Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 09:56

COP 21 : RÉPONDRE AUX ÉTONNANTES REVENDICATIONS ÉCOLOGIQUES DU PLANNING FAMILIAL

GRÉGOR PUPPINCK, 01 décembre 2015  Tous les autres thèmes 

 

A l’occasion de la conférence sur le climat, le planning familial a publié un communiqué demandant que les « droits des femmes », particulièrement les « droits sexuels et reproductifs »soient « au centre des négociations ». Il y voit « un enjeu majeur pour l’élaboration de stratégies de développement durable ».

Gregor Puppinck, Docteur en droit et directeur du European Center for Law and Justice réagit à ce communiqué pour Gènéthique.

 

« Investir pour les droits et la santé sexuelle et reproductive » serait « un pari gagnant pour le climat » ?

 

Cette déclaration est parfaitement conforme à la pensée du planning familial qui a toujours milité pour la réduction de la population mondiale, de préférence dans les pays en développement.

Cette pensée exprime la volonté de maîtriser, à l’échelle de la planète, les conditions de la vie et de l’évolution de l’espèce humaine. C’est une pensée directement issue de celle de Malthus.

La fondatrice du planning familial, Margaret Sanger, comme son alter ego britannique Maria Stopes, mais aussi plusieurs des grandes figures historiques du mouvement environnementaliste, comme Sir Julian Huxley, sont des néo-malthusiens notoires, souvent d’ailleurs racistes et eugénistes. Ils envisagent l’humanité comme une espèce animale en compétition pour la maitrise et l’exploitation de son environnement naturel. Une espèce qu’il faut réguler artificiellement, pour juguler la prolifération de ses éléments les « moins évolués » et favoriser les plus civilisés. En limitant la population au bénéfice de ses éléments les plus « évolués », on réduit la concurrence au sein de l’espèce, notamment dans l’accès au ressources et on préserve l’environnement. On agit ainsi pour la paix, le développement et l’environnement. Le fait que le planning familial utilise l’occasion de cette conférence sur le climat pour promouvoir les politiques de limitation des naissances n’a donc rien d’étonnant.

 

La suite...

 

A propos de Margaret Sanger, la fondatrice (raciste) du Plannning familial... Voyez Ici et ... Qu'on se le dise...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 13:07

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 12:12
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Petrus Angel
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 11:01
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 20:57
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 18:28

Réchauffement climatique : la science n’est pas établie

Une déferlante médiatique nous alerte depuis quelques années sur les risques que font peser sur la planète et l’humanité le réchauffement climatique du aux émissions de gaz à effet de serre.

La presse unanime nous assène que le surcroit de CO2 induit par les activités humaines réchauffe la planète entrainant fonte des glaces, élévation du niveau de la mer, et à terme tout un cortège de calamités (évènements climatiques extrêmes, sècheresse, extinction d’espèces animales et végétales, maladies, exodes massifs de réfugiés climatiques, guerres, etc).

La preuve en serait donnée par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), un organisme institué par l’ONU en 1988, qui au fil de ses rapports successifs (1 tous les 5 ans) se montre de plus en plus alarmiste : le dernier en date (2013) prévoit en cas de doublement des émissions de CO2 une  élévation de la température pouvant atteindre 4,8° en 2100.

A l’exception de quelques sceptiques (considérés au mieux comme des hurluberlus irresponsables au pire comme des agents stipendiés par l’industrie pétrolière), il y aurait consensus de la communauté scientifique sur cette question.

La classe politique (du moins en occident), avalise sans réserves les recommandations du GIEC par peur d’une  sanction électorale : toute prise de position qui contredirait les thèses du GIEC leur est désormais impossible.

Une mécanique implacable s’est ainsi mise en marche : l’origine anthropique du réchauffement acceptée comme une vérité scientifique, les décideurs politiques sommés de prendre dans l’urgence des mesures drastiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, une opinion résignée à la catastrophe inéluctable, une minorité activiste en mal de noble cause à défendre et trouvant dans la question climatique une extension possible du domaine de la lutte.

La suite sur Eloge de la complexité...

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 15:28

Des visages radieux habillés d’avenir, blottis sous la musique endiablée où le fraternel s’était promis de naître ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Un stade aux couleurs européennes, anciens ennemis buvant même bière, se tenant presque par le cou, beaux joueurs, pour une fois, voulant que le meilleur gagne ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Diners d’amoureux, d’amis, de compères, fixés depuis une heure ou espérés depuis des mois, en terrasse, s’il vous plaît, bien en vue, sous un été qui hélas se prolongeait ! « Seigneur, où donc étiez-vous ? »

Partout la paix ! Partout la vie ! Et Paris plus enchanteur que jamais rayonnant d’insouciance et d’éclat sous le mouvement de son élan inextinguible !

 
Père Zanotti Zorkine
image-2615

Soudain !… Dans le dos et face à face : le Mal ! en personnes, avec du feu sur le corps en ceinture, et dans les bras, de la haine de fous actionnant les gâchettes, visant à bout portant des enfants désarmés, explosant leur propre être en bouquet final de carnage. Quelle piètre victoire !

« Seigneur, mais où donc étiez-vous ? »

« Où étais-je ? Eh bien, je vais te dire où j’étais !

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 13:01
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Récré
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 10:53

 

La croix de Saint André est une croix en forme de X. Son nom provient de la forme de la croix qui aurait été utilisée selon la tradition pour supplicier saint André. Ce symbole a été utilisé par de nombreux pays européens. La croix de saint André est parfois appelée croix décussée. En héraldique, elle est appelée sautoir. La croix de Bourgogne est une croix de saint André particulière. La croix de saint André est présente dans la culture européenne, dans l'art religieux, dans la symbolique identitaire de pays, de régions ou de forces politiques, dans la vie pratique.

(...) Thème de l’art religieux. La croix du martyre d’André en forme de X apparaît pour la première fois au xe siècle et devient son attribut iconographique. Au xive siècle, un vitrail (cathédrale de Bourges) affecte à André une croix latine à branches droites. Cette croix en X majuscule est rarement associée à André avant le xive siècle, et c’est surtout l’art bourguignon qui l’a développée.

Extrait de Wikipedia

 

Surtout, ne pas confondre avec la croix de Néron...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 10:38

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 07:24
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 00:12

Depuis l’époque romaine, la planète s’est refroidie puis réchauffée plusieurs fois avec des cycles de plusieurs centaines d’années.

Une reconstruction des températures de l’hémisphère nord depuis le début de notre ère (graphique ci-dessous) montre l’optimum médiéval (OM) et le petit âge glaciaire (PAG) qui avaient déjà été mis en évidence par le spécialiste de l’histoire du climat Emmanuel Le Roy Ladurie.

On voit aussi qu’il faisait chaud dans les 200 premières années de notre ère (selon le géologue Christian Schluchter les Alpes étaient libres de glace à l’époque romaine) .

On remarque que pendant l’optimum médiéval, il faisait au moins aussi chaud (sinon plus chaud) qu’au début 21ème siècle.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 10:30

Dans cette période d’une exceptionnelle gravité, le président Hollande en appelle à l’unité nationale. Les français ont peur. Mais, dans le désarroi général actuel, comme l’écrivait Simone Weil dans L’enracinement, en 1949 : « De remède, il n’y en a qu’un : donner aux français quelque chose à aimer . Et leur donner d’abord à aimer la France . Concevoir la réalité correspondant au nom de France de telle manière que, telle qu’elle est, dans sa vérité, elle puisse être aimée de toute son âme ». Voici un texte qui décrit la personnalité de la France :

 

« La patrie française a su parfaitement concilier de manière efficace et harmonieuse les divers éléments qui lui ont donné une personnalité admise aussi bien par les étrangers que par les nationaux.

Géographiquement, la France se trouve située de telle manière que «l'hexagone» a pu longtemps paraître comme l'expression territoriale du juste milieu : situé dans une zone tempérée, ce cap apparaît à la fois comme le résumé, le carrefour et l'aboutissement de l'Europe. Les ethnies les plus diverses ont arrêté dans ce « finistère » leur course au soleil; la plupart s'y sont fixées même quand il s'agissait d'errants du sol (les Francs) ou de la mer (les Normands). Il en fut ainsi de tous ces envahisseurs, conquis en quelques générations par le pays où il fait bon vivre, et ou la nature est à la mesure de l'homme.

 A partir du noyau d'Ile de France, grâce à leur puissance politique et militaire, et à leur habileté diplomatique, les dynasties et leurs ministres ont rassemblé et conservé ces divers éléments. Le pouvoir royal était alors religieusement consacré : l'obéissance et l'attachement au roi apparaissaient en ces temps de ferveur religieuse comme acte de foi et devoir de chrétien.

Quelques différents qu'ils eussent été dans leurs principes, les régimes ultérieurs devaient continuer cette action unificatrice. Cette œuvre, toujours menacée, s'est opiniâtrement poursuivie, portée et renforcée par un puissant facteur d'union, la langue française.

De ce moyen de communication rationnelle, il a pu être dit qu'il instaurait dans la trame même de l'esprit une certaine conformité de pensée et d'expression, d'habitude et d'attitudes.

Grâce à ce que Michelet appelle un «puissant travail de soi sur soi», se sont élaborés un certain accord sur de grands principes de l'existence, un compromis harmonieux et efficace entre l'autorité de Etat et la liberté du citoyen, entre l'affirmation des devoirs et l'expression des droits ; c'est à ce style de vie que participeront les nouveau arrivants.

Portés par des éléments naturels (géographiques, linguistiques, historiques...) des états d'âme sont nés, assez généraux et assez puissants pour exprimer, renforcer et maintenir l'unité nationale.

Ce qui exprime avant tout l'unité de cet ensemble français, c'est une âme commune forgée par un long passé de gloires, d'espérances, d'échecs et de victoires, d'où résulte une certaine conception de l'homme et du monde. Cette âme vit de la conscience d'un avenir commun, voulu dans la ligne et l'expérience du passé, mais vivifié et transformé par les exigences du présent.

Certes, nulle nation n'est exempte de traverses, voire de catastrophes. Mais c'est notre fierté d'avoir su les surmonter à l'aide de notre patriotisme.

C'est notre fierté que d'avoir arrêté sur notre sol plusieurs invasions qui menaçaient la chrétienté. En dépit, grâce même à ces difficultés qui ont contribué à stimuler les énergies et à faire naître dans un sursaut national les héros nécessaires, nous avons réalisé et maintenu notre unité.

C'est notre fierté que d'avoir su, mieux que nulle autre nation, conjuguer sur un fond celtique les apports des civilisations gréco-latine, chrétienne, humaniste et technique, où chacun, français ou étranger, s'insère sans peine et s'épanouit comme il convient.

C'est notre fierté que d'avoir offert au monde les figures de proue, écrivains et savants, qui ont orienté son évolution. Aussi tenons-nous à ce capital d'orgueil et de traditions, à ce patrimoine national qui est à la fois le bien de chacun et la chose publique.

On peut même trouver dans l'esprit critique et le mécontentement si fréquent chez les Français, la forme d'une ambition toujours orientée, en ce qui concerne la France, vers un idéal jamais satisfait. Mais, face au danger, la «doulce France» sait relever le défi. Délaissant son apparente insouciance, stimulée par sa susceptibilité et son amour propre, elle fournit dans l'épreuve la pleine mesure de son élan et de sa force. Audace, bravoure, panache, générosité, autant de traits de la fierté française qui lui assurent son renom de par le monde. Autant de traits qui contribuent à donner à la France sa personnalité. »

 

in Les valeurs fondamentales du patriotisme français,1961, repris dans la revue Permanences de Mai-Juin 2007

Merci encore à EVR.

Afficher l'image d'origine

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 11:07

Afficher l'image d'origine

Parmi les lieux visités par le pape en Ouganda, le plus symbolique est sans doute le site des martyrs de Namugongo. C’est ici que le pape donnera sa messe samedi. Un pèlerinage a lieu dans cet endroit tous les 3 juin pour honorer les martyrs : à la fin des années 1880, un grand nombre de chrétiens ont été martyrisés, décapités ou brûlés vifs. En 1920, 22 d’entre eux sont béatifiés. Et Paul VI les canonisera en 1964. François est le troisième pape à se rendre dans cet endroit après Paul VI et Jean-Paul II. (lu sur le site de RFI)

Cliquez sur l'image.

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Religio
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 10:47

Du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget, se déroulera la 21e conférence des parties (COP21) organisée par les Nations unies sur les changements climatiques.

Le diocèse de Paris veut saisir l’occasion de la COP 21 pour sensibiliser les Parisiens sur la problématique plus globale de l’environnement, à la lumière de l’encyclique Laudato Si’ du Pape François.

Nos dirigeants qui n’ont de cesse de louanger le souverain pontife l’ont-ils vraiment lu ?

Voici un « tri sélectif » de citations de ce texte :

 

  • (Toutes les blessures environnementales) sont dues au même mal, c’est-à-dire à l’idée qu’il n’existe pas de vérités indiscutables qui guident nos vies, et donc que la liberté humaine n’a pas de limites.(§7)
  • La croissance démographique est pleinement compatible avec un développement intégral et solidaire. Accuser l’augmentation de la population et non le consumérisme extrême et sélectif de certains est une façon de ne pas affronter les problèmes.§50
  • Nous n’avons jamais autant maltraité ni fait de mal à notre maison commune qu’en ces deux derniers siècles.§53
  • La meilleure manière de mettre l’être humain à sa place, et de mettre fin à ses prétentions d’être un dominateur absolu de la terre, c’est de proposer la figure d’un Père créateur et unique maître du monde, parce qu’autrement l’être humain aura toujours tendance à vouloir imposer à la réalité ses propres lois et intérêts §75
  • Un monde fragile, avec un être humain à qui Dieu en confie le soin, interpelle notre intelligence pour reconnaître comment nous devrions orienter, cultiver et limiter notre pouvoir.§78
  • Cette contemplation de la création nous permet de découvrir à travers chaque chose un enseignement que Dieu veut nous transmettre.§85
  • L’incohérence est évidente de la part de celui qui lutte contre le trafic d’animaux en voie d’extinction mais qui reste complètement indifférent face à la traite des personnes, se désintéresse des pauvres, ou s’emploie à détruire un autre être humain qui lui déplaît. §91
  • Quand on ne reconnaît pas (…) la valeur d’un pauvre, d’un embryon humain, d’une personne vivant une situation de handicap (…) on écoutera difficilement les cris de la nature elle-même. Tout est lié. Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son existence s’écroule §118
  • La crise écologique est l’éclosion ou une manifestation extérieure de la crise éthique, culturelle et spirituelle de la modernité,§119
  • Puisque tout est lié, la défense de la nature n’est pas compatible non plus avec la justification de l’avortement.§120
  • Certains mouvements écologistes qui défendent l’intégrité de l’environnement et exigent avec raison certaines limites à la recherche scientifique, n’appliquent pas parfois ces mêmes principes à la vie humaine. En général, on justifie le dépassement de toutes les limites quand on fait des expérimentations sur les embryons humains vivants §136
  • Benoît XVI affirmait qu’il existe une “écologie de l’homme” parce que « l’homme aussi possède une nature qu’il doit respecter et qu’il ne peut manipuler à volonté ».(…)La valorisation de son propre corps dans sa féminité ou dans sa masculinité est aussi nécessaire pour pouvoir se reconnaître soi-même dans la rencontre avec celui qui est différent §155
  • La grandeur politique se révèle quand, dans les moments difficiles, on œuvre pour les grands principes et en pensant au bien commun à long terme.§178
  • il faut éviter une conception magique du marché qui fait penser que les problèmes se résoudront tout seuls par l’accroissement des bénéfices des entreprises ou des individus.§190
  • L’éducation environnementale (…) tend à inclure une critique des “mythes” de la modernité (individualisme, progrès indéfini, concurrence, consumérisme, marché sans règles), fondés sur la raison instrumentale ; elle tend également à s’étendre aux différents niveaux de l’équilibre écologique : au niveau interne avec soi-même, au niveau solidaire avec les autres, au niveau naturel avec tous les êtres vivants, au niveau spirituel avec Dieu. L’éducation environnementale devrait nous disposer à faire ce saut vers le Mystère, à partir duquel une éthique écologique acquiert son sens le plus profond. §210
  • Dans la famille, on cultive les premiers réflexes d’amour et de préservation de la vie, comme par exemple l’utilisation correcte des choses, l’ordre et la propreté, le respect pour l’écosystème local et la protection de tous les êtres créés. La famille est le lieu de la formation intégrale, où se déroulent les différents aspects, intimement reliés entre eux, de la maturation personnelle. Dans la famille, on apprend à demander une permission avec respect, à dire “merci” comme expression d’une juste évaluation des choses qu’on reçoit, à dominer l’agressivité ou la voracité, et à demander pardon quand on cause un dommage §213
  • Vivre la vocation de protecteurs de l’œuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse ; cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni un aspect secondaire dans l’expérience chrétienne.§217
  • Dieu a créé le monde en y inscrivant un ordre et un dynamisme que l’être humain n’a pas le droit d’ignorer.§221
  • L’amour de la société et l’engagement pour le bien commun sont une forme excellente de charité §231
  • Dieu qui nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner, nous offre les forces ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au cœur de ce monde, le Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, (…) Loué soit-il.§245

 

Merci à EVR pour ce partage. 

 

L'encyclique en un clic  

 

Afficher l'image d'origine

 

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 22:46
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Initiatives
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 16:15

Chesterton et l’indissolubilité du mariage

Mr.-Mrs.-Chesterton

Nous sommes heureux de publier ici ce texte d’un jeune chestertonien, Mathieu Grossi, qui a souhaité traiter un sujet décidément d’actualité avec le récent synode organisé par l’Église catholique sur le thème de la famille.

« Depuis Browning, nul n’a aussi bien compris le sacrement du mariage que Gilbert Chesterton. » Tel est le jugement de Maisie Ward, amie du couple Chesterton et auteur d’une biographie de notre homme. Rappelons que le poète victorien Robert Browning (lui-même objet d’une biographie de Chesterton) arracha des griffes d’un père jaloux une jeune poétesse handicapée dont il était tombé amoureux par correspondance. Après un mariage clandestin, Elizabeth Barret Browning reprit peu à peu goût à la vie, cessa de consommer de l’opium, et retrouva partiellement l’usage de ses jambes. Si c’est à ce niveau que se situe Chesterton, il doit bien avoir quelque chose à dire dans les débats qui agitent l’Eglise ces derniers temps.

Chesterton à vrai dire est un champion de l’indissolubilité du mariage, qu’il défend pour plusieurs raisons. 

Que voici ....

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Pour la vie
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 14:01

Pas un drapeau français à l'horizon (large) de Petrus Angel.

 

CATHOLIQUE ET FRANÇAIS TOUJOURS ?

par l'Abbé AMAR

Publié le 27 nov 2015 
NDPAF2

Il fut un temps où brandir un drapeau tricolore et chanter la Marseillaise n’était toléré qu’au stade. Mais ça, c’était avant… Avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, du moins que des barbares nous attaquent en plein Paris, ce funeste vendredi 13.

En à peine vingt-quatre heures, Facebook a versé dans un patriotisme digne de la fin du 19ème siècle, c’est-à-dire le plus cocardier qui soit. On a réalisé ce jour-là que ce réseau social rassemblait deux sortes de personnes : ceux qui ne s’y connectent qu’une seule fois par semaine et qui n’étaient donc pas au courant et ceux qui, face au tsunami tricolore, faisaient de la résistance… pour encore quelques heures. En ce jour d’hommage national, de nombreux drapeaux flottent aux fenêtres et pas seulement sur les bâtiments officiels.

 
Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Polis
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 12:54

Vous avez dit guerre ? «Nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles»

CLa République laïciste n'ayant pas de liturgie à offrir aux victimes innocentes des attentats commis par des islamistes (terme censuré et remplacé par "Une horde d'assassins", "l'ennemi. C'est la haine", "le fanatisme, l'obscurantisme, celui d'un islam dévoyé qui renie le message de son livre sacré"), c'est à un spectacle qu'ont assisté les participants à l'hommage donné aux Invalides :

  • «Quand on a que l'amour» la chanson de Jacques Brel est interprétée par Nolwenn Leroy, Camelia Jordana et Yael Naim
  • Natalie Dessay chante «Perlimpinpin» de Barbara
  • la suite numéro 2 de Bach jouée par le violoncelliste Edgar Moreau.

Puis le nom et l'âge des victimes a été donné en présence des familles qui ont accepté de participer (rappelons que plusieurs ont refusé pour dénoncer l'incurie de ce gouvernement, qui n'a rien fait depuis les attentats de janvier) et des blessés. Et François Hollande a déclaré :

«Ils étaient la jeunesse de France, la jeunesse d'un peuple libre qui aimaient la culture. C'est la musique qui était insupportable aux terroriste. C'est cette joie qu'ils voulaient ensevelir dans le fracas de leurs bombes. Pour mieux leur répondre, nous multiplierons les chansons, les concerts, nous continuerons d'aller au stade.»

On en reste bouche bée.

La suite...

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans DesInfo RéInfo
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 11:40

de Chesterton (1910), est paru  en poche cette année.

Philippe Maxence (Les amis de Chesterton) présente le livre ICI.

Un cadeau de Noël ?

Repost 0
Published by Petrus Angel - dans Lire
commenter cet article