICI

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 06:00

 

Nous, catholiques pratiquants, sommes souvent face à l’Église comme des gosses gâtés, nonchalants et repus : à peine sensibles à ses déclarations, regardant ses catéchèses du coin de l’œil : « Ah bon, le...
 
La démagogie est un oiseau diurne qui pousse son cri sous les projecteurs et qui fait son nid dans le creux des urnes pour trouver sa voix chez les électeurs. Entre deux sondages elle replie ses robes, son costume en or, ses promesses en l'air, elle couve...
 
un article de 2007 ... L'abstention électorale : objection de conscience chrétienne ou péché ? L e 6 avril dernier, Mgr Daucourt, évêque de Nanterre (Hauts-de-Seine), tout en exprimant sa déception à l’égard des programmes électoraux des candidats à l’élection...
 

Objection de conscience

Face à l'affaissement des valeurs chrétiennes, l'objection de conscience est une absolue nécessité Mariage et adoption des homosexuels, sexualité, euthanasie... L'occident s'enfonce jour après jour dans un relativisme le plus total, en anesthésiant les... 
 
 

Les mots en campagne ...

Pour se comprendre, la condition première est d'employer les mots dans le même sens. Keyserling cite quelque part Lao-Tseu qui dit à son empereur : "La première condition pour que l'ordre règne est la juste définition des choses. Quand les mots ne s'adaptent...
 
Confrontés au défi du post-politique, nous devons nous ressaisir du politique comme citoyens Guillaume de Prémare, délégué général d'Icthus, répond à Louis Lorphelin dans Présent. Extrait : "[...] Le politique se refait par le haut et par le bas. C’est...
 

Sur "Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique"

Dans un monde qui change… la doctrine sociale aussi ? Rédigé par Joël Hautebert le 25 octobre 2016 dans Société Le Conseil permanent de la conférence des évêques de France vient de publier un ouvrage intitulé Dans un monde qui change retrouver le sens...
 
SOCIALISME :Vous avez 2 vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous partagez le lait. COMMUNISME :Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait. FASCISME :Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les...
 

Politique et religion

Merci à EVR pour ce texte. Dimanche 6 décembre, auront lieu de nouvelles élections. A cette occasion, La Croix des 7 et 8 novembre 2015 a publié un article de Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, intitulé La religion n’est pas tout…il y a aussi...
 

Le libre-échangisme mondialiste : mythe ou réalité ?

Qu’ont en commun Emmanuel Macron, François Fillon, Manuel Valls, en plus d’être candidats à l’élection présidentielle ? Ils fréquentent des cercles discrets d’influence : le groupe Bilderberg (1) pour François Fillon (2) et Emmanuel Macron (3) , le club...
 

Immigration, Eglise et identité nationale 

C e dimanche 15 janvier, l’ Église catholique célèbre la 103e journée mondiale du migrant et du réfugié. L’immigration est un sujet qui « interpelle » les chrétiens dont beaucoup ne comprennent pas le langage naïf de certains de leurs clercs qui ne parlent...
 

«L’Europe dilapide notre argent ! »

Ce sont 60 pages au vitriol que publie, la semaine prochaine, l’association Contribuables associés. Titre de ces “ Dossiers du contribuable ” n° 2, dirigés par Laurent Artur du Plessis : « L’Europe dilapide notre argent ! » Excessif ? Pas tant que ça,...
 

Résultat de recherche d'images pour "élection France 2017"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 09:05

 

Dans L'Homme Nouveau, Philippe Maxence passe à la critique un dossier du quotidien La Croix :

Une-1637"Élection oblige, notre confrère La Croix s’est récemment souvenu qu’il existe une doctrine sociale de l’Église. Dans son numéro du 10 avril dernier, ce quotidien a voulu en rappeler les principes concernant la famille, l’Europe, l’immigration, l’emploi, la sécurité et le développement durable. Il n'est pas inintéressant de revenir sur quelques aspects évoqués dans ce numéro.

Une affaire d'opinion ?

À quoi sert cette doctrine sociale ? À lire le Père Henri Madelin, dans ce numéro de La Croix, la doctrine sociale de l’Église n’est là que pour aider à se construire une opinion. L’Église, qui a reçu du Christ la mission d’enseigner, est ainsi réduite à n’être qu’un organe de pression idéologique dans le grand débat démocratique. Une sorte de lobby, habillé seulement d'une antériorité et d'une expérience historique Il n’est nullement question ici de guider l’agir social et politique des catholiques pour qu’il régénère la société et la soumette au Christ-Roi.

De l’enseignement de Quas Primas et de la royauté sociale du Christ, rappelé dans le Catéchisme de l’Église catholique, il n’en est d’ailleurs nullement question. De la condamna­tion des grandes erreurs modernes (libéralisme, socialisme, etc.), quasiment pas davantage. Certains grands principes de cette doctrine de l’Église sont bien cités. C’est le cas notamment du « principe de subsidiarité », à propos de l’Europe. Alors que ce dossier de La Croix nous répète à l’envi que l’Église ne prend jamais position dans le débat politique, le jésuite Pierre de Charentenay souligne pourtant qu’elle « soutient sans réserve les deux piliers sur lesquels a été bâti l’édifice européen : la solidarité et la subsidiarité. » Oubliant (ou niant ?) au passage que le principe de subsidiarité dans sa version européiste répond à une logique inverse de celle de l’Église.

Évidemment, tout n’est pas faux dans cette présentation de la doctrine sociale de l’Église.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:34

 

Sondages

Les sondages : enquête sur une réalité virtuelle et le monde de faiseurs d’opinions Comme à chaque élection présidentielle les sondages rythment la vie politique, mais ces sondages abondamment commentés, sont l’objet de polémiques entre journalistes,...
 
S’approprier le terrain politique Dans les démocraties modernes, l’engagement politique passe aussi par la dimension électorale. Il importe de savoir ce qui relève ou non de notre responsabilité en matière électorale. Sans oublier pour autant que l’essentiel...
 

Dimanche soir

Vous, je ne sais pas, mais moi, j'adore les soirées électorales. 20 h 00 – Les résultats clignotent sur les écrans. Le journaliste en chef, avec la mine gourmande et importante de celui qui sait avant tout le monde, annonce les résultats globaux ; il...
 

Elections

Nous y sommes en plein. Et une fois de plus nous revoici perplexes. Que faire ? Voter selon notre conscience ? Oui ! bien sûr ! On risque peu à ce conseil. Puisque la conscience est, de toutes façons, le critère immédiat de la moralité de celui qui agit....
 

Notre langage manque de vigueur...

La Conférence des évêques de France vue par un évêque à la retraite... Monseigneur Maurice Gaidon, ancien évêque de Cahors, dans son livre Un évêque français entre crise et renouveau de l’Église, aux Éditions de l'Emmanuel : « Je pense que notre langage...
 

Politique

Politique : l'engagement nécessaire E n politique, la crise de l'engagement touche l'immense majorité des jeunes catholiques. Et pourtant, bon nombre d'entre eux n'acceptent la décadence morale et religieuse de notre pays. Une contradiction ? Ichtus nous...
 
L'analyse d'Hilaire de Crémiers dans le numéro de mars de Politique Magazine. Les candidats font comme si tout se jouait dans leurs discours. La question est autrement plus difficile. La France a devant elle encore deux mois de luttes électorales pour...
 

 

Résultat de recherche d'images pour "élection présidentielle"

 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 08:54

 

Pour prendre de la hauteur, du recul, et aider à la décision...

Nouveaux visiteurs ou visiteurs occasionnels, en vous abonnant à la Newsletter gratuite, vous recevrez la suite...

 

C'est sur Petrus Angel Pour prendre un peu de hauteur et de recul en même temps ...

 

On en parle, avec un peu de hauteur, ici ... Les élections Eléments positifs, modalités d’application et de fonctionnement, limites du système électif.. Que peut-il sortir des urnes ? L'Eglise a conscience que si, d’une part, le chemin de la démocratie...

 

Pour prendre de la hauteur, mais pas trop... Les élections Eléments positifs, modalités d’application et de fonctionnement, limites du système électif.. . Que peut-il sortir des urnes ? L’Eglise a conscience que si, d’une part, le chemin de la démocratie...

 

Une neuvaine avant les élections Une neuvaine de dernière minute pour les élections peut être envisagée : sur les mêmes sujets et en invoquant les mêmes saints que la grande neuvaine de 9 semaines avant les élections, elle peut évidemment se combiner...

 

Les élections (2)

D'autres réflexions ... Eléments d’un programme politique Enumération "à froid" des principaux problèmes et enjeux de notre époque pour y voir plus clair parmi les différents programmes des candidats.. Dix bonnes raisons de s’engager en politique La responsabilité...

 

Force et faiblesse de la démocratie : la question de l’élection Date de publication : mars 2010 Dans la même rubrique Crise de la démocratie ou fin de l’homme ? La démocratie totalitaire Les élections Quelle démocratie ?... Après avoir analysé les forces...
 
 

Résultat de recherche d'images pour "élection présidentielle"

un miracle ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 08:42

Baromètre #BIOpolitique

Tout projet politique cohérent suppose une claire vision de l’homme.

Alliance VITA a réalisé un baromètre recensant les positions passées, programme et promesses de chacun des candidats, sur la base de 10 items bioéthiques essentiels pour l’avenir de notre société et le respect de la vie et de la dignité de tous, spécialement des plus fragiles

Quelle place pour les enjeux bioéthiques dans le programme des candidats à l’élection présidentielle ? Mise à jour : 19.04.2017

CANDIDATS A LA PRÉSIDENTIELLE

Les 11 candidats ayant annoncé leur candidature

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 11:00

 

  • le 9 avril 1917 : bataille de la crête de Vimy.

Pendant 3 jours, les Canadiens, sous les ordres des britanniques, combattent pour prendre une position fortifiée allemande, la crête de Vimy, qui avait déjà résisté aux assauts des anglais. C'est une victoire importante, où meurent 10 602 hommes. La France fera don au Canada du terrain, d'une étendue de 250 hectares, où sera construit le Mémorial canadien de Vimy.

Mémorial canadien de Vimy.

source

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 21:39

 

Voter en conscience : Ichtus sur RCF

Présent à Vannes le 30 mars dernier pour une conférence sur le vote en conscience, Guillaume de Prémare a répondu aux questions de RCF : Comment voter en conscience ? La réponse ICI en 7 minutes.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 17:11

Identité catholique

 

Après les débats autour de l’identité nationale et catholique, permettez-moi de vous livrer quelques réflexions en réponse aux reproches faits à certains catholiques de pratiquer un repli identitaire.

 
 
 

Le christianisme ne sera jamais culturellement neutre et il est inévitable que des non- croyants puissent tenter de récupérer son héritage. La question est de savoir si cela correspond à une profonde conviction ou à une récupération électorale, ce qui oblige à un discernement continuel. Il serait cependant paradoxal qu’au nom de la foi pure on interdise à un non-chrétien de défendre une culture chrétienne.

La parabole du bon grain et de l’ivraie me parait particulièrement convenir à ce propos. Des puristes de la foi n’acceptent pas que des hommes politiques non chrétiens revendiquent un héritage chrétien. C’est ridicule, car la foi ne reste pas cantonnée dans la piété et la morale, mais déborde dans l’art, la culture, la politique et la philosophie.
Pour maintenir l’équilibre, il est bien sûr essentiel de se rappeler que l’espérance chrétienne est surnaturelle et ne saurait trouver un absolu dans une réalité politique.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 09:42

 

"Notre éthique sociale est un héritage de la doctrine sociale de l'Eglise"

C'est ce qu'a déclaré Marine Le Pen lors de son meeting aujourd'hui (26/03/2017) à Lille.

Miche Janva ICI 

 

IMG_20170326_152231

 

 

La doctrine sociale de l'Eglise, qu'est-ce que c'est ?

Nous tacherons d'y répondre dans la série "La doctrine sociale de l'Eglise pour les nuls" dans les prochains articles.

L'occasion de s'abonner à la Newsletter...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:00

On aimerait avoir plus souvent des débats comme celui-là sur les ondes 

C'était Répliques, émission su 18 mars de France Culture animée par Alain Finkielkraut...

Dernières publications sur Laurent Dandrieu

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:32

Le monde de la foi du 14 mars 2017 : “La France, fille aînée de l'Église : son histoire, ses saints et ses héros”

Jean Christaki de Germain, assisté de Nicolle, recevait sur Radio Courtoisie  Camille Pascal, haut fonctionnaire ; Mauricette Vial-Andru, écrivain, sur le thème : “La France, fille aînée de l'Église : son histoire, ses saints et ses héros".

 

Résultat de recherche d'images pour "my Camille Pascal France des saint s"

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 08:09

Résultat de recherche d'images pour "révolution Macron"

Révolution ?

" Si, arrachant son masque, vous lui demandez : qui es-tu ? Elle vous dira :

Je ne suis pas ce que l’on croit. Beaucoup parlent de moi et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme... ni l’émeute... ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d’une dynastie à une autre, ni le trouble momentané de l’ordre public. Je ne suis ni les hurlements des Jacobins, ni les fureurs de la Montagne, ni le combat des barricades, ni le pillage, ni l’incendie, ni la loi agraire, ni la guillotine, ni les noyades. Je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini, ni Kossuth. Ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces choses sont mes œuvres, elles ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers et moi je suis un état permanent.

Je suis la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble. Je suis la proclamation des droits de l’homme sans souci des droits de Dieu. Je suis la fondation de l’état religieux et social sur la volonté de l’homme au lieu de la volonté de Dieu. Je suis Dieu détrôné et l’homme à sa place (l’homme devenant à lui-même sa fin). Voilà pourquoi je m’appelle Révolution, c’est-à-dire renversement..."

Mgr Gaume, La RévolutionRecherches historiques, Lille. 1877.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 09:33

Notre quinzaine : Ne nous laissez pas succomber à la tentation !

Rédigé par Philippe Maxence le  dans Éditorial

Notre quinzaine : Ne nous laissez pas <br>succomber à la tentation !

Dissolution de la politique

« Un des grands maux de notre temps, écrivait déjà en 1956 l’historien Pierre Gaxotte, est que la politique se soit en tant de lieux, dégradée et avilie. Ici, elle n’est qu’une manifestation apocalyptique de force et de mensonge imposé, ailleurs une clameur de promesses inconsistantes et de revendications sans frein, une discussion systématique et interminable de choses qui ne peuvent être discutées, un déchaînement de passions, une agitation stérile qui fait horreur à l’homme de science et au créateur ».

Aujourd’hui, il apparaît que la politique, qui a normalement pour objet le bien commun, n’est pas seulement « dégradée et avilie », mais qu’elle se soit entièrement dissoute, disparue corps et biens dans un univers d’insignifiance, de règlements techniques et d’arrêtés internationaux. Il ne semble rien en rester, sinon une sorte d’écume qui tente de lui ressembler et qui, parfois, comme pour accroître la confusion, en affiche une partie du visage et des réflexes.

La situation dans laquelle se trouve la France à quelques semaines des élections présidentielles illustre parfaitement ce constat. Loin de nous conduire à une réelle réflexion sur la réforme nécessaire au pays, elle nous oblige constamment à assister, comme pour une série télévisée, aux épisodes d’un feuilleton politico-judiciaire, avec son lot de rebondisse­ments et de retournements de situation nécessaires au mouvement des passions tout en rendant l’intelligence incapable de discerner le vrai du faux.

Dans le même temps, nous sommes sommés de nous enthousiasmer pour la montée en puissance d’un ancien ministre qui, après avoir fait l’ENA, débuté sa carrière comme inspecteur des finances avant de se reconvertir en banquier d’affaires, prétend incarner le soulèvement anti-système. Ceux qui ont dénoncé, non sans raison souvent, l’installation dans la politique de la « télé-réalité » avec l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, n’ont pas pris garde que celle-ci campait déjà dans l’univers mental des Français.

L’impossible renouveau ?

Pourquoi un tel spectacle ? La réponse dans la suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 10:38

 

La campagne présidentielle est paralysée par les affaires judiciaires qui surgissent au bon moment pour éviter les débats de fond. Comme celui de la mort du progressisme dont le candidat des média –Emmanuel Macron – se fait le chantre. Bérénice Levet, docteur en philosophie, dans son livre qui vient de paraître, Le crépuscule des idoles progressistes (édition Stock), diagnostique ce mal français :

 

Le plus intéressant et stimulant dans la situation actuelle est la révolte des peuples en France mais aussi dans le reste de l'Europe et même aux Etats-Unis. Nous sommes à la fin d'un cycle. Il nous faut nous donner les moyens de franchir l'étape suivante, (…). Je suis née au début des années 1970, j'appartiens à cette première génération élevée par des parents, formée par des professeurs qui, dans le sillage de Mai 68, avaient renoncé à assumer leur responsabilité d'adultes, à nous inscrire dans un monde plus ancien que nous, pour faire de nous des cobayes, des sujets d'expérimentation d'une nouvelle figure d'humanité. Depuis près d'un demi-siècle, les besoins fondamentaux de l'être humain sont non seulement méprisés mais disqualifiés, diabolisés par l'idéologie progressiste. Le besoin de racines géographiques et historiques, d'identité nationale, de frontières, toutes ces constantes anthropologiques sont traitées par les idéologues contemporains comme de la frilosité, de la crispation sur soi, comme un repli identitaire et xénophobe. Quelles qu'aient été les majorités politiques depuis, le travail de sape s'est poursuivi, et le quinquennat qui agonise aujourd'hui en montre les fruits aboutis les plus délétères. Jusqu'à quand continuerons-nous à sacrifier les générations à venir ? (…)

(Nous en sommes arrivés là) par un mélange de mémoire pénitentielle, de tyrannie de la repentance. (…), de politique de reconnaissance des identités particulières venue des Etats-Unis, étrangère à notre histoire, et une idéologie progressiste confondant liberté et déliaison. On a fait le pari que l'individu serait d'autant plus libre qu'on ne lui transmettrait plus l'héritage, qu'on le laisserait à soi-même, prétendument riche d'une créativité et d'une originalité qui, en réalité, ne sont pas originelles. Abandonné à lui-même, l'individu est voué au conformisme. il n'a pas d'autre choix que de se conformer aux usages, à la doxa, il est comme incarcéré dans la prison du présent. C'est là que la transmission du passé joue un rôle capital, elle permet d'acquérir une épaisseur temporelle qui n'est pas donnée avec la vie. (…). En ne lui fournissant aucun terreau, le progressisme a fait de l'humanité une cohorte d'individus hors sol, «sensibilisés » à tout, mais attachées et fidèles à rien. La liberté, l'égalité, la fraternité, dont on nous rebat les oreilles à longueur de célébrations compassionnelles, n’ont plus guère de sens dès lors qu'on fait abstraction de toute singularité historique. L’homme des «valeurs républicaines », selon la clochette pavlovienne qu'on ne cesse de faire retentir, est l'homme des droits de l'homme, il n'est pas un citoyen français. Ces valeurs s'incarnent dans une histoire, et c'est à cette histoire qu'il convient de s'identifier. Un peuple déraciné, sans passé, sans mémoire, périclite, et quand la patrie est à terre, l'islamisme n'a plus qu'à la ramasser. En novembre 2015, force fut d'admettre que nous étions visés en tant que civilisation, (…) c'est donc comme civilisation qu'il nous faut renaître et résister. (…)

(Il n’y qu’une solution :) l'assimilation pour tous. Pour tous, c'est-à-dire pour les Français d'origine immigrée mais non moins pour les Français généalogiques, ou, si j'osais, « de souche », car voilà quarante-cinq années qu'on ne fabrique plus de Français, l'héritage n'étant plus transmis, sinon de façon parcellaire et de toute façon jamais comme héritage, identité. Etre français ne coule pas dans les veines, il ne suffit pas de se donner la peine de naître et rien de plus pour l'être. Etre français, c'est une mémoire, qui ne commence pas en 1789. La transmission est la condition sine qua non de la continuité d'une civilisation. L'école a un rôle majeur à jouer ici. (…) Notre tâche est double, il s'agit à la fois de soustraire les individus à l'empire du vide, ce vide existentiel auquel quarante -années d'idéologie progressiste active les a condamnés, et de refabriquer un peuple français. (…) il nous faut redevenir accessibles à la saveur de notre héritage, à sa fécondité. On ne transmet pas le passé parce qu'il est passé mais en vertu de sa puissance de signification, des lumières qu'il jette sur la condition humaine. Les professeurs doivent être restaurés dans leur droit à donner à aimer la France, à aimer Molière et Balzac pour les trésors d'intelligence, de vitalité qu'ils recèlent, plutôt que sommés de désosser et dessécher ces chefs-d'oeuvre par le recours aux instruments de linguistique, ou en transformant les élèves en tribunal des flagrants délits de racisme, sexisme, homophonie. (…)

Nos contemporains se révoltent. Ce monde bâti par le progressisme leur est inamical, c'est une litote, et ils ne craignent plus de le dire. La France ne se droitise pas - ce qui aurait peut-ètre un sens si la droite s'était faite la gardienne de la transmission, de la continuité historique de la nation, de sa souveraineté, ce qui n'a pas été -, les Français ne virent pas au cryptofascisme, ils ont de nouveau droit à des besoins essentiels à l'homme en son humanité(…) et au premier d'entre eux, le besoin d'enracinement, d'inscription dans une histoire particulière qui donne sens à une vie, signification et orientation : une histoire a été commencée qu'il nous appartient de prolonger.

extrait du Figaro Magazine du 27 janvier 2017

Merci à EVR.

Résultat de recherche d'images pour "Le crépuscule des idoles progressistes"

Bérénice Levet, docteur en philosophie, est l'auteur de l'essai <i>Le Crépuscule des idoles progressistes, </i>chez Stock <i/>.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 21:24

Arnaud de Lassus, RIP

Arnaud de LassusOn m'apprend la mort, cette nuit, d'Arnaud de Lassus, qui fut l'un des piliers de l'ex Cité Catholique, puis de l'"Office international des œuvres de formation civique et d'action doctrinale selon le droit naturel et chrétien" fondés par Jean Ousset.

Il dirigeait l'Action Familiale et Scolaire. Il est aussi le père de Dom Dysmas de Lassus, Prieur de la Grande Chartreuse et ministre général de l’ordre.

Les obsèques auront lieu lundi 30 à 10h30 en la cathédrale de Versailles. 

Michel Janva Lien permanent 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article